mercredi 8 octobre 2014

Les chômeurs trop indemnisés, trop longtemps. Réformons !


C'est tout de même assez étonnant, nous voilà avec un premier ministre supposé socialiste qui ne met même plus de gants pour annoncer qu'il ne serait pas contre une refonte du système des allocations chômage, sous-entendu baisses du montant des indemnités et de la durée d'indemnisation, et personne pour s'en offusquer. Imaginez un Sarkozy ou un Fillon balançant aux médias : "La France a une préférence pour le chômage de masse bien indemnisé, c'est un fait. Il y a des choses à revoir dans le système français. C'est (...) parce que nous acceptons malheureusement un chômage trop élevé, même s'il est bien indemnisé, que nous avons perdu du temps", on aurait eu aussitôt une levée de boucliers de toute la gauche, de l'extrême à la plus molle ! Et bien là, même pas.  Qu'il y ait silence à droite et au MEDEF avec sourires de satisfaction et mains qui se frottent, je peux comprendre mais qu'à gauche, finalement cela ne fasse pas plus de vagues que cela, voilà en effet qui a de quoi surprendre, sauf à supposer - soyons fous - qu'ayant ouvert les yeux sur les réalités économiques, la gauche se fige, elle, dans un silence complice.

Manuel Valls surferait-il sur un assentiment populaire puisqu'un sondage annonce que plus de 80% des Français serait favorables à cette réforme de l'indemnisation chômage ? Sans doute. Un ballon d'essai pour analyser les éventuels vents contraires ? Certainement. Chercherait-il à donner à Bruxelles quelques gages de bonne volonté en matière de réforme structurelle, ça va de soi.

Une chose est sûre, c'est que les pays plus ou moins comparables au notre qui ont révisé drastiquement leurs politiques d'indemnisation du chômage, l'Angleterre, l'Irlande, le Canada ou bien encore l'Allemagne ont vu parallèlement leurs taux de chômage diminuer. De là à penser que nos chômeurs sont trop et trop longtemps indemnisés, il n'y a qu'un pas que Valls franchit allègrement, moi itou; même si nous savons très bien que la convention qui régit l'assurance chômage a été entérinée et que rien ne devrait être modifié avant le deuxième semestre 2016.

Reste à savoir si nous pourrons attendre 2016. Pas sûr.

Folie passagère 2486.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

29 commentaires:

  1. C'est sûr que réduire la durée d'indemnisation des chômeurs va faire bondir les offres d'emploi...
    Mais il m'a bien fait rire le ministre en ajoutant qu'il fallait le faire en préservant notre modèle social.
    Un modèle social réduit comme peau de chagrin oui, grignoté de partout sacrifié sur l'autel de la dette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M; ça ne fera pas augmenter le nombre d emplois, à voir, mais quand on pense qu il y a 300 000 offres non pourvues... Et pour ce qui est de mon cas personnel, lorsque je fus au chômage, je rejetais systématiquement toute offre qui ne me convenait pas: normal, j avais une indemnisation confortable et deux ans pour me décider :) Je peux penser ne pas avoir été le suel a faire ainsi.

      Supprimer
    2. Un "modèle social" que personne ne copie... ça devrait vous mettre la puce à l'oreille....

      Encore une preuve que dans les faits, droite ou gauche, c'est la même chose...

      D'ailleurs, il est totalement et parfaitement stupide de parler de "politique de gauche" ou de "politique de droite". Il n'y a que deux sortes de politiques : celle qui marche et celle qui ne marche pas.

      Supprimer

  2. Ah.....vous modérez désormais ?....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredin M; Hélas oui, je modère compte tenu de la recrudescence de commentaires aussi débiles qu injurieux que je reçois depuis quelques temps.

      Supprimer
  3. Moins d'indemnisation et moins longtemps: OK mais moins de cotisations.
    De plus, ce durcissement doit être joint à un assouplissement du droit du travail sinon cela restera compliqué pour beaucoup de trouver un taf.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pulcino: ça va sous le sens, c'est mieux, tu as raison, en l écrivant. Les réformes du marché du travail et du code du travail deviennent indispensable, incontournables, ce n'est qu une question de quelques mois et de courage politique ( Aïe, courage politique....)

      Supprimer
  4. Hélas, on connait tous des gens mis au chômage qui disent vouloir souffler "en profiter un peu" avant de se remettre vraiment à la recherche d'un emploi.
    On peut comprendre cette volonté de profiter d'une opportunité, en tant qu'individu, je le comprends, en terme de gestion collective cela coûte trop cher et reste injuste.

    Le problème des politiques sociales généreuses reste que cela ne fonctionne que si les gens sont parfaitement honnête, aujourd'hui, l'honeteté est une valeur en perdition.

    @ Corto, courage, j'ai eu des coms un peu menaçants et surtout me donnant l'impression que mon anonymat a été dévoilé, cela m'a inquiété, mais je ne lâcherai rien, comme toi, j'en suis certaine, je me suis néanmoins demandé pourquoi tant de haine et surtout qui puis je déranger?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lady watterloo: Bien sur que cela coûte trop cher et nous n avons plus les moyens de payer. Les trentes Glorieuses c'est fini depuis longtemps, il serait peut etre temps et de s en rendre compte et de le dire a voix haute. L’honnêteté n est plus de mise, il semblerait que nous en soyons au chacun pour soi et tant pis pour les autres.

      Perso, ça ne m inquiètes pas plus que ça ces commentaires aussi débiles qu injurieux et pour certains allant jusqu aux menaces de mort mais ils me dérangent parce qu ils révèlent une haine incompréhensible. Pourquoi ? Mystère ou simplement bêtise...

      Supprimer
    2. @ Lady W:Le chômeur, qui comme en parle Corto plus haut dans les commentaires, est très sélectif avec les offres d'emploi qu'on lui propose n'est pas malhonnête! Le système est fait comme cela: jamais on ne nous a dit "tu vas payer des cotisations à bloc et tu prendras le premier job pourri qu'on te proposera dès que tu seras au chômage"!
      Chercher ne peut pas occuper à plein temps et entre temps, on profite de ce qu'on peut... On ne va pas généraliser le port d'un cilice pour que le chômage soit mortifiant!
      Si vous cherchez des malhonnêtes: orientez-vous vers ceux qui cumulent le chômage et du travail au noir.

      "Le problème des politiques sociales généreuses", comme vous dîtes, est surtout qu'elles font abstraction du fait que les gens -même peu instruits- ont une approche très rationnelle de leur situation et n'iront pas bosser pour un bénéfice marginal. Je ne vois pas de malhonnêteté là-dedans.

      Je trouve profondément navrant que l'on puisse vous menacer pour le simple fait d'avoir des opinions. Quel pays...

      Supprimer
    3. @Pulcino: suis d accord avec ton com à ce bémol près quand tu dis: "jamais on ne nous a dit "tu vas payer des cotisations à bloc et tu prendras le premier job pourri qu'on te proposera dès que tu seras au chômage "Ce qui n'est pas tout a fait exact puisque Sarkozy avait fait adopté une obligation de recherche et d acceptation de ne pas refuser plus de deux offres ( de mémoire), ce que d ailleurs je trouvais normal.

      "On me menace " non seulement parce que j ai des opinions comme tu dis mais si j en juge par les messages reçues, ce serait surtout parce que je suis de droite et homosexuel, ou homosexuel et de droite :) Navrant ? Affligeant serait le bon mot, non ?

      Supprimer
  5. Je n'aime pas beaucoup qu'on parle de générosité quand il s'agit de politiques de distribution
    d'argent public. La générosité avec l'argent des autres, ça ressemble un peu à de l'arnaque.
    Quant au chômage il faudrait le réformer, certes, mais aussi réformer tout le reste à commencer
    par le droit du travail. S'il était plus facile d'embaucher, il y aurait peut être moins besoin
    d'indemniser grassement les demandeurs d'emploi.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Si tu veux mon avis, la réforme du droit du travail et des assedic, on n y coupera pas, ce n'est qu une question de temps et je soupçonne que tous ces ballons lâchés depuis quelques temps par Valls, Rebsamen ou Macron ne soient qu une manière d y préparer la popualtion.

      Supprimer
    2. Je vous trouve bien optimiste... Ils vont sagement laisser cela au prochain gouvernement (probablement UMP).

      Supprimer
  6. Bonsoir Corto,

    M'est avis que ça sent méchamment le sapin et pas de la meilleure qualité. J'en veux pour preuve ces différents articles qui témoignent de "l'inquiétude", pour faire soft, de nos zélites. Au hasard, http://www.jeanmarc-sylvestre.com/2014/10/08/manuel-valls-va-pleurnicher-chez-les-anglais-et-comme-prevu-il-n'obtient-rien ou http://www.lecontrarien.com/category/edito sans oublier http://chevallier.biz/2014/10/zone-euro-1%C2%B0-guerre-monetariste-mondiale-actualisation-fin-aout-2/
    Je m'arrête là car je risque sinon d'être taxé de pessimisme outrancier. Churchill ne déclarait-il pas: "L'Angleterre s'écroule dans l'ordre, et la France se relève dans le désordre".
    Au sujet du chômage en France, si j'en crois un restaurateur de mes connaissances (qui vend d'ailleurs son affaire avant de s'envoler vers d'autres cieux, dans un pays où il ne sera pas em... quand il travaillera), il n'y en a en fait pas du tout. Il a laissé pendant plusieurs mois une annonce pour un poste de serveur chez ce brave Paul Employ et il n'a reçu en retour .... ni visite ni demande. Les chiffres catastrophiques qu'on nous annonce mensuellement seraient donc des faux puisque si chômage il y avait, il aurait normalement pu pourvoir le poste offert. CQFD.
    Ce pays a basculé, à son corps défendant et par la faute de ses politiciens aussi véreux qu'incompétents, du côté obscur. On va avoir du mal à s'en remettre. Le chemin sera difficile et douloureux.

    Bonne soirée même en Socialie (et même si Thévenoud et Andrieux sont toujours député et que Guérini est sénateur)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Attention a ne pas faire d amalgame: la majorité des chômeurs n ont qu une envie c'esy=t de retrouver du boulot. néanmoins, le système mis en place ,n incite absolument pas a en retrouver vite.
      Pour le reste, comme toi, je crois que l on a pas vu encore le pire qui est a venir.
      Bne soirée quand même ! :)

      Supprimer
  7. Il faut être passé par une longue période de chômage pour apprécier tout le sel de ce billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: absolument et je suis bien placé pour le savoir ! la dernière fois que j ai été au chômage, pendant deux ans malgré mes diplomes et mon expérince, l Etat (et mes cotisations) m 'a payé les deux tiers du du maximum prévu et jamais Pôle Emploi ne m a proposé le moindre poste en rapport avec mon parcours;Penses tu que cela soit une bonne idée ?

      Supprimer
    2. Alors je vais aussi repondre. Je suis au chomage en fin de droits même. Je suis hyper diplômée et je n'attends pas de pôle emploi de me trouver un boulot.
      Oui j'ai déjà eu des offres de pôle emploi et je les ai refuser 1 parce que ce n'était pas mon domaine de compétence et 2 car je n'aurais pas pu me former avant.
      Pôle emploi a beaucoup de soucis et je ne lui en veux pas sauf quand je rencontre un conseiller complètement branquiniolle devant moi.
      J'ai cotisé pour le chomage j'ai jamais profité du système mais franchement vous pensez vraiment qu'un entrepreneur prends quelqu'un de sur diplomer pour un job 1 ca lui fait peur et 2 il sais qu'il va se barrer.
      Même en discutant avec des conseillers de pôle emploi certains m'ont dit vous c'est simple vous savez faire un cv une lettre de motiv et où chercher mais pour certains on est complètement demuni car on peut même pas leur offrir une formation.

      Supprimer
    3. Pôle emploi est le plus mauvais recruteur de France... Tellement mauvais qu'il finance des entreprise privées qui elles, sont payées au résultat...

      Comme par hasard, ça marche mieux....

      Supprimer
    4. Bonjour,

      Je trouve anormal d'être contraint de passer sous par les fourches caudines de Paul Employ lorsqu'on se retrouve chômeur. Son échec est même reconnu par un de ses anciens dirigeants: http://www.lexpress.fr/emploi/le-fiasco-pole-emploi-raconte-par-un-ex-dirigeant_1609458.html

      Bonne journée même en Socialie

      Supprimer
    5. @H: anormal, possible mais si tu es chômeurs et que tu vx toucher tes assedic, pas le choix , faut y passer !

      Supprimer
  8. Les personnes au chômage qui seraient des potes à un certain Momo pourraient se voir proposé des postes d'adjoints de sécurité en Syrie ou en Irak, je suis certain que le chômage baisserait et en plus le petit tout tiendrait sa promesse d’inverser la courbe du chômage, elle est pas belle la vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Bonne idée mais a mon avis pas suffisante pour résorber le chomage

      Supprimer
  9. Comme je ne sais plus qui disait, si vous voulez de la gratitude élevez des chiens. Bons baisers de Tahiti, Papara où il pleut comme vache qui pisse. Ah la préservation de l'anonymat, ce serait finalement une drôle de conquête. Amitiés bucheronnes ;)

    RépondreSupprimer
  10. Deux fois au chômage , première entretien avec un agent : on n'est pas là pour vous trouver du travail mais pour vous accompagner , le lendemain je créais ma première boite .La deuxième fois j'ai fermé ma boite , je me suis fait embaucher et je me suis fait "virer" , chômage et DRE ( qui n'existe plus) jusqu'à l'age légale de la retraite , Je ne voudrais pas cracher dans la soupe mais pôle emploi ne sert à rien si les candidats à l'emploi considère qu'être au chômage équivaut à être en vacances aux frais de la princesse .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: le problème c'est que l on ne connaîtra jamais la part, sans aucun doute minime mais coûteuse, de ceux qui au chômage se considèrent en vacances et celle de ceux qui n ont qu une envie, retrouver un emploi.

      Supprimer
  11. lisez le contrarien de charle sanat il une bonne analise car autommatisation de tout les metier


    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen