vendredi 31 octobre 2014

Il y avait la France...


Alors, j'vas t'expliquer...

La France, c'était un pays avec une grande Histoire et aujourd'hui tout plein... de petites histoires et un avenir incertain; pas serein qu'elle dit Mireille...

La France, c'est un grand pays, avec tout plein de chômeurs, des dettes en veux-tu, en voilà, des pactes de ceci, des chocs de cela, des contrats qu'on résilie parce qu'on a peur des bonnets rouges ou des gros camions, des barrages qu'on ne finit pas malgré les dépenses déjà engagées parce qu'on ne construit pas un barrage sur un cadavre, des bateaux de guerre qu'on livrera ou que l'on ne livrera pas, etc... C'est ça la France. 

Mais la France c'est aussi un pays à gérer avec plus de 64 millions d'habitants, des jaunes, des blancs, des noirs, des gris, des vieux, des jeunes, des qui bossent et des qui bossent pas, des qui touchent le RSA ou l'AME et d'autres à qui on sabre les allocations familiales, des qui gagnent beaucoup et d'autres qui voudraient bien encaisser un peu plus, des qui vivent pour les autres et ceux qui ne vivent que pour eux-mêmes.

La France, c'est un immense pays - tout petit à l'échelle du monde - avec des industries, ou ce qu'il en reste, des entreprises qui réussissent et d'autres qui aimeraient réussir, des transports, des routes, des cathédrales que l'on nous envie encore, des églises, des synagogues, quelques temples et bien trop de mosquées. La France, c'était les Paysans, aujourd'hui, des légumiers, des céréaliers, des éleveurs, une ruralité en cours de désertification et des banlieues diverses, des villes et leurs quartiers sensibles. En France, il y avait des châteaux-forts pour protéger les villageois, il y a aujourd'hui des halls d'immeubles pour abriter les dealers. Tu ne connais pas Peyre ou Saint-Véran mais tu as forcément entendu parler des Tarterets ou des Minguettes

La France qui a eu deux prix Nobel cette année, c'est aussi des intellectuels, des tas d'artistes et des tas de charlatans qui se prétendent artistes ou intellectuels, des intermittents aussi... Elle a aussi des chanteurs au talent fou-fou-fou (échantillon ci-dessus, paroles ici) qui feraient passer Trenet, Barbara, Nougaro, Piaf ou  même Pagny pour des brêles...

La France, c'était Saint-Simon, Hugo, Lamartine, Flaubert, Proust, Racine, Voltaire, Rimbaud, Montesquieu, Verlaine, Dalens, Camus... aujourd'hui c'est Marc Levy, Nothomb, Onfray, Besson, Zemmour, Attali, Werber, Trierweiler ou Musso... Des Lumières, on est passé à des trucs qui ne brilleront que le temps de grimper au classement Fnac/Le Point.

Il y avait Jeanne d'Arc ou Marie Curie, on "icone" aujourd'hui Taubira.

La France, c'était le cinéma d'Abel Gance, de Resnais ou Clouzot, aujourd'hui, c'est le box-office, les Intouchables, La Marche ou Samba.

La France, c'est le pays des corporations et des lobbies autrement dit le pays du chacun pour soi et du tout pour ma gueule: les taxis, les juges, les transporteurs, les journaleux, les cheminots, les féministes, les antiwouacistes, les LGBT, les profs...

La France, elle a autant de fromages que de mouvements politiques et de syndicats: des qui puent et des qui ne sentent rien, des mous, des tendres ou des bien plus corsés, des vendus et d'autres qui ne le sont pas encore. Elle a les politiciens qu'elle mérite et les électeurs qui vont avec, des gens qui y croient encore et d'autres qui n'en peuvent plus...

As-tu compris ce que je viens de t'expliquer ? Faut-il que je poursuive ? Okay, je poursuis... 

La France, c'était de Gaulle et Tante Yvonne; c'était "Je vous ai compris" ou "Ecrire permet d'oublier la meute". Aujourd'hui, c'est un petit gars qui, quand un immeuble (Radio France) en travaux brûle à Paris, se fend d'un communiqué officiel pour nous dire: "C'est un traumatisme extrêmement grand par rapport à cet édifice qui est symbolique, situé en plein Paris. Je suis très attentif, très mobilisé par rapport à ce qui se passe." 

Voilà, maintenant, je suis sûr que tu as tout pigé: Il y avait la France... Aujourd'hui, il y a Hollande. Demain ? 

Folie passagère 2517.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


34 commentaires:

  1. Et vous avez oublié tous ces drones inconnus, mon cher Corto, qui survolent nos centrales nucléaires sans que personne n'y puisse mais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Curieux cette histoire de drones inconnus...Et plus on donne de publicité a cette histoire, plus nos centrales sont survolées... C'est un peu comme avec le clowns méchants, au début y en avait un ou deux maintenant on en voit partout.

      Supprimer
  2. Quel fromage ce type , rond , blanc , insipide , j'ai râlé souvent contre les autres gvt celui-la je le vomis .
    Je ne désespère pas complètement ayant entendu aujourd'hui sur la plage 2 jeunes ,d'environs 16 ans , chanté du Brassens , du Brel , je leur ai demandé si ils connaissaient Boris Vian et ils ont entamé : le déserteur . L'espoir qui tout n'est pas perdu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, un peu, quand même, parce que le déserteur, c'est un des marqueurs du barrage en sucette. La complainte du progrès, ça aurait eu tout de suite une autre gueule, contestation du matérialisme consumériste étoussa.

      Supprimer
    2. @Claude Henri & Koltchack: Oui, je crois qu avec cette tanche, on a touché le fond ce qui pourrait presque apparaître comme rassurant pour demain. Difficile à ses successeurs de faire pire. Enfin, j espère.
      Quant à tes jeunes qui chantaient, certes ça permet d espérer mais plutôt que le Deserteur, j eus préféré qu ils chantent, je ne sais pas, la Marseillaise, le Chant des partisans, la chanson de Roland, les feuilles mortes, Là où je t’emmènerais, mais pas le Deserteur :)
      Koltchack a raison, cette chanson aussi sympathique soit-elle sentait un peu la trahison, non ?

      Supprimer
    3. @corto74 @koltchak91120 à 16 ans je chantais " le déserteur " , à ma dernière prestation en public je l'ai chanté pour la dernière fois en dernier . Ce n'est pas pour ça que je suis anti-militariste , bien au contraire , cette chanson était contre la guerre d'Algérie , un oncle , un beauf sont morts pourquoi ? On voit le résultat aujourd'hui .

      Supprimer
  3. Demain, j'essaierai bien Denis Payre ou François Baroin CCLM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CCLM: C'est si loin demain que nul ne peut prévoir qui sera en lice au deuxième tour. Remember président, Mr 3% , moins d un an avant d etre élu

      Supprimer
  4. Il faut dire que les rapports, ça le connaît le petit rondouillard ! Tellement obsédé qu'il ne peut s'empêcher de reprendre le mot deux fois en deux phrases.
    Bon, il faut le comprendre aussi. Radio Gaucho qui n'émet plus pendant quelques heures et c'est le traumatisme assuré dans toute la bobosphère.
    Le budget évalué à 176 millions en 2004 a explosé 10 ans plus tard : plus de 580 millions ! (source Le Monde). Sans compter ce nouvel avatar... Et qui c'est qui paye ? Ben les con-tribuables bien sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fallait lire bien sûr : le budget de la rénovation de Radio France

      Supprimer
    2. @Gilly: En effet, il ne faut pas chercher plus loin les causes de ce traumatisme présidentiel: Radio Gaucho en rade, plus rien ne va. On comprend l émotion de Président. Quelle misère !

      Supprimer
  5. Faire pompier, aucun président ne l'avait fait !
    Il est vrai qu'avec son casque Hollande peut faire illusion.
    Rue du Cirque, mais pas ailleurs.

    JPB



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @JPB: Nulle part ailleurs en effet, non mais quelle bille ! imagine, par exemple, qu en Octobre, cet homme a twetté 3 fois: 2 pour les prix Nobel et une fois pour cet incendie. :)

      Supprimer
  6. Il a vraiment dit ça! Et il sort de l'ENA!
    Pauvre France!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: Je sias, ça parait incroyable mais il a vraiment dit ça. ça fait mal, hein ...

      Supprimer
  7. Encore une nouveauté sur " les copains d'abord " le mari de la Belkacem, Monsieur Vallaud, est nommé à l’Élysée, pas de raison de ne pas continuer à se partager le gâteau ! rien ne les arrêtent, aucune honte, aucune retenue ! et cerise sur le même gâteau, le Montebourg demande une bourse pour une formation dans une école de commerce très prisée .....je ne sais pas s'ils vont comprendre à quel point le peuple est exaspéré ! peut-être au pieds de la guillotine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: les deux dans la même journée: Montebourg qui veut une bourse, et monsieur belkacem va à la gamelle de l Elysée ! Et Président traumatisé. Ils osent tout. N'est-ce pas à cela que l on reconnait les cons ?

      Supprimer
    2. @ Boutfil
      C'est l'objectif de cette formation qui m'a un peu estomaquée : devenir haut dirigeant - sans expérience de l'entreprise - en... 4 semaines ! Trop fort le Montebourre ! Il a simplement oublié que les autres stagiaires avaient déjà une solide expérience comme cadre sup.

      Une perle dans ses explications : il a compris, après deux ans comme sinistre au ministère de l'Economie, que diriger une entreprise, c'est un métier !
      Ah ben zut alors, les patrons ne bossent pas en dilettante, pour faire mumuse !
      Dans quel autre pays, on peut entendre une connerie pareille de la part d'un ministre de l'Industrie pompeusement nommé ministre du redressement productif ?

      Supprimer
    3. En l'occurrence, je dirais plutôt que c'est à cela qu'on reconnaît les socialos.

      Supprimer
    4. @Gilly: Impayable ce Montebourg qui croit qu en 4 semaines il va devenir "haut dirigeant", remarque ce faisant, il avoue tout de même qu il n y connaissait rien ou pas grand chose. Une formation, ais-je entendu, à 34 000 euros et pour laquelle il voudrait une bourse, non mais de qui se moque-t-il ?

      @Al Weest: je crois qu ils nous auront tout fait au bout de ce quinquennat ! Cela vaccinera-t-il les français ?

      Supprimer
  8. tonton flingueur1 nov. 2014 à 00:41:00

    très bien écrit Corto,
    oui c'était la France mais comme dirait l'autre c'était avant ... cette France qui était petite a l'echelle du monde mais qui était unaniment reconnue de par le monde comme un très grand pays , sa culture, son peuple... , son patrimoine architectural, sa gastronomie, sa douceur de vivre, son libertinage meme que beaucoup nous enviaient avec raison...ses découvertes scientifiques, qui parmi les djeuns sait que la photo ou le ciné sont des inventions Francaises? perso je suis athé mais je suis en admiration devant les abbayes et les cathedrales; la sainte chapelle est juste un joyau qui a quand meme 800 ans et on nous parles du moyen age comme d'un age sombre ...ses artistes et intellectuels de haute volée, a ce propos je te trouves un peu injuste de mettre dans le meme sac que les autres des mecs comme Onfray ou Zemmour qui ont quand meme le mérite d'apporter un peu de liberté de parole dans ce petit milieu politico artistico médiatique qui nous fait crever de politiquement correct...mais bon cette France ça fait 40 ans que nos élites ont décidés de la détruire pour une raison simple, ils n'aiment en fait la France que quand elle n'as plus rien de Français ... juste un nom sur un atlas c'est leur reve ...(attali) un hotel, de passe de préférence , pour punir ce peuple qui n'en a toujours fait qu'a sa tete...pour illustrer je fais comme toi, ce qui fait mouiller nos élites c'est ça... http://www.youtube.com/watch?v=040_G-RL7qI mais lui il peut c'est un" artiste" et il peut hurler sa haine et son dégout de nos valeurs , c'est de la liberté d'expression ...si moi je fais la meme chose a son égard je vais en taule directement SOS racisme veille... regardes le nombres de vues et verras la merde dans laquelle on est... quand a hollande que dire... égal a lui meme...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton Flingueur: je met Onfray et Zemmour, les deux que j apprécient énomément, dans le même sac que nothomb ou Mussso, non parce qu ils seraient aussi "insipides" mais parce que je suis que dans 30, 50 ans, ils ne laisseront aucune trace dans la littérature. Alors qu un Lamartine, un Hugo, un Verlaine ou un Voltaire ont fait la litterature française. C'est uniquement pour cela.

      Pour le clip, alors celui là, il fallait le dégoter et personne pour s en plaindre, c'est bien ce que j écrivais hier: il est black et "rap"

      Supprimer
  9. Maintenant c'est plus que la chienlit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: mais non, mais non, regarde moi, j en ai rien d une chienlit :)

      Supprimer
  10. Evidemment qu'ils osent tout,pourquoi se priveraient t'ils?C'est à peine évoqué dans les médias et aussitôt passé sous silence,on avait dit que "les sans dents" serait "le casse toi pauv'con" de Sarko je trouve qu'on entend toujours beaucoup le second et de moins en moins le premier et pour tout comme ça;
    Par exemple la soi disant libération des lycéennes par Boko aram dont s'était glorifié président(vidéo ignorée par tous les médias) il y qq jours,la on apprend qu'elles sont toutes mariées.
    https://fr.news.yahoo.com/video-couac-fran%C3%A7ois-hollande-lannonce-lib%C3%A9ration-lyc%C3%A9ennes-nig%C3%A9rianes-193335182.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: ah le coup de " j ai des informations sur une libération imminente des jeunes filles enlevées par Boko Haram " du grand Hollande, aussi vite dit, aussi vite corrigé et oublié des medias !

      Supprimer
    2. Il suffit de le dire pour considérer que c'est fait. Hop! Faciiiiilllle...
      Comme la guerre au Mali qui durera 15 jours.

      Supprimer
  11. La France, c'est un immense pays - tout petit à l'échelle du monde

    Un immense petit pays donc. Cette définition lui va bien.

    RépondreSupprimer
  12. On a eu Saint Louis, Jeanne d'Arc, et maintenant on a de tristes merdes que seuls des pervers, complices du viol culturel qu'on doit subire et paye, arrivent encore à soutenir.
    Un des plus beaux symptômes: la monnaie de Paris qui a autorisé booba à tourner un clip dans des lieux. Et toujours la monnaie de Paris, qui organise une expo avec des nains en caca qui tiennent un godemichet.
    Le progressisme est la plus grosse truanderie qu'on ait eu à subir.

    RépondreSupprimer
  13. D'un côté on condamne fermement les trafiquants de faux billets, mais de l'autre, on autorise des dealers/rappeurs/délinquants, à tourner dans un lieu censé être incorruptible.
    La vérole est a l'intérieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: ben quoi, c'est ça l'art et la culture et ne t avise pas de dire que c'est nul, pour mpoins que cela, tu te fais traiter de réac facho

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP