jeudi 22 janvier 2015

Cellule d'aide psychologique à BFM


J'apprends avec consternation - mais grosse marade quand même - que la direction de la chaîne d'info BFM a mis en place une cellule d'aide psychologique à destination de ses journalistes.

En effet, il paraîtrait que ces pauvres bichons auraient été d'une part, choqués par les événements de ces derniers jours (attentats Charlie Hebdo et Hyper-casher) et d'autre part, ils auraient du mal à digérer les sévères critiques qu'ils ont reçu pour le traitement plus que limite des dits-événements. Ils sont en particulier accusés par diverses personnes (familles de victimes, confrères, policiers, etc...) d'avoir rendu difficiles, voire périlleuses, les interventions des forces de l'ordre en diffusant des infos et des enregistrements sonores qui auraient alertés les terroristes sur les intentions du GIGN et du Raid.

Sensible à leur détresse et pensant qu'il serait bon d'exprimer envers ces personnes toutes dévouées à leur métier un geste de solidarité citoyenne, je propose à ceux qui le peuvent et le souhaitent de faire parvenir à BFM un petit paquet de mouchoirs en papier ainsi qu'une photo de James Foley, journaliste américain décapité par les djihadistes de l'auto-proclamé Etat islamique, qui, de là où il se trouve, doit bien se marrer en assistant à la mise en place de cette cellule d'aide psychologique.

Merci pour eux.

Folie passagère 2624.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

39 commentaires:

  1. Ce n'est plus "Bouse FM" mais "Blues FM" ?
    Plutôt que des mouchoirs, c'est du papier hygiénique que je vais leur envoyer !

    RépondreSupprimer
  2. Vont-ils toucher une prime de stress ?

    André

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @André; attends, pour le moment on en est à la psycho, viendra le temps des revendications.

      Supprimer
  3. Pas de prime! Ils se gobergent suffisamment à nos frais!

    RépondreSupprimer
  4. Nous vivons chez les fous, faut se faire une raison.
    Ceux qui doivent le plus rigoler ce sont les Djihadistes, avec la
    société qu'ils ont comme adversaire leur avenir radieux est assuré.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @NOURATIN

      Bien d'accord, ces journaleux (et beaucoup d'autres) relèvent de la psychiatrie lourde.
      Me faire une raison, je ne pourrai jamais.
      Ayant mon avenir derrière moi, je tiendrai le coup, mais je pense à ceux que je laisserai dans le merdier français et mondial.

      André

      Supprimer
    2. Vous êtes bien pessimiste !
      Valls va agir mais "pas dans la précipitation"

      http://www.lexpress.fr/actualite/politique/valls-ne-veut-pas-legiferer-dans-la-precipitation-contre-le-terrorisme_1639086.html#sqUiYb7rKRZzDr7W.99

      Et puis ses coups de menton vont terroriser les terroristes qui ne se réclament d'aucune obédience!

      Supprimer
  5. Cela n'a rien d'étonnant en vérité. La cellule de soutien psychologique, c'est le must dès lors qu'un truc qui sort un peu de l'ordinaire arrive à nos contemporains. On peut bien railler Zemmour, la couillemollisation de la société est patente. Comment nos anciens faisaient-ils ? Mystère. A croire que c'étaient effectivement des géants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ,@Koltchack: Comme le disait le président de l assoc des journalistes accrédités auprès de la présidence, à propos de lui-même et de ses collègues: Albert Londres doit se retourner dans sa tombe.
      Couillemolisation, est bien le terme qui convient

      Supprimer
  6. Ce n'est pas joli, joli, mon cher Corto, de vous moquer de journalistes qui, pour des salaires de misère et au risque de leur équilibre psychologique et mental, vous informent en temps réel de tout ce qui se passe dans notre beau pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Leur équilibre mental est déjà bien compromis quand ils sortent de leur école d'endoctrinement !

      Supprimer
    2. "de leurs écoles d'endoctrinement" Sciences Po et l'IEP pour les plus fréquentées.

      Supprimer
    3. @marianne et mireille: pour des salaires de misère ( oui pour les pigistes et les free lance , pour le reste... ) et un abattement fiscal de plus de 7500 euros par an que Hollande a promis de ne pas toucher. Des jeanfoutre , oui élevé au jus pS dès l'école !

      Supprimer
  7. Il ne reste plus qu'à attendre la mise en place qui ne saurait tarder de cellules de soutien psychologique pour les "jeunes des banlieues" "choqués" et atteints dans leur chair des effets de "l'amalgamisation" "Respect!" je vous dis !
    En y ajoutant l'interdiction des Eucharisties dans les églises pour "risque de trouble à l'ordre public", la boucle sera bouclée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Le Plouc Le Plouc-émissaire

      Et il va falloir raboter les Aiguilles du Moine, de la Nonne, de l'Évêque, du Cardinal et de l' Enfant de Chœur pour ne plus traumatiser les montagnards !

      André

      Supprimer
    2. @Le Plouc et André: pour les jeunes de banlieues, ça devrait venir, dèjà qu on peut maintenant porter plainte pour atteinte à leur honneur, allons-y folleville !

      Supprimer
    3. @Corto74

      La banlieue du siècle dernier

      http://www.dailymotion.com/video/xam66u_elle-court-elle-court-la-banlieue-p_shortfilms

      Supprimer
  8. Culturalgangbang aurait-il disparu de la blogroll?C'est pourtant un excellent blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ?? Je viens d'aller voir: Toujours en ligne à http://www.culturalgangbang.com/ avec des MAJ d'aujourd'hui

      Supprimer
    2. @jean marc: Oups, j avais fait un peu de ménage, et ils sont passés a la trappe par erreur, je les remet même si apparemment, ils sont un pb de flux

      Supprimer
  9. Nul besoin de cellules d'aide psychologique pour les journalistes.
    En revanche, des stages de désendoctrinement, et surtout une mise à niveau en déontologie professionnelle, leur seraient éminemment nécessaires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. + une
      D'autant plus que lesdites cellules psychologiques regorgent d'experts en psychologie sociale, eux-mêmes endoctrinés lors de leur formation, pour cadrer avec l'orientation idéologique et politique de leur fondateur : Xavier Emmanuelli.

      Supprimer
    2. @ Kravi
      +1
      Effectivement, ce serait beaucoup plus adapté !

      Supprimer
    3. @Kravi: oui, peut etre mais dans ce cas c'est toute la filière qu il faut desendoctriner. Les élèves-journalistes et leurs profs, y a du boulot !

      @Kravi, Franzi, et Mireille: si un jour vous avez l occasion de lire la revue des anciens de sciences po, vous aurez tout compris de ce que peut etre un monde clos, auto centré sur lui-m^me, de gauche naturellement.

      Supprimer
  10. Et moi qui suis un garçon sensible et très facilement perturbé, n'aurais-je pas droit à une cellule de soutien psychologique après avoir vu BFM me raconter les événements et interviewer cet élu abruti qui annonçait en direct que quelqu'un était caché dans l'imprimerie et que les Kouachi ne le savaient pas? J'en tremble encore. De colère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: et dune tu n as pas rêvé, tu as entendu comme nous et de deux, t as pas les moyens d une cellule psy.
      Qu ils viennent pas pleurer ces cloportes de l info. ils ont été mauvais, ils le savent.

      Supprimer
  11. Il va en falloir des Cellules d'Aide Psychologique en 2017 pour remettre en état la France .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: non, en 2017, ce n est pas de cellules psy, mais de putains de Karcher aussi costauds que la grosse bertha :)

      Supprimer
  12. Sur le plan professionnel , les perroquets de BFM sont très éloignés de la trempe d’un James Foley
    Nos informateurs de BFM, ITélé , soucieux de leurs performances en terme d’audimat, sont sans doute moins marqués par les évènements en cause que par les critiques qui se multiplient à leur encontre, risquant fortement d’abimer leur image.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mireille: c'est bien ça qui semble le plus gonflé de leur part: pas les événements, les critiques sur leur façon d avoir exercé leur job !

      Supprimer
  13. c'est plutôt pour leurs auditeurs-téléspectateurs qu'il faudrait des cellules psychologique, pour digérer les conneries qu'ils arrivent à raconter dans une journée ( enfin, ceux qui les regardent encore )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: moi, je regarde encore et je tiens le coup :)

      Supprimer
  14. Les irresponsables de BFM ne sont que stupides.
    Les plus crapuleux sont ceux de l'Agence France-Presse, agence semi-gouvernementale cornaquée par le Quai d'Orsay.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kravi: AFP dont on a fete les 70 ans il y a quelques jours, petite sauterie avec plus de 1 000 invités dont les plus hautes autorités de l 'Etat : ce n est plus du cornaquage, c'est de la connivence. Ah au fait, il y en a un qui a décliné l invitation. devines qui ?

      Supprimer
    2. J'ai trouvé. Je préfère qu'il ait été chez les flics plutôt que chez les pisse-copies idéologiques.

      Supprimer
  15. Pauvres petits bichons !
    Vraiment aucune pudeur ni le moindre sens des responsabilités, ces journaleux.
    De vrais charognards.
    Qu'ils ne comptent pas sur moi pour le paquet de Kleenex : ils n'ont qu'à s'essuyer les yeux avec le PQ qu'ils pondent tous les jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: et bien envoies leur un rouleau, ils devraient apprécier le geste :)

      Supprimer
  16. Pas d'accord avec vous du tout du tout la mise en place de celui de soutien psychochose redresse la courbe du chômage très importante dans cette branche essentielle à la vie de la ( nation) non de la république

    RépondreSupprimer
  17. C'est violent, pour eux, et pour nous.
    Sauf que... Aux électeurs, le lexo, et aux journalistes, un cocon digne des plus belles chenilles tisseranes. Avec, en prime, massage des neurones.

    Craigberaient-ils une pénurie de journalistes? La tournure assez violente que prend notre société nous permet d'imaginer que les journalistes doivent en recevoir d'ex vertes et des pas mûres. Les menaces, en plus de la nature hemoglobinaire des faits relatés, doit les mettre sous une bonne soupape..

    Les petits bichons.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP