mercredi 20 février 2013

Sur Twitter aussi, Hollande nous prend pour des cons !


C'est fou, dès lors que l'actualité " parle " de Sarkozy, comment on assiste de la part de nos gauchisses à un tir de barrage dans les médias ou dans la rédaction de billets de blogs nourris de bêtise, de haine ou plus simplement d'une peur non avouée peut-être de le voir revenir... Ils sont choupinous...

... Mais si peu drôles qu'il vaut mieux parler d'autre chose...

Twitter, certains ne connaissent pas, d'autres disent que c'est un réseau social de trop, d'autres encore que cela ne sert à rien. Et bien si !

Parce que lorsque vous suivez ce qui se passe sur twitter, il vous est donné parfois d'éclater de rire, gratuitement. Ainsi, je suis abonné au compte officiel de l'Elysée ( @Elysee ) et oui, j'ai éclaté de rire lorsque j'ai lu la cascade de communiqués présidentiels suivants:

Mon préféré, en premier: " Nous avons toutes les conditions pour une reprise économique, si nous faisons les efforts nécessaires ", ceux qui ont vu leur pouvoir d'achat se dégrader dramatiquement depuis 9 mois ou les 1 500 chômeurs supplémentaires chaque jour apprécieront.

Suivait cet autre communiqué:

" Le gouvernement de fera valoir ses prévisions de fin mars." suivi de celui-ci:

" Le cap que j'ai choisi : redresser les comptes publics, et en même temps donner à la toute sa place, par la . " puis, très en verve aujourd'hui Présiflan:

" C'est un effort considérable, historique qui a déjà été mené pour redresser les comptes publics. " et cerise sur le gâteau, les deux messages successifs suivants:

" Cet objectif de maîtrise budgétaire concerne aussi les collectivités locales. Elles doivent en même temps préserver leur capacité à investir "

" J'ai décidé d'accorder 20 milliards de prêts sur 20 ans pour les collectivités locales pour préserver leur capacité d'investissement."

Et enfin, à propos d'économie numérique, une évidence que seul le patron de Titan aurait l'outrecuidance de contester:

" La est regardée, espérée, attendue dans le monde. Nous sommes capables de grandes choses et nous allons le démontrer. "

Oui, oui, chers amis, tous ces messages émanent de présiflan ou plus exactement de son service de communication, ce qui revient au même.

La question est de savoir, à leur lecture, s'il faut en rire ou être plus encore convaincu que nécessaire: Il nous prend vraiment pour des cons !

Folie passagère 1584
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

24 commentaires:

  1. Et dire qu'il y a des gens payés pour écrire ces platitudes. C'est pathétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: Vrai, mais c'est aussi en bien lisant plein de mensonges et de cynisme

      Supprimer
  2. Slt corto ,faut-il rire ? faut-il pleurer ? Ils sont complètement à côté de leurs chaussures , croissance si elle est négative se sera déjà un miracle ; Reprise , à part les chaussettes je ne vois pas comment il peut s'en sortir , compétitivité , ils ne connaissent pas le sens du mot , et ainsi de suite , je regardais de temps à autre leur site mais je n'ai plus envie de rire , j'ai plus envie de descendre dans la rue , comment peut-il encore jouer à l'autruche et ne pas voir que toute sa politique n'est pas de la politique de gourvernance . Etroitesse d'esprit et de vision , tonton François avait raison , bon à nibe comme on dit dans les faubourgs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude henri: Mais savent-ils ne serait ce qu une prévision de croissance. depuis des mois ils promettent un taux de croissance positif et voila que sans blêmir, ils nous annoncent au max 0,1 ou 0,2 et un deficit à 3,6% ou 3,8% sans que cela n offusque personne ! La rage !

      Compétitivité: le mec de Titan leur fait comprendre, avec outrance certes, que la France pour certains métiers n'est plus compétitive et au lieu de réflechir ils s offusquent du ton des propos tenus. Compétitivité, non, honnetement, s ils savent ce que c'est, ils s'entêtent à ne pas vouloir la favoriser !

      Supprimer
  3. Hollande et ses équipes sont de formidables promoteurs de la méthode Coué ! Si celle-ci peut avoir une heureuse influence au niveau personnel, je doute qu'elle ne puisse s'appliquer avec autant de bonheur à la croissance et à la réduction de la dette publique ...Le "mensonge" que l'on se dit à soi-même pour se sentir mieux n'est pas très grave. Mais le mensonge institué en méthode de gouvernement, c'est autre chose...Il me semble que quand on nie la réalité à ce point, on s'empêche de trouver les solutions.
    Qui croit-il berné ? Même ceux qui étaient enthousiastes le 6 mai se posent des questions quant à sa capacité à gérer cette crise ( d'autres n'auraient pas forcément fait mieux...).
    Sommes-nous condamnés, simplement par l'incapacité de nos gouvernants à envisager autre chose que ce qui n'a jamais marché ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: même ceux....
      Oui et bien j ai beau chercher, je ne trouve personne qui soit à même de critiquer positivement l action des branquignols qui nous gouvernent.

      Oui condamnés il me semble.

      Supprimer
  4. Je commence à comprendre, mon cher Corto, d'où vient l'assurance et même l'arrogance de tous ces ministres et députés de la majorité.
    Ils doivent être, comme vous, branchés sur ce compte twitter de l'Elysée et croire dur comme fer à tout ce qu'il y lisent à longueur de temps.
    C'est pitoyable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Pitoyable est le moindre mot ! relisez le premier tweet présidentiel que je relaie:

      " Nous avons toutes les conditions pour une reprise économique, si nous faisons les efforts nécessaires " Dois-je faire la liste de tous les sacrifices qui sont imposés aux Français, y compris les plus injustes ou ceux qu impose une idéologie débile ?

      et celui-ci: " La #France est regardée, espérée, attendue dans le monde... " Non sans blague !

      Supprimer
  5. Ne serait-ce pas d'anciens blogueurs de gouvernement qui sont à la cellule internet de l'Elysée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: il y en a au moins un qui y a gagné c'est Romain Pigenel en effet

      Supprimer
    2. L'art de la lèche. C'est un bon ce petit, il ira loin. Il a compris que les vraies bonnes places ne sont pas celles qui vous obligent à causer dans le poste, le soir, à l'heure où les veaux broutent dans leur mangeoire. Ça, c'est bon pour ceux qui ont un ego de la taille d'un ballon dirigeable.
      A eux les tournées infernales où on débite des conneries au mètre dans des salles de province, avec obligation de serrer les louches, de faire la bise aux chiards et à des mémères approximativement attifées qui vous regardent comme le Messie. A eux les nuits de campagne dans les hôtels, les réceptions "princières" par le maire de Noeud les mines dans la nouvelle salle polyvalente. A eux les meutes de conseillers en comm' qui alignent des platitudes relookées en attitudes tendance.
      Le vrai pouvoir, il est dans les mains des hauts fonctionnaires qui émargeront toujours plus que n'importe-quel ministre, qui sont indéboulonnables. Plus en cour parce que trop proches de l'ancien maître ? Pas grave, quelques mois, voire quelques mois de placard, payés plein pot à ne rien faire sinon rester chez eux et s'occuper de leur famille, jusqu'à ce qu'on finisse par leur trouver une affectation prestigieuse, aussi bien payée mais avec des avantages en plus, dans une institution internationale où ils pourront améliorer leur réseau et se la couler douce.
      Le vrai pouvoir, il est aussi dans les cabinets où des palanquées de jeunes types écrivent les discours, les communiqués, conseillent des stratégies, effectuent les premières approches à l'occasion de négociations diverses. Le but du jeu, c'est de briller, de se faire repérer afin de pouvoir gravir quelques marches de plus.

      Supprimer
  6. Ils essaient de se persuader et de nous persuader que tout va s'arranger, que si on est dans la M... aujourd'hui c'est la faute à Sarko et qu'ils vont réussir à nous sortir de là.... Ce qui est triste c'est que sur une certaine catégorie de gens cela à l'air de fonctionner... (ca fait peur de voir que les gens peuvent être si faciles à manipuler et soient surtout si naifs!!)

    Mais on peut raconter des mensonges pendant un certain temps, un jour ou l'autre, les français vont se lasser à force de se serrer la ceinture et de payer des impôts sans jamais rien voir s'améliorer... Enfin, du moins je l'espère parce que sinon je me demande bien comment va terminer le pays.... en ruine, très certainement...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: "Ce qui est triste c'est que sur une certaine catégorie de gens cela à l'air de fonctionner " à croire que cela marche même sur les journaleux. ce soir au JT de Tf1;, Boulaud annonce les ( encore ) nouveaux chiffres de la croissance et du déficit et ça passe: no comment !

      Supprimer
    2. Même les agences de notation ne réagissent plus. Surprenant non ?

      En des temps pas si lointains, annoncer que le déficit budgétaire prévu à 3 % fin 2013 avoisinerait en fait les 3,6, % et que la croissance prévue à 0,8 % après déjà 2 révisions à la baisse, allait plus vraisemblablement se situer entre 0 et 0,1 % (Bruxelles), la France se serait sûrement fait taper sur les doigts avec les conséquences que l'on peut supposer.

      On a le sentiment qu'après avoir annoncé la couleur, nos dirigeants se lâchent sur les dépenses. En 2 jours j'ai relevé :

      . 231 projets de petites centrales solaires retenus par l'Etat pour un investissement d'environ 100 millions d'€ (annonce de Delphine Batho),

      . Achat par l'Etat de 2 600 voitures électriques à Renault et Mia (annonce de l'UGAP), pour ??? €

      . Enveloppe de 20 milliards d'€ pour connecter 100% des foyers au haut débit en 10 ans +. 20 milliards d'€ sur 5 ans pour financer les investissements des collectivités. (annonces de J.M. AYRAULT).

      Ce sont de jolis projets, mais je suis un peu dubitative quant aux retours sur investissements.

      Supprimer
    3. @Cyrielle: et tu oublies la cerise sur le gateau de cette fin de journée:
      le gouvernement annule le jour de carence sur arrêts maladie imposé aux fonctionnaires: coût ? 130 millions d'euros !

      Supprimer
    4. Qu'ils en profitent pour rayer Egalité de tous les frontons des bâtiments publics.

      Dire que je me suis engueulé avec des collègues qui trouvaient injuste l'imposition d'un jour de carence et qu'en plus j'en avais convaincu une bonne partie.

      C'est officiel, la France à deux vitesses existe. Il y a les cons du privé qui perdent trois jours et les fonctionnaires qui ont réussi à supprimer le seul jour qui leur était imposé. C'est aussi officiel, l'absentéisme payé plein pot est de retour. Ne vous gênez pas pour prendre quelques jours de repos au frais de l’assujetti social.

      Supprimer
    5. Koltchack, démissionner du public et entrer dans le privé et vous serez en parfaite adéquation avec vos idées et en plus vous ne serez plus au service de la Gueuse, personnellement je serais pour une suppression totale des ces jours de carence qui sont parfois remboursés par certaines mutuelles.

      Supprimer
    6. Malheureusement si Cyrielle, Standards et poor a osé déclarer qu'enfin la France faisait le nécessaire pour relancer l'activité économique. Je ne sais pas par quel copinage cette absurdité a pu avoir lieu, mais cette si populaire agence de notation a loué l'action des socialos. J'avoue ne pas l'avoir cru au départ.

      Supprimer
    7. @ Grandpas

      Dans ce cas, quitte à aggraver encore plus un déficit déjà colossal, il aurait été plus équitable de supprimer un jour de carence dans le privé. Puis 2, et enfin de ramener à zéro pour tous.

      Sauf que c'est d'une part infinançable, et d'autre part incitatif au laisser-aller.

      Alors ?...

      Supprimer
  7. Sur Hollande, qui ne le savait pas !

    Maintenant les 52% qui ont voté pour lui vont l'apprendre dans la douleur, le plus triste nous aussi mais on pourra toujours dire aux cocus: " On vous avez prévenu"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais le PS bénéficiera toujours de sa réserve de jeunes. Tout naïfs, fraîchement majeurs et programmés, ils assureront le maintien de la socialie au pouvoir. D'ailleurs je crois que nous sommes un pays à forte croissance démographique.
      On voit bien que le progressisme séduit une bonne partie de la jeunesse, pleine de rêve.
      Je pense que pour un cocu qui ne revote pas socialiste, il y a 2 ou 3 jeunes qui prennent le relais.

      Supprimer
  8. Quand le chat n'est pas là....
    Je ne résiste pas à vous citer une prédiction de Romain Pigenel qui aura à coup sûr contribué à lui faire obtenir ce poste enviable à la cellule communication de l'Elysée, où il doit sûrement faire merveille :

    Pour que François Hollande déchaîne la même hostilité, en intensité et en étendue, il faudrait qu’il multiplie les mêmes faux-pas. Le « président normal » ne semble pas en prendre la voie. Si tel est bien le cas, « l’anti-hollandisme » risque de ne rester qu’une expression recouvrant des débats politiques traditionnels (gauche – droite, social-démocratie – gauche radicale), sans commune mesure avec ce que Nicolas Sarkozy a permis et suscité en son temps.

    Romain Pigenel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne : sacré Pigenel, il s'est dévoué corps et âme, c'est bien, il est au château maintenant.
      Le « président normal » ne semble pas en prendre la voie ... Euh... De quand date cette pigenelade ?

      Supprimer
    2. Cette belle "prophétie" date du 17 mai 2012, mon cher Corto.
      Vous aviez d'ailleurs commenté cette conclusion qui figure toujours dans les "derniers commentaires".
      En ce temps-là, ils étaient encore tout feu tout flamme !

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP