vendredi 1 février 2013

Vive Hollande, Vive la France, Vive le Mali !


Quelle drôle de guerre tout de même que cette guerre au Mali.

J'avais souvenir qu'une guerre, c'était une chose pas belle; une période plus ou moins longue pendant laquelle des gens de deux camps opposés s'étripaient allègrement à coups de fusils et de canons. J'ai souvenir d'une intervention du vieux Général Massu qui, sur le plateau d'Apostrophes, déclarait, je cite de mémoire: " La guerre,c 'est beau, c'est viril quand les chars s'affrontent à coups d'obus sur le terrain ". Le sang, les larmes, les cris et la douleur. De la tripaille à l'air puis les veuves éplorées et les hommages. C'était ça la guerre.

Aujourd'hui, nous sommes partis en guerre au Mali car telle était la volonté de notre Présiflan. 3 000 islamistes, nous a-t-on dit, menaçaient de débouler sur Bamako, une ville de 1,8 millions d'habitants. Tant que ces terroristes dézinguaient  le nord du pays et la ville 333 fois sainte de Tombouctou, ça pouvait aller; les imaginer à Bamako gâcher le dimanche d'Amadou et de Mariam, c'était insupportable ! La France, appelée, parait-il à la rescousse par un président d'opérette et d'interim, ne laisserait pas faire.

Alors, on y est allé. Avec les soldats, les avions, les jeeps et les forces spéciales. En 3 semaines la France enverra là-bas autant de troufions qu'en dix ans en Afghanistan. Ça nous coûtera un bras, mais fallait pas mégoter; la guerre contre le Malin n'a pas de prix. Cela n'a pas traîné. En 21 jours, crac ma poule, les islamistes terroristes ont été repoussés tout au nord du pays. Pas vu, pas pris, pas tués. On n'a rien vu. Rien, nada, nibe. Pas même quelques colonnes de vilains enfin enchaînés. Tout juste nous a-t-on autorisé à voir quelques carcasses de pick-up cramés après avoir été marqués puis dégommés par nos avions. On aura vu les branquignols de l'armée malienne s'essuyer les pieds sur les tapis que l'armée française aura déroulé. On nous fera bien écouter quelques témoignages de gentils maltraités par les méchants, voir quelques ruines de lieux chargés d'histoire et  quelques précieux manuscrits détruits et c'est à peu près tout.

Oui, une étrange guerre dans laquelle, allez savoir pourquoi, l'ennemi sera resté invisible; à moins que, moins con qu'il en ait l'air, dès les premiers bruits de rotors français entendus au loin, il soit parti se réfugier là où l'on n'ira pas le chercher, dans les montagnes ou les déserts du nord Mali, au Niger, en Mauritanie; qui sait, et pourquoi pas, en Algérie...

On oubliera vite le commandant Boiteux, un mort côté Français, nul ne connaît le nombre de morts du côté des méchants. Notre chef des armées a dit que la bataille était gagnée, c'est bien. La guerre, on ne sait pas trop. Moi, je dirai qu'elle n'est même pas commencée, la guerre, l'islamisme est partout et bien vivant. Demain, Présiflan sera au Mali. Il ira faire la tournée des popotes, en tant que chef d'état, saluer la foule reconnaissante et rencontrer son homologue-par-interim. C'est bien, une guerre, puisque ça coûte, autant que cela rapporte un peu, y compris en terme d'image. Ils l'ont tous fait.

J'ai écouté pendant 5 bonnes minutes sur une chaîne d'info, un expert nous dire tous les dangers d'une telle visite, les problèmes de sécurité, la façon dont celle-ci avait été préparée, la communication faite autour de ce déplacement et toussa. Aucun doute, Présiflan a des couilles.

Pourvu qu'il n'y ait pas d'embrouilles et que rien n'arrive à hollande, nous avons déjà tant de martyrs à honorer...

Folie passagère 1561.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


29 commentaires:

  1. Ce qui a été dit de mieux sur la guerre, est à lire ici : http://www.checkpoint-online.ch/CheckPoint/Histoire/His0001-DiscoursPatton.html

    Par hasard, si un barbu se proposait pour se kamikazer à Bamako, je ne dirais pas non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: m'en fin, c'est ton présiflan, tu n as pas le droit de penser ainsi. Si ? okay alors.

      Supprimer
    2. Je n'ai pas de président. Pour cela, il faut être républicain.

      Supprimer
    3. On n'a pas fini la première année du quinquennat et on en est déjà à l'appel au meurtre plus ou moins déguisé... A ce rythme-là, tu vas avoir du mal à tenir encore quatre ans ; tu devrais peut-être essayer les antihistaminiques : pour les états d'allergie sévère et prurigineuse, c'est souvent très efficace ! !

      Supprimer
    4. Aléxis

      Tiendra t il encore 4 années car il va en falloir des guerres pour qu'il se maintienne à flots mais selon les sondages à Bamako, Culbuto serait élu avec 99 % des suffrages exprimés.

      Je sais pas de pique personnelle mais monsieur koltchak me crispe un peu avec son roi à la gueule de débile donc vous n'êtes pas républicains mais vous acceptez le pognon de la Gueuse en étant fonctionnaire de police, il me semble et la Police a toujours un ministère donc une fonction d' Etat, allez régalienne pour vous faire plaisir.

      Voilà mon cher Corto, je ne recommencerais plus.

      Supprimer
    5. @alexis: ce qui est bien avec toi, c'est qu'on est jamais déçu

      Supprimer
  2. direction Mali pour éviter qu'on lui souhaite un bon anniversaire d'enfarinage ( 2 février 2012 ) , j'ai lu quelque part que c'était prévu depuis belle lurette sa guégerre alors qu'il ne savait pas qu'il serait élu ( j'ai du mal a tapé ce mot ) sa belle boule de cristal lui à soufflé toussa , guerre gagné , on verra dans 6 mois, chômage résorbé avant la fin de l'année , on verra en 2014 si ça n'a pas pété avant, sauvetage des usines française , la je me marre , etc etc , par contre son mariage pour tous il y tient , dans les sondages il a perdu un point si c'est comme le permis dès l'instant il n'a plus de point on lui retire son permis de gouverner, ami corto je te souhaite bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. claude henri: c'est martine Aubry qui lors de la primaire socialiste disait à chaque fois que hollande émettait une idée: " nous verrons, on verra ". pas besoin d aattendre bien longtemps, c'est tout vu: droit dans le mur

      Supprimer
  3. Dis-donc, Corto, tu flirterais pas un peu avec l'hypocrisie en écrivant "que rien n'arrive à hollande" ? Je trouve que ce président est une baudruche, un crapaud qui veut se faire aussi gros que le bœuf, et qui ne mérite donc que d'éclater. Comme dans le sens de la vie. PAF !

    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Al west: comment ça flirter ? je ne flirte pas, j'attaque direct :) hypocrite ah non, un brin, juste un brin. ceci dit ne parlons pas de malheur, il ne manquerait plus que ça qu on en fasse un martyr . Pouah ! :)

      Supprimer
  4. Je persiste à dire, mon cher Corto, que Hollande ne peut pas avoir gagné une bataille puisqu'il n'y a pas eu de bataille.
    Et pour en être absolument sûre, j'ai été regarder dans mon dictionnaire et j'ai trouvé :
    Bataille :n. f. Combat de deux armées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: tout a fait d accord avec vous. quelle armée était donc face aux forces libératrices ? nul ne le sait vraiment. Une armée de pick-up ? ça existe ds votre dico ça, une armée de pick-up ?

      Bon ceci dit, vu ce que nous en disent es journaleux, c'est un voyage a très haut risque mais voyage dont on a pris d'annoncer urbi et orbi qu il avait lieu demain. L'effet Sérillon ?

      Supprimer
  5. Ma voisine, madame Michu, prétend qu’un quarteron, de je ne sais quoi, réaliserait une super production cinématographique. Vous savez un truc énorme, très coûteux, genre 7ème Compagnie/Paris-Dakar, dans le désert.
    Pour vous donner une idée du truc : des avions rafales (haute technologie, pas des coucous) qui décollent de France pour aller dézinguer des pick-up à pastèques dans le désert africain. Vous vous rendez compte ! Cela fait cher le pick-up détruit.
    Vous avez dit la France est en faillite ?
    Y a même Bibendum 1er qui devrait faire une apparition coûteuse sur le plateau ! Bah vous savez tant qu’on y est on ne compte plus.
    Madame Michu fait même courir le bruit que le tournage du film aurait été avancé afin de créer un rideau de fumée sur une manifestation qui risquait, elle, d’être "consistante".
    Et en tournant les talons elle vous rajoute, d’un air innocent : « il n’y a pas de fumée sans feu ».
    Sacrée madame Michu, je n’ose pas croire une chose pareille !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: comment va madame Michu ? j'adore mais elle se fait bien discrète il me semble en ce moment sur twitter. Tout va bien pour elle ? heureusement que monsieur Lapique est là.

      Supprimer
  6. honni-soit-qui-mali-pense.....

    ça me gonfle tout ça !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: ça me gonfle tt ça aussi mais plus encore l'exploitation politicienne qui en est fait. Et une question: pourquoi nous en dit-on et nous en montre -t-on aussi peu ?

      Supprimer
  7. OSS Normal 1er, Mali mélo à Bamako

    Bientôt sur vos écrans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: mézavi que la bande annonce devrait être difussée en boucle dès demain sur toutes les chaînes info

      Supprimer
  8. Je me pose une petite question.... Hollande s'est fait élire président de la France, il me semble le 6 mai??? Alors pourquoi est ce qu'il ne fait rien pour la France et préfère aller sauver les maliens??? S'il avait envie de sauver le Mali, il aurait peut-être dû se présenter là bas aux élections,non?

    Non, parce qu'en France, on a sérieusement d'un Président!!! Un type qui s'occupe de son pays avant d'aller sauver un autre pays...

    Plaisanterie mise à part, je crois qu'il ne sait plus quoi faire pour essayer de faire remonter sa côte de popularité... mais ça a pas l'air de fonctionner. Lui qui claironnait qu'il voulait ramener les hommes d'Afghanistan.... pour les renvoyer plus vite au Mali.... On se croirait dans un mauvais film, tout ce qu'il fait il le loupe, il le rate, il en fait des tonnes mais ça ne prend pas...

    C'est fatiguant à la longue... et c'est que le début... c'est ce qui m'inquiète le plus...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: Ben heureusement qu il a fait rentrer les soldats d 'afghanisatn , enfin seulement une partie, parce que vu dans quel état sont nos armées, pas moyen pour elles d'assurer 2 opex en même temps.

      tiens, pour l'anecdote, sais-tu pourquoi, entre autres raisons, on fait la guerre mais sans déclarer le pays en guerre ?

      Car si le Président déclarait officiellement le pays en état de guerre, il y aurait automatiquement moratoire sur tous les crédits à la consommation ou pour accession à la propriété...

      Supprimer
    2. Votre info sur les crédits m'intéresse. Auriez-vous la source?

      Supprimer
    3. @François: je tiens cela d'un capitaine de vaisseau ( équivalent colonel )responsable ressources humaines au Ministère de la marine. Mais l'info écrite ne doit pas être difficile a trouver

      Supprimer
    4. @Corto: merci pour cette info, je n'en savais bien entendu rien du tout!!! Mais je suis plus étonnée de rien...
      Titi

      Supprimer
  9. A Mali, Mali et demie !

    François Mitterrand a eu sa guerre , celle du Koweït, Hollande a la sienne et en plus il y est allé tout seul.

    Pour le chômage, les usines qui ferment et autres difficultés qui nuisent à la vie des français mais là n'est pas la question car cela peut attendre encore 4 années.

    RépondreSupprimer
  10. Et quand les islamistes attaqueront ailleurs (pourquoi pas en France?), il suffira d'ajouter "Sauve qui peut" à ton titre.

    RépondreSupprimer
  11. Le président laxatif s'en est allé au Mali pour détruire les constipés du Djihad.
    Le traitement de courte durée ne s'applique pas à ce genre de maladie :
    un nouveau chapitre du "Désert des Tartares" est en train de s'écrire.

    RépondreSupprimer
  12. @anonyme de 14h04:: Le désert des Tartares ! la comparaison me convient, j'avais adoré le bouquin

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen