dimanche 20 novembre 2016

Sarkozy battu. Déçu ? Oui et non. Pas si tant.

Afficher l'image d'origine
A chaud. Déçu ? Oui et non.

Déçu que Nicolas Sarkozy ait perdu ? Certainement car j'ai toujours été persuadé, je le reste, qu'il était, dans le cheptel politicien, le meilleur pour défendre les idées et les valeurs qui me sont chères, pour défendre les intérêts de la France. Déçu parce que cela fait des années que je le soutiens et que c'était pour le soutenir un peu plus que j'adhérais aux Républicains après la pitoyable guerre Fillon/Copé de 2014. Déçu parce ce que je me suis investi et comme tout investisseur, j'aurais aimé un retour. Déçu parce que je suis convaincu, je le reste, que la haine ou l'inimitié à son égard, manifestée par tant de gens, a toujours été particulièrement surfaite, voire artificielle, mais parfaitement bien montée par les médias; trop de gens ont été manipulés, trop de gens se sont laissés manipuler. Voilà qui n'est guère rassurant mais finalement peu étonnant: Les Français sont et resteront des veaux, des veaux soumis aux sondages et au discours mainstream. De Gaulle était un visionnaire. Déçu parce que ces mêmes Français n'auront pas su reconnaître ses mérites et son courage, ni même voir l'homme qui se cachait derrière le politicien. Déçu de le voir battu par ce Juppé dont on ne sait s'il est plus de gauche que de droite, plus islamocompatible que véritablement opposé à tout ce qui semble désormais nuire au pays. Déçu parce que même si l'on dit que ce genre d'homme politique n'est jamais fini, je sais que pour lui, c'est terminé, au moins sur le plan national. Déçu parce que je sais qu'avec aucun autre homme politique d'aujourd'hui, nous revivrons le Trocadéro ou la Concorde.

Déçu, certes mais pas si tant. D'abord parce que cela fait 3 semaines ou un mois que je ne me faisais pas d'illusion, je savais intérieurement qu'il ne gagnerait pas; j'en ai eu la confirmation, au bureau de vote dès tôt ce matin, quand j'ai vu fondre si vite le tas de bulletins estampillés " Fillon ". Une déception à laquelle on est préparé ne peut être véritable. Ensuite, je savais bien que Sarkozy éventuellement élu, ce serait la machine à l'abattre qui se remettrait en route aussitôt et ce n'est pas de cela dont la France a besoin. Déçu ? Pas si tant, la volée électorale que se sont pris Le Maire, NKM et surtout Copé compense un tantinet: On ne s'improvise pas chef d'Etat. On ne se présente pas devant les électeurs la bave aux lèvres. Déçu ? Pas si tant, Jupé est second et sera probablement battu dimanche prochain. Une fois encore, les sondages et la manipulation médiatique qui le donnait gagnant depuis de si longs mois se sont plantés.

Déçu ? Pas si tant parce que je sais, j'en ai la conviction, qu'avec ou sans Sarkozy, la gauche sera battue en 2017.

Alors que ferai-je dimanche prochain ? J'irai au bureau de vote refaire l'assesseur parce que je m'y suis engagé et que je respecte les engagements que je prends. Pour qui voterai-je ? Je ne sais pas encore mais certainement pas pour Juppé.

Folie passagère 3363.
Résultat de recherche d'images pour "Sarkozy trocadéro"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

103 commentaires:

  1. Agreablement surpris de l'intelligence de la democratie.Fillon est un tres bon (le moins mauvais, il est de droite et droit dans ses bottes.

    La question Bayrou se posera, elle pourrai changer la donne.

    Pour moi Sarko a ete bien pire que Hollande, je suis content qu'il disparaisse enfin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lowcarber : NS va vivre ses passions privées mais croyez-moi sans nier ses passions publiques qui sont passions pour la France. Comment cela va-t-il se traduire ? L'avenir nous le dira. Mais croyez-moi NS ne disparaît pas. Le monde va lui ouvrir les bras pour ses conférences... et sa famille pour enfin prendre le temps de s'aimer ! Vive Nicolas Sarkozy. Son adresse aux Français : magnifique, celle d'une homme d'Etat au grand coeur, passionné de son pays qui est le mien, capable d'erreurs - il les a reconnues... qui sait faire cela ? Non M. Sarkozy n'est pas mort. Quant à Bayrou ??? vu le passé...

      Supprimer
  2. J'aurais pu écrire tout ça, tout pareil !! Merci de l'avoir fait pour moi, comme c'est très souvent le cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé, mais la position de mon texte tend à faire comprendre que je suis d'accord avec le texte au-dessus. En fait je répondais à l'article de Corto, je ne sais pas pourquoi je me retrouve en réponse à Lowcarber.....

      Supprimer
    2. @Henri Toto: t inquiètes, j'avais compris. :)

      Supprimer
  3. @Lowcarber: sarko pire qu Hollande, comme tu y va

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Referundum, nato, soumission a Merkel, rachat a prix d'or des dettes (greques) des banques privees par le contribuable etc..Hollande a baisse les charges, a essaye de baissere le cout salariaux avec El connerie(avec l'euro il faut baisser les salaires, devaluation interne), s'est bien foutu de la gueule de Merkel sur les refugies, des bons points.

      Supprimer
    2. @ Lowcarber
      No comment.
      Le silence répond aux contre-vérités.

      Supprimer
    3. je comprend le silence ;-)

      Et les passeurs lui disent merci pour la Libye LOL

      Supprimer
    4. @Lowcarber: la loi El Connerie, la quasi totalité de la droite la trouvait pas mal dans son projet d origine et puis on a vu ce qu'il en est resté: quasi rien..

      Supprimer
  4. Comme tu le dis, sarko qualifie nous aurait valu last machine a discrediter, et sand route quelques coups versus de journalist et du parquet.
    Si on mets de cote l' histoire "d'accelerer la justice", que reprocher a fillon?
    Il eat bien mieux qu'in moindre mal, il a bosses contrairement a juppe qui, comme Holland's en son temps, a Paris uniquement sure le rejet de sarko et sur l'aide dead media.
    Pas de doute, il faut voter pour lui.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fabien: Fillon, je ne sens vraiment pas le bonhomme, je crois que c'est un hypocrite de première bourre et qu il a un don certain pour mettre sur le dos de certains ses propres conneries ( dixit quelqu un qui a bossé pdt 5 ans avec lui quand il était 1er ministre de Sarko ), il reste néanmoins le meilleur compromis possible avec ma façon de voir les choses. je ne sais pas encore si je voterai pour lui

      Supprimer
    2. Ok avec toi, Fillon, une bonne tête de traitre et de judas et de croque-mort, ben c'est parfait, vu la situation du pays.Qui mieux que lui honorera les chrysanthèmes à la prochaine tuerie? Je sens qu'on va pas rire tous les jours, j'en ai froid dans le dos quand je le vois et l'entends.Je pense qu'on va vite regretter Hollande et son air de pitre.Une élection volée pour moi,un simple Sarko bashing dont sont complices les médias qui ont invités les électeurs de tout bord à aller voter, élection pièce à cons.Perso, j'ai pas côté, les dés étaient pipés.Fallait éjecter Sarko, ils doivent tous sabrer le champagne...Faut croire qu'ils en avaient tous bien peur.La France est mal partie.

      Supprimer
    3. Je réponds à Grisou.Je pense comme toi,il ne fallait pas de primaire élargie et même pas de primaire du tout, comme le dit Henri Gaino.Je pense que l'erreur de Sarko aura été de revenir quand il y a eu la guerre Copé Fillon et les laisser d'entre dévorer,ils ont réussi à le faire sortir du bois et c'était pas le bon timing pour lui, maintenant qu'il a remis le parti en marche, c'est le coup de pied au cul par tous ceux à qui il a donné les plus grands honneurs et les meilleures places.Quelle ingratitude!ça pue la politique, on le sait.J'admire le courage de Sarko.Serait il possible qu'il soit à ce point naïf sur la nature humaine ou trop sentimental, c'est son défaut, il lui manque l'hypocrisie d'un Fillon qui lui va nous le mettre dans le fion (excusez moi l'expression).
      Mais je pense que Sarko n'a pas dit son dernier mot...

      Supprimer
    4. @ Anonyme
      "Mais je pense que Sarko n'a pas dit son dernier mot..."

      C'est aussi la première idée qui m'est venue. Et que j'espère...
      Mais il ne faut pas rêver.
      Dans ce milieu de pourris, de magouilleurs et de profiteurs, il est bien le seul à avoir trop de droiture pour passer outre...
      Et, pour une fois, tant le contexte est périlleux, je déplore cette qualité portant si rare.

      Encore une fois, nous aurons une purge.
      Encore une fois, nous aurons les politiques que nous méritons.
      Du bas de gamme. Et tant pis si la France ne pourra pas s'en remettre...

      De tout mon cœur, je plains nos enfantes et petits-enfants. Quel triste sort nous leur réservons...

      Supprimer
  5. Une chose m'apparaît évidente:Sarko est battu par les gens de gauche qui ont voté Juppé. ..Quelle connerie de faire des élections dépassant le cadre des seuls adhérents à un parti...Le plus sûr moyen d'avoir des résultats issus de la pire tambouille politicienne qui soit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu que Fillon a ete un cheveu de gagner des le premier tour, la droite n'a pas vote Sarko non plus (Fillon n'a pas eu le support des gauchistes)

      Supprimer
    2. @ Gridou
      La même chose m'apparaît.
      Il faut dire que cette primaire, surtout ouverte, c'était vraiment une magistrale connerie. Mais tellement voulue par des ambitieux assez conscients de leur infériorité pour bloquer la logique et l'intérêt national...

      Supprimer
    3. @ Lowcarber
      Selon moi, 3 causes principales :
      1. Les gauchiasses qui, comme ils l'avaient annoncé, ont vraisemblablement voté Ali Juppoland ; si proche de leurs idées et à peine moins pire que le Glandu squatteur de l'Elysée.
      2. Un lobbying puissant en faveur de Fillon, bien que se prétendant neutre... Personnellement, 4 messages en 24h ; et, fait non anodin, entre vendredi soir et samedi matin... Ils s'appuyaient sur le seul point fort de Fillon : son programme pour l'école. Ne parlant nullement des enjeux primordiaux pour un pays auquel on a déclaré une guerre au sein même de son cœur... Et surtout pas de la faiblesse de son programme pour ce qui concerne la sécurité et la justice.
      3. La toute puissance des merdias grassement appointés par Culbuto et sa clique. Ils ont continué à ressortir leurs vieux serpents de mer, avec les mêmes éternelles pseudos-affaires qui se dégonflent toujours comme des ballons de baudruche (contrairement aux socialopes qui, malgré leurs accointances finissent régulièrement par être condamnés, eux...) Et ce, toujours aux moments les plus stratégiques. La crédulité et la naïveté des Français est un excellent terreau pour la réussite de leur travail de sape et de haine.
      Sans oublier le "tous contre un" dans son propre parti, où les ambitions personnelles de ces arrivistes sans aucun sens patriotique sont redoutablement mortifères pour notre pays.

      Au second tour des Primaires, je voterai Fillon ; par défaut.
      Bien que je pense qu'il manque beaucoup trop de courage et de pugnacité pour être capable de sortir la France du gouffre abyssal où elle a délibérément été plongée. Et que, si son programme pour l'école me semble effectivement bon, on ne peut pas se deécider sur ce seul point. Or,il manque affreusement de densité pour ce qui concerne la sécurité et la sûreté du pays et de ses habitants.

      Et, bien que j'aie entendu les recommandations d'un VRAI Président, et GRAND homme d'Etat, je réserve ma décision pour mai 2017.
      Pour l'instant, ma priorité est de nous éviter le désastre d’un Flamby de droite ; islamophile de surcroît..

      Supprimer
    4. @Lowcarber: 15 % des votants étaient de gauche soit en gros 600 000 personnes. L'écart de voix entre Sarko et Juppé est de l'ordre de 300 000, ce sont donc bien les voix de gauche qui sont en partie responsables de la sortie de Sarko. Et ça veut aussi dire que sans ces voix de gauche qui ont voté pour Juppé, celui-ci aurait fini à environ 13% ! CQFD.

      Supprimer
    5. Je vois que maintenant, des commentateurs sont d'accord avec ce que je disais.
      Ce sont les adhérents qui doivent choisir leur champion.

      Supprimer
  6. EH bien, moi ma chère Corto ma décision est prise, je n'irais pas voter dimanche prochain, j'irai boire un bon bock de bière avec ma pièce de 2€ et au mois de mai 2017 je voterais pour Marine, j'espère que beaucoup de gens, qui votaient pour Nicolas comme moi, m'imiteront. J'aime bien Fillon, mais il est trop mou vis-à-vis de l'entrer des étrangers, chercheur d'aides sociales.

    Jean-Pierre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis dans le même état d'esprit que vous. Nicolas Sarkozy a été pour moi le seul soutien psychologique depuis son retour, face à la France qui se désagrège. Mais les Français ont suivi les mots d'ordres médiatiques qui ont continuellement sali et calomnié Sarkozy.

      Supprimer
    2. @Jean Pierre : " ma chère Corto " ??? Et puis je ne sais pas où tu habites mais le demi a deux euros, c'est pas dans mon coin

      Supprimer
  7. MERCI Corto !
    Un de vos plus magnifiques billets.
    J'adhère entièrement à chacun des mots (et des idées) choisis.

    Pour ma part, je participerai à limiter les dégâts. Et j'espère qu'Ali Juppoland sera aplati comme une crêpe.
    Je n'ai pas vraiment de critiques sur le programme de Fillon. Simplement, je ne le crois pas assez courageux pour faire face aux inévitables difficultés. Cf, entre autres, ses rodomontades télévisées immédiatement suivies d'une transformation en serpillère au pieds de JR Copé. Qu'aurait-ce été face à un Chef d'Etat ? Eventuellement dictatorial...
    Pas de doute : il y a une marche immense entre le second et le boss. Et le boss, c'est... :)
    M'enfin... Il nous faudra faire avec.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Franzi

      Il faut effectivement fracturer le Juppoland,et j espère que les vrais socialistes n auront pas l inconscience de soutenir le Juppé car je le crois égal ou pire que Hollande et il décevrait lui aussi l ensemble des Français.

      Certes,Fillon n est pas la panacée,mais avoir un repris de justice président de la république!
      Et diverses casseroles en sus.

      Et puis j aime bien ce même Juppé qui parlait très récemment des caissières de Prisunic.
      Dommage qu il n ait pas précisé dans quel Prisunic il fait ses courses,j aurais couru pour faire quelques emplettes mais surtout par curiosité...


      Supprimer
    2. @Franzi / Géo: je crois que cela ne sera pas difficile de battre Juppé pour Fillon ( voir mon com à Lowcarber plus haut ). Les gauchistes viendront sans doute revoter dimanche prochain mais ils ne seront pas assez nombreux. Il faudrait qu'ils soient au minimum le double de ce qu ils furent hier.

      Supprimer
    3. @Corto,
      "Il faudrait qu'ils soient au minimum le double de ce qu ils furent hier."

      Je pense qu'ils le seront.

      Donc je ferai comme au 1er tour, même si ça ne m'enthousiasme pas : Fillon.
      . il faut une (grosse) marge de sécurité.
      . il faut montrer que la droite est unie derrière son candidat.
      . et si une grosse déculottée pouvait sortir Juppé, Bayrou et Raffarin des médias, cela nous ferait des vacances.

      Droopyx

      P.S. Il doit être triste ton député de voir son ministère s'éloigner! Cela lui apprendra à appeler un général en uniforme par son grade et non pas "m'sieu" !


      Droopyx

      Supprimer
    4. @ Corto
      Je penserais comme vous si seule la droite votait, mais là...

      En outre, comme vous, "je ne le sens pas".
      Et comme déjà écrit à plusieurs reprises, je ne lui fais pas confiance et pense qu'il n'a pas les qualités requises pour être un premier de cordée.

      Alors, pour virer Ali Jupoland, si c'est possible, oui.
      Pour diriger le pays, rien n'est moins sûr. Attendre et voir...

      Dans tous les cas, et même si je devais me résoudre à voter pour lui (je parle de la Présidentielle), ce ne serait qu'un vote par défaut, et même par grand défaut. Et, pour l'instant, le doute est plus que permis.

      Supprimer
  8. Bravo pour ton honnête analyse,ce qui m'a le plus fait rire ce dimanche, il s'agit des électeurs PS qui sont allés voter pour virer Sarkozy en signant une déclaration pour les valeurs de la droite et donner 2€ qui iront renflouer les caisses des Républicains, les cons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Grandpas
      Pas si cons que ça : ils ont réussi leur défi. A savoir : blackbouler Sarkozy. Leur ennemi de cœur...

      Supprimer
    2. @Granpas et Franzi: 600 000 gauchistes a la louche ont été s'engager sur les valeurs de la droite et du centre, payer 2 euros et faire pour beaucoup 1 ou 2 heures de queue. Non seulement ils sont pourris de l intérieur mais ils sont en plus très cons.

      Supprimer
    3. C'est parce qu'ils sont zengagés (cf. Torreton):
      http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/je-voterai-a-la-primaire-de-droite-20-11-2016-6349782.php

      Droopyx

      Supprimer
  9. Ce que je constate surtout, mon cher Corto, c'est que les LR viennent de remettre le vote censitaire à l'ordre du jour de nos institutions. 4 millions de personnes ont décidé pour nous du prochain président de la République ! Fillon n'est sans doute ni meilleur ni pire qu'un autre, mais il m'est insupportable que la classe politico-médiatique en fasse le Président de la France avant ce que Accoyer, hier au soir, a appelé "la vraie élection" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Marianne
      Pour une fois, entièrement d'accord avec vous.
      De plus, c'était suicidaire. Mais c'était le diktat de Jupoland lors de la reprise en main du parti par son leader naturel...

      Supprimer
    2. @marianne: ben disons que les LR ont fait exactement ce que les gauchistes ont fait en 2011 et qu'ils s'appretent à faire d ici quelques semaines.

      Tant que j y pense, je trouve particulièrement savoureux de voir avec quelle hypocrisie les loustics du FN "tendent la main " depuis hier soir aux électeurs de Sarkozy, eux qui depuis des années n ont cessé de cracher et dit pis que pendre sur Sarko et donc sur ses électeurs. Minable !

      Supprimer
  10. Rien à ajouter sinon que je n'irai pas voter dimanche et que je rends ma carte.
    Ils ont choisi de laisser la gauche et le FN décider pour nous, qu'ils aillent leur demander des dons et des adhésions !
    Avec son programme, Fillon ne passera pas le 1er tour. Il ne faudra pas compter sur les électeurs du FN pour revenir vers les LR avec ce qu'il propose. La gauche évidemment ne votera pas pour lui.
    Avec qui va-t-il élargir son électorat ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Gilly
      Complètement d'accord avec votre analyse.
      Mais pas sur la réaction : pour l'instant, ma priorité absolue est de ne pas permettre à Jupoland de nuire davantage.
      Au passage, je signale que, si ce type avait une once d'honneur et de bon sens, au vu du score, il se serait désisté. Cela aurait eu un peu d'allure et, accessoirement, aurait peut-être stoppé la dégradation de l'image de ce parti.
      En qui concerne la véritable élection, encore aucune décision. J'attends de voir.
      Mais, au vu de ses actes passés, à mes yeux, Fillon n'a ni le courage, ni la pugnacité indispensables à un Chef d'Etat. Je veux dire, un VRAI.

      Supprimer
    2. @Gilly / Franzi: sauf catastrophe ou bouleversement énorme, Fillon l'emportera et dimanche prochain et à la présidentielle.
      Pour le FN, le racolage depuis hier qu ils tentent auprès des électeurs de Sarko est d un minable absolu.
      Pour ma carte, je ne sais pas encore mais ça m étonnerait que je renouvelle.

      Supprimer
    3. En fait ça existait donc bien des vrais sarkozystes convaincus par le bonhomme.

      Votre déception vous égare, Fillon a bénéficié d'un large mouvement qui a traversé tout l'électorat de droite (dans mes connaissances droite classique et sympathisants FN mélangés Fillon a suscité une véritable adhésion). Sa victoire est donc logique et n'est pas volée.

      Je précise que je n'ai pas voté Fillon, et que je ne crois pas plus en ses promesses que je n'ai cru en celles de Sarkozy. Mais il a su, comme Sarkozy en 2007, incarner le discours que l'électorat de droite souhaitait entendre.

      La seule injustice de ce premier tour de primaire, c'est effectivement la présence de Juppé au second tour, qu'il ne doit qu'au soutien massif que lui ont apporté les 600 000 électeurs de gauche, qui toute honte bue, se sont déplacés à la primaire de la "droite".

      En toute logique on aurait du avoir un second tour Fillon / Sarkozy, c'était d'ailleurs mon pronostic (je ne pensais pas qu'il y aurait 600 000 connards de gauche pour se parjurer, j'étais bien naïf). Mais quoiqu'il en soit Fillon aurait battu Sarkozy, le résultat final n'en sera donc pas modifié.

      Sarkozy a eu son heure, sa chance, il a profondément déçu, le pays le lui a fait comprendre en 2012. Comme l'explique Patrick Buisson dans son bouquin, l'élection de 2012 a été un référendum anti-Sarkozy. Ce n'est pas Hollande qui a gagné (il a eu moins de 50% des voix des gens qui se sont déplacés) c'est Sarkozy qui a été sanctionné, pour n'avoir pas honorer les promesses qu'il avait faites, pour avoir cédé tant de terrain à la gauche.

      Malgré cela il a voulu remettre le couvert, rejouer le match, alors que les Français lui ont bien dit en 2012 que la partie était finie.Je n'ai jamais compris cet entêtement. Sarkozy était la meilleure chance de François Hollande de pouvoir être réélu, c'était le pire candidat possible pour la droite.

      Supprimer
  11. Vite, vite, t'aurais pas l'adresse d'une cellule d’assistance psychologique ?
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  12. Je tiens un commerce dans une banlieue plutôt bourgeoise et j'ai constaté que Fillon montait dans les commentaires des clients depuis une bonne quinzaine de jours. Je ne suis donc pas surpris du résultat.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: moi, surpris par l'ampleur de son avance mais pas qu il soit le gagnant de ce premier tour

      Supprimer
  13. L'Autpaysdufauxmage21 nov. 2016 à 08:06:00

    Très déçue....

    Par contre, après une nuit de sommeil je me demande si ce qui a favorisé le 4ème avec un bond énorme dans les votes ne vient pas du vote des électeurs de gauche (15% quand même) alors leur stratégie de virer Nicolas Sarkozy en votant massivement sur le 4ème au premier tour pour se réserver dimanche prochain un duel Fillon/Juppé et ainsi voter Juppé leur allié.

    Hier à chaud, je me suis dit que je ne voterai pas dimanche prochain, qu'ils se débrouillent, je disais même que j'étais prête à voter Le Pen en mai, puis j'ai écouté le beau discours de NS qui nous laisse libres bien sûr mais nous encourage à ne pas basculer dans les extrêmes. J'ai une semaine pour y réfléchir comme nous tous, mais ce coup-ci si je vais voter ce sera surement CONTRE Juppé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @L"Aut'pays...: vois mon com plus haut à Lowcarber, les 15% ont voté Juppé pour contrer Sarkozy, Fillon doit sa victoire à une adhésion massive, y compris venant de Sarkozystes.
      Idem pour le week end prochain que toi, je verrai, mais certainement pas pour Juppé.

      Supprimer
    2. FippéL'autpaysduchômage21 nov. 2016 à 15:05:00

      A entendre les gens qui téléphonaient aux GG ce matin par exemple et qui étaient de gauche, qui se vantaient d'avoir voté Fillon car il remontait son retard et donc avec sa place de 4ème il était le mieux à même de doubler NS, ces mêmes parjures fanfaronnaient en disant que dimanche prochain ils se reporteraient sur Juppé car "plus social et plus proche de leurs "valeurs"".

      D'autre part, Juppé qui devrait se retirer de la course, persiste en promettant une surprise dimanche, a t'il des infos ou a t'il concocté des tractations avec la gauche ?....Il semble bien sûr de lui en tous cas...

      Supprimer
  14. Je m y attendais un peu mais j osais garder espoir. ..
    Je suis très déçue
    Écoeurée de savoir qu une grande partie de ces votants avaient juste en tête le Sarko bashing!
    Je me dis que ces gens là n ' ont pas de véritable conviction politique et franchement ça m effraie
    Pour ma part je continuerai à penser que Sarkozy méritait sa 2 ème chance
    J ' irai voter Fillon la semaine prochaine car ses idées correspondent à peu près à mes valeurs.
    Juppé pour moi c'est le centre et je hais le centre! Un peu à gauche un peu à droite on agite le tout et ça fait un truc imbuvable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Angèle de 64
      Comme vous, infiniment triste et écœurée.
      Les Français ne comprendront donc jamais rien ?

      Supprimer
    2. @Angele64 et Franzi: écoeurées, allons, allons, cela n'est que de la politique :)
      ça n empeche que comme vous je pense que Sarko était le meilleur choix pour la France mais c'est ainsi.

      Supprimer
  15. comme toi déçu qu'il ne soit pas au 2em tour,mais content quand même de la claque que prend Ali Jupé dans sa gueule et qu'il y a de fortes chances qu'il se fasse LAMINER dimanche prochain.La rigolade aussi se sont les Pécresse,Mariton et autre qui ont soutenu Jupé croyant les sondages et que Fillon va regarder en se pinçant le nez

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen Aztec: tout pareil + la déculottée de Copé !

      Supprimer
  16. Si tu as une minute écoute le billet de Pascal Praud sur RTL ce matin il ratatine les 60 contre le Hollande bashing de façon majistrale

    RépondreSupprimer
  17. Belle reaction Corto bravo,cela fait plaisir et bien que je n aurai pas voté Sarko je trouve ta reponse admirable et franche.Reste que ces élections ouvertes a tous sont une belle connerie.
    J-JS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JJS: pour ces elections ouvertes, ns sommes d accord, mais c'est fait.

      Supprimer
  18. Hé ho!!Tu dis rien sur Bayrou,que va faire Bayrou?c'est que ça compte ça,rien ne peut se faire sans Le gascon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Zen Aztec
      Le gars-con ou le gascon ?
      Et ses engagements aussi "fiables" que les offres du même pays ? ;)

      Supprimer
    2. @Zen Aztec: j avais refléchi au cas Bayrou si Sarko l emportait mais là faut que je refléchisse à nouveau.

      Supprimer
  19. Bof, Sarko avait dit en 2012 que s'il n'était pas élu président, il se retirerait de la politique. En 2016, il nous la refait, il annonce qu'il se retire de la politique. Il n'arrête pas de se retirer cet homme-là, mais il va bien revenir par la fenêtre tellement il se croit indispensable. Alors qu'il a plombé la France avec Hollande en dix ans : immigration invasive, dette abyssale, sécurité nulle part, chômage massif, paupérisation de la classe moyenne, désindustrialisation, réintégration dans l'Otan, guerres de Libye, Afghanistan, Mali, Syrie ..., soumission totale à Bruxelles et à Washington. Des faits, des chiffres, pas du blabla d'enfumage. On en a marre du blabla.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Anonyme
      Ah ! Pardonnez-moi, mais çe sont les jounalopes qui ont ainsi interprété sa phrase.
      Si vous avez écouté, il a dit, très exactement : " je crois qu'il est temps pour moi d'avoir plus de passion privée que de passion publique".
      Il n'a donc aucunement parlé d'un retrait pur et simple.
      Il faudrait arrêter d'inventer les décisions des autres. Y compris hors politique...

      Supprimer
  20. Désolé pour vous Corto car je vous aime bien et apprécie vos avis que je trouve souvent très juste.

    Sur Sarkozy, par contre, je ne partageais pas votre avis, et ne le partage toujours pas.

    Je ne pense pas qu'il ait été principalement battu à cause du "Sarkozy Bashing" des medias.

    Je pense plutôt qu'il a perdu à cause de ses trop nombreuses trahisons, les électeurs de droite ne pouvaient plus lui faire confiance.
    Et comme Fillon était le plus proche de ses idées parmi les 2 autres principaux candidats, c'est Fillon qui a ramassé la mise.

    Sarkozy a trahis avec son "ouverture à gauche", a trahis ses promesses à sens-commun qui a donc soutenu Fillon, qui comme par hasard a gagné.

    Sarkozy a trahis la droite avec sa politique d'hausse d'impôts massive.
    Sarkozy a trahis la droite avec la suppression de la double peine.
    Sarkozy a trahis en ne respectant pas la promesse de nettoyage au Karcher.

    Etc. La liste en longue.

    A présent, je pense que la france est définitivement foutue, car Sarkozy (au moins dans ses discours) avait raison sur un sujet, un seul sujet, et qui est vital pour l'avenir: L'identité française.

    Il avait le courage de parler de cet immense problème. Avec sa défaite, je pense que ce sujet tabou sera enterré.

    Avec seulement 2 à 3% de musulmans aux US, cela suffit à tirer la sonnette d'alarme (voyez les propos du général Flynn).
    Chez nous on est au-dessus de 10% et on fait l'autruche. Pas de problème, identité heureuse, blablabla ...


    Je pense aussi que la réorientation du FN vers une politique économique de droite conservatrice/libérale, qui serait nécessaire au sauvetage du pays, est devenue impossible avec la candidature Fillon.

    En effet, comme Fillon est déjà sur ce créneau, Philippot et Marine vont rester sur leur ligne socialiste et Marion et Ménard ont perdu.

    Ce pays est FOUTU !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sarkozy n'a jamais eu aucune conviction, aucun enracinement, et sans la culture et l'intelligence de Patrick Buisson, qu'il a fini par lâcher parce celui-ci déplaisait à Carla Bruni(sic)et ses copines de gauche (re-sic), il n'aurait jamais eu l'idée de lancer un débat sur l'identité française.
      En l'absence de conviction, toutes les saillies patriotiques de Sarkozy n'ont été que des gimmicks électoralistes.
      S'il avait incarné ce qu'il prétendait être, il attaquerait bientôt son troisième mandat.
      Bon débarras, même si Fillon et Juppé sont des pitres qui ne valent guère mieux. De vrais Gaullistes, avec cette tradition de magouilles et d'alliances contre-nature chères au Grand Homme.

      Augustin Caron

      Supprimer
    2. @Meladius: je n ai jamais dit ou écrit que Sarkozy avait perdu uniquement à cause du sarkobashing médiatique permanent. ses erreurs, je les connais ( d ailleurs un petit bémol, la suppression de la double peine, c'est pas tout à fait vrai ) mais ce même sarkobashing a été tellement pesant depuis 2007 ( 2007 !) qu'il a instillé dans l'idée de trop de gens qu'il était pourri, corrompu, etc... ce qui est parfaitement faux, rien ne vient etayer cela. Les erreurs , les renoncements, les promesses non tenues que tu cites ( et que tousles hommes politiques comettent ), accolées à ce sarkobashing, en a fait , a tort selon moi et de manière injuste, un pestiféré haï a tort.
      Pour l identité nationale, d accord avec toi.

      Supprimer
  21. Suivant mes recherches un peu partout , net et tv , il "apparaîtrait" que 25 à 30% de gauchiste auraient voté Fillon pour faire barrage à Sarko espérant qu'Ali fasse un bon score . Si la rumeur est vrai Juju sera le futur représentant de la gauche...de la droite molle . J'estime que ce n'est pas aux gauchistes de faire la loi aussi dimanche prochain j'irai voté contre et non pas pour , comme dit précédemment dans un de tes billets , j'ai cru en Fillon il y a quelques années jusqu'à le suivre jusqu'en Corse et je suis vraiment tombé de haut , si il n'a pas changé ce sera un vrai bisounours sans véritablement de poids devant des Trump, Poutine, Merkel .
    Quelle connerie cette primaire ouverte !...............

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: 600 000 gauchistes y ont été. selon Harris, sortie des bureaux, l'électorat de Juppé s est composé de 23% de gauchistes, 25% UDI Modem, 31 % LR, 3% FN, et 16% non déclarés.

      Une connerie cette primaire... 4 millions de français se sont déplacés

      Supprimer
  22. Sarko pour moi était celui qui représentait le plus mes valeurs mais vu la façon dont on l'a toujours traité .. il n'aurait sans doute pas pu faire grand chose. Il faut regarder les choses en face..Trop de haine,trop de coups bas et des blocages systématiques.

    Je pense que beaucoup de gens pensent ainsi.. Juppé n'étant pas la solution.. Fillon a un programme assez ambitieux et courageux et reste assez proche de Sarko.. Par contre un profil bien plus lisse.
    Sarko demandez autour de vous.. on n'aime pas sa gueule tout simplement. Haine ordinaire. Beaucoup on suivi en effet la mode médiatique qui a surfé sur ce délit de sale gueule qu'elle condamne tant pourtant. Hollande a fait bien pire contrairement à ce que disent certains ici (il a cassé les dernières valeurs du pays, il trafique de façon bien peu démocratique avec les médias et la justice sans doute, il a du sang sur les mains et le pays est sur les genoux avec une partie importante du peuple dans la précarité et une économie exsangue, des emplois aidés couteux et inadaptés, des PME découragées . Avec bien des signaux positifs, avec tant de pouvoirs entre les mains, la France fait toujours du surplace malgré tout!
    Pourtant le monde médiatique et culturel défend encore ce capitaine de pédalo!

    Et puis un homme qui fait un discours d'adieu comme l'a fait Sarko hier, alors qu'il sait qu'il ne jouera plus un grand rôle dans l'histoire immédiate, avec tant d'humilité reste pour moi un homme de vérité bien loin de cette image médiatique de pourri qu'on a bien voulu lui donner! Derrière son visage volontaire je pense que se cache un vrai démocrate bien plus à l'écoute qu'un Hollande ou qu'un socialiste enfermé dans on sectarisme et je crois que sur le fond c'est pour cela qu'il a perdu en 2012... pas assez ferme!

    Il faudra que le prochain représentant de droite reste droit dans ses bottes et si justement derrière son sourire et ses gros sourcils Fillon n'était pas celui-la. Pour moi il sera un bien meilleur rempart contre la gauche et aussi contre le FN car ses positions assumées sont tout de même de droite. Pour moi la seconde chance a donner au pays via la droite c'est plutôt à travers lui. Ne nous trompons pas d'ennemis pour le pays et puis la forte mobilisation d'hier signifie aussi que la droite la vraie veut faire bouger les lignes. Fillon le sait, l'a fait comprendre et plait pour cela aussi.
    Humble avis

    RépondreSupprimer
  23. C'était à prévoir, en faisant cette ^primaire, il tendait la corde pour le pendre , je me suis étonnée d'une telle erreur de stratégie, lui qui est pourtant bon la dessus, mais bon, on va pas refaire le match, maintenant, il faut aller voter Fillon, pour virer cet Ali Juppé, vous vous occuperez après de votre vote Marine aux " vraies " élections, réfléchissez bonnes gens, les gauchistes vont se précipiter pour voter Juppé au 2 eme tour, faut faire barrage , sinon vous vous retrouver avec lui à tous les coups pour 5 ans

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord. Ne confondons pas les enjeux des primaires avec les élections de 2017 pour le moment! Ne nous trompons pas d'ennemis et votons de façon cohérente pour avoir le candidat ayant les meilleures chances et celui le plus apte à changer le pays en 2017
      Sarko a dit qu'il voulait cette primaire tant décriée mais sur le fond et compte tenu des résultats bien loin de ceux annoncés, je trouve que cela clarifie les positions et donnera je l'espère un candidat de droite plus crédible pour le peuple (Fillon) qu'un Juppé démagogue et trop au centre dont le peuple de droite ne veut pas! (la mobilisation est le signe pour moi d'une volonté de ne pas avoir Juppé aux manettes, loin des désirs médiatiques !)

      Sarko ne donne t il pas au contraire par cette façon de faire démocratique,utilisant un système certes pourri, une vraie seconde chance à la droite ... Quel espoir nouveau ne nait il pas pour cette droite un peu trop repliée sur elle même!
      Il perd mais peut être que la France y gagnera! Faisons confiance à Fillon dont la charge sera difficile et rude! S'abstenir c'est faire en sorte que le chaos arrive à coup sur venant du FN, du socialisme ( qui en aura fait des bétises!) ou de l'islam radical.

      Supprimer
  24. Boutfil: entierement daccort il faut faire barrage a ali en minuscule.
    J-J S

    RépondreSupprimer
  25. D'accord avec vous et PhilZ
    Il semble que pas mal de pro-Sarko aient choisi de voter Fillon pour contrer Juppé
    Cela ne change rien fondamentalement, Fillon est plus rassembleur que N.S. qui a cristallisé trop de détestation.
    Tout de même, le tandem Fillon-Sarkozy écrase gentiment le grand gagnant des médias de gauche et c'est une consolation :-)

    RépondreSupprimer
  26. j'aurais pu écrire la même chose, idem au bureau de vote!!! mais je préfère quand même Fillon à Juppé...les médias et les gauchos sont d'une méchanceté, tellement leur joie de voir NS éliminé leur fait plaisir!je voterais Fillon dimanche prochain, je vais faire de l'anti Juppé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Julie, je préfère Fillon à Juppé comme toi, de là a voter pour lui, je ne sais pas encore

      Supprimer
  27. Moi je suis content et passablement rassuré qu'on échappe à Sarko.
    Les sondages le disaient, il était massivement rejeté. Je ne reviens pas sur les raisons de ce rejet, tout le monde les connaît.

    RépondreSupprimer
  28. Géo


    Restons conscients que l écrasement du Juppoland ne résoudrait pas les problèmes majeurs du pays,loin s en faut,mais c est un moindre mal...pour le moment présent.

    Attendu qu un effondrement ne pourra,à mon sens,être évité parce que les grands féodaux qui dirigent la planète sont inadaptés pour une résolution saine de problèmes humains et économiques planétaires,leur vision est centrée uniquement sur leurs intérêts égoïstes de petite classe autarcique et féodale qui nie le droit des peuples à s affranchir de la tutelle de leurs gros lobbies parasites.
    Ce sont les grands féodaux du 20eme siècle qui veulent garder leurs privilèges.

    "YouTube François Fillon à Philippe de Villiers:les Bilderberg,c est eux qui nous gouvernent."

    RépondreSupprimer
  29. Je suis d'accord en grande partie avec votre analyse Corto, mais dès le départ il m'était apparu que Sarkozy n'avait aucune chance de réussir ce pari audacieux de gagner cette stupide primaire encore moins de gagner en 2017. La haine irrationnelle envers sa personne éclipsait totalement ses réussites, la majorité ne voulant voir que ses échecs. Sur ce blog certains commentateurs estiment même qu'il a fait pire que Hollande ! Je suis plutôt très content qu'il fut président en 2008 lors de la crise financière. Il a pesé lourdement en faveur du sauvetage des banques (qu'on lui reproche) mais en même temps il a sauvé (sans doute temporairement) l'épargne du français lambda. Depuis Merkel a fait changer les directives et c'est maintenant le déposant qui se verra amputer ses avoirs en cas de faillite de la banque. La Deutsche Bank est proche de la déconfiture on verra comment les choses se vont passer au cas où...
    J'ai voté contre JUPPÉ ne voulant pas repartir pendant 5 ans sur un système Hollande. Ce dernier restera dans l'histoire pour avoir été le pire des présidents. Il ne faut pas insulter Deschanel car lui au moins avait conscience de sa "maladie" et s'est fait soigner !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Roland

      Ce que vous dites sur la faillite de 2008 est vrai,mais si la Merkel et sa clique made in usa ont choisi de spolier les clients des banques,c est aussi parce que cette clique de lobbies financiers mafieux ont profité de la manne du con-tribuable pour spéculer encore davantage,et que par leur faute,maintenant,les États ne sont plus en mesure de sauver les banques car la situation est bien pire qu en 2008.
      La D.Bank sombrera,tôt ou tard,entraînant le système dans la faillite,sauf à être devancée par un autre organisme qui fera chuter le systeme,et,là,gare aux réactions de gens spoliés sur la passivité desquels on mise à l image de Chypre ou de la Grèce.
      L oligarchie ne sait plus que faire face aux résultats de son incompétence et de sa cupidité,et s efforce de retarder la débâcle,gagner du temps.
      Sûr qu un futur gouvernement français aura un gros problème,capital,à résoudre,en raison des conséquences dramatiques sur la population et de ses réactions.

      Supprimer
  30. Je ne m'attendais pas, je l'avoue, à un tel résultat.
    L'élimination de Sarkozy m'apparaît comme un énorme
    scoop. Et pourtant c'est logique, la Droite a préféré
    Fillon parce qu'il ne trimballe pas de casserole et
    qu'il fait sérieux...la Gauche a voté Juppé mais,Dieu
    merci, cette élection n'attire pas les foules de cette
    obédience.
    Nous connaissons donc le successeur de Hollande...ça
    aurait pu être encore pire.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: meme si je ne suis pas surpris véritablement de la victoire de Fillon, son ampleur par contre.
      Pour Juppé, si aucun gauchistes n'avaient voté pour lui, il aurait mathématquement entre 13 et 15%

      Supprimer
  31. allez un petit article pour tous ceux qui n'aiment pas Sarko et qui suivent la pensée unique, le Sarko Bashing!
    http://www.contrepoints.org/2016/08/16/254002-chirac-sarkozy-hollande-nos-gouvernements-efficaces

    RépondreSupprimer
  32. A tort ou à raison Nicolas Sarkozy cristallise toutes les détestations...sa façon d'être y est pour beaucoup et, dans l'état où est la France, on n'a pas besoin d'un président qui monopolise en négatif toute l'attention des médias...
    J'ai, dés le premier tour, voter pour Fillon...pour son programme (consciente qu'il ne pourra peut être pas l'appliquer en totalité ) et pour sa personnalité.
    Maintenant, le deuxième tour est une nouvelle élection. J'espère que tout ce que la France compte de socialos et de muzz ne va pas venir en masse voter pour Ali Juppé...ce serait la fin des haricots et les clés du pays données aux "frères musulmans" et aux gauchistes de tout bord...
    Dans cette perspective, j'ai du mal à comprendre votre hésitation...si le "tout sauf Sarkozy" a été un des moteurs du premier tour, le "tout sauf Juppé" devrait l'empoter sur votre légitime déception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt que les électeurs de gauche, est ce que ce ne sont pas plutôt ceux du FN qui ont fait l'élection, en votant Fillon pour éliminer Sarko qu'ils ont en détestation car c'est le seul qui a réussi en 2007 à syphonner leur électorat.La vengeance est cruelle, de plus ils n'ont pas digéré leur défaite aux régionales et l'élection de Trump leur a donné des ailes pour mettre à mal les sondages. J'ai vu sur certains sites tendances FN, des consignes pour aller voter Fillon au 1er tour et se décharger dans l'urinoir(pardon dans l'isoloir).Un vrai merdier cette primaire...Décidément fallait pas élargir la primaire et fallait pas y aller...

      Supprimer
  33. Bel article Mr Corto et vous vous montrez beau joueur ce qui n'est pas si courant de nos jours.
    Fillon? pourquoi pas ?
    Que Dieu nous preserve d'un Juppé au moins.
    Quand à tous ces journaleux de merde et cette gauche à gerber qui eructent du fait de la défaite de NS alors qu'ils l'on pris bien profond lors de la victoire de Trump, c'est pitoyable.
    Pour ce qui est de"l'appel" des pseudos artistes à cesser le Hollande bashing, quelle foutaise, ecoutez l'edito de Pascal Praud sur RTL c'est assez bien dit
    http://www.rtl.fr/actu/politique/pascal-praud-aux-people-qui-soutiennent-hollande-mais-taisez-vous-7785892653

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: Que dieu... Dieu est-il aussi costaud qu on le dit pour nouséviter Jupppé ? souhaitons le.
      Pour le reste +1

      Supprimer
  34. Tout le monde y va de son "et si", "plutôt intel que machin", "si untel alors machin", mais on reste les pions d'un jeu que les soi disant "élites" jouent entre eux, en vous faisant croire que vous avez votre mot à dire. Basta. J'espère un jour une dictature, ou les syndicats fouteurs de bazar et bloquant tout renouvellement seront interdits, ou on coffrera (et fusillera pour les pires) tous ces élus corrompus surpayés et inutiles, ou les immigrés seront expédiés en wagons à bestiaux hors de France, etc... Vous ne trouvez pas que le ras le bol généralisé actuel (et vous allez voir dans 5 ans!) a quelque chose à voir avec le sentiment national allemand des années 20-30 ? Qui sera le sauveur ? Les Allemands étaient ulcérés d'avoir l'occupant Français, les Français ne sont-ils pas excédés de l'occupation immigrante?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement d'accord, les allemands vampirisés par le traité de Versailles élurent Hitler (quoi qu'on pense de la suite, Hitler a été élu!).
      Les français, ulcérés par la corruption de la troisième république qui les avait conduits à la défaite de 1940, suivirent avec enthousiasme la Révolution Nationale du Maréchal Pétain, qui échoua par naïveté.
      Les peuples submergés par l'adversité trouvent des ressources que personne n'a anticipées. Le désespoir en politique est absurde.
      Pas d'accord, par contre pour les renvois d'immigrés légaux, encore moins en wagons à bestiaux.
      La remigration est une utopie, sauf à souhaiter une guerre civile. Et puis l'épuration...De Gaulle (qui a fait tuer plus de français que d'allemands pendant et après la seconde G.M.)a prouvé qu'elle est l'apanage des régimes illégitimes souhaitant nettoyer les traces de leurs trahisons.
      Un pouvoir national solide doit travailler à la réconciliation (mais pas à la mode Juppé, hein, faut pas déconner, quand même...), pas faire se battre ses citoyens entre eux.
      C'est mon avis, et je me le partage :)
      Augustin Caron

      Supprimer
    2. Ne peux-t-on pas encore essayer une dernière fois avant le chaos? Les élus corrompus. Pas seulement. Une partie du peuple vivant de cet état (si si regardons en face le pays !) et toute une caste de médias, de gens intellectuellement déconnectés en plus des syndicats!
      Les médias se rendent compte en ce moment qu'ils ne peuvent plus dire ce qu'ils veulent. Le peuple reprend ses droits et ne suit plus. Une révolution des mentalités se ferait-elle en ce moment ou le laborieux serait plus fort que le profiteur et l'assisté?
      Ceux qui sont dangereux ce sont bien les socialistes. Que n'ont-ils pas faits comme bétises pour affaiblir le pays, en particulier au niveau des mentalités. Ce sont eux qu'il faut virer avant tout ou tous ceux qui se rapprochent comme Juppé qui lui reste, c'est vrai, dans le jeu dicté depuis longtemps.
      Personnellement je crois encore en la rupture possible d'un Fillon. Il n'en faut qu'un pour remettre le pays sur les rails. Sarko a échoué par manque de courage. Fillon le sait!
      il faut une rupture .. Les votants l'ont dit hier et clairement
      Par contre si Juppé passe.. oui alors faudra vraiment se poser de vraies questions pour les vraies élections

      Supprimer
    3. Si je peux me permettre, cher Corto, je crois que la phrase "les français sont des veaux" fut prononcée par De Gaulle par dépit vis à vis du peuple qui avait osé, à une immense majorité, ignorer ses appels à le reconnaître comme légitime et renverser Pétain.
      Il ne s'agissait pas de regretter l'anomie du peuple, mais de regretter que l'énergie de ce peuple s'exprime dans le soutien à un concurrent politique. En 1946, après avoir quitté le pouvoir après sa sanglante épuration, De Gaulle se retira avec Yvonne et attendit avec toute sa morgue qu'on vienne le supplier de revenir. PadBol, comme dirait MoiPrésident, là encore, ces "veaux de français" l'ignorèrent.
      Ces français, qui épargnèrent dix ans de gaullisme à leur pays, mérite estime et remerciements.
      Je sais bien que le gaullisme, c'est chic. Nous sommes toutefois nombreux (et souvent silencieux) à penser que c'est toc.
      L'étude de cette idéologie, de la construction opiniâtre de son icône, encore rayonnante aujourd'hui, est passionnante lorsqu'on s'intéresse aux techniques de propagande.

      Très pistonné protégé de Pétain depuis 1914 ; capitule honteusement en 1916 (l'épisode De Gaulle à Verdun est grotesque); abandonne son unité après Abbeville et déserte en temps de guerre; hésite depuis Londres à rallier Pétain en 1940 (empêché par Churchill); co-responsable du massacre de Mers-El-Kébir (1400 français tués); tente un débarquement catastrophique en Afrique (des français tués, encore); tenu à l'écart des décisions militaires par les alliés (considéré comme mythomane et égocentrique); antisémite (après avoir reçu un militaire juif rallié à Londres, en aparté : "je n'aime pas les youpins"; allié aux communistes, dont il n'ignore pas les crimes et la trahison de 1939; désorganisateur de la résistance (avec assassinats ciblés des concurrents non gaullistes); son influence militaire sur la libération du territoire est quasi-nulle (c'est lui-même qui le dira); épurateur compulsif en 44-45 (des dizaines de milliers de morts français, la routine); largue les français d'Algérie et harkis en 62 (encore des milliers de morts français, youpi!).

      Sa secte londonienne (les types aux noms de stations de métro parisien, Passy etc...) a certes fait un travail titanesque (et meurtrier, à l'occasion)pour faire du modeste (mais très flagorneur, ses lettres à ses supérieurs sont un régal de veulerie) colonel maurrassien et déserteur, une icône de la résistance, lui qui ne résista que si peu.

      Mais comment ce gloubi-boulga peut-il encore faire illusion, avec les archives disponibles, témoignages, travaux d'historiens, et confessions de gaullistes "repentis" ? Mystère.

      Peut-être l'invocation de De Gaulle fonctionne-t-elle comme un mantra dans les périodes de doute. Effet hypnotique.

      Désolé pour le pavé un peu HS, et merci pour ce blog intéressant.

      Augustin Caron

      Supprimer
    4. @ Augustin Caron
      Merci cette remarquable et riche remise au point.
      Grâce à tous ces éléments qui sont encore tabous et qu'on voudrait continuer à nous cacher...
      Cela fait bien trop longtemps qu'on essaye de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Depuis si longtemps, la désinformation règne encore et la fabulation perdure. Quand un historien digne de ce nom publiera-t-il enfin la vérité ?

      Supprimer
  35. Annie

    je suis vraiment très déçue. Hier soir, j'avais décidé de ne pas voter dimanche prochain , mais avoir entendu à la télé un fan de juppé et raffarin ce matin j"irai voté Fillon.

    RépondreSupprimer
  36. Après le Brexit et le Clintonexit, voici le Sarkoexit. Décidément les sans-dents ont envie de sortir les piques, le goudron et les plumes.

    RépondreSupprimer
  37. Une page politique se tourne: N.Sarkosy est battu de la primaire de son propre parti qu'il avait contribué à remettre sur pied et Juppé et Fillon ne sont pas innocents. Je reconnais qu'il a une capacité d'encaissement phénoménal et un cran hors du commun, au demeurant qui auraient été bien-venus par ces temps de violence. Il était passionné et en tant que tel il ne connaissait pas la demi-mesure, plus préoccupé par la situation internationale que par les problèmes de société et son volte face concernant la loi Taubira lui aura coûté des voix aidé, et cela est profondément dégueulasse par une gauche sans foi ni loi, bref égale à elle-même.
    Je pensais sincèrement qu'il serait au second tour.
    Je continue de penser que les idées sont plus importantes que les petits calculs entre amis. Du coup, je ne sais pas encore si je vais voter dimanche. Après tout, il y a des candidats à la Présidentielles, hors primaires, qui ont aussi des idées.
    On reste en contact. J'attendais ton commentaire, fort pertinent, avec impatience.

    RépondreSupprimer
  38. C'est drôle que la majorité des commentateurs ne veuille pas comprendre que, même avec la plus grande indulgence (et j'en ai fait preuve, croyez-moi), même avec la plus grande sympathie pour l'homme (en dépit de témoignages accablants d'amis qui le cotoyèrent journellement et au plus haut niveau de responsabilité), beaucoup, comme moi, ne souhaitaient pas que Sarkozy redevienne Président.
    Leur déception et grande et les justifications qu'ils tentent de trouver quant à la participation des fouteurs de merde s(oci)alauds - lesquels n'hésitent pas, en dignes émules de leur mentor, le scooteuriste du Palais, à se parjurer en participant à cette primaire - est totalement à côté de la plaque.
    Fillon est apparu comme le moins "marqué" des candidats au passé chargé et il est logique qu'il figure en tête des résultats. Il est le seul qui ait osé dire que les Français en avaient marre qu'on les emmerde, qu'on les laisse respirer le bon air de la liberté, et ces Français l'on reçu 5/5. C'est pas plus compliqué que ça.
    Quant à la MLP et son programme trotskyste de droite, elle fantasme en espérant que ceux qui préféraient Sarkozy vont voter pour elle.
    Et contrairement à ce que pensent certains, probablement un peu novices en matière d'histoire politique, Fillon n'est pas du genre à se défiler (l'épisode de la loi Fillon ministre de l'EN le prouve assez).

    RépondreSupprimer
  39. Tu es beau joueur et tu as raison de ne pas être trop déçu. Fillon semble être le meilleur candidat pour faire gagner la droite. Il reste à espérer que sa présidence, s'il est élu, répondra aux espoirs qu'il a fait naître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: d accord avec toi. Reste a savoir ce que feront les gauchistes la semaine prochaine ainsi que les sarkozystes dépités.

      Supprimer
  40. Moi? je suis déçue, énormément. je voulais sauver Fillon, car je savais Sarko perdu avec la meute des chiens derrière lui, les médias, le sale µµµµµµµµ de président, il se trouve que dans ma vie antérieure j'ai vraiment connu plusieurs proche de Sarko et je peux vous affirmer que ce sont des hommes d'état, des vrais.
    Les chiens ont été lâchés.
    Honnêtement, je peux vous affirmer que ces hommes de l'ombre savaient les risques, ils servaient pour le mieux, simplement.

    Nicolas Sarkozy n'est pas exempt d'erreurs, de lâchetés, de plus que ça peut-être, mais à ce niveau de responsabilités il est quasi impossible qu'il en soit autrement, croyez moi.

    Fillon n'est pas compromis, il n'a pas de dossiers, personne ne l'a cru menaçant, c'est une chance, ils vont chercher des failles, très vite, attaquer, diffamer...

    J'aurais aimé une finale Sarko-Fillon, je ne sais pour qui j'aurais voté, mais jamaios pour Juppé.

    RépondreSupprimer
  41. L'Aut'paysdufauxmage21 nov. 2016 à 16:39:00

    Tiens @IDEL vous n'avez pas tort, je vais regarder d'un peu plus près le programme de Dupont Aignan, why not...

    RépondreSupprimer
  42. Il y en a une qui a disparu des écrans radar, mon cher Corto, c'est Valérie Pécresse !
    J'ai une pensée pour elle et je lui chante : "Bisque, bisque, rage !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: On ne peut pas dire qu elle ait eu les nez creux Pécresse.

      Supprimer
    2. ANGELE PARIS MERCI CORTO

      Supprimer
  43. Je suis un peu déçu, Sarkozy ne sera sûrement plus jamais président et ainsi il ne pourra pas vous prouver par la démonstration que vous vous leurriez sur lui.

    RépondreSupprimer
  44. Non, Patrick Buisson a orchestré en 2007 le virage à droite de Sarkozy, sur le thème de l'identité nationale pour attirer les voix frontistes. Et un bon paquet de gogos frontistes y ont cru … une fois. Une fois couillons, mais pas deux. Sarko n’a pas réitéré l’exploit en 2012.

    Pourtant, Buisson a mouillé sa chemise pendant la campagne présidentielle de 2012 :

    Question des journalistes Arnaud Leparmentier et Vanessa Schneider à P. Buisson :

    - "Comment récupérer ces électeurs FN ?"

    - "P. Buisson : Le projet que porte Nicolas Sarkozy s'adresse à tout l'électorat populaire. Il est clairement le candidat d'une Europe des frontières. C'est en cela qu'il est le candidat du peuple qui souffre de l'absence de frontières et de ses conséquences en chaîne : libre-échangisme sans limites, concurrence déloyale, dumping social, délocalisation de l'emploi, déferlante migratoire."

    Buisson a raconté n'importe quel bobard pour enfumer les électeurs FN qu'il prend vraiment pour des kongs.

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.