mercredi 25 janvier 2012

Faut pas pousser tout de même !


Aujourd'hui virée à la capitale pour faire ce que j'avais à faire. Il faisait moche et gris, un peu comme les gens que j'ai croisé, un peu comme souvent à Paris, en hiver, même quand ce n'est pas vraiment l'hiver, la faute au réchauffement climatique. Moche et gris et pluvieux.

J'étais du côté de la Bourse, il pleuvait, ça mouillait et je n'avais pas de parapluie. J'aime bien ce quartier. Il y a tout plein de numismates, de philatélistes et de cartophilistes. Si c'est bien comme cela que l'on désigne les marchands de vieilles cartes postales, ce dont je doute fortement. J'ai donc fait mes petites affaires en compagnie d'un ami; nous devions par la suite aller à un autre rendez-vous, côté Marais. Mais il pleuvait, dis-je, donc pas la peine d'y aller à pied. Métro ?

Une rencontre saugrenue me donna une autre idée. Voila que nous tombons nez à nez avec un député bien en vue, avec des grosses moustaches, plutôt mieux en vrai qu'à la télé, sapé comme un Milord: La classe ! Il discutait sur le trottoir avec une femme courte sur pattes et dont le nom m'échappe mais connue. Double classe! la voiture du-dit député: une magnifique 607 Peugeot, noire, neuve, propre avec cocarde tricolore, vitres fumées et  chauffeur patientant, l'attendait, moteur tournant, portières ouvertes.

Avec mon pote, je me marre, le député est un Vert, un vrai, quoi, un député écolo de la caste des indécrottables d'EELV. De ceux qui font la morale: Non à la voiture, vive le vélo et les pinces au bas du futal ! Mon oeil ! 

Bref, on rigole et puisqu'il pleuvait me vint l'idée de demander à l'un des chantres du Vert à tout Prix de nous déposer au Marais avec sa voiture. Puisqu'elle est un peu la mienne, un peu la votre aussi d'ailleurs: nos impôts et toussa. Je lui fais donc un beau sourire, il me répond. C'est bon signe. Pédé en goguette le député ou politicien-sourire-votez-pour-moi ou les deux ? Rigolard, je lui demande s'il peut nous transporter avec sa voiture républicaine.

Que croyez-vous qu'il nous répondit, l'air incrédule, sans sourire aucun et avec l'air morgue de celui qui ne se mélange pas ?: " Faut pas pousser tout de même ! " Et juste le temps pour lui de s'engouffrer dans sa ( ma et votre ) véhicule.

C'est vrai quoi, faut pas pousser tout de même, si même les députés devaient se mettre à véhiculer la plèbe, où irions-nous , franchement, faut pas déconner, hein !

Allez, salut Noël, au plaisir de te botter les fesses un de ces jours !

Folie passagère 1023.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

16 commentaires:

  1. Vous seriez tombé sur Eva Joly, mon cher Corto, je crois que ça n'aurait pas été la même, comme on dit par chez nous.

    RépondreSupprimer
  2. Tu es forcément tombé sur un sosie!
    la preuve.
    http://youtu.be/_DMwmJ0MXCs

    RépondreSupprimer
  3. al west: y a surtout des baffes et des coups de pied au cul qui se perdent. Vois la célèbre vidéo que Nachu, plus bas, rappelle à notre bon souvenir

    @marianne: avec Effa Choly, ce n eut pas été possible, je n'aurai vraiment pas pu lui sourire.

    @nachu: oui je me rappelle de l'épisode du vélo. Mais il y a mieux, une vieille vidéo, qu'hélas, je n arrive pas a retrouver où le Noël faisait de la pub pour le nucléaire

    RépondreSupprimer
  4. quand tu m'as envoyé le message, on était dand le marais aussi ! merde alors ! j'aurai bien voulu voir ça !! tu lui a pas demandé s'il avait vendu son vélo ? tu aurais dû lui rappeler un des principes républicain " a Raymond-la-science l'élu est au service du peuple " et pas le contraire....

    RépondreSupprimer
  5. @boutfil: "l'élu est au service du peuple "... Moi y en a pas comprendre :)

    RépondreSupprimer
  6. Et s'il t'avait voiture, tu lui aurais fait quel billet ?
    Car "moi y en a pas comprendre", tu lui as souri... A mon avis, c'est ça qui lui a fait peur...

    RépondreSupprimer
  7. C'est marrant, il y a 10 jours j'ai rencontré Jean-Vincent Placé, le sénateur écolo de l'Essonne, le fameux "coréen" des verts qui est également conseiller municipal aux Ulis et conseiller régional d’Île de France. Ça, c'est pour le cumul.
    Bien que je ne partage pas du tout ses idées, je dois avouer que je l'ai trouvé plutôt sympathique, facile d'abord et cohérent dans sa démarche puisqu'il se contente pour seule voiture officielle d'une Toyota Prius.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Noël Mamère aussi se déplace en Prius les jours de pluie et en vélo quand il fait beau dans son fief béglais. C'est petit de juger les gens sur une rencontre, un instant...
      Je suppose que parfois l'homme est fatigué et que ses impératifs parisiens, l'oblige aussi à avoir un chauffeur.
      Vous ne trouverez "jamais" Noël dans un avion pour un Paris - Bordeaux(Bègles), toujours le train dans lequel je le croise souvent !
      Il y a à redire sur tous les Hommes politiques, es-tu parfait !

      Supprimer
    2. @luarent : bienvenue ici ! le pb de mamère c'est que c'est un donneur de leçon. Qui ne souvient pas de l'épisode du vélo pour aller à Canal +.
      Je suppose que l homme est parfois fatigué... oui comme des millions de français qui n ont pas de chauffeur, qui prennent le métro etpour qui l' écologie est une marotte de privilégiés.
      Suis-je parfait, certainement pas, mais je ne suis pas homme politique.
      Il y a à redire sur tous les hommes politiques, nous sommes d'accord; ce billet n'est qu un exemple

      Supprimer
  8. Tu n'aurais pas du lui demandé mais emprunter la voiture et dire: " Chauffeur au Marais!", et là le chauffeur t'aurais amené dans un des lieu branché du "Gay-Paris"; t en aurait été sur le cul! :-))

    RépondreSupprimer
  9. @lika: je peux te garantir que s'il m'avait voituré, j'en aurai fait l'éloge et peut-être bien que j aurai voté EELV au 1er tour.

    @koltchak: Possible, même si je n ai guère de sympathie pour Placé. Mamère, c'est différent, ce n'est pas la 1ere fois qu'il est pris dans ces contradictions ( l'histoire du vélo par ex.)

    @grandpas: et la marmotte elle plie le papier d'alu, c'est ça ?

    RépondreSupprimer
  10. Ah oui j'aime bien les "verts" comme lui, on se demande vraiment où est le vert dans son comportement !!!...

    Lui aussi je l'imagine bien remonter à contre-sens comme la "Bergère" MORANO ...

    RépondreSupprimer
  11. @minijupe, il n est pas écolo, il est tombé dans la vertitude par opportunisme et n'a pas pu en sortir !

    RépondreSupprimer
  12. Moi aussi j'aime bien les verts , je t'ai déjà raconter l'histoire de la manif des verts sur les champs ( c'est vrai officiellement jamais de manif sur les champs) bref , j'avais fait la remarque que venir en 4x4 ça la foutait mal pour des écolos , moralité un coup de gaz qui pique les yeux dans ma boutique .

    RépondreSupprimer
  13. @Claude henri: bien fait pour toi ! :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique