jeudi 3 novembre 2016

Supposé financement libyen: Les juges Tournaire et Buresi seront-ils dessaisis ?

Afficher l'image d'origine

Cela fait des années - en fait depuis l'arrivée des socialistes au pouvoir - que deux petits juges du pôle financier de Paris cherchent, sans trouver, à savoir si, d'une manière ou d'une autre, Sarkozy aurait pu financer sa campagne de 2007 avec des fonds libyens. Ils auraient en possession des centaines de témoignages, certains venant de personnes pas franchement recommandables, des centaines d'heures d'écoutes téléphoniques, des carnets " secrets " retrouvés dans les poches d'un ancien dignitaire du régime retrouvé mort dans le Danube, des notes " déclassifiées "... Des années d'enquêtes et d'instruction menées par deux juges et leurs équipes. Plus de trois ans et demi pour être précis. Trois ans et demi " d'investigations poussées " avec tous les moyens dont la Justice sait pouvoir disposer quand elle veut la peau d'un bonhomme...

Mais comme le souligne Le Monde, malgré tout cela, rien, pas l'ombre d'une preuve sur un " possible financement ", rien qui puisse démontrer que " Nicolas Sarkozy a bien fait l’objet d’un financement illicite provenant de la Libye ". Rien, nada, queue-de-chie ! Pas le moindre élément permettant aux juges de convoquer Sarkozy pour l'entendre ne serait-ce comme simple témoin.

Non seulement la Justice a déployé tous les moyens pour savoir si..., mais quelques médias bien intentionnés, Le Monde, Médiapart ou Libération ont eux aussi su ne pas ménager leurs efforts pour faire tomber Sarkozy. Certains allant même jusqu'à produire, en guise de preuves, des documents qui se révéleront être des faux grossiers. Et toujours rien ! Rien. Et toujours ces juges qui enquêtent, à vos frais. Et toujours ces mêmes journaux qui enquêtent et qui, toujours fort opportunément, relancent la polémique avec l'aide complice des services judiciaires.

Pour qui, comme moi, suit de près l'activité médiatique entourant Sarkozy, depuis 2012, à chaque fois que le pouvoir est d'une manière ou d'une autre en difficulté un ou des articles ont paru relançant " l'éventualité d'un financement libyen de la campagne de 2007 ". La  fichue primaire de la droite et du centre approchant, Sarko semblant se refaire une petite santé dans les sondages, je m'attendais à ce qu'une nouvelle " bombe " foireuse sorte sur cette affaire. Je m'annonçais même lundi dernier lors d'un déjeuner entre amis. Je n'ai pas eu à attendre longtemps, juste ce matin. Le jour du second débat, hasard du calendrier, dira-t-on...

Le Monde, toujours lui, publie aujourd'hui pas moins de deux article titrés ainsi: " Enquête sur le financement libyen : les soupçons qui pèsent sur les réseaux Sarkozy " et " Les investigations sont tentaculaires et les efforts des enquêteurs considérables ". je vous en épargne la lecture mais qu'y apprend-on ? Ben rien de plus qui n'ait été déjà publié. Ou peut-etre si, on y apprend d'abord que faute de pouvoir coincer Sarkozy, on s’intéresserait " aux réseaux Sarkozy ". ce n'est plus le bonhomme qui est directement visé mais ses supposés " réseaux ", réseaux incluant parfois des personnages n'ayant jamais approché Sarko, ni de près, ni de loin. On y apprend, avec force de sous-entendus, que Sarko serait peut-être coupable de quelque chose parce qu'il... s’intéresserait de près à cette enquête... L'emploi du conditionnel, toujours et encore. La lecture de ces deux articles nous apprend aussi que, conformément à ce que tout le monde sait, la justice a mis le paquet, " des efforts considérables ".

On y apprend aussi que les p'tits gars du Monde savent aussi employer, quand ils le veulent ou quand ils sont vraiment sûrs de leur coup, le présent de l'indicatif, le présent de certitude. " Le Monde révèle les détails de l'enquête ". Le Monde a donc eu accès aux détails de l’enquête menée par les juges du pôle financier Serge Tournaire et Aude Buresi et les voilà nous montrer avec force de détails, de dates et de noms le déroulé de l'enquête. Les voilà même se livrer à une interview questions-réponses d'un de leur journaliste avec les lecteurs...

On apprend donc aussi, comme si quelqu'un pouvait encore en douter, que les journalistes ont accès au dossier d'instruction d'une enquête dont l'objet même devrait pouvoir garantir à celle-ci la plus grande confidentialité. Sauf à imaginer que les juges fassent fuiter afin, par ricochets, de déclencher certaines réactions ou de nouveaux témoignages, ce qui serait ni plus ni moins que de la collusion

Nous sommes donc là en présence manifeste d'une violation d'un dossier d'instruction, encore une, qui nécessiterait au minimum que soient dessaisis de l'affaire les juges Tournaire et Buresi ainsi que la mise en examen des journalistes du Monde. Après tout, j'ai le souvenir d'un haut responsable de la police qui fut lui mis, un temps, en examen pour s'être procuré, illégalement, les pièces d'un dossier sensible, juste quelques fadettes...

On peut toujours rêver... comme on peut longtemps rêver d'établir un quelconque financement libyen de la campagne de Sarkozy de 2007 puisque après tout et jusqu'à plus ample informé " aucune preuve n'a été mise à jour "...

Folie passagère 3342.
Résultat de recherche d'images pour "balance justice cassée"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

49 commentaires:

  1. En même temps qui lit le Monde...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ZEN Aztec: diffusion quotidienne moyenne: 270 000 exemplaires et c'est le quotidien français le plus diffusé à l'étranger. Sans compter la reprise de ses articles par les autres médias toujours friands des " révélations " du Monde. ça fait du monde tout de même, non ?

      Supprimer
  2. J'insiste: "Que t'chi". Voir "dictionnaire d'argot de la langue française."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: j insiste " queue-de-chie " voir Mon Dico personnel. En haut à droite :)

      Supprimer
  3. C'est tellement répétitif que tout le monde s'en fout , le plus grave c'est que 2 juges passent leur temps à ne rien faire de concret en enquêtant sur du vent et à nos frais .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: tout le monde s en fout, sauf Le Monde et ses lecteurs.
      A nos frais ... combien ça coute une telle enquête... j ose même pas y penser

      Supprimer
  4. Pitoyable, le Monde, il titre gros caractères sur sa une " Les liaisons dangereuses de la Sarkosie" pour écrire en petits caractères "mais les preuves manquent", ce qui est un peu gênant, reconnaissons le.

    Vichinsky n'avait pas besoin de preuve pour condamner, le Monde non plus. Ce sont de grands démocrates.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
  5. "Simon Piel : ... Toutefois, le calendrier politique n’est pas lié à la parution de nos articles."
    Mais la parution des articles est peut être liée au calendrier politique...

    Pour éviter ces retards dans la transmission de l'information, il faudrait installer le cabinet des juges dans les locaux du Monde ou les journalistes au pôle financier.

    Droopyx

    RépondreSupprimer
  6. Le Monde demain :

    Hier M. Jupé calme et serein a répondu avec autorité et compétence aux remarques de son adversaire N. Sarkozy, visiblement nerveux et préoccupé. Il faut dire que les rebondissements de l'affaire du financement lybien que nous dévoilions hier...

    Droopyx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Droopyx

      Donc,Sarkozy aurait touché des soussous de Kadhafi pour sa campagne,
      Juppé,bénéficiaire en fait de telle"tractation"car devenu ministre des affaires étrangères,n aurait rien su de tout ça,un vrai poulet né de la veille!
      Ou il en aurait croqué?
      Soit il serait incompétent,soit il serait corrompu?
      ...Faudra qu on nous explique!

      Supprimer
    2. @Droopyx: Pas besoin du " monde demain", suffit d écouter le debrief sur BFM: le meilleur posé et toussa, c'est Juppé

      Supprimer
  7. Marrant comme des journalistes du Monde entrent dans les petits secrets de Hollande quitte à ce celui-ci dérape franchement au lieu de se taire et combien cette même presse tape sur Sarko? .. Etonnant non?
    Juste avant les primaires, présidentielles comme par hasard. Encore plus étonnant! Encore et toujours les mêmes sirènes nauséabondes..
    Le Monde, devenu un torchon divulguant les cancans de la république, voudrait être pris au sérieux?
    Ce n'est hélas que du mauvais journalisme haineux,ridicule, intolérant et malsain.
    franchement ces médias dépassent bien trop souvent les lignes jaunes

    Toutes ces mascarades médiatico-judiciaire ne font pas honneur aux valeurs de la démocratie car en effet si il y a affaire en cours comment se fait-il comme toujours que celui fuite et toujours vers les mêmes journaux qui bien sur s’empressent de relayer alors qu’il n’y a pas de jugement en cours.
    Curieux cet acharnement pathologique contre Sarko …
    Si l’on veut combattre un opposant en politique on se sert d’argumentaires et de débats face au peuple… Si l’on utilise la manipulation ( il y a manipulation de l’opinion puisque Sarko n’est en aucun cas coupable car non jugé!) c’est que l’on tente de nuire en utilisant des méthodes proches du totalitarisme…
    C’est avec ces méthodes qu’Hollande est arrivé au pouvoir avec les résultats que l’on connait. Franchement le pays a déjà perdu 5 ans alors cela suffit !

    Et si ce même journal et cette justice aux ordres s’intéressaient aux petits réseaux de Hollande, aux petits arrangements entre gens gens de même idéologie occupant des tas de postes juteux…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: Le Monde ne s interesse que à ce qui peut nuire au camp opposé. Hollande se sert du Monde depuis son accession au pouvoir pour vendre sa camelote et paradoxalement valide ainsi l existence d un cabinet noir.
      Par contre pas d accord avec toi, la politique ne serait pas ce qu elle est si on se servait uniquement d argumentaires et de débats, la manipulation des masses est reine en politique, hélas.

      Supprimer
    2. L'idéal démocratique passe par le débat. le reste, la manipulation appartient aux clans, aux jeux politiques mais fait partie intégrante de l'homme au pouvoir ou le désirant c'est vrai.
      La démocratie appliquée à la réalité est donc un très mauvais modèle .. surtout dans notre pays ou ce n'est plus le politique qui décide mais la presse et le justice affiliés à ces clans d'influence bien plus qu'à tel ou tel homme politique, qui n'est plus que le pion du jeu.
      Justice et presse sont hors des débats imposés et font ce qu'ils veulent faussant justement le jeu démocratique.
      Plus que les politiques ce sont eux que l'on doit remettre en place.. mais comment?
      Déplacer le débat à leur niveau...impossible!
      nous devons donc subir, nous révolter ou attendre que des forces venues d'ailleurs imposent leur propre jeu ...
      Depuis 40 ans c'est la presse qui mène le jeu et c'est aussi pour cela que le pays va si mal car ces gens imbus de leur pensée sont déconnectés des réalités et détruisent à petit feu toute volonté pour que l'individu puisse vivre librement et pour que le pays s'en sorte.
      Notre modèle est mort il ne tiendra pas! ... car ces jeux ont mis en danger notre indépendance et nous sommes maintenant à la merci d'autres puissants.
      On casse du Sarko car lui a essayé de limiter ces jeux d'influence .. je pense que le fond du problème est la

      Supprimer
    3. @Philz : depuis 40 as, c'est la presse qui mène le jeu... absolument ou tout du moins en grande partie. CF pour une fois l excellente série, 2 derniers épisodes ce soir sur F2, leshommes de l ombre

      Supprimer
  8. Les "moyens considérables" mis en oeuvre par la "justice" pour nuire à Sarkozy devraient être ajoutés aux comptes de campagne de Hollande,ou d'un autre socialiste ou de Juppé...ça flirte avec le financement illégal.
    Tous ces gens qui se gargarisent de l'état de droit quand il s'agit de la sécurité des Français pour ne pas faire certaines choses, et qui mettent la justice à leur service exclusif, sont pourris jusqu'à la moelle...
    Quand on dispose de la presse et de la "justice" contre ses adversaires, le jeu est forcément truqué et la démocratie ne peut plus fonctionner. L'indépendance de la "justice", y'a encore des gogos pour y croire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: l indépendance de la justice ? il n y a que ceux qui la revendiquent qui en usent et abusent.

      Supprimer
    2. @nana +1. Presse et justice en France sont une honte, une atteinte permanente au débat démocratique
      Le pire est que l'on ne peut rien faire contre ces gens tout (trop) puissants..que l'on a trop laissé faire.
      Il faudra en passer par le chaos c'est fort probable

      Supprimer
    3. Philz:+ 1 !Rappel:"Le Monde"est le ppus pourri,car il bénéficie encore,à l'étrangernotamment,de l'aura qu'il a longtemps eu d'être un journal de référence...
      Par ricochet,j'aimerais assez savoir ce que l'on enseigne dorénavant dans les écoles de journalisme actuellement.
      L'art de conjuguer le conditionnel après la réforme de Ben Machin?

      Supprimer
    4. Géo

      @PhilZ

      "Le chaos..."
      Ou la désobéissance systématique lors de jugements arbitraires.
      Tout est une question de niveau de conscience à mon avis.

      Supprimer
  9. Au point où ils en sont, on pourrait suggérer au Monde qu'en pratiquant une autopsie de Kadhafi ou en creusant autour de son palais ils découvriront peut-être quelque chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @beret vert: peuvent essayer, ils ne découvriront, comme avec leur enquête: rien.

      Supprimer
  10. Géo

    Et bien...
    Puisque Le Monde s intéresse au dossier Sarkozy sur la Lybie,lui parmi d autres,Le Monde a t il rappelé qu à cette époque le délinquant Juppé était ministre des affaires étrangères lors de l attaque illégitime contre la Libye?

    Et si le lugubre et philosophe imposteur B.h.Lévy n aurait pas "touché" pour tout faire pour déclencher ce bain de sang,avec ses copains aux valeurs inversées d'outre-atlantique?
    D ailleurs l autre a dû se faire des copains dans sa(fuite?)au Canada,à certaine époque non?

    Juppé,à moins que ce ne soit à l époque bhl le vrai ministre des affaires étrangères?
    (J avais cru lire que c'était Juppé,mais j ai un doute!bhl?)
    Mais si le repris de justice Juppé est élu président,Le Monde précise t il si c est Juppé ou bhl qui exercera la fonction de président-satrape de la colonie France?
    De bons journalistes d investigation doivent pousser pareille enquête dans toutes ses implications et ne pas s arrêter qu àla présumée subvention electorale de Sarkozy à mon avis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @géo: attaque illégitime contre la Libye ? là , nous avons une divergence d opinion.

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Certes Kadhafi n était pas un saint(quel dirigeant peut l être,surtout dans ces régions?),mais le niveau de vie en Libye était l un des plus élevés,de l Afrique au bassin du moyen-orient
      et Kadhafi avait assuré un équilibre dans les rapports des clans sur le territoire devenu la Libye.
      S étant engagé notamment envers l Italie à juguler l immigration venue d Afrique.

      (Actuellement,ce sont des clans mafieux de passeurs qui perçoivent de l argent sur le trafic de chaque "migrant" vers l Europe et la Libye est en ruines et théâtre de manoeuvres de groupes terroristes pour le contrôle de points stratégiques).
      Le projet de création de monnaie pan-africaine adossée sur l or libyen dérangeait trop les intérêts des cartels financiers mondiaux.
      La Libye était un état souverain.

      Quelles raisons valables pourraient justifier pareille entreprise de destruction?

      Supprimer
    3. @Géo: quelles raisons ? 1 million de morts à Benghazi annoncés publiquement par Kadhafi
      La libye était certes un état souverain mais a quel moment doit commencer l'ingérence humanitaire. Et rappelons que l intervention se faisait sous l égide des nations Unies.

      Supprimer
    4. Corto:entre nous,l'exemple même du faux argument (le million de morts )
      A ce compte là, il aurait fallu intervenir au Cambodge!
      Non,OK sur ta dénonciation des petits juges et du journal'Le Monde"
      Mais la pantalonnade de Kadhafi plantant sa smala en plein Paris pour,ensuite,être bombardé avec les invocations de cet escroc de philosophe qu'est BEL, non,c'est trop!

      Supprimer
    5. Géo

      @Corto

      Des détails mêmes donnés par plusieurs sites de presse sur le Net,il était bien précisé que Khadafi avait garanti à tous ceux qui déposeraient les armes qu ils pourraient se retirer sans être inquiétés,et la menace de faire un massacre est intervenue alors que l ONU était sur le point de prendre la résolution d attaquer la Libye.

      C est la même attitude que Saddam Hussein menaçant l occident de "la mère des batailles" qui se livrerait contre celui-ci si les forces de la coalition intervenait.
      Je ne prétends pas défendre Kadhafi,mais en toute sincérité je pense que beaucoup de chefs d Etat,dans une telle situation,auraient fait pareille menace pour essayer de faire reculer l occident et faire déposer les armes à ce qui était manifestement ,comme d habitude,un mouvement de rebellion subventionné par les USA comme ils en ont l habitude,pour diaboliser ceux qu ils veulent détruire.
      Dans un discours devant des chefs d État africains,que j ai écouté,Kadhafi prévenaient ceux ci que lui même était menacé par les USA et leurs alliés,que Saddam y passerait,que lui même subirait son sort et prévoyait dejà l avenir de la Syrie!
      L ONU n est pas crédible,manoeuvrée par des intérêts sordides au détriment des peuples.
      La stratégie de pousser des potentats locaux dans leurs retranchements pour achever de les diaboliser et saisir les richesses de leur pays est criminelle,et,vois tu,je regrette vraiment que la France,supplétif des USA en ce genre d affaire,s abaisse par la faute de ses dirigeants à cautionner ces actes alors que pour son rayonnement même,auquel je crois,elle se devrait de dénoncer ces menées sordides.

      Supprimer
  11. Il vaut mieux ne pas savoir combien ont coûté aux cons-tribuables toutes ces affaires qui ont fini en eau de boudin. C'est proprement scandaleux d'utiliser les moyens humains et financiers de la Justice et de la Police à des fins politiques pendant tant d'années pour finir par reconnaître que, ben non, il n'y avait rien mais "la Justice est passée".

    Dans cette enquête sur les fonds libyens, bizarrement, des témoins qui auraient pu dédouaner Sarkozy n'ont pas été entendus (très bons articles de Gattegno dans Vanity Fair). Inutile de chercher où il faut quand on ne veut pas trouver.
    J'ai toujours en mémoire l'image ubuesque de Khadafi en 2011, debout sur le marchepied d'une voiture, abrité sous un parapluie qu'il tenait lui-même, s'en prenant aux forces de la coalition qui bombardaient ses troupes. C'était pour lui l'occasion idéale de décrédibiliser Sarkozy aux yeux du monde entier en montrant des documents qui prouvaient que Sarkozy avait bien perçu des fonds pour sa campagne.
    Pourquoi ne l'a-t-il pas fait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @gilly: a cette époque, il pensait encore pouvoir s'en sortir. alors pourquoi ne l'a-t-il pas fait ? la réponse s impose d elle même: il ne pouvait pas l incriminer.

      Les moyens de la Justice et de la police? je ne crois pas me tromper mais il y a en gros plus de 8 juges et plus d une cinquantaine de flics sur le dos de Sarkozy depuis 4 ans. Pour quoi jusqu a présent ? Pour rien.

      Supprimer
  12. Ne peut-on rien faire ? Il y a abus de pouvoir, des juges qui utilisent leur fonction pour assouvir une vengeance politicienne. Et à quel prix ? ce n’est plus la justice aveugle qui garantit à chaque personne un procès équitable, c’est limite pour les droits de l’homme. En tant que citoyen ne peut-on pas porter plainte contre ces juges qui gaspillent, à des fins personnelles, l’argent publique
    Fabienne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @fabienne: le cas Sarkozy est emblématique: on ne peut pas s'attaquer aux juges et encore moins porter plainte contre eux: la justice n'est-elle pas indépendante. Dit-on ?

      Supprimer
  13. Selon le cousin du petit frère de la bicyclette à Jules qui l'a lui même appris du grand mamamouchi, ami personnel du grand Yaka ( voir le petit lion); Sarkozy aurait emprunté 1 sous à un lointain cousin de Kadhafi et cela de source sûre.
    Les cons!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: Les cons, mais je suis prêt a te parier ma culotte que Sarko sera convoqué, sur ce sujet, par les petits juges avant la fin de la primaire

      Supprimer
  14. Faut-il qu'ils le redoutent !!!
    Et pendant ce temps, nous trinquons.
    Je tiens à souligner la sagesse de Sarkozy qui se garde bien de répondre à ces multiples cabales et à cet acharnement merdiatico-judico-lamentable.
    et dire qu'on la prétend agité !... Que dire de ces "sauvageons" (que le terme est faible !) pervers ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: un peu qui le redoutent ! après débat, Sarkozy devance pour la première fois Juppé chez les sympathisant de la droite ( et non Les Républicains ) et du centre.

      Supprimer
  15. Je viens de lire l'article de l Immonde, c'est impressionnant de mauvaise foi. En résumé, ils n'ont RIEN, mais ils continuent. S'il y avait eu qq chose, il est évident que Kadhafi l'aurait sorti au début des bombardements.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Umadrab: c'est pas de la mauvaise fois, c est Le Monde et ça passe !

      Supprimer
  16. Tous les pouvoirs : l'exécutif, le judiciaire, le médiatique et jusqu'à ses "amis" politiques, ceux de sa propre famille, et dont certains lui doivent leur carrière, mon cher Corto, tous sont ligués pour sa perte. C'est encore le constat qu'on pouvait faire hier au soir en regardant le second volet de cette campagne des primaires où les "petits candidats" qui, nous avaient-on dit, attaqueraient Juppé, l'ont ménagé pour s'en prendre frontalement à Sarkozy, sans doute dans l'espoir de gagner un strapontin en cas de victoire de Juppé à la présidentielle.
    Cette farce de la primaire de la droite et du centre, continue donc, avec en toile de fond une seule certitude : la présence de Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: il est vrai qu hier, toutes les séquences " tension " se focalisaient sur Sarko. faut-il qu ils le craignent. Mais globalement, j ai trouvé que le débat , fort peu interessant globalement, a été d à peu près bonne tenue.

      Supprimer
  17. Ils n'ont qu'à citer Kadhafi comme témoin, avec
    un peu de chance et l'entremise d'un medium ils
    pourraient en tirer quelque chose...ce serait le
    seule moyen.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: un médium, je ne vois que ça. mais je parierais bien quelques euros que Sarko sera convoqué avant la primaire ou s'il la gagne avant la présidentielle. Même en tant que simple témoin, bonjour les dégats !

      Supprimer
  18. AVIS ! : suite a mauvaise manip, 2 commentaires dont 1 de Tonton, sont passés a la trappe. toutes mes confuses. surtout pour Tonton pour qui c'est la deuxième fois, il me semble

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tonton flingueur4 nov. 2016 à 19:28:00

      no problémo, mais que cela ne se reproduise pas, je serais intransigeant face a la censure , non mais des fois ! ;-))surtout que mes commentaires sont toujours, et je dis bien toujours, intelligents, pertinents, et indispensables a la bonne tenue de ton blog :-)))

      Supprimer
  19. A partir du 19 mars 2011, la France a balancé 5 000 tonnes de bombes et fait 15 000 interventions sur la tronche des Tripolitains pour une facture de 2,1 millions € PAR JOUR. Pas facile pour Sarkozy et BHL de s’improviser Bush Junior et Henry Kissinger dans la chambre 911 du palace Georges V.

    Faut suivre la passionnante diplomatie française de ces dernières années : Sarkozy reçoit son grand ami Kadhafi en camping bédouin en 2007, lui vend des armes et des rafales et puis Sarkozy vire pro-rebelles salafistes charia-friendly anti-Kadhafi.

    On a payé pour recevoir Kadhafi et puis on a payé très cher pour l’éliminer. Un jour, l’UMPS est pote avec Ben Ali, Moubarak, Al Assad, Gbagbo, Kadhafi et le lendemain, l’UMPS veut les traduire devant la Cour pénale internationale. C’est fou comme le monde politique est changeant ! De vraies girouettes néo-colonialistes et néocons.

    Depuis on bénéficie des arrivages en flux tendu de l'immigration sub-saharienne grâce à BHL et Sarkozy. Qu'est-ce qu'on attend pour leur donner le prix Nobel de la Paix ?

    RépondreSupprimer
  20. NB:le prix Nobel,avec en plus pour BHL une tarte à la crème Svp...Cet escroc mérite la cour martiale pour nous avoir emmenés là. ..Er je me demande toujours comment Sarko a pu suivre ce gourou.Et tout cas,il n'a pas brillé par la clairvoyance (et la constance...) dans le dossier Libyen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      @Gridou

      +1
      B.h.Levy alors jeune déclare sa "conviction" pour Satan,la passion dans la voix.
      (l extrait de l émission est trouvable sur YouTube:bhl reconnait que son maitre est Satan)
      On notera au passage la confusion que ce grand philosophe(pourtant sauf erreur fils de rabbin)fait entre Satan et Lucifer et la ténébreuse clarté de sa démonstration philosophique.
      (Reconnait mal son maitre,ça va vraiment chauffer au retour à la maison!)

      Maintenant,le vrai problème n est pas de croire si oui ou non le "diable"(lequel de la hiérarchie?)existe,
      mais le fait que bhl y croit et suit un chemin trés "évocateur"et on pourrait en dire autant à propos d autres gens influents qui,au coeur de réseaux occultés,pensent de même et y vouent quelque admiration un peu trop marquée à mon sens.
      A gauche de Manuel Valls lors d un discours de celui-ci,(perché sur son épaule gauche,c eut été encore mieux,place du mauvais génie)on voit bhl avec cet air de satisfaction ridicule qu il arbore dans les situations les plus douteuses.
      Vu faire son cinéma en Libye,dans un film(par lui réalisé je crois)où il se pose en héros.
      Et en photo sur des ruines en ex Yougoslavie,prenant là encore une pose ridicule et prétentieuse qu il suppose certainement être digne.
      On n y voit à mon sens qu un sinistre oiseau de mauvais augure du genre charognard,,visible là aussi sur le Net en cherchant des photos de cet individu.
      (Mes excuses aux vrais charognards,sans lesquels le taux d épidémies croîtrait et qui sont,eux,des oiseaux très utiles).

      Mais,au delà,l image d un bhl lui même sous influence.
      Quel maitre dirige bhl,zélé pantin de service?

      En cherchant un peu chacun pourrait se faire une idée sur la réelle valeur du bonhomme et sur ses allégeances.




      Supprimer
    2. Géo

      Et Juppé était ministre des affaires étrangères à l époque de l attaque contre la Libye.
      Valls et bhl à gauche,légèrement en retrait,comme soufflant son discours,sa coiffure en corne sur le côté droit,tout un symbole c est génial!
      Ça me revient,c était l affaire Dieudonné,où un premier ministre perd son temps et son crédit à polémiquer avec un clown.
      Quel est le plus clown?

      Supprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes quasi-systématiquement rejetés . La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.