lundi 14 novembre 2016

La Préfecture, terre d'immigration...

Pas moyen de refaire ma carte grise par internet et pourtant j'avais mis du cœur à l'ouvrage. J'ai donc du me résoudre à aller à la préfecture, lieu où je n'avais pas mis les pieds depuis au moins 30 ans. Je savais que ce serait pénible mais à ce point... Enfin, j'avais pris mon passeport, on ne sait jamais.

Le parvis de la préfecture, pas besoin de chercher le panneau " entrée ", vous allez là où la queue s'étire sur une trentaine de mètres, sous la pluie et dans le vent... Et autant vous dire que la clientèle était très largement de la même couleur que ce ciel plombé d'automne...

A l'entrée, pas moins de six policiers pour contrôler les sacs et les dessous de blousons des entrants. Je passe le sas et là:


Une autre queue. 

Sur une quinzaine de mètres. En fait deux queues. L'une, à gauche pour tout ce qui est, selon le panneau, " immigration, intégration ", l'autre, à droite, pour  " usagers de la route ". Bien évidemment, dans celle-ci, nombreux sont ceux qui logiquement auraient du se trouver à gauche et qui s'en aperçoivent une fois qu'au guichet, on leur dit: " c'est l'autre queue "; et tant pis si ainsi ils font perdre du temps aux autres. Sur la gauche, j'ai aperçu trois bâchées de la tête aux pieds mais je n'ai pas osé leur voler leur âme en les prenant en photo, on ne sait jamais, les hommes qui les accompagnaient n'avaient pas l'air commode. D'ailleurs, je n'ai fait que deux photos, assez discrètement, normal, d'où la qualité moyenne de celles-ci.

Bref, être patient et avancer à petits pas. Notez l'écran bleu en haut à droite.Très intéressant cet écran parce qu'il vous fait comprendre, en un clin d’œil, l'ampleur du problème et vous fait réaliser le temps que vous allez approximativement passer dans cet enfer. Il indique le nombre de personnes qui ont déjà passé la queue ci-dessus et qui attendent à la deuxième série de guichets, tous services confondus. Zoomons:


Pas très lisible, je le reconnais. Donc, alors que vous apprêtez à franchir le deuxième check-point qu'il y a devant vous, le premier étant la fouille des sacs et blousons, tous guichets confondus, 126 personnes vous précèdent:

- 16 pour les guichets " permis de conduire ",
- 6 pour les " carte grise ",
- 1 pour la " régie " ( alcools et tabacs, je suppose ),
- 42 pour le " pré-accueil étrangers ",
- 34 pour les " étrangers "
- 15 pour les " droits d'asile ",
- 4 pour les " Naturalisation "
- 2 pour les " DCEM-TIR " ( documents de circulation pour les mineurs étrangers &  Demande de Titre d'Identité Républicain )
- 6 pour la " Commission médicale ".

Il va de soi qu'aux guichets " permis de conduire ", "carte de grise " ou " commission médicale ", certaines personnes ont pu, dans les semaines ou les mois précédents, passer par les guichets " Pré-accueil Etrangers, Naturalisation, étrangers, droits d'asile " mais n'y prêtons pas attention. L'important à retenir, c'est que sur 126 personnes ayant déjà franchi le barrage, 97 sont des chances pour la France on arrival. ! 77 % ! 77 % des gens ayant à ce moment là une démarche administrative à effectuer sont étrangères. Sans compter, le  il va de soi précédemment évoqué ni la centaine de personnes qui étaient derrière moi.

Vient ensuite le temps de l'attente... que je prévoyais assez long vu que mon ticket portait le n° 1167. Attendre, c'est observer.

Dans le brouhaha, les cris des enfants, des gens qui s'énervent, ceux qui mangent, ceux qui font les cent pas, ceux qui semblent prier, ceux qui soupirent, ceux qui fredonnent et ceux qui, hélas, puent. Pas moyen de lire ou de surfer sur la tablette. Il va de soi, là encore, qu'il n'y a pas assez de fauteuils pour tout le monde: à chacun de sauter sur le premier qui se libère. En observant bien, vous verrez que l'occupation des fauteuils ne se fait pas au hasard: Les plus âgés entre eux, les jeunes blacks ensemble, les arabes réunis, les trois dames bâchées et leurs accompagnateurs se mettront dans le même coin... et les quelques Français de souche seront ensemble même s'il m'a semblé en apercevoir un égaré dans un cercle noir. En observant un peu mieux, vous apercevrez peut-être un associatif bien de chez nous accompagnant et guidant dans ce foutoir une paire de prétendants à l'intégration.

Taratata, j'en vois venir quelques uns, parmi mes lecteurs, pour me dire que tout cela flaire un brin le racisme décomplexé; que nenni, c'est juste de l'observation minutieuse, du constat, ni plus, ni moins. Après...

J'ai donc compté le nombre de guichets: J'en ai vu 28, tous services confondus, et seulement 20 d'ouverts. Deux étaient réservés aux " cartes grises " et un au " Permis de conduire "... Vu que j'avais au moins 6 personnes avant moi ( dont un seul " de souche "), je devrais m'en tirer sans trop attendre. 40 minutes, tout de même, pour un passage au guichet qui aura duré en tout et pour tout moins de 5 minutes !

Voilà, c'est ça la " Pref " du 95, côté grand public. Et j'imagine volontiers que nous ne sommes pas les plus mal lotis.... A mon fonctionnaire, très aimable, un petit jeune d'à peine la trentaine, cheveux longs, naturellement en jeans et en T-Shirt aussi vieux que lui et mal rasé - il y a belle lurette que les fonctionnaires au contact du public ne sont pas tenus de s'habiller correctement - je demandais si c'était comme cela tous les jours en lui montrant les guichets " immigration ". Il me répondit avec un  sourire:  " Aujourd'hui, c'est à peu près calme "...

Entre mon arrivée sur le parvis et mon départ en courant, parce qu'à court d'oxygène, il me fallu deux heures. Deux heures en terre inconnue, en terre d'immigration. Au choix.

Folie passagère 3358.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

41 commentaires:

  1. Pourquoi faire des voyages lointains pour savourer les charmes de l'exotisme alors que dix minutes en voiture suffisent.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @le Nain: en ce qui me concerne, bien 25 minutes ! :)

      Supprimer
  2. C'est une expédition afouicaine ta préfect , j'espère que tu avais mis ton casque colonial pour y rentrer . :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: un mélange de Bamako, d 'Alger, de Casablanca, de Mali, un soupçon d'Afghanistan, quelques pincées de Syrie, un vrai melting-pot. Le casque, j y ai pensé après coup.

      Supprimer
  3. Géo

    @Corto

    "Voilées avec des types pas commodes,ça pue...etc"

    Chaque clan dans son coin.

    Mal famée,ta préfecture!
    C est pas Le Bon Coin mais le mauvais coin!

    Bon,ceci dit,dans ma ville du sud,à ce que m a raconté un ami,en Octobre dernier,c était plus de 100 mètres de file dehors et c était aussi interlope que chez toi.
    Alors,avec tes 30 mètres dehors,tu es prié de ne pas venir te plaindre.

    Et il est revenu avec deux petites bêtes qui mordaient un avant-bras et qu il a dû éjecter d urgence.
    Donc,cesse de te plaindre s il te plait ça fait un peu douillet.

    Et puis si tu vois l état d un marché public dans ma ville,c est la Cour des Miracles.

    C est voulu par la mafia politique,détruire l identité culturelle mais rabaisser aussi le niveau intellectuel et spirituel du pays.

    En outre,il parait que la moyenne du Q.I. aurait baissé en France.
    Tu m étonnes!

    Tu n as même plus à voyager dans l espace ni même dans le temps pour rencontrer des sociétés presque émergées de l âge de pierre.
    Des témoignages vivants.
    De quoi te plains tu?

    Si l on coupait toutes les allocations et les privilèges au logement,il n y aurait pas ce spectacle de communautés qui n ont rien à faire ici et le pays ne serait plus un repaire de gangsters analphabètes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: ah mais attention, ce que jee décris, ce que j ai vu, ce sont les files d'attentes " normales ". Celle qui commence, parait-il a 6h00 du matin, pour les cartes de séjours et autres permis de résidence, serait de plus dune centaine de mètres et l'accueil ferme à 12h00. Ce que j ai vu aujourd'hui, c'est ceux qui ont une situation " claire ".

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Ça me rappelle un roman de Pierre Boulle.
      Des types qui ont quitté leur terre natale sur un vaisseau spacial depuis belle lurette et quand ils reviennent ils trouvent tout changé et ce ne sont plus les mêmes gens.

      Pour les files,e ne connais pas l heure à laquelle le copain est allé à la préfecture.
      Il est effectivement possible que la tienne soit plus longue que la sienne,vue sous cet angle.

      Supprimer
  4. Quelle chance de ne pas travailler dans cet entonnoir

    RépondreSupprimer
  5. Paris c'est pas mal. Mais Bobigny, c'est encore un brin plus épicé. En particulier le service des étrangers: là c'est du lourd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lo Froufrou: j imagine ... la seine st denis ...

      Supprimer
  6. Veuillez cessez, avec vos articles d'entretenir "le fantasme" du grand remplacement...
    La France, pays de la liberté d'expression (perdue...), vous prie de ne pas voir ce que vous et surtout de ne pas le décrire...moral et associations subventionnées y veilleront, non mais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: tu as raison, continuons de nous " voiler " la face :)

      Supprimer
  7. imagine le camp que nous avions il y a quelques jours, ton truc c'est du pipi de chat ! quand aux bureaux détachés de la préfecture, place des fêtes, il faut vraiment être fous pour essayer d'y entrer , tiens, c'est comme la queue devant les allocs avenue Jean Jaurès,4 à 5 vigiles baraqués pour faire la loi, que des voilées et des bachées avec des mômes partout y compris en gestation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: je me doutes bien encore que l'après midi, chez moi, l'accueil pour les cartes de séjour, est clos, seulement le matin. Il parait que la queue fait plus de 100 mètres.

      Supprimer
    2. Corto:belle tranche de vie!

      Je ne comprends pas pourquoi tu n'as pas détecté, au milieu de cette cour des miracles, les familles des "chances pour la France " que sont les ingénieurs,docteurs et philosophes syriens ou libyens
      si chers à BHL et Cazeneuve...
      Es tu sur d'avoir bien regardé?

      Là où l'on va vraiment se poiler,c'est quand ce joli monde réclamera le regroupement familial...
      Ce sera meilleur pour l'allongement des queues que tous les aphrodisiaques en vente libre sur le net.

      Oups,ça m'a échappé. ..Mais mieux vaut en rire,ce qui n'exclue pas les frissons qui émanent de ton "Voyage au bout de la nuit".

      Supprimer
    3. @Gridou: Voyage au bout de la nuit , n exagérons pas, juste une plongée dans le monde demain :)

      Supprimer
  8. Tu n'as pas pensé à aller à Cergy St Christophe faire un petit gueuleton local (cf. un de tes anciens billets sur le hallal, hilarant).

    La prochaine fois, préviens que nous nous organisions une petite bouffe. J'ai la chance d'avoir dans le coin un vrai bistrot de chauffeurs que je recommande à tous les lecteurs du blog (D14 - Puiseux Pontoise en face du Carrouf Market.
    En plus je t'aurais invité, ma générosité confinant à la prodigalité !

    T'as loupé.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @droopyx: effectivement, j ai loupé mais à l occasion, pourquoi pas.

      Supprimer
  9. tonton flingueur15 nov. 2016 à 02:14:00

    eh oui Corto, en fait tu aurais pu juste intituler ton billet " chroniques de la vie ordinaire en banlieue " ,
    l'efficacité légendaire de nos fonctionnaires n'a donc pas changé a ce que je vois... je me souviens également du changement de carte grise pour une voiture, il y a une vingtaine d'années a la préfecture de Créteil, je m'étais renseigné par tél pour les horaires : fermeture 16h30, je prends mon après-midi et me pointes au guichet comme une fleur a 16 h00 pour m'entendre dire " désolé nous fermons a 16h00 " ...! il a fallu que je demandes un responsable et que je commences a monter dans les tours pour parvenir a obtenir cette pu...n de carte grise ! je supposes qu'il fallait bien 30 mn au mec du guichet pour ranger ses 3 stylos dans son tiroir...

    quand au " racisme décomplexé " rassures toi, de nos jours le simple fait de décrire la réalité est bien évidemment catalogué comme raciste puisque cette réalité n'existe pas, elle est un phantasme nauséabond et putride qui nous rappelle ect,ect, ect... j'entendais l'autre jour, glucksman fils, le philosophe qui n'existe que par la grace d'etre un " fils de " , comme pratiquement tout ce qui ce fait d'élites dans notre beau pays ou les privilèges de naissance sont censés avoir été abolis il y a quelques temps déja... ce jeune homme de grande famille bien sous tous rapports, expliquait a zemmour que le grand remplacement n'était donc qu'un " phantasme " , c'est curieux, quand je vois dans ma commune tout les commerces de bouches devenir halal, quand les soirs de ramadan en me baladant dans les rues je ne croises pratiquement que des nibabées de la tete au pied et des gonzes en kamis, quand je vois de plus en plus des fillettes voilées comme leurs mères, soeurs, tantes, copines, je me dis que j'ai eus et j'ai encore pas mal de phantasmes, malheureusement, c'est le seul a s'etre réalisé ! et ce n'est pas mon préféré...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tonto flingueur:je plussoie!

      Supprimer
    2. @Tonton: j ai vu comme toi le petit Glucksman qui essayait de faire la leçon a Zemmour, ce gamin, dont il convient de lire la bio pour voir a quel point il est nuisible ( il a soutenu par ex Maïdan ), on l'écoute et on a forcément envie de lui mettre des baffes.

      Pour la pref, je dois reconnaitre que les trois fonctionnaires a qui j ai eu affaire ont été très efficace et aimable. ça m a même étonné parce qu a leur place avec la clientèle qu ils ont, je ne tiendrais pas 2 jours :)

      Supprimer
    3. C'est parce qu'il a soutenu Maïdan que tu veux lui mettre des baffes ?
      J'espère que tu vois d'autres raisons...Et des bonnes.

      Supprimer
  10. La CAF du XVème, c'est pas mal non plus mais vers 11 heures pas avant.
    Mais comme disait je ne sais plus qui, nous fantasmons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @granspas: ouais ben moi, j ai pas fantasmé , hier.

      Supprimer
  11. Je connais une nénette à la préfecture, en charge des dossiers oiseaux migrateurs: elle s'en tape 150 par jour...
    Dans le bureau d'en face, la chef de service veille scrupuleusement à ce que les dossiers avancent et que les scribouillards chargés d'y jeter un œil... n'y jettent qu'un œil justement. Pas question de ralentir le flux en faisant preuve de scepticisme ou de curiosité mal placée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Beret Vert: ça ne m étonne pas. Vu le monde faut que cela sorte aussi vite que c'est rentré surtout que les lascars ne sont pas comme nous, ils savent se faire entendre si le " service " est trop long

      Supprimer
  12. Si tu aimes cela, mon cher Corto, je t'inviterai la prochaine fois que j'irai renouveler les papiers de ma femme thaïlandaise.
    Levé 3h du mat, pour ne pas être trop loin dans la file d'attente à la préfecture, car ouverture 9h, ils ne prennent qu'un nombre limité de personnes! Donc il arrive souvent d'attendre pour rien. C'est pas grave, l'attente est si agréable, exactement comme tu l'as décrite, sauf que nous en sortons à 12h!!!!
    Bref, je t'inviterai, promis... on ramènera nos croissants, café, etc ... .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Khiput: et bien pourquoi pas, j apporetrai le café chaud vers 10h ! quelle idée aussi d épouser une thailandaise ! :)

      quelle préfecture ?

      Supprimer
    2. Lyon.
      Bien bien chaud le café, stp, car c'est en decembre!

      Supprimer
    3. Faire une démarche administrative en Fwanss ressemble de plus en plus à aller à la poste dans un DOM.

      Supprimer
  13. Mais finalement de quoi vous plaindriez-vous, mon cher Corto, puisque vous avez l'air d'avoir obtenu cette carte grise que vous étiez allé chercher ?
    Quant à moi, en 2010, je me suis vu refuser le renouvellement de ma carte nationale d'identité, alors que j'avais été acceptée au sein de la Nation française depuis 1957, au motif que je n'étais pas née en France. Il a fallu que madame Sinclair, qui était dans le même cas que moi, fasse un gros scandale médiatique pour qu'enfin j'aie à nouveau droit à une CNI.
    Alors ne dites pas que l'administration est laxiste avec les étrangers, car il y a étrangers et étrangers !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ns sommes bien d accord, il y a étranger et étranger :)

      Supprimer
  14. Et si nous arrivions au guichet de la préfecture en tee-shirt tachés de mayonnaise avec 2 litres de pinard dans les poches du manteau en mangeant des sandwiches au porc bien gras, la clope au bec accompagnés de femmes en décolleté provoquant tu crois que l'on pourrait avoir des problèmes?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: et bien nous serions refoulés sans aucun doute.

      Supprimer
  15. La France de demain..?
    Et quand ils voteront, ce sera à 95% pour les gauchistes, la voix d'une quelconque de ces bâchées valant autant que la vôtre, hélas....

    RépondreSupprimer
  16. Le plafond de verre va t'il enfin exploser????
    s'il ne le fait pas c'est la France qui va exploser.

    RépondreSupprimer
  17. Géo

    Cette situation peut devenir aussi un piège pour les arrivants.

    Si ils s imaginent que leurs enfants vont pouvoir être peinards à toucher des allocs et faire la loi,ils se trompent.
    Il y aura tôt ou tard des régimes politiques qui mettront tout ce monde au travail,toutes ces énergies jeunes.
    Ce sera ça...ou repartir.

    Certains d entre eux encadreront les futures équipes pour assurer l ordre.
    Une femme en burka,ça peut porter des matériaux en les plaçant dans son vêtement tenu des deux mains,ça peut être au contact du ciment,du plâtre grâce à leur protection adaptée.

    A croire qu elles ont été habillées dans ces buts!

    Quand on a la force de bloquer des autoroutes,de faire des émeutes ou de violenter des personnes et j en passe,on peut employer cette énergie à des buts constructifs il manque juste une direction ferme aux gens car l être humain laissé à lui même est faiblard dans sa foi et sa conduite c est connu.

    Ils mangent leur pain blanc à mon avis.

    Tout peut basculer très vite et de façon inattendue.
    C est la façon d appréhender le problème qui fait la différence,il suffit d un changement dans la façon de concevoir les choses du point de vue moral,suite à un profond ébranlement systémique,pour que les valeurs admises comme étant une norme intangible changent.

    Et puis les enfants de ces gens,au contact d autres moeurs,pourraient fort bien par opposition inhérente à l ordre établi,envoyer paitre les us et coutumes d un autre âge.

    L islam va peut être bien trouver la cause de sa mort.

    RépondreSupprimer
  18. Ces derniers billets dédiés à l'observation sont excellents.
    Amike

    RépondreSupprimer
  19. Eh oui! Chouette témoignage où l'on voit que la réalité
    dépasse largement les belles paroles de nos maîtres à penser.
    77%...y a t-il autre chose à ajouter? Je ne pense pas, ça dit
    tout.
    Malheur à celui qui a besoin de se présenter aux guichets
    publics!
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  20. Pareil dans mon coin, sauf qu'on peut déposer une enveloppe -la mienne était... incomplète !- et se faire renvoyer la carte grise par poste. La couleur de la file d'attente à l'ouverture de la préfecture donne le tournis.

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.