mardi 29 novembre 2016

Délit d'entrave à la liberté d'expression


De manière assez discrète, le gouvernement a fait validé, en première lecture à l'Assemblée, un élargissement du délit d'entrave à l'IVG, avant de se faire jeter, sur ce point précis, au Sénat. Nul doute, si le temps démocratique leur permet, que les socialistes arriveront à faire adopter cette modification.

De quoi s'agit-il ? Depuis 1993 (élargi en 2014), il existe ce que l'on appelle le délit d'entrave à l'IVG: toute personne tentant d'empêcher un avortement en exerçant des pressions physiques ou morales sur des équipes médicales ou des patientes est passible d'une amende de 30 000 euros et jusqu'à deux ans de prison ferme. Cette menace et la banalisation de l'IVG ont fait que jusqu’à aujourd'hui quasiment personne n'a été condamné. 

Mais comme bien souvent, avec les socialistes, le bien n'est jamais assez, zou, une petit article de loi ( porté par la ministre DES familles, Laurence Rossignol ) qui permettra de condamner toute personne qui, sur un site internet ( blogs, sites de partis politiques, associatifs ou confessionnels ), tiendra un discours pouvant infléchir la volonté d'une femme d'avorter. Ce qui en langage gauchiste s'énonce ainsi: " Être hostile à l'IVG est une opinion que chacun peut exprimer librement et par tout moyen dans notre pays. En revanche, attirer les femmes sur des sites présentés comme des sites d'information, qui affichent un vocabulaire, une posture jeune, moderne, pour donner des informations fausses, biaisées, dans le but de dissuader des femmes de recourir à l'IVG, de les culpabiliser, ça n'est pas acceptable. C'est de la manipulation. ". Ce qui en langage législatif s'appelle Délit d'entrave numérique à l'IVG ( Ce qui à l'heure de l'internet mondialisé est tout à fait stupide ).

J'ai, ou vous, quiconque, avons donc le droit d'être hostile à l'avortement, de le dire ou de l'écrire mais à condition de le faire de manière grossière, suffisamment grossière pour que toute femme en quête d'information sur le sujet atterrissant un de ces sites hostiles comprenne immédiatement qu' elle n'est pas au bon endroit si elle cherche un point de chute qui l'aiderait à conforter son souhait d'avorter. Prière donc de ne pas avoir un site qui présente trop bien, veillez ne pas apparaître comme informatif, soignez modérément votre orthographe, n'ayez pas un graphisme trop moderne, trop trendy , assurez-vous de ne pas commettre le moindre impair qui pourrait apparaître comme une fausse information et surtout, surtout, aucun discours " moralisateur ", ne culpabilisez pas votre visiteuse, n'écrivez rien qui puisse la décourager d'y aller; bref, abstenez-vous d'écrire ce que vous pensez et fermez boutique, ce sera aussi simple,... avant qu'on vous la ferme d'office avec possibilité d'un détour par la case prison. 

Consécutivement, il va de soi que seul les sites officiels ou recommandés par les instances gouvernementales ( donc politiques ) auront le droit de décider et de juger ce qui est " biaisé " ou pas, ce qui relève de la manipulation ou d'un discours militant et qui peut " informer " ou pas sur le sujet, de mettre éventuellement la Fondation Lejeune, La Manif pour Tous ou AllianceVita sur le même pied d'égalité que le plus ultra des sites effectivement manipulateurs. 

Aujourd'hui un délit d'entrave renforcé à l'IVG, la censure de toutes informations qui ne seraient pas officielles; quoi demain ? Contre les Identitaires, contre tous ceux qui de près ou de très loin pourraient être assimilés à Civitas, contre les un peu trop patriotes, contre ceux qui n'ont jamais accepté l'abrogation de la peine de mort, contre ceux qui n'admettront jamais la dépénalisation des drogues douces devenues entre temps autorisées, contre les défenseurs de la légitime défense, etc... Contre ceux qui ne sauraient plier face à un ordre moral qui ne serait pas le leur ? Contre ceux qui défendraient une autre idéologie que la dominante progressiste ? Contre qui ? Contre quoi ? 

Les sénateurs ne s'y sont pas trompés en rejetant cet amendement, les évêques de France non plus en montant au créneau comme on les a rarement vu faire ces derniers temps. Ce projet de loi n'est ni plus ni moins qu'un délit d'entrave à la liberté d'expression. Cocasse et scandaleux de voir ce pouvoir socialiste, au premier rang lorsqu'il s'agissait de lever au ciel des crayons de couleurs pour défendre la liberté d'expression, poser aujourd'hui la première pierre d'un édifice destiné à emmurer un peu plus cette même liberté d'expression !

Folie passagère 3374.
Résultat de recherche d'images pour "avortement"

66 commentaires:

  1. Je n'ai pas honte de dire que je suis contre, que je suis de la DASS et d'une époque où l'avortementétait interdit et que cela m'a peut être sauvé la vie. D'ailleurs, IVG ne veut rien dire, le mot avortement est français, veut bien dire ce qu'il veut dire alors qu'un acronyme est anodin et neutre.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Nain: Mais bien sur que IVG veut dire quelque chose, interruption volontaire de grossesse, c'est quand même hachement moins violent que " avortement " , non ? Et puis y a " volontaire " dedans, démarche voulue, à l'opposé bien souvent de ce qui l'a amené. Non, non, c'est bien IVG, c'est plus progressiste, moins culpabilisant

      Supprimer
    2. il faut dire euthanasie préventive pré-accouchement
      trouvé chez le plouc émissaire
      et intituler le site "à propos de l'euthanasie active et préventive pré-accouchement"
      je pense que ça passe entre les mailles numériques du filet

      Supprimer
  2. A se demander si ce délit d'entrave renforcé, mon cher Corto, n'est pas réactualisé pour gêner la campagne présidentielle de Fillon qui s'est un peu mélangé les pinceaux sur l'avortement au cours de la primaire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Ceux qui mettent du flou dans le pays sont bien les socialistes.. ne nous trompons pas d'ennemis !

      Supprimer
    2. Annie

      Je pense que Fillon a répondu a une attaque vicieuse de juppé. Il a son opinion personnelle et affirme respecter la loi.

      Supprimer
    3. @marianne & Annie: que nenni, ce délit d entrave renforcé est dans les tuyaux depuis un bon moment donc rien a voir avec Fillon, ce projet de loi asuivi son parcours législatif tranquillement. Par contre, que les polémiques sur le rapport de Fillon avec l IVG l'ait mis en lumière, ça c'est certain.

      Supprimer
  3. Attention au délit d'entrave à l'idéologie dominante. Tu files un mauvais coton, mon pauvre ami.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: fort possible. Un ami qui a un poste important au ministere de l Intérieur nous disait il y a quelques temps: blogueurs, si j étais vous, je créerais une association de défense des blogueurs, vous pourriez en avoir beoin

      Supprimer
    2. Va falloir sérieusement y penser, ça commence à sentir le cramé cette histoire

      Supprimer
  4. Ils sont vraiment incroyables ! Quand on croit qu'ils ont touché le fond, ils creusent encore !
    Si certains se posaient sérieusement la question de savoir ce qu'était la "liberté d'expression" pour un socialiste, je crois qu'ils ont une réponse claire...les anti-fascistes d'hier sont bien les fascistes d'aujourd'hui...
    Vivement qu'ils dégagent, eux, leur incompétence, leurs lois liberticides, leur idéologie mortifère et leur totalitarisme pas si soft que ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: c'est tout de même curieux, on frise la schizophrénie avec ces gens là, le coeur sur la main ils te chantent " liberté pour tous " et en loucedé, ils tentent de créer tous les freins possibles à cette même liberté. De grands malades en fait !

      Supprimer
  5. "Prière donc de ne pas avoir un site qui présente trop bien, veillez ne pas apparaître comme informatif, soignez modérément votre orthographe, n'ayez pas un graphisme trop moderne, trop trendy , assurez-vous de ne pas commettre le moindre impair qui pourrait apparaître comme une fausse information"

    Cette description correspond parfaitement aux sites de l'Elysée et de l'E.N.

    Par contre question "discours moralisateur...."

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @droopyx: nous sommes d'accord; a eux la morale et à nous le silence, c'est ça ?

      Supprimer
  6. C'est juste pour alimenter les caisses des assoces pro-IVG.
    Qui jugerait de la frontière entre ce qu'il est permis de dire ou non ?
    Les juges ? D'accord...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: disons que cela facilitera les choses pour les assoces en manque de subventions

      Supprimer
  7. Bienvenue aux faiseuses d'ange si celles&ceux qui veulent des avis sur l'avortement pour quelques raisons que ce soient , n'ont qu'une seule direction à prendre IVG .Ce qui voudrait dire qu'un médecin serait condamné si il convaincrait de ne pas avorter sur son site .

    RépondreSupprimer
  8. Pour les sites mettant en valeur les moyens modernes de contraception et de protection.. ont-ils un droit de citer et comment doit-on en parler?

    Et tant qu'à faire les journalistes qui condamnent le port de la croix mais pas d'autres signes religieux... ne devraient-ils pas être concernés par ce type de loi? Ne devraient-ils pas être plus corrects courtois et moins agressifs dans leurs propos et plus tolérants? Et les journalistes qui honteusement montrent du doigt certains politiques seulement mais pas d'autres et qui donnent aussi une impression fausse de la réalité ?

    RépondreSupprimer
  9. Ça vous va bien, de vous indigner de "l'entrave à la liberté d'expression ", vous qui êtes le blogueur qui censure le plus de commentaires 😄

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Ele Arié: celui là, j ai laissé passer. Vous n avez rien compris, je ne censure pas les multiples commentaires que vous laissez ici, je les benne sans même les lire, c'est un geste écologique, une dépollution préventive en somme.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      "Geste écolo,dépollution"

      Tu combats le réchauffement climatique sur les blogs maintenant?
      Climatoblogueur?

      @Elie

      Coucou Élie.

      Supprimer
    3. Géo, Corto:arrêtez de débloguer s' il vous plaît.

      Supprimer
    4. Sans doute une Interruption Volontaire de Gueuler imposé par le méchant Corto..

      Supprimer
    5. @Gridou et Géo: je vous demande de vous arrêter !

      Supprimer
    6. Géo

      Quand j ai lu(ou entendu) ça,j ai dit à ma femme:
      "fais tes valises on rentre."

      Taisez vous Elkabbash.


      Supprimer
  10. Feraient mieux de s'occuper des sites muzz qui prônent le djihad ces abrutis.

    RépondreSupprimer
  11. Ah, ces femmes, quelles chances elles ont! La pilule, le préservatif, la décoction du lendemain, l'IVG rapido et gratos, et des salauds de cathos réacs sexistes et fachos (surtout ne pas oublier fachos) voudraient leur dire que depuis 50 ans elles se sont faites avoir! Heureusement les progressistes sont là pour les protéger et défendre leurs avantages acquis.
    Y'aurait bien une autre solution: demander à ces fervents défenseurs de la liberté de la femme à disposer de son corps (admirons la formule!) de prendre eux-mêmes la pilule adéquate ou de se faire "vasectomiser".
    On attend les volontaires!
    La loi Veil répondait à des cas de détresse, là, on la généralise.

    Le Page.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Page: on ne généralise pas, on banalise ce qui en d autre termes signifie que l'IVG est en passe de devenir un moyen de contraception comme un autre.

      Supprimer
    2. un moyen de contraception couteux pour la société .. Après conception en plus

      Supprimer
    3. Et encore faut-il ne pas oublier de parler des graves conséquences psychologiques, et physiques : parfois irréversibles.
      Mais allons-y gaiement, puisque MoiJe & Co souhaitent remplacer la contraception (préventive)par des abortifs.
      Où est le respect de la femme chez ces connards ???

      Supprimer
  12. Cocasse non ; prévisible et terrifiant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: prévisible oui, terrifiant aussi, ces gauchistes n'ont peur de rien ni même et surtout d'être en contradiction avec ce qu ils prônent

      Supprimer
  13. Ces gens (nos bons socialo) sont absolument extra-ordinaires...comment peuvent ils encore se regarder dans un miroir sans se trouver ridicules, incompétents, d'une nullité crasse, pas crédibles pour deux ronds?
    Comment peut on être aussi obtus? j'ai du mal à penser que ces gens sont bêtes mais on ne doit pas être câblé de la même façon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GfB: tu as oublié sectaires parce que c'est bien là leur problème: ils sont sectaires, tout ce qui ne va dans leur sens est condamnable.

      Supprimer
  14. Géo

    Ils ont intérêt à faire très attention quand même.

    Déjà ils ont voté des lois pour spolier les gens de leur argent en cas de crise dont ils seront coupables par incompétence et complicité avec les vrais fautifs,(spoliation de propriété privée)puis ils touchent aux libertés d expression sur divers sujets,aux diverses libertés individuelles...

    Il y a des gens dont des ancêtres sont morts en défendant ce pays,ce n est pas pour qu ils se fassent emm.... sur tout sujet par des trous du cul.
    C est clair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @géo: clair pour nous pas pour eux.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Tous ces gens,corrompus,lâches,fourbes et médiocres,eux et leurs médias, détestent le peuple français et veulent sa destruction.

      Leur théorie du genre et autres satâneries prouvent qu ils détestent aussi les religions traditionnelles,tant musulmane que chrétienne ou autres.

      Mais l être humain étant extraordinaire,il y aura des gens,socialistes,musulmans ou autres, pour voter pour ça.

      Il reste à trouver le futur président qui,faute de pouvoir faire quoique ce soit d efficace pour empêcher la dislocation d un système pernicieux,fera le moins de dégâts possibles voire les limiterait,la France est moribonde mais une bonne purge pourrait la remettre sur pieds en évacuant les miasmes pesteux que constituent ces politiques et leurs associatifs vendus.

      Supprimer
  15. AVIS ! lu sur twitter: " La Réflexion, c'est l'Esclavage
    La Libre Expression, c'est l'Entrave
    L'Avortement, c'est le Chemin "

    RépondreSupprimer
  16. Bonsoir Corto,

    Il ne faut pas être surpris. C'est dans leurs gènes: "Pas de liberté pour les ennemis de la liberté!". Saint-Just est simplement de retour. Il va falloir paraphraser Montesquieu et son "De l'esclavage des nègres" pour faire comprendre ce qu'on pense de l'avortement.
    Personnellement, je suis contre car j'ai trop de respect pour la vie mais comme ça ne pourra jamais être éradiqué, il vaut mieux que ça se passe "proprement". C'était là, je pense, le sens originel de la loi Veil. Depuis que les prétendus "progressistes" se sont emparés de cette thématique, c'est devenu le symbole d'une idéologie imbécile et mortelle. Ce n'est pas tant les personnes qui ont recours à cette pratique que je juge, qui suis-je d'ailleurs pour le faire, que ceux qui les encourage. Il faudra bien pourtant qu'un jour la question soit reposée afin de pouvoir enfin discerner l'essentiel de l'accessoire.
    L'autre jour, le candidat Fillon a déclaré: "Je n'ai pas peur de mes valeurs". Il y avait bien longtemps qu'une telle phrase n'avait pas été dite dans ce pays. Je la trouve très belle.

    Bonne soirée malgré la Socialie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Homo Orcus, plus bas nous le rappelle fort justement: Nous avons à faire à des jacobins, ni plus ni moins, comme au bons vieux temps.

      Perso je suis contre aussi mais ne me permets pas de juger celles qui y recourent. Mais de là a en faire un contraceptif comme un autre, parce que c'est ce qui est en train de se faire, non.

      Fillon a dit cette phrase aussi lors de son dernier discours de campagne qui étaut remarquable, étonnant même pour un homme politique

      Supprimer
  17. Les socialistes veulent contrôler le net, l' Europe par la main mise de Bruxelles le fera aussi.
    Tant de gens qui pensent mal et qui ne veulent pas obéir le petit doigt sur la couture.
    Ils seraient capables de mettre au pouvoir un Trump européen.

    RépondreSupprimer
  18. " Il est interdit d'interdire ! " sauf pour nos dirigeants ou prétendus tels parce qu'on se demande ce qu'ils dirigent encore ... Ceux là qui se réfèrent à mai 68 ne pensent qu'à interdire ce qui ne va pas dans leur sens ! Encore 5 mois à supporter cette équipe d'incapables qui enfoncent chaque jour un peu plus notre malheureux pays dans le non sens et la confusion ! C'est bien à eux de nous faire la leçon du matin au soir et du soir au matin ! Espérons qu'au bout de ce tunnel de 5 ans de gestion sociale truc machin on retrouve un peu de lumière et de clarté ! On l'aura pas volé ! En attendant écoutons religieusement et en n'en pensant pas moins le chant du rossignol ! " Rossignol ! Rossignol de nos amours quand la lune brillera ..... " Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite; dans 148 jours, je crois, le premier tour, on croise les doigts pour etre débarrassé de cette engeance

      Supprimer
  19. Géo

    "Insécurité,la sénatrice Laurence rossignol agressée,l arroseur arrosé.Boulevard Voltaire"

    Qui est à l abri maintenant?

    RépondreSupprimer
  20. grandpas:l'idée du "Trump européen" me séduit.
    Énormément.
    Et hop! Une tournée de goudron et de plumes pour Juncker et ses sbires.😉!

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  22. Corto
    Je ne reviens pas sur tout ce qui a été dit sur l'IVG en elle même, telle qu'elle avait été conçue avec énormément de courage et de lucidité par Simone Weil.

    Mais sur la façon dont des élus ,avec l'aval de ce gouvernement, osent proposer au grand jour en matière de verrouillage du net,et donc de l'opinion publique.
    Parce que ce que tu nous donnes à lire mérite un zéro pointé en droit! Vouloir réglementer (quoique ce soit) de manière aussi floue est un complet déni de la démocratie: c'est donner le plein pouvoir au juge qui établira, en fonction de son humeur,ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas...
    Aucune république bananière ne saurait agir ainsi!
    Cette affaire démontre à quel point une poignée d'idéologues forcenés est prête à faire n'importe quoi pour arriver à ses fins.
    Ce n'est plus un gouvernement,ce n'est plus un parlement, ce sont les écuries d'Augias!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gridou
      " le politique devrait se retrouver devant un juge, il aurait alors à répondre de ses erreurs "

      Supprimer
    2. @Gridou et Claude Henri: des idéologues au pouvoir voilà ce que nous avons, de vrais Jacobins comme le rappelle plus bas Homo Orcus,la démocratie, c'est pas leur truc

      Supprimer
  23. Il y a une pétition qui circule :

    http://www.citizengo.org/fr/37540-defendons-liberte-dexpression-contre-le-delit-dentrave-numerique-sur-livg?tc=ty&tcid=29918281

    RépondreSupprimer
  24. Cette attitude est jacobine,le comité de salut public avait ses "observateurs de l’esprit public"
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  25. La bienveillance de ce gouvernement est parfaitement illustrée par le franc sourire et le regard légèrement amusé de la ministreuh sur la photo.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Droopyx

      "Franc sourire,regard amusé"

      Ben moi je trouve qu elle a une sale gueule et un air malsain,il faut appeler un chat un chat,censure ou pas.
      C est tout.
      Je ne suis pas fautif de la goule des autres.

      Supprimer
    2. @Droopyx: une chose est certaine, elles n ont pas été sélectionnées sur leur physique.

      Supprimer
    3. Géo

      @Corto

      Ni pour leur compétences,ou leur honnêteté intellectuelle.
      Alors pourquoi?
      Il semble bien que ce soit pour leur idéologie bornée,ridicule et rétrograde qui appartient déjà au passé de l humanité.

      Ayant ouvert un livre sur les résistants allemands à l oppression nazie,j ai vu des figures extraordinaires de gens de tous âges,une lumière intérieure,la force des convictions,les qualités de gens qui grandissent l humain.

      Mais quand on regarde les faces de gens comme ces "ministres",ces trois poseurs de pierres de mosquées,de l educ nat,de certains magistrats et associatifs,
      ou ces grands banquiers Goldman Sachs ou autres,cette commission européenne,ce FMI,les bilderberg...
      un seul mot pour résumer:

      La médiocrité.

      Supprimer

  26. DISCOURS DE SIMONE VEIL A L'ASSEMBLEE NATIONALE LE 26 NOVEMBRE 1974

    http://www.disons.fr/?p=49073


    "Je le dis avec toute ma conviction : l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour des situations sans issue. Mais comment le tolérer sans qu’il perde ce caractère d’exception, sans que la société paraisse l’encourager ? (...)

    C’est toujours un drame et cela restera toujours un drame.. C’est pourquoi, si le projet qui vous est présenté tient compte de la situation de fait existante, s’il admet la possibilité d’une interruption de grossesse, c’est pour la contrôler et, autant que possible, en dissuader la femme (...)
    Le deuxième absent dans ce projet pour beaucoup d’entre vous sans doute, c’est le père. La décision de l’interruption de grossesse ne devrait pas, chacun le ressent, être entreprise par la femme seule, mais aussi par son mari ou son compagnon. Je souhaite, pour ma part, que dans les faits il en soit toujours ainsi (...)
    Enfin, le troisième absent, n’est-ce pas cette promesse de vie que porte en elle la femme ? Je me refuse à entrer dans les discussions scientifiques et philosophiques dont les auditions de la commission ont montré qu’elles posaient un problème insoluble. Plus personne ne contexte maintenant que, sur un plan strictement médical, l’embryon porte en lui définitivement toutes les virtualités de l’être humain qu’il deviendra (...)
    Tout en évitant d’instituer une procédure qui puisse la détourner d’y avoir recours, le projet prévoit donc diverses consultations qui doivent la conduire à mesurer toute la gravité de la décision qu’elle se propose de prendre (...) Cette tâche de dissuasion et de conseil revient au corps médical de façon privilégiée (...)
    Il va sans dire que nous souhaitons que ces consultations soient le plus diversifiées possible et que, notamment, les organismes qui se sont spécialisés pour aider les jeunes femmes en difficulté puissent continuer à les accueillir et à leur apporter l’aide qui les incite à renoncer à leur projet (...)
    Ensuite, l’interruption de grossesse ne peut être pratiquée que par un médecin (...) Mais il va de soi qu’aucun médecin ou auxiliaire médical ne sera jamais tenu d’y participer (...)
    Si l’on s’en tient aux principes généraux de la Sécurité sociale, l’interruption de grossesse, lorsqu’elle n’est pas thérapeutique, n’a pas à être prise en charge. Faut-il faire exception à ce principe ? Nous ne le pensons pas, car il nous a paru nécessaire de souligner la gravité d’un acte qui doit rester exceptionnel (...) Ce qu’il faut aussi, c’est bien marquer la différence entre la contraception qui, lorsque les femmes ne désirent pas un enfant, doit être encouragée par tous les moyens et dont le remboursement par la Sécurité sociale vient d’être décidé, et l’avortement que la société tolère mais qu’elle ne saurait ni prendre en charge ni encourager (...)
    Rares sont les femmes qui ne désirent pas d’enfant ; la maternité fait partie de l’accomplissement de leur vie et celles qui n’ont pas connu ce bonheur en souffrent profondément (...)
    Si la loi est générale et donc abstraite, elle est faite pour s’appliquer à des situations individuelles souvent angoissantes ; que si elle n’interdit plus, elle ne crée aucun droit à l’avortement (...)
    Il est vrai que personne ne peut éprouver une satisfaction profonde à défendre un tel texte (...) : personne n’a jamais contesté, et le ministre de la Santé moins que quiconque, que l’avortement soit un échec quand il n’est pas un drame (...)"



    RépondreSupprimer
  27. Au fait on entend pas du tout Fillon alias Super Catho sur ce sujet... Pourtant je croyais que là c'était un vrai mec de droite, conservateur, catholique, tout ça tout ça qui avait été désigné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour l'instant ce sont les saloperies d'une gauche à l'esprit ^plus que douteux qu'il faut montrer du doigt... et la on t'attend bien sur....

      Supprimer
    2. Tiens Buck Danny:
      réponse de Fillon ici
      http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/primaires-droite/2016/11/22/35004-20161122ARTFIG00192-qu-a-vraiment-dit-francois-fillon-sur-l-avortement.php

      et plus particulièrement ceci
      «  Retirer à l'IVG sa notion de détresse? «Une faute morale et politique»

      je pense que tout est dit par Fillon...

      Quant à moi:

      Informer prévenir conseiller tout faire pour cela n’arrive pas non seulement parce qu’il faut protéger la vie ( que l'on soit ou non croyant) mais aussi les femmes ( car un avortement peut conduire à la stérilité) et aussi parce que cet acte, absolument pas banal est couteux pour la société.
      Avant de choisir de "se lâcher" un couple doit avoir un minimum de réflexion et de responsabilisation. Par contre oui, une femme en détresse avec des circonstances particulières (je pense que tout le monde est d’accord) doit être aidée y compris psychologiquement sans la condamner !
      La vraie saloperie de la gauche au pouvoir est de vouloir imposer sa vision sans que les individus aient finalement le choix quant à leurs réflexions et dans leurs modes d'informations. Dégueulasse, intolérant au plus haut point et irrespectueux par rapport aux capacités de jugement des individus. Internet est un moyen libre de s'informer et de se documenter y compris selon des valeurs religieuses ( et pas que Catho) qui ne sont pas forcement celles de ceux qui nous dirigent ( et la Fillon le précise bien !). Tout ce qui peut être utile pour éviter que cela arrive doit être mis en valeur.
      La vraie responsabilité d'un gouvernement est de mettre le paquet sur la prévention. C'est pour cela que ces socialistes devraient se battre. Les entend-t-on sur ce plan?

      Supprimer
  28. Par curiosité j’ai regardé un de ces sites visés par la loi:
    https://afterbaiz.com
    et quelques témoignages:
    https://afterbaiz.com/article/texte/patricia-kaas-a-manque-tour/
    https://afterbaiz.com/article/texte/megan-young-miss-de-vie/
    https://afterbaiz.com/article/videotexte/je-suis-enceinte-je-fais-quoi/

    Ces articles sont gênants ? curieux tout de même

    Ce site est pourtant plein d’informations et je pense permet une base de réflexions et d’attitudes à prendre. Une vision je pense responsable et ciblé de la sexualité adressé à des jeunes cela se voit! Permettre à ceux-ci de prendre des décisions en connaissance de cause. N’est ce pas l’essentiel ?

    Il y a vraiment de la part de ceux qui nous gouvernent une volonté de pensée unique et de comportements guidés à la manière des pires régimes totalitaires. Ces gens sont d’une dangerosité absolue.. ils ne doivent plus gouverner !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ PhilZ
      +1.
      Merci pour ces liens où règne tout le bon sens qui fait si cruellement défaut à nos triples Zéros...

      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.