mercredi 2 novembre 2016

Débarrassons-nous de François Hollande, le Président zombi.


Y a pas à tortiller: De deux choses l'une, soit on aime son pays, ses institutions, soit on s'en fout, on zappe, on ignore, on occulte. Pour ceusses qui, comme moi, aiment leur pays, son esprit, son histoire, sa ( défunte ) grandeur, son drapeau, le Général, son TGV, Pompidou, j'en passe et des meilleures, on ne peut qu'être consterné, effaré, sidéré par l'état de déliquescence de celui-ci et de ceux qui sont depuis un peu plus 4 ans supposer le diriger.

On avait glosé sur Sarkozy, émis l'idée que celui-ci avait dévalorisé la fonction présidentielle, qu'il était bling-bling, vulgaire, clivant... Certes, il fit de nombreuses conneries: erreurs de " jeunesse " et difficultés à appréhender la fonction? C'est fort possible. Le " pov'con " et le " karcher " avaient autant marqué les esprits que déçus car restés sans effet. Mais tout de même ! Cahin-caha, il avait su tenir la boutique et, finalement, point trop déshonorer la " fonction ". Il avait beau être critiqué pour ce qu il fit ou ne fit pas mais, qu'on le veuille ou non, force est de constater qu'au plus fort de sa " crise d'impopularité " et malgré le profil qu'en dressaient outrageusement les médias, près de 30% des Français lui faisaient encore confiance ou en avaient une opinion positive. 30 % ! Et jamais au grand jamais son " camp " ne se serait permis le quart de ce que permettent aujourd'hui les " amis ", et les les adversaires, de ce qui nous sert de Président. Un Président à 4% !

A-t-on jamais entendu du temps de Sarkozy, un adversaire politique de celui-ci se permettre de déclarer publiquement qu'il ne " respectait pas Nicolas Sarkozy parce celui-ci ne respectait pas la fonction présidentielle. Le respect des Français, de la fonction, d'une certaine confidentialité, d'un certain recul, d'une certaine dignité, c'est tout ce qui a manqué à Nicolas Sarkozy pendant ce quinquennat. Je ne respecte pas la personne de Nicolas Sarkozy. " Non ! Non, car jamais Nicolas Sarkozy et aucun autre président avant lui n'avait comme Hollande à ce point dévalorisé la fonction.

Avait-on, sous Sarkozy, ou avant, entendu un président de région, du même camp politique que l'actuel occupant de l'Elysée, déclarer " qu'il la ferme " ! Pour aussitôt se raviser et dire que ce " qu'il la ferme " s'adressait au ministre de l'économie et des finances, Michel Sapin. Non !

Avait-on, du temps de Sarkozy, et avant, entendu un Premier ministre défier, d'Afrique, à ce point le Président de la République ? Non, jamais.

Avait-on lu, du temps de Sarkozy, ou avant, une presse internationale à ce point critique vis à vis de notre Président, allant même, pour l'un des principaux journaux américains, le qualifier de " mort-vivant " soit ni plus ni moins de zombi. Non, jamais !

Le ridicule tua Félix Faure quand celui-ci rendit l'âme dans les bras de " sa connaissance ", François Hollande sur son scooter sera épargné. Hélas.

Depuis quand n'avait-on pas vu le pouvoir en place à ce point critiqué, vilipendé ou insulté ? Je ne sais plus. Depuis quand n'avait-on pas vu toutes les corporations du pays, jusqu'aux plus " nobles " comme la police ou les pompiers à ce point braver les interdits et les règlements internes ? Je ne sais plus. Depuis quand le locataire de l'Elysée n'a-t-il pas été de telle manière insulté ou remis en cause par toutes les composantes de la classe politique ? Lors de la IVème, peut-être. Depuis quand n'avait-on pas vu un gouvernement à ce point indiscipliné et un Premier ministre rabrouer publiquement l'un de ses ministres parce que celui-ci joue avec son téléphone portable ? Depuis quand n'avait-on pas vu une réforme constitutionnelle, proposée devant le Congrès tout entier convoqué par le Président de la République, finir son parcours législatif dans le caniveau ? A quand fait-il remonter pour découvrir qu'un Président de la République révèle à des journalistes des secrets d'Etat ? Qui se souvient, sous la cinquième, avoir entendu des politiciens de tous bords oser évoquer la destitution du Président de la République ? Personne, il faudra attendre 2016 et François Hollande pour cela.

Bruno Le Maire a sur ce point raison, tout Président de la République qu'il soit, nous ne pouvons respecter François Hollande tant il aura consciencieusement, méthodiquement dévalorisé comme jamais la fonction présidentielle. On ne peut respecter celui qui en ne respectant pas la fonction suprême ne respecte pas les Français. Un Président démonétisé, qui ne vaut plus un clou, un politicien zombi en qui, à part lui-même et un quarteron de fidèle, plus personne ne croit.

Se débarrasser au plus tôt et à tout jamais de François Hollande, c'est sauver, si tant est que cela soit encore possible, la cinquième République.

Folie passagère 3341.
Résultat de recherche d'images pour "déliquescence"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

43 commentaires:

  1. Plus ça va, plus je m'en fous. C'est désolant, mais c'est ainsi. Le microcosme, comme disait Barre, qui se complait dans des sujets anecdotiques, dans des querelles pricrocholines à coup de petites phrases et de coups de pieds de l'âna alors que le pays coule prouve qu'i n'y en a pas un pour être à la hauteur de l'enjeu.

    Alors je vais me retirer sur l'Aventin et regarder un pays millénaire disparaître.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @le nain:se retirer? oui pourquoi pas, après tout, ils n attendent que cela, qu on se désintéresse totalement du bousin en nous contentant de voter pour Pierre ou Paul.

      Supprimer
  2. Mais il a tellement envie de rester ! Comprenez-le... Sinon Sarkozy ne se représenterait pas non plus. S'il part, que les pompiers soient prêts: tel Néron, Alexandre Ier ou un migrant Afghan (chacun choisira sa référence) il serait capable de foutre le feu à l'Elysée au sens propre après avoir foutu le feu à la France au sens figuré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jef koone: Il a tellement envie d y rester... a y réfléchir je me demande si c'est vraiment le cas. Qui prendra le dessus: l orgueil ou l'humilité et la honte ? tenter de rester ou aller se terrer en Corrèze ?

      Supprimer
    2. Je pense qu'il ne connaît ni l'humilité ni la honte.

      Supprimer
  3. Résumé on ne peut plus exact...pas étonnant que certains se croient tout permis et prennent la France pour un paillasson...car malheureusement ce pauvre pays et ses habitants, vu de l'extérieur, ne font qu'un avec ce jean foutre.
    5 ans pour démolir, combien pour reconstruire ? Surement beaucoup, beaucoup plus que pour reconstituer la jungle de Calais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est facile de sortir du communisme : l'URSS s'est sabordée en quelques heures. En revanche, sortir des conséquences du communisme, c'est une affaire de plusieurs décennies. Et il ne faudra surtout pas compter sur les socialistes honteux de droite pour en voir le commencement.

      Supprimer
    2. @nana: combien de temps pour reconstruire ? tout dépend de ce que les Français sont capables d'accepter question réformes ... Et là j ai comme un doute.

      Supprimer
  4. Quelque soit l'entreprise , association , comité , son président aurait été viré par la petite porte si il avait conduit ou gérer son entreprise comme moulande . Depuis 4 ans il a été moqué comme capitaine de pédalo et même dessus avec des passagers il aurait été foutu à la baille .
    Pour moi un des meilleurs cela a été VALERY GISCARD D'ESTAING qui s'est fait blackboulé à cause des diamants offert par Bokassa en 79 , des bouts de verre qui ne valaient rien , il était le meilleurs en économie suivi de près par DSK plus tard.
    Perso j'en voudrais toujours à ces soit-disant représentants du PS d'avoir voté pour leur primaire un couillon qu'eux même moquaient en le traitant de M. 3% , qu'il n'avait jamais rien foutu dans sa vie politique , qu'il ne prenait jamais de décision , j'en passe et des meilleurs .
    Ce qui me console c'est que la gauche sera remplacé par l'islam et contre eux il ne faudra qu'une droite très forte et elle le sera sous peine d'extermination du peuple français .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut pas en vouloir aux socialistes d'avoir voté pour un mec à leur image.

      Supprimer
    2. C'est c que je n'arrive pas à comprendre : comment "Fraise des bois", alias "Flamby", alias "M. Blagounettes", alias "t'es qu'un con" etc... etc... a pu se retrouver élu aux primaires de cette gôche.
      OK, DSK s'était fait poisser mais quand même, ça n'explique pas que celui que tous prenaient pour un con se soit retrouvé en tête de liste.
      Qui a pu voter en faveur de ce type alors que tous le destinaient à la poubelle de l'histoire.
      Oui, vraiment, cela reste un mystère pour moi.

      Supprimer
    3. @isabelle C, et Claude Henri et Théo: les primaires, c'est la loterie, avec les socialistes, ils ont choisi le plus fade, le plus petit, le plus malléable, le plus soluble, bref, celui qui pouvait ratisser large chez les mous et les pieds-tendres, on a vu le résultat. je crains, si Juppé est choisi, qu on ai droit a quelque chose de similaire

      Supprimer
    4. @Isabelle C
      Il n'y a aucun mystère quand on sait comment fonctionne une société socialiste où les minables sont glorifiés, inversion des valeurs oblige : Lénine disait "chaque cuisinière doit apprendre à gouverner l' Etat". Qui "gouverne" en France ? Des minables qui ont fait l'ENA, qui n'ont jamais créé le moindre centime de valeur ajoutée, qui croient qu'il faut avoir lu plein de livres pour savoir comment fonctionne le monde.

      En attendant, Si Hollande repasse, tous ceux qui lui ont craché dans la gueule viendront lui bouffer dans la main pour un maroquin. On a eu un bel exemple avec la mère Cosse.

      Supprimer
  5. Oui pour l'honneur de la France il faudrait ne pas laisser fhollande partir tranquille comme si de rien n'était.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yoananda: qu il parte déjà, la queue entre les jambes, comme on dit, humilié, lessivé, renié par son camp, tout juste bon à se terrer en Corrèze, voilà qui me suffirait.

      Supprimer
  6. Parfaitement bien résumé. Merci.
    Rien à ajouter, si ce n'est une immense lassitude...

    Et, une fois de plus, le constat (déprimant) que nos merdias ne savent toujours pas compter.
    Alors que PrésiFlan était à 4% de pseudos-satisfaits (lui et ses potes !), ils nous annoncent (il y a 3 jours, à peu près) qu'il perd 4 points et qu'il est donc à 11% (comme depuis des lustres qu'il descend...).
    Ce soir, re-belote : "il perd encore 5 points" ; et le voilà à 12% !...
    Moi y'en a plus rien comprendre. Ou, au contraire, comprendre trop bien.
    Ce doit être ce qu'on appelle les "maths modernes". Non ?
    Drôlement pratique pour sauver la mise aux glandus.
    En vrai, il devrait être au moins à -15 (voire -20). Pffff !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups ! J'ai oublié de vous féliciter pour la photo qui illustre si parfaitement votre billet.
      Et la phrase fétiche des reporters d'il y a 40 ans : "une BONNE photo n'est pas forcément un BELLE photo, c'est une photo qui exprime quelque chose".
      Eh ben là, elle en exprime des choses !!! Je lui décerne sans hésiter un prix "hors con-court".
      "Le poids des mots, le choc d'une photo" (plagiat !) conviendrait aussi. ;o)

      Supprimer
    2. @Franzi: Pour les sondages, dis moi qui se les paye et je te donnerais d'avance les résultats. C'est aussi simple que cela. Encore plus manifeste pour ceux concernant cette fichue primaire de la droite: des sondages sur un truc qui n a jamais été fait , faut oser. Et quand ils sont faits sur un truc qui a déjà eu lieu, comme la primaire écolo donnant la Duflop super gagnante, on voit à quel point ils sont fiables.

      Supprimer
  7. Que dire de plus Corto ! Je viens de lire le livre des deux "journalistes" et les confidences de celui qui se dit président : édifiant, affligeant, atterrant. A préciser que ce livre reprend aussi pas mal de confidences du matador. Dans un autre pays ils seraient déjà destitués. Le pire c'est qu'il peut dire et faire n'importe quoi, il ne risque rien en raison de son immunité présidentielle.

    Mais...comme il s'est vanté d'être intervenu auprès du Qatar au sujet des droits télé du foot et d'avoir sauvé Canal, la LFP veut déposer une plainte, non envers Hollande mais envers l'Etat français, en raison d'un manque à gagner de l'ordre de 150 millions d'euros puisque l'appel d'offre a été faussée. Qui va payer ? Les 46% de français qui payent des impôts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Roland: ailleurs, comme aux USA, par ex, il y aurait depuis longtemps une procédure d'empeachment d'enclenchée. ici, on fait avec en attendant les prochaines élections. Hollande diffuse des secrets d'Etat et personne ne moufte plus que cela: ahurissant.

      Pour cette histoire de foot, j ai pas suivi.

      Supprimer
    2. Géo

      @Roland et Corto:

      "personne ne moufte"

      Peut-être bien qu étant tous compromis à divers niveaux dans ce système mafieux et combinard,les principaux personnages en mesure de demander la mise en accusation du coupable sont dans l impossibilité d agir sans se retrouver accusés eux aussi,ou trucidés par des nervis?

      Pourquoi ce livre dérange t il autant?
      N est ce pas plutôt parce qu il dévoile au public ce que les dinosaures pillards de nos valeurs et de nos deniers savent mais ne voulaient pas diffuser?

      Et Hollande ne le sait il pas,lui qui a pu vouloir se venger de gens qui le méprisent en réalité et se moquent de lui dans son dos?

      Ses conditions d élections et sa complexion rappellent l empereur Claude,caché sous une table,designé par les prétoriens après la brutale disparition de Caligula,(=on va pouvoir le mener par le bout du nez!) sauf qu il était capable de bonnes initiatives une fois au pouvoir,lui.

      Supprimer
    3. @Geo
      Oui, ce livre est quelque part dérangeant (euphémisme) car il met clairement en exergue les dérives du pouvoir d'un seul homme(droite ou gauche), mais celui qui est à la tête du pays aujourd'hui était assez con pour dévoiler les rouages et les secrets ceci uniquement pour satisfaire son ego et se vanter devant ses petits commensaux de l'Elysée. Comme un gamin dans un bac à sable avec un seau, une pelle et un râteau neufs et qui montre aux autres qu'il est le caïd !

      Supprimer
    4. Géo

      @Roland

      "...comme un gamin dans un bac à sable..."

      Intéressante comparaison qui rejoint l image que j ai toujours de lui:celle d un gamin balourd envoyé au coin pour ses maladresses et qui a pris l habitude de faire tous ses coups en douce,un mélange de frustration et de perversité dans l accomplissement d actes malsains mais aussi,effectivement,une vanité qui tient de l infantilisme profondément enraciné,et quelque peu autiste.
      Peut être vivait il ses contacts avec ces journalistes comme un enfant face à ses profs,mais tout celà reste très trouble quand même.

      La France,dirigée par un homme infantile, psychologiquement et affectivement immature.

      Supprimer
  8. Que ce quinquennat calamiteux, qui a vu le Président du Conseil général de la Corrèze s'imposer à la faveur d'une élection primaire, se termine en eau de boudin, me laisse de glace, mon cher Corto. Mais au moins pouvait-on se dire que cette primaire avait été organisée par la gauche.
    Les choses me paraissent autrement plus graves lorsque je considère ce qui se passe, à droite où on a déjà voté pour nous, où on nous prédit, à coup sûr, que le prochain Président sera Alain Juppé, pour preuve : Pécresse s'est ralliée et peut-être demain Bertrand !
    Alors oui, je n'ai aucun respect pour cette classe politique qui a organisé une véritable forfaiture en tentant de voler au peuple français l'élection présidentielle telle qu'elle avait été instituée par général De Gaulle, pour la détourner à leur profit.
    Vous parlez de sauver la Cinquième République, alors que ce sont ceux qui devraient la défendre qui s'acharnent à la tuer.

    RépondreSupprimer
  9. Mélenchon avait eu un instant de lucidité en le nommant : Capitaine de pédalo
    la France en est devenu un sous son ère ou devrais écrire ERRE ?

    RépondreSupprimer
  10. Ce type est un ectoplasme nuisible, c'est tout.

    RépondreSupprimer
  11. Géo

    Président zombie et aussi gouvernement de zombies et population de zombies,car l avachissement généralisé,le désintérêt de beaucoup pour l Économie,l Histoire,la civilisation,tout ce qui fait l âme d un pays,est la porte ouverte à l intronisation du premier imposteur venu qui fera prendre des vessies pour des lanternes à un peuple mou et somnolent qui confie trop souvent à ses pires ennemis le soin de décider à sa place.
    L incompétent et pathologique Hollande est le larbin des oligarques et cartels étrangers,et déjà il nous faudrait reprendre notre souveraineté à Bruxelles et Washington,pour que nous recommencions à penser et agir par nous mêmes.

    Ne pas se faire d illusions,même si Hollande est débarqué(les satanocrates mondialistes ayant choisi Juppé,en priorité,pour garder les clés du coffre)
    nous ne verrons pas la fin de la descente,du chômage de masse,des invasions migratoires et de la déconsidération auprès des autres pays,tant que nous laisserons des dinosaures gérer nos affaires pour le compte de l' oligarchie mondialiste,
    pas foutue elle même de gérer les affaires planétaires autrement que par faillites et conflits répétés,faute à sa cupidité et à son mépris des peuples et des nations.
    Il y a une chose de positive là dedans:
    Pour survivre,ce peuple devra se réveiller un peu,se bouger,cesser de croire les mêmes sirènes et les contes pour enfants qu on lui débite en permanence,cesser de regarder des émissions de merde genre téléréalité et autres séries ou infos tronquées et faire quelques efforts intellectuels.
    Voir les réalités en face au lieu de faire l autruche sur les sujets épineux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      Et puis,que des abrutis ou des traitres cessent de faire croire que les "migrants" comptent des futurs Montaigne dans leurs rangs.
      Qu ils commencent d abord à chercher les futurs Montaigne parmi la jeunesse du pays avant de prétendre l importer venue malheureusement trop souvent des bas-fonds.
      Rien que celà,c est déjà de la trahison envers un peuple et devrait discréditer à vie ceux qui sortent ce genre de discours.
      Des "dirigeants" ou des élus comme ça,on en dépose tous les jours quand le transit est bon.

      Supprimer
  12. Corto:difficile de ne pas plussoyer,et abonder dans ton sens.
    Parce que j'en viens à prier:"surtout que ce type là ne touche plus à rien avant son licenciement prochain!"
    Tant tout ce qu'il touche tourne immédiatement à la catastrophe...C'est presque miracle qu'il n'ait pas déclenché une guerre nucléaire en tripotant les fameux codes...

    Hollande,pour moi,c'est cette splendide vignette de Gaston Lagaffe qui réussit à foutre le feu à un extincteur en voulant le nettoyer...

    Juste un bémol: ton renvoi systématique à Sarko qui,effectivement,a fait moins pire dans certains secteurs...mais n'hésite pas néanmoins à reconnaître qu-il voterait pour lui face à MLP...

    Les politiques politiciens de tous horizons ont réussi en moins de quarante ans à trucider une cinquième république taillée , il est vrai, sur les mesures d'un chef d'État...un vrai...

    Que je peine à discerner dans tous les candidats des partis traditionnels,autant qu'ils sont!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: crois tu vraiment que Sarko voterait pour Hollande ? Moi, pas un instant.

      Supprimer
    2. Corto:je ne le crois pas non plus.

      Mais alors pourquoi l'a t il dit?
      That is the question...

      Emporté par l'élan?
      Pour courrir quelques voix auprès de ce ventre mou de Juppé, et faire acte de "front republicain" qui n'est,sur ton blog,
      pas tasse de thé?
      Ou parcequ'il n'arrive toujours pas à se maîtriser?

      Supprimer
  13. Comme Hollande, Félix Faure-Pompée venait de Normandie.
    Une raison de plus pour se méfier de Bruno Le Maire ?

    RépondreSupprimer
  14. On n'a pas encore inventé le thermomètre pour mesurer l'entropie de ce quinquennat, faut se magner, l'histoire n'attend pas !
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  15. J'ai lu le livre de confidences, c'est la café du commerce. Un président "normal" quoi. C'est pourquoi les Français sont tout à fait capables de le réélire, ou, à défaut, Juppé, la même médiocrité rassurant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ou la même vulgarité. An journaliste qui lui demandait ce qu'ils pensait de ceux
      qui le trouvaient "raide" Ali s'est fendu d'un "je les emmerde" réponse tout à fait à la hauteur de la vulgarité de ses concurrents.
      Comment voter pour des personnages aussi arrogants et méprisants ?

      Supprimer
    2. Géo

      @Nina

      Et,en plus,comment voter pour des repris de justice!

      Supprimer
    3. SD; tu as lu ??? quelle drôle d'idée. Cela en valait-il le coup ? as-tu appris quelque chose de plus que les médias ne nous auraient pas dit?

      Supprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. Une pensée émue pour Corto qui va se fader les primaires du platotélé. Son amour inconsidéré pour le félon Sarko devrait le maintenir éveillé. Bon courage et à demain pour ton rapport circonstanchié.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Homo Orcus: " amour inconsidéré "... sans doute le commentaire le plus con que tu aies déposé ici.

      Supprimer
    2. L’amour inconsidéré occulte les défauts, les tares de l’être aimé. Mon désamour pour Sarko est surtout motivé par ses interventions dans l’histoire en oubliant la Vendée, mais c’est un biais personnel d’évaluation du personnage et il ne compte pas. Où je suis plus critique c’est lorsque qu’il a commis plus qu’un crime, une faute. Il a été élu dans les meilleurs conditions par le populo face à la Royal. Son culte de la personnalité l’a égaré et lui a permis de croire que 100% de ses électeurs sont 100% sarkosistes. Il n’en est rien, en France on vote plutôt CONTRE que POUR, c’est la raison pour laquelle j’ai déserté les urnes voulant mettre un terme à cette mascarade démocratique et en souhaitant le plus nul pour la France et j’ai été bien servi. Sarkozy est un félon envers ceux qui ont voté POUR lui en invitant des socialauds dans son gouvernement. Il peut mentir, ne pas respecter ses engagements, le peuple en a l’habitude mais il ne supporte pas la trahison. A-t-il mentionné l’accueil de migrants gôchos dans sa profession de foi ? Jamais, car s’il l’avait écrit il n’aurait pas été élu.
      Sarko trahit, Sarko ment, Sarko est un félon, Sarko est un…

      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.