lundi 21 novembre 2016

Quelques réflexions sur cette primaire... et un peu d'oseille...

Résultat de recherche d'images pour "Fillon"

Nous sommes nombreux à ne pas être favorables à ce système de " Primaire ". D'aucuns le jugent contraire à l'esprit de la cinquième, d'autres qu'elle devrait être uniquement ouverte aux adhérents du parti organisateur, d'autres encore qu'elle n'est pas démocratique, qu'elle serait mascarade, voire escroquerie?... Bref de nombreuses raisons de n'en pas vouloir. Soit. Néanmoins, il semble indubitable que ce système répond à une attente. Il y eut 2,6 millions de votants à la primaire des gauchistes en 2011, 4 103 000 à celle d'hier et sans doute autant la semaine prochaine. la primaire annoncée des gauchistes pour la fin de l'année, si tant est qu'elle ait lieu, rassemblera 2, 3 peut-être 4 millions de votants sur deux tours. Hier, c'est en gros 10% du corps électoral qui s'est déplacé, à la primaire des gauchistes, il y aura un autre 10% du corps électoral qui se déplacera. C'est donc en gros 8 millions de personnes ( 4 + 4 ),  soit 20% du corps électoral, qui auront sélectionné un " premier choix " pour la future présidentielle, hors candidatures indépendantes. Ce n'est tout de même pas rien.

4 millions de personnes se sont déplacées sans qu'aucun incident notoire n'ait été signalé et l'organisation a été globalement à la hauteur. C'est donc, qu'on le veuille ou non, qu'on soit d'accord ou pas et avec le fonctionnement et avec le système, un bel exercice démocratique. Tenez, bien plus démocratique que la sélection des candidats à la députation ou au sénat qui depuis des lustres est le privilège exclusif des partis politiques. Ils choisissent pour nous, nous votons pour ceux qui nous sont offerts sur un plateau. idem à un moindre niveau pour les municipales.

Quel risque y avait-il à ce que Juppé, Sarkozy, NKM, Fillon, Le Maire, Poisson, etc... aillent au feu de la présidentielle sans qu'auparavant il y ait eu " pré-sélection "?  La dispersion des voix de droite, qui plus est avec les candidatures indépendantes ( on parle de Guaino et de Bayrou ). Au moins la droite aura-telle un " champion " autour duquel un socle solide de 3,4 millions d'électeurs ( les 4 millions d'hier moins les 600 000 gauchistes qui ont été assez pourris de la moelle pour faire le déplacement ) devraient se rassembler lors du premier tour de la présidentielle, soit approximativement 10 % du corps électoral. De quoi attaquer la compète, l'estomac plein...

Qu'on le veuille ou non, ce système de la primaire semble être définitivement installé.
___________________________________

4 103 000 personnes ont voté hier sur 9 805 bureaux dépouillés
Fillon: 1 811 123 votes ( 44,1%)
Juppé: 1 171 060 votes ( 28,5%)
Sarko: 847 078 votes ( 20,6%)

15% des votants étaient " de gauche " soit 615 450 votes ( source Elabe sortie des urnes, 8 000 personnes )
23% de l'électorat de Juppé était " de gauche " ( 6% pour Fillon !, source Harris)
1 171 060 - 269 343 = 901 716, Juppé, sans les électeurs gauchistes aurait fait un score de 22% soit 1,4% de plus que Sarkozy. Donc même sans les voix de gauche, Sarkozy perdait.
__________________________________

Le FN " tend la main " aux électeurs de Sarkozy. Pour des gens qui n'ont cessé de cracher sur Sarko, et donc, sur ses électeurs, manquent pas d'air ces frontistes.
___________________________________

Jean-François Copé a réuni sur son nom 12 152 votes. No comment !

Le Maire, longtemps présenté comme le troisième homme, fini en cinquième position, comme quoi Le Renouveau, c'était pas Bruno.

NKM que je prédisais à maxi 2 % réalise 2,6%, plutôt pas mal mais beurk !

Poisson qu'on attendait comme l'une des surprises de ce scrutin s'est vautré mais fait tout de même presque 5 fois mieux que Copé. Ce dernier apporte son soutien et ses 12 152 votes à ... Juppé.

Comme d'habitude, depuis quelques temps, tous les pronostics, commentateurs et sondages se sont planté d'aussi belle manière que Copé.

_________________________________

4103 000 x 2 euros x 2 dimanches soit une recette de 16 412 000 euros pour un coût estimé à, fourchette haute, 9 millions d'euros. Bénéfice: 7 412 000 d'euros. Selon le règlement de la primaire déposé et validé par toutes les autorités compétentes, le bénéfice n'ira pas au parti mais sera intégré dans la cagnotte du gagnant pour sa campagne présidentielle. Quand je vous parlais plus haut d'estomac plein... 

Comble du ridicule, les gauchistes qui auront donc déboursé près de 2 460 000 euros financeront en partie la campagne électorale de leur principal adversaire ! 

_____________________________________



Aucun doute, le Fillonbashing médiatique a commencé dès ce matin: Les journalistes et les gauchistes semblent découvrir son programme. J'en profite au passage pour préciser à certains qui pratiquent l'intox et le mensonge allègrement que Fillon n'a jamais dit qu'il abrogerait la loi Taubira sur le mariage zinzin, il se contentera, ce qui est déjà pas mal, d'annuler la partie filiation qui donne, entre autre, la possibilité aux couples homos d'adopter.

______________________________________

La seule question qui vaille maintenant c'est: Que feront les gauchistes la semaine prochaine. N'ayant que bien peu de doutes quant à la victoire finale de Fillon, souhaitons qu'ils viennent aussi nombreux: Y a encore de l'oseille à se faire!


C'est tout pour le moment ! Bonne soirée !

Folie passagère 3364
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

54 commentaires:

  1. Excellent!! 2.5 M d'Euros de la part des gaucho pour le candidat de droite. on vit une époque formidable...

    2 euros pour voter, c'est ça des elections à 2 balles...ok je sors

    RépondreSupprimer
  2. Bon je retourne voter dimanche en sachant pour qui ne pas voter , un indice , son surnom Ali , mais vraiment cela me pince de voter pour l'autre .

    RépondreSupprimer
  3. En effet, la primaire a très bien fonctionné et ce système permettra à la Droite de disposer d'un candidat solide et incontestable l'an prochain. Après tout c'est une bonne solution et elle découle logiquement du scrutin majoritaire à deux tours avec trois partis en lice... s'il continue à bien manœuvrer, Fillon pourrait même se trouver devant Le Pen à l'issue du premier tour!
    Et ces cons de gauchos qui signent la charte des valeurs de la Droite et qui, en plus, crachent au bassinet, c'est y pas la cerise sur le gâteau, ça? (J'ai pas dit le gâteux, attention, pas d'amalgame).
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: commet toi, si il se débrouille bien, Fillon peut dépasser MLP au premier tour, j en suis même persuadé.
      Quant aux gauchos, champion du monde pour se ridiculiser et ils vont remettre cela dimanche prochain. enfin, en principe.

      Supprimer
  4. Si je me suis parfois engueulé avec des électeurs de sarko qui se faisaient entuber joyeusement
    je ne pense pas avoir jamais caché sur eux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerofr: tu fais donc partie des exceptions.

      Supprimer
  5. J'ai entendu un votant, dimanche, dire à un journaliste : "J'ai fait mon devoir de citoyen, je suis venu voter."
    Eh bien non, mon cher Corto, je suis désolée, il n'y avait aucun "devoir de citoyen" à se rendre à l'injonction d'un parti politique pour faire le choix de celui qui aurait le droit de représenter les Français à l'élection présidentielle. Et je ne parle même pas des deux euros taxés aux votants.
    D'autre part, faire signer une charte aux votants mais en les assurant à l'avance que leurs signatures seraient détruites dès après le vote, c'était inviter la gauche à prendre sa part sans complexe à ce vote. Ce qu'elle a fait et on ne peut guère le lui reprocher.
    Tout ce que j'entends aujourd'hui sur le "séisme historique" que constituerait "l'envol de Fillon" me confirme dans ma décision, prise dès l'annonce de cette primaire de la droite, de ne pas participer à ce vote.
    Et déjà j'ai entendu ce soir sur C'dans l'air, Christophe Barbier expliquer qu'il y avait deux droites : une âgée et riche qui votera pour Fillon, et une jeune et pauvre qui, celle-là votera pour Marine Le Pen ! Beurk, comme vous diriez vous-même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " une âgée et riche qui votera pour Fillon, et une jeune et pauvre qui, celle-là votera pour Marine Le Pen ! "

      Cela semble evident, les jeunes ont le plus a gagner a la fin du status quo, Fillon est un reve de retraites (austerite pour les autres, les jeunes, pas d'inflation, rester dans l'euro, moins d'impots, conservatisme social).

      Supprimer
    2. Il est vrai, mon cher Corto, que j'aurais dû plutôt écrire : "incitation" de inciter : pousser à, comme on dit: incitation au crime !

      Supprimer
  6. J'ai petit chocolat amande a dégusté comme chaque dimanche.

    RépondreSupprimer
  7. J'avais envie d'aller voter aux primaires de la gauche, pour Filoche par exemple. Il doit me rester quelques pièces turques qui ressemblent à nos 2 euros et qui valent au mieux 50 cents ! Mais il faut signer et là,contrairement aux gauchiards qui ont voté chez nous j'ai le sens de l'honneur alors je n'irai pas.
    Et donc notre champion sera Fillon... C'est peut-être un moindre mal.
    Allez profitons encore de pouvoir dire bonne soirée même en socialie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jipé: tout comme toi, j aurais bien été voté pour Melenchon, ou pour Poutou mais ils rasent gratis, alors Hamon... si il n y avait pas de charte à signer.

      Supprimer
  8. C'est toujours bon a prendre.

    Je ne comprend pas ces scrutins a 2 tours, assez inutiles alors que cela devrait etre comme dans beaucoup de pays, des bulletins a preference (1, 2, 3, 4,5, 6, 7).

    Je ne comprend pas non plus qu'Ali Juppe continue, ce n'est pas tres elegant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lowcarber: Juppé élégant? j eus été pour le coup étonné

      Supprimer
  9. Je ne comprends pas que l'on s'indigne du vote des gaucho à la primaire de la droite (et du centre).
    Cette primaire était ouverte et la signature de la charte n'était qu'une formalité administrative acceptée, sinon nous aurions dû faire davantage allégeance et prouver que patati patata croix de bois croix de fer etc ... etc...
    Les gaucho étaient aussi concernés que nous dans le choix de celui que tous les media désignaient comme le prochain président de NOTRE république.
    Et je comprends très bien qu'ils aient voulu influer sur un personnage plus proche de leurs idées, tout comme j'irai à leur primaire pour dégager ceux de leurs candidats dont je ne veux absolument pas.
    Et s'il faut signer une charte, ça ne me posera aucun problème, parce que ce vote va au-delà de ces simagrées.
    Quant à mes deux fois 4 euros... L'avenir de mon pays me paraît plus important.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Isabelle C.
      Ne vous trompez-vous pas d'élection ?
      Il ne s'agit pas de voter pour le futur Président, mais de désigner le candidat représentant la droite "officielle".
      En quoi cela concerne-t-il les gauchiasses ? En rien. Ce qui ne les empêche pas de venir interférer afin de favoriser leur camp.
      C'était ubuesque et suicidaire de leur avoir laissé cette possibilité.
      Et le résultat est catastrophique pour la France qui perd sa seule toute petite chance de se relever un jour.

      Pour mémoire, je rappelle que ce n'est pas Sarkozy l'instigateur de cette monumentale connerie.
      Il n'a fait que respecter(sous la contrainte) une décision actée avant sons arrivée. Par les taupes gauchisantes des Républicains... J'ai nommé Jupoland et la déconnectée du cervelet.

      Supprimer
    2. @isabelle C Les élections, comme toute compétition, c'est un camp contre un autre. Vous imaginez si pendant une coupe de foot, les supporters des bleus allaient choisir le capitaine de l'équipe d'Allemagne?
      Le minimum de décence, c'est de ne pas fausser les règles. Primaires ouvertes de la DROITE ET DU CENTRE. On adhère, on y va, on n'adhère pas, on choisit un capitaine à la hauteur DANS SON PROPRE CAMP. Une signature, c'est supposé respectable, j'apprends que pour certains, une formalité administrative , ce n'est pas grand chose, je trouve ça piteux.
      M'enfin, la probité ne semble pas être le soucis premier de plus de 600000 électeurs de gauche, j'ai honte pour eux ... et pour Juppé qui les a lamentablement, et innéfficacement racolés. CCLM

      Supprimer
    3. @Isabelle C: Franzi a raison, cette primaire a été décidé par le triumvirat issu de la guerre Fillon / Copé et il ne s agit que de choisir le repréentant de la droite, pas le futur président

      Supprimer
    4. Que vous le vouliez ou non, les primaires qui se tiennent actuellement ou dans un avenir proche, vont faire émerger, à droite comme à gauche, les deux individus qui se confronteront aux présidentielles (je ne parle pas du FN puisque là, pas de primaires).
      C'est en quelque sorte une pré-présidentielle.
      Dès lors, que tous se sentent concernés ne me paraît pas aberrant du tout.

      C'est à ceux qui ont voulu cette idiotie de primaires qu'il faut s'en prendre, pas à ceux qui l'utilisent en allant voter pour éliminer les candidats du camp adverse qu'ils ne veulent absolument pas voir gagner.

      Supprimer
    5. Donc une déclaration sur l'honneur ça vaut que dalle! Belle conception de l'honneur.
      A ce propos, c'est fou ce que tous ces s(oci)alauds, qui aiment rien tant que de donner des leçons de moraline, ignorent totalement le sens du mot. Rien d'étonnant pourtant, puisque le Bon à rien du Palais s'assoie dessus à longueur de journée.
      Plus généralement, c'est on ne peut plus réjouissant de voir le comportement de tous les singes de la politique à propos de ces élections primaires (certainement pas autant qu'eux c'est sûr): Juppé le condamné, sans honte et sans honneur, constatant son impuissance et voyant le fauteuil de relaxation lui passer sous le nez laisse éclater son vernis d'homme de droite et dénigre son concurrent au lieu d'avancer des propositions honnêtes. La Le Pen, elle, tente sans scrupules de dévoyer ceux qui ont voté pour le candidat malheureux (mais digne, lui). C'est écoeurant de veulerie mais parfaitement dans les méthodes staliniennes de la passionaria de gauche (sic) déguisée en femme de droite; et tout cela pour voir gonfler son petit pécule électoral (de gros sous, pas de voix s'entend).
      Quel beau monde!

      Supprimer
  10. "Pour des gens qui n'ont cessé de cracher sur Sarko, et donc, sur ses électeurs, manquent pas d'air ces frontistes."
    Z'êtes gonflé ! Avec tous les mollards que nous a envoyé Sarko, on peut bien essayer de récupérer les électeurs qu'il nous a siphonné avec ses promesses non tenues non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est gros, Sarko a passer son temps a cracher sur les souverainistes et a vouloir leur piquer des votes.

      Supprimer
    2. @Coach Berny: ah ais je n ai pas dit le contraire, y a réciprocité.

      Supprimer
  11. Je croyais que les 2 pions c'était pour les deux tours?

    Pas grave. Contribuer la semaine prochaine à renvoyer ali Jupette chez ses chers Bordelais les vaut largement.

    Maintenant, j'enrage, réellement, de voir le si étriqué score de JF Poisson. Mais bon sang de bois, qu'ont fichu tous les supporters de la Manif pour tous?!?

    60 000 voix. C'est tout?

    Comme je l'ai lu par ailleurs : vous (nous) cathos vraiment quelle bande de lapins de 6 semaines en politique! Incapables de, pour une fois, voter pour LE gars qui s'affirme haut et clair en cohérence avec les points non négociables. A force de ne pas voter pour les personnes qui défendent nos idées, ne vous étonnez pas qu'à la fin ils finissent par se fatiguer.

    JF Poisson n'a aujourd'hui hélas RIEN à vendre. Comme un seul homme, les cocus volontaire légitimistes de braves crétins cathos ont voté pour un gars qui ne s'estimera pas engagé par leur soutien car il ne leur aura absolument rien coûté.

    Ou alors le gros nigaud c'est ma pomme, je n'ai rien compris du rapport de forces et à Sens Commun, eux, ils ont tout compris et seront orienter correctement l'action de François Fillon.

    Quoi qu'il en soit, on n'a pas - encore - le cul sorti des ronces.


    Popeye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sympa de votre part de souligner le mauvais score de Poisson. Les Cathos (pas seulement) sont devenus des moutons, ils ne devancent plus les idées, ils les suivent. Et ils calculent en se demandant non pas où se trouve l'honnêteté intellectuelle mais où est servie la soupe. Vous me direz qu'en politique, il faut être malin. Pourtant, je préfère la vérité à la ruse. Alors, oui, je fais partie des 60 000 votants et j'en n'en retire aucune amertume. Il s'agit maintenant de trouver un homme politique qui collera au mieux aux idées de dignité humaine, au sens de la justice et à l'autorité nécessaire pour mettre un frein à cette fuite en avant d'un monde devenu un peu fou.
      Et c'est sûr, ce ne sont ni Juppé et ses affiliés !

      Supprimer
    2. @Popeye: les cathos n ont ils pas tout simplement voter " utile " en votant Fillon plutot que Poisson, surtout depuis que Sens Commun a apporté son soutien à Fillon.

      Supprimer
    3. Ces catholiques auraient parfaitement pu se dispenser de ce "vote utile" en l'occurrence. Voter Poisson aurait servi à donner du poids à son ralliement. Le "vote utile" (ou vote de dernier recours) devrait en toute bonne logique être réservé au second tour.

      Supprimer
  12. Moi je ne trouve pas que Poisson se soit vautré. Il a sautillé, ce qui n'est déjà pas mal si on le compare à un ancien président de l'UMP qui lui s'est méchamment rétamé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Ghislain: sautillé pour un gars qu on nous annonçait etre la surprise? il s est planté c'est dommage mais c'estainsi. D'ailleurs Fillon président, je ne serais pas ssurpris qu il prenne Poisson avec lui.

      Supprimer
    2. Poisson ministre ? Fillon n'est pas électoraliste. Aucun intérêt pour la France d'avoir cette nullité au gouvernement que Fillon voudra certainement restreint en fusionnant et supprimant les ministres aux intitulés ridicules et qui ne sont que des hochets coûteux destinés à récompenser untel et untel pour services rendus, non à la France, mais au président élu.

      Supprimer
  13. Ce n'est pas parce qu'on a été voter à la Primaire qu'on l'approuve. Bien loin de là.
    Perso, j'étais archi-contre.
    Pourtant, parce qu'il y avait le feu au lac, j'ai fait l'effort d'y aller quand même. Par soutien à Sarkozy ET pour tenter de faire barrage au clone de Culbuto.
    En outre, même si j'y retournerai dimanche prochain (malgré un concert à assurer), je suis toujours contre. Avec toujours plus de conviction.
    Mais il faut bien tenter de limiter les dégâts dûs à cette droite qui préfère se regarder le nombril et se livrer des combats internes plutôt que de jouer son rôle.

    Par ailleurs, je ne me sens nullement engagée par le résultat de ce sabordage et réserve mon bulletin de vote à qui bon me semblera.
    A condition de trouver le "qui" en question... Dur, dur, au milieu de toute cette bande d'arrivistes égoïstes et inconscients.

    RépondreSupprimer
  14. Juppé invité ce soir sur la 2 au journal de Pujadas ... On voit qui les médias courtisent . Les flings se détournent de Sarkozy ( et pour cause ) pour se décharger sur Fillon ... C'est extraordinaire ! Le voilà désigné " proche des catholiques traditionalistes " " conservateur en matière sociétale " ultra libéral sur le plan économique " . Et ceux là même qui n'ont rien vu venir reviennent gloser sur cette finale imprévue et ma foi plutôt réjouissante pour la constante du score de Fillon . L'avantage des débats de cette primaire , c'est qu'ils font rencontrer et découvrir les candidats sans les filtres des commentateurs patentés et défaillants . C'est le citoyen qui se fait son opinion dans un contexte me semble t'il plus libre . Beau le message de Sarkozy après sa défaite ; Je pense qu'il aime vraiment La France ! Marguerite

    RépondreSupprimer
  15. "Donc même sans les voix de gauche, Sarkozy perdait"

    Par contre sans elles, Fillon aurait gagne des le premier tour (51%).Juppe est ridicule de s'enteter

    RépondreSupprimer
  16. et voilà le Girondin renvoyé dans ses terres comme en 1793, l'histoire se répète.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  17. Les journaleux ne l'avaient pas vu venir... Mince, les sondages se sont plantés ! Comme pour toutes les élections...
    Vite , il faut taper sur Fillon. Pour cela, rien de plus simple, juste laisser leur haine anti chrétienne naturelle sortir. Ils n'ont rien compris ; grâce aux eux, Juppé va se faire laminer.

    RépondreSupprimer
  18. Ça va leur péter à la gueule et tant mieux ...
    Dimanche les gauchistes ayant obtenus gain de cause, virer Sarko, vont rester chez eux. Juppé va se prendre une bonne tôle ...

    Et Bayrou va se réveiller, pour se faire faire cocu une fois de plus ...

    Et juppé, vous croyez pas qu'a son age, et devant le succès qui fut le siens chez les gauchistes irait quand meme se présenter, par ce que mine de rien il estime que la France à besoin de lui ???

    Le reliquat versé au compte de campagne du vainqueur, on est d'accord qu'il sera re-intégré aux compte de l'ump après remboursement par l’état ?

    --
    Pwet

    RépondreSupprimer
  19. Deux millions et quelques pour mettre la pagaille dans les primaires de droite, c'est donné. S'ils se mobilisent un peu plus, ils risquent de réussir à faire élire Juppé. J'espère que non parce que Juppé, non merci.

    RépondreSupprimer
  20. Corto:curieux billet,où tu commences par afficher ton hostilité de principe aux primaires,pour en dresser ensuite un panégyrique enthousiaste,y compris sur le plan financier...

    Les primaires,devenues "à la mode" depuis que le PS a été obligé de les envisager pour ne pas exploser sont elles un nouvel exercice de démocratie?
    Ou,à contrario, la porte ouverte à un degré de magouille électoraliste de plus?

    Je me garderai bien de trancher,mais elles m'apparaissent présenter trois dangers.
    Le premier,lorsqu'elles s' ouvrent ainsi à n'importe qui, celui de voir un camp supplanter l'autre par un simple jeu de cheval de Troie...J'imagine la fureur des partisans d'une droite "saine" si la manip des "gauchistes" avait réussi à placer un Juppé au premier rang...
    Le second, lorsque le débat conduit les candidats à présenter un programme "mou" destiner à ratisser le plus large possible... Ce n'a pas été le cas ici, quoique le fond du débat sur l'immigration ait été abordé "mezza vocce" par les candidats...

    Le troisième est que le second tour donne l'occasion d'un pugilat qui laisse des traces indélébiles au sein du parti.

    Dans le cas des primaires socialistes, on a vu le resultat:pitoyable,c'est le "spécialiste des synthèses " qui l'a emporté. Or dans un monde en crise,conduire un État ne repose pas sur l'art de la synthèse bien ficelée, qui ressemble plus à une auberge espagnole qu'à une ligne directrice...

    Dans le cas présent, je ne suis pas politologue,mais la position de Juppé et de ses soutiens m'inquiète au plus haut point... (euphémisme...)

    Certes,ainsi que tu le soulignes, les primaires à la présidentielle ont un avantage sur les autres élections,où les partis imposent leurs candidats.
    Faut il pour autant ouvrir le champ à la multiplication des égos?

    Je me garderai de trancher.

    Juste une réflexion.
    Le besoin de primaires traduit tout simplement:
    -et l'absence cruelle de leader incontesté de tel ou tel parti.
    -avec pour corollaire le fait que les "grands partis" ont voulu ratisser tellement large qu'ils portent en leur sein,actuellement,des courants qui n'ont que de lointaines affinités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gridou: mon billet n est pas curieux et je n ai pas changé d avis: je suis contre ces primaires mais elles sont làet vu leur succès, les Français adhèrent. C'est comme , comparaison n est pas raison, je sais, la loi Taubira, j y suis totalement opposé, j ai fait toutes les manifs contre, mais elle est là et aucun politicien ne l'abrogera. Donc je fais avec et me contente de la proposition de Fillon de la réecrire en supprimant la filiation qui était l un de mes principaux reproches à cette loi.

      Par contre, entièrement d accord avec toi sur un point: ces primaires c'est la manifestation flagrante d’absence de leader

      Supprimer
    2. @ Corto
      Pas d'accord.
      Même si on n'adhère pas, et que, au contraire, on déplore, on est bien contraint de s'y plier ; sauf à se laisser imposer ce que l'on veut encore moins.

      Et il y avait leader naturel ; de qualité.
      Mais, entre ceux de sa "famille" politique(et quelle famille !!!...)qui l'ont obligé à se plier à cette stupidité suicidaire, et les cabales polito-merdiatiques orchestrées par les ennemis de la France, on voit le résultat.
      Tout comme on voit que ce n'était pas lié à sa personne puisque, pour Fillon, c'est aussi (et déjà !) le cas.
      Quant au lamentable et minable Ali Juppé, honte éternelle sur lui et no comment...

      Supprimer
  21. STOP ! Poisson n'apporte pas son soutien à Juppé !! Il l'apporte à FILLON ! cf. son site, le Figaro, etc. avec sa déclaration officielle, leurs échanges de courrier, toussa... J'imagine que s'il avait appelé à voter Juppé, aussi sec sa femme aurait divorcé et toute notre famille l'aurait flingué !
    (en revanche tu aurais pu préciser que Copé appelle ses 0,3 % à voter Juppé...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc: je n ai jamais dit que Poisson apportait son soutien à Juppé, j ai écrit " ce dernier " en parlant de Copé.

      Supprimer
  22. @corto..
    D'accord à 100pour cent pour le fillon bashing..
    J'ai regardé pujadas tout à l'heure..... Beurk...
    Tout est fait pour aiguiller le peuple.
    Mon dieu.....

    RépondreSupprimer
  23. L'autpaysduchômage23 nov. 2016 à 00:35:00

    Une fois de plus le tandem juppé/fillon met le parti en miettes avec leur primaire ouverte, pourquoi payer une cotisation quand le premier clampin venu peut venir contre 2 euros choisir le candidat du parti en question ? dimanche soir j'ai détruit ma carte LR et je n'en reprendrai pas.

    2 jours de réflexion après, je n'irai pas voter dimanche, je me fiche carrément de qui va l'emporter grâce à la gauche, juppé/fillon sont leurs pantins qui après avoir tout fait pour éliminer Nicolas Sarkozy viennent chouiner pour nos voix, qu'ils se débrouillent avec leurs alliés musulmans et tous les parjures qui se sont greffés à cette mascarade.

    En 2017 je ne sais même pas si je vais voter, je regarderai plus attentivement les "dissidents" de droite comme Dupont Aignan par exemple, mais en tous cas je ne soutiendrai pas celui qui sortira vainqueur de cette primaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ L'autpaysduchômage
      +1.
      J'avais dit que j'irais voter dimanche. Mais, après réflexion, je ne sais pas. Encore quelques jours pour aller chercher ailleurs...

      Supprimer
    2. L'Autpaysdufauxmage24 nov. 2016 à 09:25:00

      En dehors de la primaire il y aura d'autres personnes qui vont se présenter pour le vrai vote à la présidentielle, moi j'attends, mais au risque de me répéter les deux qui en plus donnent une image déplorable des valeurs républicaines ne méritent pas que je me déplace...

      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.