mardi 6 janvier 2015

Ségolène Royal nous prend pour des andouilles...


Sacrée Ségolène ! Quand elle prend la parole, c'est sûr, c'est pour défendre le bon peuple. Alors quand elle clame haut et fort que la SNCF doit renoncer à la hausse de tarif annoncée de 2,6%, " un très mauvais signal ", tout le monde applaudit. Normal, une ministre socialiste qui vient au secours du pouvoir d'achat, c'est peu fréquent en ce moment, alors il faut applaudir !

Son coup de gueule est sympa mais surtout popu voire totalement démago car en fait, il n'est destiné qu'aux gogos qui se repaissent de la bonne parole de la Madone et/ou qui se satisfont du prémâchage informatif dispensé par les médias. Pourquoi ? Parce que Ségolène a oublié de nous dire un truc. Et ce truc, c'est que c'est son propre ministère (dont dépendent les transports et donc la SNCF) qui a validé cette hausse de tarif. Compte tenu de la quasi absence de progression du pouvoir d'achat des Français et du montant de cette hausse, 2,6%, à comparer avec une inflation à 0,3%, il était évident que celle-ci ne passerait pas inaperçue et il est impossible de croire que le petit personnel du Ministère de l'Ecologie (et des transports) ait accédé aux demandes de la SNCF sans que Ségolène Royal en ait été au préalable informée ! Autrement dit, elle et ses équipes ont validé une hausse qu'elle dénonce aujourd'hui. Elle nous prend donc pour des cons mais ça, on le savait.

Et on fait quoi maintenant ? Que peut-elle y faire ? Peut-elle revenir sur une hausse dont elle est à la fois contemptrice et initiatrice ? Il semblerait que non. D'une part parce que la cartouche a été tirée et que tout a été enclenché pour mettre en pratique cette hausse et d'autre part parce que selon l'Unsa-ferroviaire: "Jamais une hausse de tarifs déjà intervenue n'a été remise en question a posteriori ". Okay, mais ça, c'est sans connaître Ségolène qui quand elle dit... elle exige. Alors elle a trouvé deux solutions, non validées pour le moment: Pour compenser la hausse, faire baisser le taux de TVA appliquée au transport ferroviaire et le ramener de 10 à 7% et pourquoi pas à 5,5% soit le taux des produits de première nécessité et tant pis si cela se traduit par un manque à gagner de 300 millions pour l'Etat ! Vous me direz, en période pré-électorale, nos dirigeants ne sont pas à un cadeau près. La deuxième solution: Compenser l'annulation de la hausse par une diminution drastique du nombre de billets à tarif très réduit émis, les fameux tarifs " Prem's"; ce qui reviendrait, in fine, à augmenter les prix du train mais de manière moins visible. Chapeau l'artiste !

Nous le voyons, Ségolène est prête à tout pour se faire mousser et ré-entrer dans le cœur des Français, elle aurait tort de s'en priver si ceux-ci n'y voient goutte (comme avec Ecomouv'). Elle s'est donc indignée d'une hausse de tarif décidée par une administration dont elle a la charge ! Par contre, la coquine, elle n'a pas pris le temps de s'indigner de la hausse de 3% des tarifs du Pass Navigo décidée par le STIF, l'organisme gérant les transports de la région Île de France (bus, métro, RER, trains de banlieues...). Normal me direz-vous, ce n'est pas de son ressort; normal aussi, cette hausse a été décidé par son ami socialiste Jean-Paul Huchon, président du Conseil Régional de l’île de France ! Il faut bien que celui-ci dont la réélection en décembre prochain semble incertaine finance la généralisation du tarif unique à 70 euros du même Pass Navigo promis (lire à ce sujet: Le déshonneur des politiques) pour septembre prochain !

Vous me croyez maintenant quand je vous dis qu'elle nous prend pour des andouilles ? 3% de hausse des tarifs à la SNCF, ce n'est pas bon pour le pouvoir d'achat des Français, 3% de hausse du tarif du Pass Navigo utilisé par des centaines de milliers de Franciliens, elle s'en tape, ce n'est pas son problème, surtout si cela peut aider un copain tout aussi démago.

Alors par pitié, s'il vous plaît, la prochaine fois que Ségolène pousse une gueulante, attendez quelques jours avant d’applaudir. Merci !

Folie passagère 2600.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

14 commentaires:

  1. Bonsoir Corto et bonne année !
    Je vous suis depuis qq temps et c ' est tjrs un régal - je crois bien que je suis arrivé là par Goux : ) , un vieux
    ronchon moustachu qui exécute des tartes à la frangipane pour obtenir , je suppute , les faveurs de sa bourgeoise ,
    au prétexte qu ' elle n ' a plus , temporairement , de bras !

    Vous allez vois que Ségolène va y arriver . Comment ? Hé ben le plus simplement du monde : une 'tite TVA applicable
    sur toutes les transactions Babacar ( même si cette boite appartient à la Hassen Céheff ) , au motif d 'une plus
    grande justice sociale ... Le covoiturage c ' est pas cher et ça peut rapporter gros pour nos énarques . Ca compensera
    le manque à gagner du rail .
    Et puis je viens d ' apprendre que l ' Urssaf , bras armé de Ho l ' Andouille , va dorénavant taxer les misérables
    indemnités de licenciement que touchent les Asmat ( assistantes maternelles , Nounou , autrement dit ) !
    Elles bénéficiaient jusqu ' à présent d ' un régime plutôt bienveillant , pour composer avec des salaires minables et sur tout
    pallier à l ' absence de places en crèche . Ben c ' est terminé , place à la justice taxatoire pour ces dévergondées , et
    aux malheureux parents de raquer !
    Et à mon avis ça commence à roussir : toucher aux gamins et/ou affamer - littéralement - le peuple , et vous le
    retrouvez hurlant dasn la rue ... ce que j ' espère ! Et ces gens on un besoin vital des Asmat , sinon c ' est le boulot
    de Madame qui saute , puisqu ' il faut assumer les petits gorets tant qu ' ils ne sont pas scolarisés .

    Voila , encore bravo pour vos billets , même si je suis point tjrs d ' accord ,et bonne soirée
    Jérôme

    RépondreSupprimer
  2. Soyons méchant , la France vie avec ce que nous avons vécu pendant des années avec la Madonne , je sais qu'avant d'être ministre beaucoup l'appréciaient , maintenant ils savent .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: j aimerais etre sur que les Français , maintenant, sachent à quel point cette femme est nuisible. depuis qu elle est ministre, elle a déjà couté à la France, avec ses déclarations et décisions, près de 6 milliards d euros !

      Supprimer
  3. Si Madame le veut, alors... Elle ne s'appelle pas Royal pour rien.
    Mais le roi disait "nous voulons". Et on sait comment cela s'est terminé !...
    Avec un peu d'optimisme ;o)), peut-on espérer qu'elle la boucle et se fasse (un peu) oublier ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: la Royal se taire et se faire oublier ? autant pisser dans un violon. Pis, je crois qu elle a le rêve , le matin en s'épilant, de se la rejouer candidate a la présidentielle !

      Supprimer
  4. ," 3% de hausse du tarif du Pass Navigo utilisé par des centaines de milliers de Franciliens, elle s'en tape,"Et moi aussi parce qu'en tant que provincial j'en ai marre de raquer pour la capitale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Zen aztec: et tu as raison car ce tarif unique que les socialistes veulent installer en région parisienne va couter 400 millions d euros. Qui va payer ?

      Supprimer
  5. Et les journalistes, mon cher Corto, qui en rajoutent des tonnes en disant que Ségolène a une importance primordiale dans le dispositif de Hollande. Bref, Hollande a besoin de Ségolène pour se faire réélire. Donc vous n'avez pas fini de l'entendre et d'en entendre parler dans les deux ans qui viennent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah parce que maintenant il faudrait croire les journalistes ? cette bonne femme a couté à la France près de 6 milliards d euros ! et pas un journaliste pour s en rendre compte ? Si les Français sont assez cons pour ne pas s en rendre compte c'est a désespérer !

      Supprimer
  6. Ils vont bien finir par se racaler ensemblent ces 2 nuisibles ! le Hollandouille et la Madone, un film d'horreur , un tsunami, des cauchemars en perspective

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: se remettre en semble ? non c'est certain par congtre, qu ils aient estimé tous les deux qu ils étaient indispensables à la réussite de l un et de l autre, ça ne fait aucun doute. Et puyis Hollande, d'après Seguela et Ferry, serait définitivement, jusqu a la prochaine, amoureux de Julie

      Supprimer
  7. J'ai du louper un épisode entre le 14 décembre et le 1er janvier.
    Ou alors il y a une manipulation qui m'échappe.
    http://www.boursier.com/actualites/economie/transport-la-sncf-promet-des-baisses-de-tarifs-en-2015-26452.html?sitemap
    Cette manipulation permettrait avec l'accord de G Pépy à Zigoulaine de pousser son coup de gueule. Un peu comme l'histoire des cheminées polluantes.
    A moins que je ne vois le mal partout.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP