dimanche 22 janvier 2012

François Hollande au Bourget: l'Oscar de la démagogie


Voila, " Je " a fini de parler. " Je " a mis le feu au Bourget. Alors qu'en dire, qu'en penser, comme ça, juste après ? 

Et bien en fait, et mis à part ses qualités évidentes de tribun et quelques petites phrases bien trouvées, pas grand chose si ce n'est un grand moment de démagogie. Oui un grand moment de démagogie à faire rêver les convaincus, à désespérer  les cartésiens. Beaucoup de promesses, beaucoup de gestes,  ...mais à quel prix ? Il a servi la soupe, bien, à grandes louches, parfois même avec outrance. Il a ratissé large, très large, tout le monde aura pu y trouver son content, seuls les réalistes seront restés sur leur faim. Sans doute y reviendrais-je demain, à froid, texte de son discours sous les yeux.  Puis nous patienterons jusqu'à jeudi, date à laquelle, je crois, il doit présenter son programme, pour juger plus avant avec quel art et quelles manières " Je " se proposera de financer ses "promesses républicaines". En attendant, à part décerner à " Je " l'Oscar de la Démagogie, je ne vois pas. 

Ceci dit, j'ai écouté et regardé les 10 000 sympathisants présents, sous le charme, conquis, extatiques et là, j'ai pris peur. Non pas qu'il puisse gagner, nous verrons, mais que tant de gens se laissent emporter et chavirer par une telle démagogie.

Folie passagère 1019.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. C'est une campagne et il est devant ses militants.

    RépondreSupprimer
  2. @elmone: certes mais tout de même ! parler a des militants autoriserait la démagogie ?
    J ai particulièrement "apprécié" son parallèle entre les résistants morts sans médaille et les traders
    Promettre le doublement du taux du livret A
    Les petits caïds de banlieue qui devront avoir peur de lui etc...

    Non, désolé Elmone

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @elmone:le plafond du livret A et non le taux.

      Supprimer
    2. "@elmone: certes mais tout de même ! parler a des militants autoriserait la démagogie ?
      J ai particulièrement "apprécié" son parallèle entre les résistants morts sans médaille et les traders"

      Je te comprends oui.
      Comme tu dois certainement comprendre mon aversion pour celui qui a ressorti du passé la lettre de Guy Moquet.

      Supprimer
  3. pfuffffff, nous on a zappé, il nous fatiguait et puis y'avait texas rangers sur la une.....

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Corto,

    Pour moi regarder F. Hollande s'apparente un peu à une corvée et le Dimanche après-midi, j'évite généralement de me faire du mal.

    Il est vrai qu'il semble avoir joué avec emphase son rôle de leader du PS.

    D'après les quelques éléments de son discours que je viens de lire sur Internet, il m'a quand même semblé marquer Nicolas à la culotte sur pas mal de sujets.

    Comme vous j'attends Jeudi pour en savoir plus, même si cela ne m'empêchera pas de dormir.

    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  5. Soucieux de ne prendre aucun risque et de ramasser le fruit élyséen, en mai prochain, en attendant tranquillement la chute de Nicolas Sarkozy, François Hollande est gagné par une progressive inertie. Elle contamine peu à peu son programme qui multiplie les références aux notions de gel, de blocage ou d’encadrement. Une forme d’aveu subliminal …

    Cela a commencé par l’inepte proposition d’encadrer les loyers à la relocation. Plutôt que de libéraliser les règles de construction, seule mesure efficace pour relancer l’offre de logements et faire baisser les prix, Hollande a décidé d’appliquer une cautère dirigiste sur une jambe de bois bureaucratique.

    Il faut dire que le principal obstacle à la construction en France est la frilosité des municipalités, souvent (mais pas seulement) socialistes et communistes, qui durcissent les plans d’urbanisme pour éviter que des immeubles abritant des mal-votants ne poussent sur leur territoire. Le monde idéal d’un maire de « gauche » est celui où des bureaux peuplés de gens ne votant pas dans leur commune fournissent une matière fiscale permettant d’entretenir une clientèle électorale vivant en HLM.

    Plutôt que de contrarier ce syndicat d’élus locaux qu’est le Parti socialiste, le candidat à la rose envisage donc de rajouter une couche sur le mille-feuille de règlements qui pèse sur l’estomac des propriétaires fonciers en France. Indigeste et voué à accentuer la crise du logement quand les particuliers décideront de ne plus investir dans le secteur !

    La tentation gélifiante gagne maintenant le prix de l’essence à la pompe puisque ce jeudi, Hollande vient de déclarer qu’il le bloquerait après son élection, le temps de palabrer autour d’une réforme de la taxe intérieure sur les produits pétroliers. Connaissant la durée moyenne de ce genre de concertation bavarde, la machine infernale du blocage aura le temps de s’enclencher. Et puisque le coût de l’énergie entre dans celui de nombreux autres produits et services, le mal dont la France a mis du temps à se dégager, dans les années 1980, risque fort de lui être de nouveau inoculé.

    Si l’on ajoute à ce festival la mise au rencart de quasiment toutes les réformes, du reste très insuffisantes, lancées ces dernières années par Nicolas Sarkozy : retraites, non-remplacement d’une partie des fonctionnaires sur le départ, baisse des cotisations sur les heures supplémentaires et de certains impôts, etc. le projet hollandais ressemble de plus en plus à un exercice de rétropédalage conduisant au surplace.

    Et n’oublions pas, bien sûr, le gel de la construction de centrales nucléaires !

    Le choix stratégique du candidat socialiste est simple. Les Français ont peur de la crise, ils veulent être protégés le plus possible et ont envie qu’on leur dise que rien ne bougera puisque tout ce qui change semble évoluer dans le mauvais sens. Dans ces conditions, François Hollande leur envoie le message qu’il bloquera tout ce qui semble les menacer, sauf naturellement pour la catégorie fantasmatique des « riches » qui n’est formée que d’affreux profiteurs. Inertie du candidat, ankylose du projet, paralysie de la France : quoi de plus cohérent ?"

    Serge Federbusch

    RépondreSupprimer
  6. @boutfil: me dis pas que tu regarde Walker ? Parce que moi, je regarde c'est mieux qu un Lexo!

    @cyrielle: oui c'était meme curieux de le voir finalement si d'accord avec Sarko sur certains sujets. Après faut voir la méthode. Bon par ailleurs c est vrai que pour un dimanche après midi, on peut trouver mieux mais c'eut été rater un moment d'anthologie en matière de démagogie.
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. @grandpas: je ne sais pas qui est serge federbusch mais il me semble être un graçon plein de bon sens et assez fin observateur. L'est-il assez pour pouvoir m'expliquer comment ces milliers de fans peuvent croire le 1/4 de la moitié de ce que promet Hollande. Sans compter qu à bien y refléchir, il ne s'est pas fait que des amis, y compris , parmi les socialistes ou gens de gauche, par certaines de ses propositions.

    RépondreSupprimer
  8. J'étais invitée chez des amis, mon cher Corto, j'ai proposé qu'on regarde le discours de Hollande : tollé général, personne n'était d'accord.
    Vous ne me direz pas que les gens ne sont pas goujats !

    RépondreSupprimer
  9. @marianne: et vous appelez cela des amis ? :) Mazette vous avez loupé un grand moment de démagogie.

    RépondreSupprimer
  10. "10 000 sympatisants", tu sais diviser, mais ces temps, le peuple a besoin de voir multiplier!!
    Bon, moi, j'ai écouté ton copain Xavier hier soir, il connait toutes les formules magiques pour redresser (plutot reconstruire!) le pays et pour lui, François a tout faux!!
    Mais pourquoi depuis plus de 10 ans n'ont-ils pas mis en application la FORMULE ???
    Ah, on me souffle dans l'oreillette que la fameuse FORMULE a bien fonctionné pour ...allez 20% de PRIVILEGIES!!
    Bonne lecture du discours!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "20% de privilègies" ??? Vous compte les fonctionnaires la dedans j'espere ?

      Et soyez honnête, c'est plutot 5% de privilegies de 20%...

      Supprimer
    2. @nigloo et Skandal: faudrait se mettre d accord, les Indign'ados de papy Hessel nous disent que c'est 1% de priviligiés

      Supprimer
  11. nigloo,

    Nous avons eu le droit à 15 ans de socialisme et pour quel résultat, la chienlit mais ce n'est pas bien grave, si votre Élu accède à la magistrature suprême et bien nous aurons le plaisir de voir à l' oeuvre les éléphants du Ps comme Jack Lang et les thuriféraires du "Vivons ensemble".

    Je serais même très content de les voir se ramasser si seulement la France pouvait se le permettre et malheureusement ce n'est pas le cas. Rappelons que votre candidat en tant que maire de Tulle et président du département de Corrèze les a mis dans le rouge.

    Dîtes moi comment négociera t il avec Dame Merkel alors qu'il n' a pas su le faire avec le petite peste de Duflot.

    Enfin gageons que la Martine lui mettra des bâtons dans les roues durant son temps de gouvernance.

    Le plus hilarant, ce fit Noah qui chauffa la salle pour Hollande et la seule réponse que trouvèrent les caciques socialistes pour défendre ce choix, Noah c'est le petit gars que les français n'adorent.

    Si Thierry Paulin était encore vivant et que les français l'aimaient, il aurait été invité et pourquoi n' a t il pas invité Zidane, il sent le pâté.

    Le Noah , pas prêt de ramener ses pénates en France quand on lit dans le programme socialiste que les personnes gagnant plus 150.000 €uros pas an vont encore plus payé d' impôts, rappelez moi, où se trouve les Îles Caïman.

    Saviez vous que dans le très vieux programme de Mitterrand, les 35 heures apparaissait, les socialistes ont mis un certain temps à l'appliquer. Faudra t il encore 20 ans de pouvoir socialiste pour que le programme de François soit totalement achevé?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Grandpas : ah bon, Thierry Paulin est mort ?

      Supprimer
  12. @nigloo: bon ok 10 000 dedans et parait-il 15000 selon le PS et 500 selon la police ailleurs.
    Ceci dit je dis toujours que si on en est la c'est autant de la faute de la droite que de la gauche. Ce qui est sur c'est que les recettes d'hier peuvent encore fonctionner à condition d 'oser. Ce que personne n a su faire. Après, faudrait pas oublier la crise ds laquelle ns sommes depuis 2008.

    RépondreSupprimer
  13. On se gaussait d' Eva Joli et de ces propositions qui ont fait un flop et se sont vue vertement critiquée, même à gauche.Voici le Delanoë dans ces oeuvres.

    http://www.youtube.com/watch?v=Ta6qoLNW61M

    Ca va la couper à certains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpâs: Du Delanoê pure souche , si j ose dire

      Supprimer
  14. Bon, je dois faire l'addition moi même: 10 000 +15 000 + 500 = 25 500 !!
    Mais la crise c'est une crise provoquée par la finance, par les vautours et à la maternelle ils sauraient faire: encardrer les mouvements financiers!
    Tiens, que veulent-ils faire tes copains: encore plus pénaliser les fraudeurs fiscaux (c'est sorti aujourd'hui!!), mais ils oublient Johnny !
    Et dire que tout avait été fait(au niveau fiscal) parait-il pour faire revenir "nos" expatriés fiscaux (qui au passage ont encore bénéficié de plus d'avantages) sans venir payer le moindre euro chez nous!
    C'est vrai, on va perdre Mickaël Vandetta, on s'en remettra!:)
    Allez,vu les réactions(trop nulles)de la droite ce matin, ils ont les boules!!:)
    PS: j'en ai marre de la pluie, tu ne peux pas l'interdire?????;-)

    RépondreSupprimer
  15. @nigloo: Bon c'est vrai qu ils oublient Johnny, par contre tes amis,au Bourget, z'ont pas oublié Noah.

    Ceci dit, je reconnais volontiers que la grand'messe du Bourget était réussie mais comment cela aurait-il pu etre autrement. Bon pour la pluie , je refléchis et éventuellement je te fais signe si je trouve moyen de l'interdire

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen