samedi 9 février 2013

La déception, c'est maintenant ! ( Hommage aux blogueurs de gauche )

( " Blogueurs de gouvernement " en plein boulot - avril 2012 )

Attention - Caution - Achtung:

Le billet que vous allez lire n'a pas été écrit par le taulier de ce blog ni par un quelconque hollandophobe, encore moins par un salaud de droite, ni même par une tiédasse centriste. Avant d'être écrit, il a été, je le suppose, mûrement pensé et réfléchi par le collègue blogueur Melclalex. Celui-ci fait ( ou faisait ) partie d'une espèce de collectif blogosphérique baptisé du nom de " Leftblogs "; collectif regroupant plusieurs blogueurs gauchistes dont certains se qualifient de " blogueurs de gouvernement ". C'est dire le soutien que ces derniers, dans leur ensemble, ont apporté pendant la campagne présidentielle à celui qui devait devenir ce qui nous sert aujourd'hui de président. En ce temps pas si lointain, ils répétaient, tous ensemble: " Le changement, c'est maintenant ! ". Force est de constater que ça, c'était avant...

" Rien ne sert de jouer les gros bras si c'est pour capituler en rase campagne face à Merkel et Cameron qui auront donc imposé l'austérité au niveau européen pour 7 ans, là où au contraire il faut être offensif pour relancer l'économie et l'emploi.

Rien ne sert d'annoncer vouloir défendre le budget européen afin de relancer la croissance (François Hollande) si c'est pour en arriver là.

Certes, on peut bien se féliciter du maintien de la PAC qui est tout de même ramenée de 420,7 à 373,2 milliards d'euros et d'ailleurs le lobby des agriculteurs en sera heureux mais cela n'est pas suffisant.

Pensez donc que pour faire des économies, les dirigeants européens ont réduit l'aide alimentaire au plus démunis de 3,5 milliards sur 7 ans soit 500 millions par an, elle va être ramenée à 2,5 milliards.

Faire 1 milliard d'économies sur le dos des pauvres européens me donne envie de gerber, j'ai honte d'entendre et de lire :

Van Rompuy : "C'était notre réunion la plus longue, mais cela valait la peine de travailler pour obtenir ce résultat."

Barroso : "c'était le meilleur résultat"

Cameron : "permettre aux contribuables britanniques d'économiser beaucoup d'argent" 

Hollande : "C'est un accord qui a été aussi long que d'habitude à faire jaillir mais qui a été, je crois, un bon compromis". 

Maintenant c'est au Parlement européen de jouer et j'espère bien qu'il fera bouger les choses puisque des quatre principaux groupes politiques du Parlement européen (socialistes, libéraux, conservateurs et Verts) ont annoncé qu'ils refuseraient d'accepter "en l'état" le budget européen. "

" L'austérité, c'est maintenant ! " est à lire dans son cadre original ICI.

C'est drôle de voir comment se multiplient les billets de blogueurs de gauche exprimant ouvertement, de plus en plus fréquemment, leur déception vis à vis des branquignols qu'ils ont pourtant soutenu et porté au pouvoir sans se ménager.

Tout était pourtant si prévisible...


Folie passagère 1565.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

33 commentaires:

  1. bien fait pour eux, on va pas pleurer sur leur déception, ils nous ont assez insultés et traités de tous les noms ! notre "nain" à nous avait tout de même plus de couilles que leur nain à eux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: bien dit ! c'est assez fou de constater le nombre de billets que je peux lire de gauchisses déçus, voire en colère ! mais comme tu dis... pas pleurer !
      bisous

      Supprimer
  2. Etrange tout de même, mon cher Corto, de voir ces révolutionnaires de pacotille, le poing tendu - Pigenel en tête - qui en réalité sont les béni oui-oui d'un Président qui aurait pu prendre la tête des pays du Sud de l'Europe et contester l'austérité qu'on veut leur imposer.
    Et qui, au lieu de cela, a préféré se coucher devant Cameron et Merkel, et rentrer en France en claironnant et plastronnant que la PAC était sauvée.
    Il ne faut pas être grand clerc pour imaginer que Mélenchon a encore de beaux jours devant lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: comme vous dites, Melenchon doit boire du petit lait avec les conneries, renoncements et revirements du hollande. Ce dernier a été mauvais, très mauvais sur ce sommet.
      La PAC sauvée, mouais, il me semble que son budget a été revu à la baisse au niveau européen.

      Ce budget est exactement contraire à ce que préconisait hollande

      Supprimer
    2. @marianne: je comprends les désillusions de tous ces blogueurs de gauche, mais comment les plaindre, on n a jamais vu personne plaindre des " cocus ", généralement, on ironise dessus :)

      Supprimer
  3. cher Corto les gauchistes conservent leur libre arbitre et quand ça ne va pas, à nos yeux, il faut le dire. C'est ma façon d'être.

    Mais tout ceci est sans commune mesure avec les 5 années qui viennent de s'écouler :

    Tiens, voilà le bilan au fait ---> http://www.perdre-la-raison.com/2012/09/lheritage-le-vrai-bilan-complet-de.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jeff melclalex: libre arbitre... mouais... si tu le dis. j ai quelques doutes. Par contre oui, qd on n est pas d'accord, faut le dire ou l'écrire et je constate que vous êtes de plus en plus nombreux , chez les gauchisses, à ne pas être d'accord avec votre présiflan. Un peu tard, mais c'est bien car tous les points de désaccord que vous avez étaient prévisibles, voire annoncés.

      Quant à ton bilan, billet que j avais lu en son temps, dès lors que dressé par un gauchistes, il ne peut être objectif.

      Supprimer
  4. Hollande se confronte à la réalité. Il fait ce qu'il peut. Les pauvres "blogueurs de gouvernement" (il faut oser) aimeraient que la réalité ressemble à ce qu'ils écrivaient, écrivent encore et à ce qu'on leur a promis. Il faut les comprendre: la critique est toujours plus facile quand on est dans l'opposition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: le pb n est pas de savoir si la critique est + facile qd on est dans l opposition. Ils ont voté pour hollande plus par haine de sarko que par choix assumé d'une social démocratie hollandaise. Toutes leurs déceptions du moment et à venir étaient prévisibles, et on n a pas encore tout vu.
      Et comme ils ne sont pas aussi cons qu ils en ont l air, ils se rendent bien compte que la politique menée par l hollande est peu ou prou celle qu aurait mené, cpte tenu des circonstances, un Sarko. De quoi être déçu ! ,non ?

      Supprimer
  5. Heureusement qu'ils ont le poing fermé. A les voir tous le bras tendu, on pourrait croire qu'il s'agit d'une réunion de néo-nazis ou de partisans du Hezbollah (si, il y a un barbu). Comme quoi, il y a des points communs entre les divers totalitarismes. Mais je suis bête, ils oeuvrent pour le bien du peuple.

    L'enfant croit au Père Noël, l'imbécile, alors que le républicain lui, il vote. Au final, les deux s'aperçoivent au réveil que la liste de voeux n'a pas été respectée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: sont-y pas mignons comme ça: torses " bombés et bras tendus ? Ouaip! ça rappelle des trucs...

      Supprimer
  6. En plus, sur la photo, la moitié est obèse : comment voulez-vous faire la révolution avec des bides pareils ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier goux: hé, ho, partir au combat pour la révolution le ventre vide, tsssit ! , ça ne le fait pas.

      Supprimer
  7. moi aussi j'ai des accords longs à faire jaillir, ils sont sans compromis et prévisibles.
    biz

    RépondreSupprimer
  8. Il faut quelques années pour se rendre compte que l'alternance est un piège à con. Entre-temps les nouvelles générations arrivent et se font avoir à leur tour. Dans l'intervalle les plus anciens auront été euthanasiés. La boucle est bouclée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @vlad: tiens t'es là ? :) parlons d euthanasie justement, ça ne devrait pas tarder à revenir sur le tapis, hollande l a souhaité ainsi.

      Supprimer
  9. Quand l'argent des autres se fait plus rare, ça fait mal à ceux qui ont cru qu'il était inépuisable...
    Là où ils sont pitoyables, c'est quand ils pensent que le socialisme a le pouvoir d' éradiquer la pauvreté. C'est exactement le contraire qui se produit. Bastiat disait "cette grande fiction à travers laquelle chacun croit pouvoir vivre aux dépends de tous les autres". Résultat, tout le monde s'appauvrit...
    Moins "on" fera de socialisme, plus ils seront déçus et plus on aura de chances de s'en sortir, alors leur déception ne peut que me donner des raisons d'espérer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: entièrement d accord et comme tu dis plus leur déception sera grande, plus on pourra peut etre se mettre à espérer ... qu'ils admettent s'être trompé

      Supprimer
  10. Soit ces bibendums ménopausés ne savent pas ce qu’ils font, car les vrais gauchistes se servent du bras gauche pour saluer.
    Soit ils le savent mais n’ont pas osé ouvrir leur main.
    Allez, messieurs un peu de courage, la prochaine fois, n’oubliez pas d’ouvrir votre main pour saluer Manolo…
    Koltchack, vous avez raison, le réveil sera difficile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mauricette: observatrice ! j avais pas noté cette histoire de bras droit :) les nazes :)

      Supprimer
  11. Dans les couloirs du parlement européen, il s'est dit avant la fin des négociations :
    "la France s'est couchée".

    Quoi de plus effrayant que d'entendre ceci après des années d'anti-Sarkozysme primaire ...
    Et Hollande ressort quand-même tout content ave l'appui de la presse française.

    RépondreSupprimer
  12. Petite vidéo à voir :

    http://www.youtube.com/watch?v=fpf01u0JjnI

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette vidéo explique vraisemblablement une bouderie de Normal 1er que je ne m'étais pas bien expliquée en lisant une actu du Figaro :

      "Un épisode, que Paris et Londres cherchent à minimiser, témoigne de la mésentente. Dans la nuit de jeudi, le Français a décliné un rendez-vous de conciliation avec le Britannique, auquel l'invitait le maître de séance Herman Van Rompuy. François Hollande a tout simplement refusé de répondre au téléphone, selon The Guardian. Du côté britannique on a le sentiment désagréable d'avoir été «snobé».....

      Angela Merkel, partie-prenante du fameux rendez-vous de conciliation, a elle aussi vainement attendu le président français, même si elle l'avait déjà rencontré par ailleurs."


      Plutôt que de s'expliquer avec ses collègues de l'U.E., notre chef de guerre se serait donc esquivé. J'ai du mal à le croire...

      Supprimer
    2. Boa, z'inquiétez-pas, il va nous sortir une dispense de son pôpa, une grippe ou je ne sais quelle billevesée pour excuser son comportement. Il boude, maintenant. Mais quels diables de crétins ont pu se laisser prendre à son jeu ?

      Faut-y être on !

      Supprimer
    3. @al west: Mais quels diables de crétins ont pu se laisser prendre à son jeu ? Ben approximativement 39% du corps électoral ! hélas !

      Supprimer
  13. Oh Vincennes. Que de bons souvenirs. Au même moment, Sarkozy branlait du FN place de la Concorde, contribuant encore un peu + à faire exploser son propre bord. Depuis Frigide a pris le relais. Superbe. Continuez comme ça.

    RépondreSupprimer
  14. Les gauches sont anesthésiés par le fric de la finance, et ils ne le savent même pas!!
    Ah! Ah! On fait voter les gens à gauche comme on gave le foie des oies!

    La liberté de penser n'est pas à gauche. La gauche vous vérouille le cerveau!


    Jamais un être en bonne santé mentale ne pourra être à gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: mais si, mais si, j en connais. Bon d 'accord, pa beaucoup mais j en connais

      Supprimer
  15. Les blogueurs de gauche ou de gouvernement s'ennuient tellement qu'ils font des billets sur n'importe quoi comme essayer de rouler à 30 km/h ou sur d'autres sujets aussi excitants, les pauvres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: ils leur faudrait une bonne dose de masochisme, ou d'honnêteté , pour reconnaitre qu'ils ont tout de même été légèrement trompés...

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique