vendredi 27 janvier 2012

Internet: La coupable négligence de la droite et de l'UMP


Négligence: ( définition ), nom féminin: Attitude de celui qui manque de soin, d'attention et de vigilance. Synonyme: nonchalance, incurie, inattention, insouciance, étourderie.

Une  campagne électorale, aujourd'hui, cela se gagne aussi sur et avec internet. Barack Obama l'avait bien compris. Il semblerait que les socialistes, sympathisants PS et autres degauches, blogueurs ou utilisateurs de twitter, aussi.

Hier, tout en regardant l'émission Des Paroles et des Actes avec François Hollande, je suivais attentivement les messages qui affluaient sur Twitter. Plus qu'une impression, une certitude, les degauches avaient investi Twitter. Une déferlante de messages, une quasi saturation du système. Rares étaient les gens de droite pour s'exprimer. Et dès que l'un deux le faisait, son message était aussitôt noyé par un flux incessant de petites phrases laconiques en tout genre: du commentaire sensé à la réflexion débile classe bac à sable, du crasseux aussi. Peu importe d'ailleurs la pertinence du propos, l'objectif était clair: occuper le terrain! D'une part les freelance, des particuliers qui commentent, comme vous et moi, par dizaines, par centaines et d'autre part, les fervents de la cause, les enrolés de Solférino. De ceusses qui n'hésitent pas à aller passer la soirée rue de Solferino avec pour un triple objectif, celui d'organiser la riposte, l'occupation des réseaux sociaux et porter la voix de leur " Maître " sur la toile. La preuve en images, c'est ici ! Le PS se donne les moyens de gagner aussi sur la toile.

Pour ce qui est de la blogosphère, idem. Les blogs de gauche sont légions, on les compte par centaines. Certains s'organisent même en réseau, par affinités, par cercles ou en " perles ". On sent globalement une espèce d'émulation, un réel dynamisme, un enthousiasme à la hauteur de l'aversion ( souvent surjouée et/ou outrancière ) vis à vis de Sarkozy et de tout ce qui n'est pas degauche. Là aussi, la gauche occupe le terrain. Tu peux être de droite, les lire, les "fréquenter", les commenter mais tu ne seras jamais du sérail, la pravdaspère est à l'ouvrage; normal. Et si tu l'ouvres un peu trop, on saura habilement diminuer ton audience. je le sais, c'est du vécu et de l'observation. La blogosphère de droite est à deux vitesses: l'une est disons très, très à droite, efficace et dynamique mais peu "fréquentable"; l'autre est plus modérée, plus présentable, plus "lisable". Mais globalement, peu efficace, guère organisée, chacun fonctionne un peu à l'indépendance

Alors, loin d'être un pro du blogage, de twitter et d'internet, mes observations n'ont que la légitimité de celui qui tient un blog depuis plus de 3 ans et qui regarde ce qui se passe ailleurs. Force est de constater que la droite en général et l'UMP en particulier n'ont toujours pas compris qu'internet était devenu une arme redoutablement efficace en période électorale, un instrument propre à servir une éventuelle victoire ! On peut même se demander avec une certaine candeur provocatrice si les partis politiques de droite ont ne serait-ce qu'une idée du poids et de l'influence d'internet ?

La victoire en 2012 passe aussi par internet, le PS l'a bien compris, je me demande si finalement, question internet, il n'y aurait pas que des gros nazes à droite et à l'UMP. Une campagne électorale ne supporte aucune négligence, y compris avec internet et les réseaux sociaux.

Bougez-vous, bordel, bougez-vous !

Folie passagère 1026.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

16 commentaires:

  1. Vous m'excuserez, mon cher Corto, mais ce sera sans moi !
    Je ne sais pas si "la victoire en 2012 passe aussi par internet", mais je ne m'intéresse pas à ce qui se dit sur les réseaux sociaux, twitter etc, et je ne veux même en en entendre parler. C'est une question de sauvegarde mentale et morale.

    RépondreSupprimer
  2. Et pourtant Sarko voulait prendre exemple sur Obama.Il n'a mis en pratique.
    C'est sûr quand on lit les conneries de Morano sur twitter cela n'arrange pas les choses.

    RépondreSupprimer
  3. @amrianne: soit, je vous comprends mais on ne peut plus aujourd'hui ignorer ce qui se passe sur les réseaux sociaux. ce sont des vecteurs d opinion de premier plan. Vous vous le pouvez, moi aussi, si je le souhaite mais pas les politiques.

    @christophe: certes on pourrait citer ds le "remarquable" la Morano, la tête de turc de twitter mais on pourrait en citer des tas d'autres dont les cas relèvent directement de la faculté de médecine, tiens, même quelques célébrités de la blogosphère , du journalisme ou de la politique

    RépondreSupprimer
  4. La principale différence entre nous (la réacosphère) et les degôches (dont Jegoun semble être un "bon" représentant) c'est que nous nous savons que ni François Hollande, ni Nicolas Sarkozy ne sont une solution.

    Nous savons que dans le paysage politique actuel il n'y a pas de solution. UMP - PS c'est bonnet blanc et blanc bonnet.

    Alors que les degôche, enfermés dans leur haine de Sarko et immobilisés par une idéologie et des pratiques qui ont pourtant montré leur inefficacité depuis 30 ans (je rajouterai également une ignorance totale des grands principes économiques et financiers) continuent de croire que le candidat PS pourra changer quelque chose.

    "La folie c'est agir de la même façon et penser que le résultat va être différent" disait Einstein, et bien au PS et à l'UMP ils sont tous fous à enfermer !

    RépondreSupprimer
  5. @corto : dans ce cas, tu ne verras aucune objection à relayer cette préoccupation, et cette action, de nature à défendre nos libertés fondamentales,et nos valeurs démocratiques, qu'elles soient de gauche, de droite ou du milieu, ainsi que des non-politisés, sur le net ?

    http://gauchedecombat.com/2012/01/27/acta-no-passaran/

    RépondreSupprimer
  6. @skandal: il y a tout de même une différence entre ce qu il est convenu d'appeler "réacosphère" et blogs de droite, pas vraiment pareil.
    Je pense bien évidemment que PS ou Ump c'est un peu blanc bonnet et blanc bonnet sauf sur des sujets bien précis. Tiens par exemple, le droit de vote a accorder aux etrangers, et je peux t'en trouver bien d'autres. Bien sur que oui, hors questions économiques et financières, l'Hollande ou un autre ce sera kif. Par contre sur les sujets de sociétés, c'est autre chose. La droite " classique " a trop longtemps abandonné à la gauche des pans entiers de , pour faire vite, la société comme le multiculturalisme,la culture, la presse, etc... Raison selon moi de ne pas abandonner le terrain politique sur internet à la gauche et hélas, c'est exactement ce qui est en train de se passer. Qui plus est internet est un formidable outil de communication ( voire de propagande ) pourquoi le laisser à l'usage des degauches ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le droit des votes des étrangers d'accord, mais quel est l'interêt de cet mesure purement électoraliste pour le portefeuille des français ? Rien, nada, que chi, que dalle.

      C'est une mesure qui ne sert à rien, c'est un gadget.

      Sur l'économie ou la finance, soit ils ne font pas ce qu'ils promettent, soit ils font la même chose, ce qui revient au même.

      Sur le multiculturalisme ou les sujets de société, c'est pareil. Ce gouvernement a renvoyé moins des sans-papiers que Jospin. Ce sont les même, ils font tous la même chose car ils sont tous à la solde des groupe de pressions (fonctionnaires, syndicats, députés, franc-maçons etc...) et les différences ne sont que marginales et sans aucun impact sur la vie des citoyens.

      Prenons le mariage gay. Ca intéresse qui ? Une minorité de gens. Les quelques homos que je connais s'en foutent royalement. Ce n'est pas un sujet en temps de crise, on ne peut pas se baser sur ce genre de mesure pour faire un programme.

      Supprimer
  7. GdC: l'objet de ce billet n'est absolument pas l'évocation d'une quelconque censure ou d'une main mise de puissances mal définies sur internet.Il me semble qu'en Occident, et vu ce que je lis ça va etre difficile de me faire penser le contraire,nous pouvons nous exprimer pleinement sur les réseaux sociaux.
    Ds ce billet, il ne s'agit que de la négligence coupable a mes yeux du manque d'attention que porte la droite en général sur les réseaux sociaux. A croire qu elle ne sait pas se servir des outils ou pire qu elle n'en n'ait pas encore reconnu l utilité. Encore un terrain qu 'elle laisse sans coups férir a la gauche. Le commentaire de ma copine Marianne est éloquent sur ce sujet.

    Pour ta ^pétition, je la relaierai si je juge cela utile ( Pour l instant, je ne sais pas trop de quoi il retourne ) même si j ai toujours un peu de méfiance qd quelque chose m 'est présenté par un degauche pur et dur ! :)

    RépondreSupprimer
  8. La saturation de twitter avec des messages outranciers peut être contreproductif. L'utilisateur lambda peut se déconnecter en Zappant le hastag. Pareil pour les blogs, personne n'est obligé d'y aller et comme leur propos est outrancier et finalement sans grand intérêt, il n'est pas repris.

    Tu confonds quantité et qualité en oubliant la grosse différence entre internet et les médias. À la télé ou la radio, le spectateur ou l'auditeur est captif et soit avale le flux, soit coupe tout. Sur internet, c'est à la carte, et les militants, sans s'en rendre compte, hurlent souvent en vase clos, devant un public de convaincus.

    RépondreSupprimer
  9. Il y a des blogueurs de droite, ils n'ont pas disparu depuis 2007. Mais la politique menée depuis 2007 a de quoi décourager le plus enthousiaste des militants, alors des blogueurs indépendants n'en parlons pas!

    RépondreSupprimer
  10. @autheuil: oui et non. Bien sur que l on peut couper et que rien n oblige a aller la dessus, blogs ou twitter. Mais explique moi 2 choses:

    1/ est-ce une raison pour laisser à la gauche le "monopole " des reseaux sociaux et en particulier twitter

    2/ pourquoi tant de moyens sont investis par les différents partis sur les réseaux certes avec + ou - de succès

    @contrepoints: il y a peu un blogueur m a demandé de lui donner quelques adresses de blogs de droite, j ai eu du mal à en trouver, ds la droitosphère "fréquentable", plus d'une quinzaine.

    RépondreSupprimer
  11. @Corto
    Authueil a raison : les blogues de gauche ne prêchent que pour des convaincus. Par ailleurs, quand tu considères leur audience et non leur influence, la réalité est bien moins réjouissante pour eux...

    RépondreSupprimer
  12. @l hérétique: assez d 'accord en effet, ils ne prêchent qu 'a des convaincus ( et dès que l'on essaie de leur apporter la contradiction, zou, ils virent ), il n 'empêche selon moi qu ils ont tout de m^me vachement bien investi la toile et twitter, tiens et même les agrégateurs type Le Plus,ou Le Lab Europe 1, le petit dernier. Audience, délicat à determiner; influence, pis encore.

    RépondreSupprimer
  13. Assez d'accord avec Authueil. Bon week-end, Corto.

    RépondreSupprimer
  14. Certes, la gauche est bien plus présente sur Internet, mais je ne suis pas du tout convaincu par l'efficacité. Il faut voir ce que c'est, la "pravdasphère" : des blogs où règne le manichéisme le plus forcené, et où l'autosatisfaction d'être de gauche règne au dessus de tout. Difficile de prendre ça pour modèle...

    Par ailleurs, pour augmenter l'influence de ce blog, j'y vais de mon petit conseil : afficher plus d'un ou deux billets en homepage, cela rend la lecture plus facile.

    RépondreSupprimer
  15. @xerbias: la seule efficacité que j y vois tout de mêm c'est l occupation de l espace.
    Manichéisme et connerie parfois, j'en ai encore eu un ex ce soir ce la part du numberone

    Pour l affichage de plusieurs billets, j'ai réglé à 10 mais apparemment pour une histoire de bande passante ou je ne sais quoi, blogspot choisit de lui meme le nombre de billet affiché

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen