mardi 26 février 2013

Mon après-midi à l'Assemblée Nationale...


J'ai été au pesctacle aujourd'hui. Le vrai, celui d'une démocratie qui avance....

Nous sommes arrivés par la petite porte, l'entrée des artistes ou celle du petit peuple, choisissez. Il faut montrer patte blanche. C'est exactement comme pour prendre l'avion: vous êtes contrôlés. De haut en bas. Formalités accomplies et pièces d'identités photocopiées sur une machine des années 80, vous pénétrez dans l'antre de la République. Les couloirs sont beaux, les tableaux aux murs, aussi, surtout celui dédié aux droits de l'homme et à la Franc-Maçonnerie; ça sent la majesté.

Une fois les visiteurs débarrassés de tout ce qui est autorisé aux visités ( journaux, manteaux, sacs, téléphones portables, tablettes...), une fois les consignes bien enregistrées ( pas de photos, pas de bruits, aucun signes extérieurs de contentement ou de mécontentement, silence, aucun signe ou geste déplacés, aucun applaudissements,... ), vous pénétrez dans le sein des saints: l'hémicycle de l'Assemblée Nationale !

Bien plus petit en réalité qu'à la télévision mais tout aussi joli, parfaitement tapissé, un peu vieillot, nous sommes à l'Assemblée, nous allons vivre avec la copine Boutfil les questions d'actualité au gouvernement, les fameuses QAG du mardi.

14h45, Michèle Delaunay est la première à entrer, elle se re-pomponne. Vient le reste, tout d'un coup, l'arène se remplit: ministres et députés, ils sont quasiment tous là. C'est important les QAG, la télévision est là, ça tourne. Et le brouhaha commence. Rien à voir avec ce que vous regardez, un brin dépité, dans la lucarne, à la maison. C'est bruyant, très bruyant. 

Montebourg fait un tour de salle, Duflot s'installe, Fabius aussi. Ayrault se pose, courtisé. Valls, dynamique, se pointe. Filipetti-petti. Borloo aussi, là-bas; de même que Wauquiez, Copé, Tabarot, Chassaigne, Guedj ( le coq dans une basse-courre )...Oui, ils sont pour ainsi dire tous là. Sauf Taubira, la cayennaise, sauf Le Foll, coincé sous un tracteur, sans doute.

Le cirque est plein, quasiment; au jugé les 3/4 de nos députés sont présents: qui dort, qui lit le journal, qui pianote sur sa tablette ou son smartphone, qui fait son courrier ou joue au scrabble.... On s'invective, on s'échange des messages par escouades d'huissiers en queue de pie interposés, c'est le grand cirque. Ça jacte, ça caquète, ça pérore et personne n'écoute personne. Les questions ont été au préalable transmises aux ministres, les réponses sont prêtes; ne manquent plus que la façon, l'art et la manière de les poser et de répondre. Le ballet est bien réglé et peu importe les réponses puisque tout le monde se fout des questions. Et ça rigole, ça raille, ça se moque et ça insulte... c'est affligeant. Nous ne sommes pas à l'Assemblée, nous sommes au théâtre de Guignol avec Bartolone pour Gnafron. C'est dire si tout le monde tremble...

Une question: 2 minutes; une réponse: 2 minutes. Gnafron veille, pas une seconde de plus, la démocratie, oui, le temps de parole scrupuleusement minuté avant tout.

Brouhaha et capharnaüm.
La classe est dissipée, un euphémisme, et le maître manque d'autorité: c'est carnaval avec la cocarde et le prestige républicain pour déguisements et scène. Le petit peuple, au balcon,  mal assis sur des velours rouge passés est consterné: tout est risible ou triste, au choix. Il est 16h10, les QAG ont pris fin, chacun a joué et personne n'a perdu.

Et à l'huissier que l'on questionne, cette réponse désabusée: cela fait 17 ans que je les supporte...

J'ai passé mon après-midi à l'Assemblée Nationale. Le déplacement et le spectacle, déplorable, valent le coup. D'autant plus qu'il est gratuit, le pestacle.

Enfin, gratuit, vous l'aurez compris, c'est une façon de parler, vu comment nos impôts les engraissent...

Folie passagère 1592.
Télécharger WP_000009.jpg (546,4 Ko)
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. J'ai l'impression, mon cher Corto, que n'ayant regardé le "pestacle"que d'un oeil pourtant distrait cet après-midi, j'en ai plus retiré que vous.
    Et en particulier l'intervention de Fabius m'a fait froid dans le dos et je me suis dit qu'il y avait très peu de chances pour que cette famille otage des terroristes ne s'en sorte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ùarianne: j ai entendu Fabius, bien sur, et comme vous, il m a fait froid ds le dos. ceci dit difficile de se concentrer sur les questions et réponses tant c'est le boxon ds l hémicycle. Impressionnant comment la télé gomme ce brouhaha.

      Supprimer
  2. j'espere bien que tu portais la tenue officielle des opposants aux mariage pour tous, ce truc en lycra moulant rose et vert clair avec des ailes maman/papa. j'imagine que ce serait super bon pour draguer les mecs dans le marais! tu n'es pas seul a souffrir de l'homophobie internalisee.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @candide: déjà sur le précédent billet ta connerie apparaissait, mais là, tu fais très fort. pas la peine d'en rajouter; a ce niveau, ton prochain com sera jeté.

      Supprimer
    2. bon sang! c'est bien toi le meme corto qui pleurniche sans arret du totalitarisme suppose du ps? quelle hypocrisie droitiste! mais si tu postes une photo de toi-meme portant l'uniforme anti-gay (avec les ailes maman/papa) je te promets d'aller travailler mon francais ailleurs sur un autre blog. je suis un pede americain et pour moi ce n'est qu'un tres bon exercice de francais.

      Supprimer
    3. @candide: c'est quoi ton problème ?

      Supprimer
    4. Sans me mêler de ce qui me regarde pas, il veut peut être un RDV avec un beau gosse.

      Supprimer
    5. Ah! Il semblerait que Candy n'aime pas qu'on ne pense pas comme lui.
      Le ps est en effet totalitariste. Ne serait-ce que pour le seul fait que les médias sont à gauche pour 95% d'entre eux. Ce fait suffit à dire que la presse n'est pas là pour informer mais pour relayer la macabre socialie.
      95% à gauche et on ne pourrait pas dire que le ps fait de la propagande? Il est temps Candy de sortir du terrain politique et de voir les choses de manière globale. Mais je ne pense pas que vous le ferez, votre programmation est complète et on ne vous a jamais permis de douter.
      Voilà pourquoi vous vous énervez. Vous n'arrivez pas à vous mettre à la place des autres, de la population dans son ensemble.

      Supprimer
  3. quel lamentable comédie, à vrai dire, le gros bordel oui ! j'ai honte pour eux.....complètement déconnectés du peuple ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: allez hop, je vais voir chez toi :)

      Supprimer
  4. Si ces messieurs et dames jouissent d'un certain confort, le souvenir que j'ai gardé du poulailler, réservé au vulgum pecus venu observer le fonctionnement de l'assemblée dite nationale, est celui d'un endroit au confort plus que spartiate. Sièges étroits, raides peu ou mal rembourrés. En Suisse lorsqu'on parle du peuple, on dit "le souverain", chez nous on lui fait bien sentir qu'il n'en est rien.

    Et encore, de nos jours ils se tiennent à peu près correctement. Il fut un temps où on s'envoyait des insultes à la figure, quand ce n'était pas les encriers disposés à chaque siège. Mais il est vrai qu'à cette époque la télé n'existait pas encore ou en était qu'à ses balbutiements.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: je confirme le confort est plus que spartiate. Les séances longues sont à déconseiller aux personnes fortes ou trop grandes.

      Clair qu autrefois, ils savaient déconner grave les députés ceci dit hier c'est plutot une classe de cp qui m a été donné de voir

      Supprimer
    2. Les dorures sont tout de même omniprésentes... Inconfortable mais clinquant.

      Supprimer
  5. C'est "gratuit" une fois que l'on a tout payé...

    RépondreSupprimer
  6. Ce que je trouve drôle au final ce sont les consignes données aux visiteurs, ne pas s'agiter et ne pas faire de bruit! Mais ce ne sont pas ceux qui en ont le plus besoin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @judex: c est bien ce que je dis, on interdit aux visiteurs tout ce qui est autorisé aux visités :)

      Supprimer
  7. CORTO....LIESI...ferme?????

    RépondreSupprimer
  8. Quel idée, d' y aller un Mercredi , le jour des enfants!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: ben non hier c'était mardi

      Supprimer
    2. Mas à l'assemblée nationale c'est toujours le Mercredi, putain faut que j'arrête de bosser en journée avant je me serais jamais trompé quand je faisais acte de présence en nuit.

      Supprimer
  9. Il y a une certaine incohérence dans l'insistance que tu mets pour encourager les gens à aller voter et l'opinion que tu as de ceux qui sont élus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloos: j incite les gens a aller voter certes mais à bien voter :) Il y a des tas d'élus de terrain qui font un travail remarquable et puis il y a ces députés que j ai vu , hier, et qui franchement, ne sont pas beaux à voir.

      Supprimer
  10. Je me demande si les huissiers , qui ont tant de choses à raconter, tout comme l'ensemble du personnel de l'Assemblée, ne sont pas tenus à un devoir de discrétion, sorte de secret professionnel même à la retraite, ce qui expliquerait qu'il n'y ait jamais AUCUN bouquin d'écrit sur l'intérieur de cette pétaudière nationale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @herberto: ils ont certainement un devoir de réserve et de confidentialité. Disons aussi que la soupe est si bonne qu'ils auraient bien tort de se torpiller en bavassant publiquement

      Supprimer
    2. Ou bien peut-être qu'ils ne recrutent que des huissiers qui ne savent ni lire ni écrire ?

      Supprimer
  11. C'est beau la démocratie en pleine action....
    titi

    RépondreSupprimer
  12. Thanks designed for sharing such a fastidious thought, post is fastidious,
    thats why i have read it fully

    my web site :: Cheap NFL Jerseys

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen