samedi 17 janvier 2015

On ne joue pas impunément avec le Prophète


Avec l'attentat chez Charlie, c'est la liberté d'expression que l'on a voulu assassiner. Combien de fois avons-nous entendu cela cette semaine; même la mairesse de Paris me l'a encore rappelé à midi dans le poste. Et c'est vrai que moi aussi, je suis très attaché à la liberté d'expression que je voudrais droit fondamental. Ce serait bien ça, inscrit sur les frontons des mairies, dans la Constitution, dans la déclaration des droits de l'homme ou dans le code civil: la liberté d'expression est un droit fondamental; ça aurait de la gueule, ce serait vachement moderne, républicain, non ?

Et puis j'ai vu les réactions ulcérées dans de nombreux pays musulmans et les foules qui grossissent pour brûler des drapeaux français, un centre culturel incendié au Niger, 4 morts par ci, quelques morts par là, tout ça parce que ces gens n'apprécient pas, une nouvelle fois, la dernière couverture de Charlie Hebdo représentant leur prophète à tête de bite.

Et puis j'ai écouté entièrement (pas comme certains) le Pape faire cette surprenante déclaration: " Je crois que ces deux droits humains sont fondamentaux: la liberté religieuse et la liberté d'expression (...) On ne peut pas cacher une vérité aujourd'hui: chacun a le droit de pratiquer sa religion, sans offenser, librement, et nous voulons tous faire ainsi (...) On ne peut pas offenser, faire la guerre, tuer au nom de sa religion, c'est-à-dire au nom de Dieu (...) Il faut avoir cette liberté [d'expression], mais sans offenser. On ne peut pas provoquer, on ne peut pas insulter la foi des autres, on ne peut pas se moquer de la foi ! ".

Alors j'ai été interroger quelques connaissances qui ont la foi chevillée au corps, celle qui leur fait réaliser de grandes choses, cette foi, en l’occurrence catholique, qui déplace les montagnes et je leur ai demandé si elles trouvaient normal, si elles comprenaient cette colère musulmane vis à vis des caricatures de Mahomet. J'ai essayé d'imaginer ce qu'auraient pu en penser sœur Emmanuelle, sœur Térésa, Charles de Foucault, lui qui connaissait si bien les musulmans ou Simone Weil, la philosophe... Ces derniers, je ne sais pas mais j'imagine assez bien leurs réponses, sans doute la même que celles qui m'ont été faites par les personnes que j'ai questionné, elles ont toute été catégoriques: Oui, elles comprennent cette colère. Non seulement elles la comprennent mais elles la partagent que ce soit quand Mahomet est croqué ou quand c'est Le Pape ou Monseigneur Vingt-Trois qu'on sodomise en Une. Toutes ont été unanimes: quand on a la foi ancrée au plus profond de soi, quand on insulte ce que l'on a de plus sacré, quand on assassine d'un coup de crayon le sacré, oui, on est en colère. Mais toutes m'ont aussi dit: On ne peut pas comprendre cette colère si on n'a pas la foi. Aucune n'a bien évidemment justifié, encore moins minimisé les attentats et les violences, violences et morts d'hommes que rien ne peut justifier... mais oui, quand on insulte leur foi, quand on salit l'image du Christ ou de ses représentants, elles sont en colère, elles se sentent elles-mêmes insultées. Moi aussi je me suis senti insulté quand on a accroché aux murs Piss-Christ ou lorsque l'on a joué Sur le concept du visage de Dieu au théâtre du Rond-Point et en Avignon, non que je sois croyant et pratiquant, là sans doute aurais-je été en colère, mais parce que c'était une partie de mes origines chrétiennes qu'on salissait inutilement, par provocation, pour l'Art et la caricature...

Et la colère n'est jamais bonne conseillère, dit-on. Mais lorsque l'on est insulté une fois, deux fois, dix fois, lorsque l'on est d'une foi qui permet toutes les violences, lorsque l'on est d'une foi qui mêle politique, charia et fanatisme, qu'y a-t-il de surprenant à ce que des hommes tuent pour ce qu'ils ont de plus sacré ? Les catholiques l'ont fait en leur temps, le Pape l'a d'ailleurs rappelé. Les catholiques, les protestants, les orthodoxes ont depuis bien longtemps rangé les armes et c'est tant mieux, ils se sont civilisés. Les musulmans radicaux, souvent instrumentalisés par les pouvoirs en place, n'ont pas rangé les leurs.

J'écoutais ce jeune musulman français, pas 18 ans, bien mis, visiblement pas racaille de banlieue, interrogé devant un kiosque à Paris. Il disait à la journaliste que Charlie, il ne connaissait pas avant les événements mais qu'il s'était renseigné et ce qu'il en avait vu ne lui plaisait pas du tout: " On peut rire mais pas avec le prophète, c'est interdit chez nous, c'est notre foi " disait-il avec autre chose que de la gentillesse dans les yeux. Et bien c'est en l'écoutant lui que je me suis dit qu'effectivement si la liberté d'expression est fondamentale, elle est comme les autres libertés ou comme LA liberté, peut-être doit-elle s'arrêter là où commence celle des autres.

Que Charlie continue d'insulter le sacré d'autrui, c'est son choix, c'est sa liberté mais à provoquer, arrive ce qui devait arriver, on se prend violemment le retour de manivelle dans la tronche de la part de gens radicalisés. On ne joue pas impunément avec le Prophète, hélas. On ne joue pas avec les fanatiques. Que Charlie assume ses responsabilités au lieu de se proclamer en Une irresponsable. 

La fliquette de Montrouge n'était pas caricaturiste, Ahmed Merabet, Frédéric Boisseau, Franck Brinsolaro, Yohav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada ne l'étaient pas non plus. Je ne suis pas caricaturiste.

Folie passagère 2617.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

94 commentaires:

  1. J'ai l'impression que c'est comme un gros pétard, qui fait boom!, que nos dirigeants s'amusent à allumer et éteindre en permanence.
    Un jour, il n'y aura plus de mèche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: le truc est entrain de faire boum ! effectivement. Quand Valls, premier ministre se ballade a la sortie du conseil des ministres avec bien en évidence la Une de Charlie, a quoi joue-t-il ? A dire oui a la liberté d expression ou à provoquer les muzz ? La réponse nous l avons: des drapeaux brûlés et quelques morts de plus.

      Supprimer
  2. " On peut rire mais pas avec le prophète, c'est interdit chez nous, c'est notre foi "
    Entièrement d'accord avec ce jeune homme, mais il n'est pas chez lui, chez nous. Toute la problématique est là. Mais comme nos dirigeants répètent a l'envi "faites comme chez vous" forcément...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi çà me choque même si l'islam est, pour moi une religion 'absurde' mais je veux la contrer par des arguments pas des dessins provocants qui n'apportent RIEN juste de la bêtise un peu plus..
      Ces 12 pauvres morts sont le télescopages de 2 conneries : les dessins et une 'religion' primaire mais que l'on doit un minimum respecter...
      Matador

      Supprimer
    2. @Coach Berny: ah mais ce jeune homme te répondra qu il est 2eme ou 3eme génération et qu il est donc chez lui, il est français a bien précisé la journaliste. Tu réponds quoi ? Tu ne peux plus rien répondre. Et il le sait.

      @Matador: très bien vu ton histoire de télescopage; ça me va parfaitement

      Supprimer
    3. simple, je répondrais au type que les croates, les serbes et cie ont fait partie de l'empire d'autriche (puis plus tard de l'empire austro-hongrois) pendant des siècles et qu'autrefois l'afrique du nord n'était pas majoritairement peuplée d'arabos-musulmans mais de kabyles caucasiens Tout change, tout évolue, rien n'est jamais figé, n'est ce pas le discours preferé de la gauche ? Il serait temps de reprendre certains de leurs arguments a notre compte Le mouvement n'est il pas de notre coté tandis que les conservatismes, les immobilismes et les idées reçues ne seraient ils pas passé avec pertes et fracas dans le camp du "progrès" ? Pendant des siècles le tribalisme-qui existe toujours en afrique et au moyen-orient était partout la règle Puis vint les royalismes, qui eux aussi ont disparu sous nos latitudes (les monarchies constitutionnelles ne ressemblent pas vraiment aux monarchies absolues ou féodales d'autrefois) Certains ont crus que les arabes et les africains subsahariens feraient de bons français grace a notre générosité, notre humilité, notre lacheté sans borne mais non, rien n'y a fait Tout comme aux états-unis ou ni les lois de discriminations positives ni le fait d'envoyer un afro-américain au poste de Number One du pays ne sont parvenues a supprimer ni meme attenué les tensions raciales de ce pays (ferguson, trayvon martin et leurs suites) Rien n'est pire que perseverer dans l'erreur Il faudrait que les gauchistes reconnaissent qu'ils se sont trompés et a mon avis les militants les plus jeunes, ceux qui ne sont pas drogués a vie par leur "souvenir de mai" sont tout indiqués pour basculer dans notre camp tandis que les plus vieux seront envoyés au cimetière ou dans les hospices Dommage que notre jeunesse ne soit pas au moins aussi nombreuse que leur vieillesse, si c'était la cas, ce serait game over pour eux, un peu comme pour ces laicards occidentalistes arabes qui sont en train de se faire bouffer par les jeunes islamistes Je ne dis pas que c'est bien juste qu'au moins la bas, le changement, la révolution ont eu lieu et vont continuer d'avoir droit de cité, fut-ce pour le pire (tandis que chez nous la révolution le changement risquent fort d'etre anestésiés par la dépression ambiante, dépression causée en grande partie par le vieillissement de l'occident)

      Supprimer
  3. Il ne faut pas tout mélanger. S'il est interdit aux musulmans de représenter leur prophète ("leur" et non pas "le" comme le fait remarquer Didier Goux), cette interdiction ne s'applique pas aux non-musulmans. Notre liberté ne doit pas être limitée par des interdits qui ne nous concernent pas.
    Reste "l'insulte" aux religions, que ce soit le christianisme ou une autre (à différencier de l'insulte aux croyants). Caricaturer des évêques ou des imams, Jésus ou Mahomet n'est une insulte que si c'est le fait d'un chrétien ou d'un musulman.
    Devrait-on interdire et mettre à l'index les chansons de geste (ce qui affligerait le sympathique auteur de Berthe au grand pied) sous prétexte qu'on y dit pis que pendre de Mahomet et des musulmans? Bon courage aux profs de lettres qui doivent faire étudier à leurs élèves La chanson de Roland ou le cycle de Guillaume d'Orange!
    Au cours de mes lointaines années de catéchisme, on me disait pis que pendre des autres religions (il paraît que ça ne se fait plus: front commun des religieux de tous poils contre les athées) et on n'entendait pas de protestations de la part des musulmans qui -de leur côté- ne se privaient pas de nous rendre la pareille sans aller pour autant brûler des centres culturels ou assassiner des journalistes .
    Les athées, mécréants, agnostiques et autre laïcs ont, eux aussi, le droit d'être en colère contre cette religiosité qui nous envahit mais, eux, réagissent avec des caricatures et non avec des Kalachnikov.
    Le monde a bien changé depuis le temps où des galopins criaient "Croa, croa" au passage des curés sans que les cathos se sentent insulté dans leur foi. Une foi qui, pour d'autres qu'eux n'est qu'un ramassis de fariboles ridicules et les religieux des illuminés ou des hypocrites. Fasse le ciel qu'ils gardent le droit de le dire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais pour le moins respecter le sens du Sacré , ce qui fait que nous nous distinguons des animaux; le Sacré transcendent l'homme et l'empêche de le réduire à une simple mécanique biologique et hasardeuse..
      De très nombreux scientifiques ont eu pour le moins un penchant ou une intuition pour une explication dépassant le simple darwinisme....( Einstein entre autres).
      Le sacré doit être intouchable; le Sacré, c'est la Nature, les enfants, Dieu (pour ceux qui y croient et à qui on doit le respect), sa mère, son père, le Sacré est ce qui fait de nous des hommes...
      Le Sacré et le religieux est concomittent à toutes les civilisations, il cimente les groupes et les structure.
      Voir un dessin de prêtre avec un crucifix dans le cul (CH), çà apporte quoi?
      Rien, juste de la connerie à l'état pur; contrer la religion se fait par les idées constructives.....
      Mais je me demande ce qu'un athée peut comprendre la notion de sacré, c'est tout le problème...
      Matador

      Supprimer
    2. mon pauvre ami ,si vous pensez qu'on étudie encore les chansons de geste dans les collèges et lycées vronzais , c'est que vous avez loupé plusieurs épisodes

      Supprimer
    3. @ Anonyme: ne mélangeons pas le sacré et le transcendant. Pour un athée, il peut y avoir des personnes ou des idées "sacrées" en ce sens qu'il y tient tout particulièrement et les défendra peut-être au péril de sa vie (ils y a aussi des "sacré nom d'un chien"), mais puisqu'il nie la transcendance (jusqu'à preuve du contraire), tout ce qui en découle, si c'est sacré "au sens d'inclus dans une religion", ne le concerne pas.
      @ kobus van kleef: on ne les étudie plus? Tant pis pour eux!

      Supprimer
    4. @Pangloss: à quoi tiens tu le plus ? qu'est-ce qui par dessus tout est cher a ton cœur et a tes tripes ? Si tant est que quelque chose ou quelqu un soit sacré pour toi, une fois que tu as cerné le truc, si 1, 2, 10 fois, on te dit que cette chose ou cette personne c'est de la merde, qu on la représente sodomisée ou ridiculisée; aimeras-tu ? N'auras-tu pas envie d en découdre ? Avec les mots, puis, quand tu verras que rien ne cesse, avec les poings ?

      Et si je met une majuscule au Prophète, c'est parce que je me mets une seconde, juste une, à leur place, ils n en ont qu un , il est majuscule !

      @Kobus, et matador et pangloss: je vous laisse discuter ensemble, c'est pas mal a suivre :)

      Supprimer
    5. à PANGLOSS
      Je pense qu'au final, tu es solipsiste, que tu penses que le monde tourne autour de toi, sauf que tu vis EN SOCIETE et que sur cette base , il y a des règles basiques à respecter...
      Matador

      Supprimer
  4. Excellent billet !
    Comme toi, j'ai pris du recul avec la religion de mes aïeux mais je n'accepte pas qu'on insulte des millions de croyants, qu'ils soient chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes ou je ne sais quoi. C'est juste une question du respect de l'autre, du moment qu'il ne me jette pas sa religion à la figure dès que je sors de chez moi
    .
    Des laïcards trotskystes, qui se font enterrer au son de l'Internationale et encenser par tout ce qui compte chez les communistes et les bobogauchos, jettent de l'huile sur le feu sous le fumeux prétexte de la liberté d'expression qui ne concerne qu'une seule forme d'expression, celle de la pensée de gauche (n'est-ce pas Zemmour ? N'est-ce pas Tesson ?), et Pépère se goberge :
    "En France, nous respectons toutes les religions, c'est la laïcité".
    Quand on encense un torchon comme Charlie Hebdo et qu'on en fait le symbole de l'exception culturelle française à travers le monde, il ne faudra pas s'étonner que la colère des musulmans ici et ailleurs s'amplifie et cause la mort d'innocents qui sont en première ligne.
    Encore des dommages collatéraux mais Charlie est édité à 7 millions d'exemplaires et se goinfre de subventions, c'est le principal, n'est-ce pas Pépère ?
    Et s'il y a d'autres attentats en France, directement liés aux unes de Charlie MacDo, ils feront quoi ? Une deuxième marche ? Et ils éditeront 15 millions d'exemplaires ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: merci ! Charlie joue avec le feu depuis des années. Ils ont reçu plusieurs avertissements, n'en ont pas tenus compte sous prétexte que l on peut tout dire, rire de tout,se moquer de tout, et Pan ! ceux qui les menaçaient sont passés a l'acte. Alors les encenser , non, désolé. regretter leurs morts oui, bien sur, s'insurger contre ces fanatiques, oui aussi, mais quand on joue avec le feu, faut pas s 'étonner hélas de se brûler.
      Que nos autorités en rajoutent comme Valls sortant du conseil des ministres avec ostensiblement Charlie à la main, il ne faut pas s étonner que le monde musulmans enflamme.
      La liberté d expression, oui, avant tout, mais il faut s en méfier quand on a en face de soi des fanatiques ou de simples croyants qui en ont marre d être insultés.
      Je crois que c'est Finkielkraut qui avait une excellente reflexion sur le respect: le respect, c'est prendre l autre pour ce qu il est avec ses qualités et ses défauts, surtout avec ses défauts. Charlie l a oublié, il a payé.

      Supprimer
    2. en fait les journaleux de charpie abdo ont,une fois de plus projetté leurs désirs/fantasmes et stéréotypes sur les autres
      l'immigri ,le misilmon devait être comme eusses , digne , ouvert , plein d'humour ,paisible , un peu éclectique ( j'ai entrelu un billet de blog d'un zentriste s'intitulant "j'ai rencontré des soufis à la manif de dimanche" , t'as rencontré des soufis? grand bien te fasse ) et surtout , surtout , qui joue si bien de la zolie musik
      bien au contraire , le catho , ou le béret-baguette , c'est le prototype du beauf à cabu , c'est la machoire en tiroir caisse de l'adjupette kronenbourg ,c'est "la fille-mère enceinte avortée dans l'église et le trou du cul des pédés bouché au plâtre" ( lu dans "je bois, je fume et je vous emmerde" du professeur choron paru dans les 90)
      hé bien, à la réflexion, dans le monde réel, c'est pas tout à fait comme ça
      c'est même totalement l'inverse
      j'avoue que je serais un lecteur de gauche , ça me désarçonnerait
      pour le moins, hein

      Supprimer
  5. Je crois que blasphème profond de l'incroyant est offenser scienmment la Foi des croyants et comme je ne suis pas trop bon je ne pardonne pas mais Dieu me pardonnera lui
    Et pourtant je déteste l'invasion muz de mon pays

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerofr: c'est assez bien dit. Offenser sciemment le croyant, c'est ni plus ni moins de la provocation inutile.

      Supprimer
  6. Sur Europe 1 : Un témoin des scènes de violences au Niger, restaurateur il me semble, traite les manifestants nigériens d'"ILLETRES". A quand un dépôt de plainte du MRAP, de la LICRA du CRAN pour racisme ????.
    En attendant continuons à jeter de l'huile à pleines louches sur le feu.
    Quand je vois par ailleurs la photo de la manif de dimanche avant la déglinguée guadeloupéenne et les autres rigolards derrière je me demande si c'est un fake ou pas. La mort de 17 personnes les fait rire.
    Clarisse, Ahmed, Frédéric, Franck, Yohav, Yohan, Philippe et François-Michel, pardonnez leur car ces zélites ne savent pas ce qu'elles font.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un dragon : je crois surtout que ces z 'élites sont totalement dépassées par ce qui se passe, et pourtant des voix, de partout, depuis des années préviennent. du simple bloguer au philosophe ou au chroniqueur. ils n ont pas été écoutés, ils ont été traités de tous les noms et pourtant elles avaient sans doute raison: on ne peut pas confondre assimilation et intégration comme on ne peut pas confondre liberté d expression et droit de se foutre du monde en permanence.

      Supprimer
  7. Alors, non seulement vous remettez ça avec LE prophète, mais voilà que vous lui collez un P majuscule, à c't'heure ! Vous ne vous seriez pas converti en secret, par hasard ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Didier Goux: converti ? quelle horreur ! Non, non, non ! Le Prophète avec majuscules, c'est pour mettre en évidence l importance que cet "homme " a pour ces gens là. Mais vous l aviez compris, j imagine.

      Supprimer
  8. Il semble, à te lire, mon cher Corto, que les Charlie et les islamistes soient aussi peu vivrensemblo-compatibles que l'huile et le vinaigre sont miscibles (pour reprendre une récente comparaison lue ici ;-)) -sauf à créer une émulsion avec de la moutarde, par exemple.

    La romaine -ou scarole, ou l'endive, la mâche la laitue, ne soyons pas spécistes- elle s'en fout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: biens sur qu ils ne sont pas miscibles, pis, il y a d un coté des "pacifistes " à la petite semaine et de l autre des fanatiques pour qui le sacré passe avant tout.

      Supprimer
  9. La liberté s'arrête là où commence celle des autres dit l'adage, c'est vrai, et au nom de quoi allons nous mettre de l'huile sur le feu, au nom de quel droit allons nous provoquer tous ces pays ? des morts, il y en a encore et il y en aura d'autres, tout ça parce qu'une poignée de rigolos ont décidé de faire quelques dessins pour en retirer un maximum de fric, c'est ça le but et ceux qui croient que c'est pour faire respecter leur sacro sainte liberté d'expression sont soit des gogos soit se colle le doigt dans l’œil ,Charlie fait sa pelote et c'est tout c'est bon là, arrêtez vos conneries ! vous allez déclencher d'autres bestialités ! et que nos connards de politiques arrêtent aussi de jouer les Cassandre
    Quand à se faire enterrer au son de l'internationale le poing en l'air , combien de millions de morts chez les communistes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mot pour mot je plussoie.

      Supprimer
    2. @Boutfil: ce journal était moribond mais continuait a provoquer . D'un coté une poignée de caricaturistes,de l autre des dizaines de millions de croyants qu il ne faut pas chatouiller trop longtemps. résultat ? Strike: 12 quilles dégommées dont des collatéraux qui n avaient rien demandé ni insulté, ni provoqué personne.

      Nos politiques ? une fois que tu as vu Taubira se marrer a la manif ou Valls arborer Charlie sur le perron de l Elysée, t as compris qu il s étaient à la ramasse .

      Supprimer
  10. Des homélies sans vie bredouillées par des prêtres le nez rivé à leurs notes, voilà qui insulte ma foi chrétienne plus sûrement que n'importe quelle caricature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez raison, un crucifix dans le cul d un prêtre , c est tout a fait normal...vous vous rendez compte de ce que vous dites ou pas ...quant a votre foi, permettez moi de douter de sa valeur...
      matador

      Supprimer
    2. @matador, Permettez vous. Je ne vois pas bien ou est le scandale à ne pas se sentir offensé par des dessins de militants anars à destination de quelques autres militants anars. Le jour où je ce sera le cas, je commencerai sérieusement à douter de la "valeur " de ma foi...ou à songer à la conversion.

      Supprimer
    3. à Cyril
      le problème n'est pas qui a réalisé le dessin et pour qui il a été fait, juste que c'est choquant en soi....
      La foi implique un sens minimum de la chose sacrée et une indignation minimum même relative...
      Quelqu'un qui a vraiment la foi, respecte un minimum celles des autres, ar le fondemenr des religons à un socle commun....D'ou l' oeucuménisme...
      Matador

      Supprimer
  11. Je ne vous suis pas tout à fait sur ce coup là...
    Si l'on doit respecter tous les croyants, les interdits des religions ne concernent que ceux qui pratiquent ces religions...ou alors il faut réintroduire le délit de blasphème pour tous...je ne crois pas ce soit la solution...
    Charlie hebdo était vulgaire et je comprends que les croyants se sentent insultés mais se montrer plus intelligents qu'eux serait de les ignorer...."la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe"...
    Ne profitons pas de toute cette émotion pour restreindre encore ce que l'on peut dire...la prochaine fois ce sera sur quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: oui sauf quand tu as affaire a une religion qui n'est pas connue pour sa grande tolérance. Il ne s'agit pas dans mon esprit de restreindre encore ce que l on peut dire, il s agit juste de faire attention à ce que l on dit quand on a en face de soi des fous d 'Allah.
      Le (presque) plus important dans mon billet étant la fin: que Charlie prenne ses responsabilités et qu il évite les dégâts collatéraux: La fliquette n'était pas caricaturiste...

      Supprimer
    2. @nana: Je suis d'accord. Charlie Hebdo au final n'était pas grand chose, même une imposture. Paradoxalement, l'Islam peut gagner beaucoup dans cette affaire...

      Amike

      Supprimer
    3. c'est pas "une religion connue pour sa grande tolérance"
      c'est,qu'à l'évidence 'les pratiquants sont un peu obtus , enfin , c'est l'impression qu'ils donnent ,non?
      ce matin , sur vronze cul , ramoline fourest , chroniqueuse d'exception, a prétendu que ce n'était qu'une infime minorité qui en vronze et dans quelques pays zislamiques nous vérolaient l'existence
      elle n'en a pas tiré les conclusions ( on pouvait s'y attendre,non?) à savoir , puisqu'ils sont une infime minorité et qu'on les connait , on peut leur montrer le caniveau

      Supprimer
  12. Avis entièrement partagé! Maxime

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @maxime: partagé avec qui ? avec mon billet ou avec nana ci-dessus ? :)

      Supprimer
  13. Je me faisais exactement cette même réflexion avant de lire ce questionnement sur la différence entre la dérision et l'insulte.Charlie hebdo est à l'image d'une certaine gauche qui adore "bouffer du curé" et tout ce qui touche à la foi car, n'ayant ni dieu ni maître, la porte est ouverte à toutes les dérives. Mais, voilà, la foi ne s'impose pas, elle se vit si possible par l'exemple. Les Chrétiens ont fait leur aggiornamento, il serait bon que les Musulmans fassent de même, cela permettrait de débattre.
    Mais la religion qui convient à nos gouvernants, c'est la laïcité, celle qui permet de renier nos origines alors qu'elle pourrait être un pont entre les différentes croyances des uns et des autres.
    Qu'avons-nous à opposer aux barbares ? L'insulte est une forme de mépris et de ce fait, je n'approuve pas la Une de Charlie hebdo ni le discours de Luz aux obsèques de Charb.
    Les propos du Pape étaient très clairs. Il serait judicieux que les Musulmans aient également un Guide Spirituel qui neutraliseraient ces violences exacerbées.
    J'ai lu à ce sujet de bons articles notamment le texte de Abdennour Bidar :
    http://blog.oratoiredulouvre.fr/2014/10/tres-profonde-lettre-ouverte-au--monde-musulman-du-philosophe-musulman-abdennour-bidar/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je veux corriger ma faute d'orthographe:
      "Un guide Spirituel qui neutraliserait ces violences exacerbées "

      Supprimer
    2. @Idel: j adhères totalement et en ai déjà parlé, le problème de l Islam c'est qu il n a pas de "chef suprême ", d'autorité " infaillible", dès lors, il y a autant de chefs que d indiens chez les muzz et autant de dérives, chacune pensant avoir prédominance sur l autre. les cathos en ont fini avec tout cela. ils vivent en paix. les muzz ont le voit tous les jours ne sont même pas en paix avec eux-mêmes et c'est à celui qui prendra le pouvoir sur l autre. Ils ont par contre un point commun: ils ne supportent pas qu on insulte leur religion, leur prohète, alors quand quelques scribouillards parisiens les caricaturent sans arrêt, ils en font leur affaire.

      Supprimer
  14. "Comprendre", c'est le premier symptôme du syndrome de Stockholm.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce syndrome se maitrise.
      J'ai des collègues qui ont vécu des situations où le quotidien était bourrage de crane et larmes de compassion.
      Ils ne sont pas revenus convaincus pour autant.
      J'aimerai lire le débriefing de tous ceux qui ont été libérés après des années en situation d'otages et pas qu'entre les mains des zélateurs du prophète.

      Supprimer
  15. Pendant qu'on se met la rate au court-bouillon sur la pertinence de défendre ou non la liberté d'expression, le généralissime Hollande se tape sur le ventre. Sauf erreur de ma part, c est lui qui tire son épingle du jeux.

    RépondreSupprimer
  16. Très bon billet Corto. Déclencher une guerre par des dessins, c'est idiot. "On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde". Qui est le plus intransigeant? Celui qui veut publier ses cochonneries, ou celui qui exige un certain respect? Et il ne s' agit pas de dissidents voulant proclamer des vérités. En plus, se venger de Charlie hebdo en brûlant des églises, il y a la une triste ironie, qui n'est comprise que chez nous, et certainement pas là-bas. Ce n'est pas à la France d'apprendre aux peuples d'autres pays la tolérance voltairienne. Je ne tolère pas les gens qui ne tolère pas l'intolérance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GKC: C'est d autant plus idiot quand on a en face des fanatiques prêts a tout et bien souvent manipulés.

      Supprimer
  17. Que Charlie continue d'insulter le sacré d'autrui, c'est son choix, c'est sa liberté mais à provoquer, arrive ce qui devait arriver, on se prend violemment le retour de manivelle dans la tronche de la part de gens radicalisés.

    Je ne suis pas d'accord.
    Je ne suis pas d'accord avec vous, avec le Pape, avec les imams* (*dont la présence en France reste et restera pour moi une anomalie). Charlie Hebdo fait bien ce qu'il veut et le lit qui veut ; Dieudonné itou : vont à ces spectacles ceux qui veulent et ceux qui aiment. La liberté d'expression ne se mesure pas. Qui s'autorise le droit de mesurer ?
    A propos de mesure, mesure-t-on à quel point nos libertés se réduisent à peau de chagrin ? Quelles vont encore se réduire demain ? Que voulons-nous ? La Corée du Nord ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fredi M: il ne s agit pas de mesurer ou de limiter la liberté d expression, ce n'est pas mon propos. ce que je dis c'est qu'il faut faire attention car tout le monde n'est pas forcément capable de comprendre et d accepter ce qui pour les uns est caricatures pour d autres insultes. Quand on t insulte, tu réponds par le mépris ou par le coup de poing, c'est "réactif", c'est ce que dit le Pape. Là où ça coince c'est quand au lieu du coup de poing tu tombes sur quelqu un qui zigouille. Les gars de Charlie sont tombés sur plus cons qu eux, des gens qui n en ont strictement rien à faire de nos grands principes de liberté. C'est pour cela que je dis qu il faut faire attention, surtout quand cette liberté d'expression génère des dégâts collatéraux.

      Supprimer
    2. @Fredi M.
      "Charlie Hebdo fait bien ce qu'il veut et le lit qui veut" : eh non, justement : ne le lit pas qui veut, car ce qui a fait sa notoriété, ce sont ses "Une", celles qu'on se prend en pleine poire dès qu'on passe devant un kiosque à journaux... et je vous assure qu'il m'a vraiment fallu souvent serrer les dents devant un certain nombre de celles-ci... et je ne pense vraiment pas que les musulmans "voulaient" voir la tête de Mahomet en forme de bite, or on leur a imposé ça à 7 millions d'exemplaires, en se gargarisant d'esprit français, de leçon de tolérance et de liberté d'expression....
      Et les mêmes hurlent à l'islamophobie derrière Tesson ou d'autres...

      Supprimer
  18. Qu'attend effectivement "triple buse notre grand timonier" pour rappeler ou plutôt apprendre au nigériens que Charlie Hebdo les a déjà devancé dans l'incendie des églises, surtout des églises.
    Hollande peut se féliciter d'avoir à sa disposition deux grands corps régaliens : l’armée et le désormais binôme police/gendarmerie pour lui permettre de gagner 10 points dans les sondages.
    Pensées à mes frères d'armes engagés pour faire face aux retombées des conneries de nihilistes indécrottables.
    Je ne serai jamais Charlie et toute sa clique et mieux : Je les emmerde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon: j imagine que Président ne se satisfait certainement pas de ces morts, mais comme tout bon politique, il doit se dire qu'à toute chose malheur est bon...

      Supprimer
  19. eh bien... pour une fois Corto, je vais etre en désaccord complet avec toi et la quasi totalité des commentaires... déja, a la base le postulat qu'on tente de nous faire avaler depuis la mort des "charlie" selon lequel les tueurs auraient agit contre la liberté d'expression est totalement faux , ils l'ont d'ailleurs clamé et revendiqué, ils ont agit pour "venger" leur "prophète" j'aimerais d'ailleurs que les journaleux et autres arretent de nous mettre du "prophète" a toutes les sauces... est ce qu'on les entends appeller Jésus, le "messie" ? non, Mahomet est suffisant, point barre, ici commence déja la dhimmitude... donc, comme je le disais ces tueurs ont agit dans un but bien preçis, Charlie aurait pu continuer a caricaturer les chrétiens, le pape, les juifs, Jésus, Marie et autres jamais ces "djihadistes...) ne seraient intervenus, ce n'est donc pas la liberté d'expression qui les choquaient, mais le fait que LEUR prophète ait été "blasphémé", ca va mieux en le disant clairement...c'est d'ailleurs le cas pour toutes les manifs qui ont lieux en ce moment un petit peu partout, il ne faut pas je crois inverser la charge, ceux qui tuent, ce sont ceux qui se servent de leurs armes, pas ceux qui font des dessins, les victimes ne sont pas des coupables ou alors il va falloir s'habituer a fermer sa gueule pour tout et nimporte quoi, j'ai été "choqué" par beaucoup de choses dans ma vie si j'avais du flinguer tout ceux qui m'ont fait du mal, j'aurais décimé l'équivalent d'une petite ville... ;-)) les gens qui prétendent venger un prophète ou un dieu doivent avoir une bien piètre opinion de leurs "divinités" dont entre parenthèse, on passe notre temps a entendre qu'elles sont en général de "miséricorde" si elles existent nuls doutes qu'elles "règleront " leurs comptes elles meme...( ou pas d'ailleurs si elles pardonnent...) perso je penses que la déclaration du pape est une belle connerie car elle sera prise par la population musulmane comme un signe de soumission et on a encore plus de mourron a se faire...il faut bien comprendre que l'islam n'est tolérant que lorsque il est en position de faiblesse, le moindre recul équivaut pour eux a une conquete, il est impératif de ne jamais, jamais l'oublier, on en a l'exemple flagrant en France et en Europe depuis près de 30 ans mais des gens ne l'ont encore pas compris et sont meme pres a baisser encore plus leurs frocs, ahurissant... bref, encore une fois, je peus etre profondément choqué par une caricature, jamais il ne me viendrait a l'idée de flinguer le dessinateur... un croyant s'il était en cohérence avec lui meme ferait de meme...enfin, pour résumer, j'ai beaucoup aimé une "caricature" parue dans un journal américain, pour illustrer cet état de fait, la légende dit: voici un dessin culturellement, religieusement, ethniquement, sexuellement et politiquement correct... le dessin? une page blanche...mais si des gens sont prets a accepter ca au nom de leurs "idéaux" alors...proclamons officiellement que la France est un état musulman, on seras tous beaucoup plus libres... ceci dit, amitiées a tous, ;-) ce n'est que mon humble point de vue, j'attends les volées de bois vert ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tonton: Pas tout a fait d accord: c'est parce qu ils jugeaient que la liberté d expression primait sur tout que les Charlie dessinaient tout ce qu ils voulaient sans entrave. A ce titre, ils s en sont pris au Prophète ( majuscule et emploi du mot pour bien montrer l importance que Mahomet revêt pour les muzz, pas par dhimitude). Et là, les Charlie sont tombés sur un os: sur des gens pour qui la liberté d expression ne doit pas tout permettre, Ces tarés de Dieu avaient prévenu, maintes fois, ils sont passés à l action et on massacrés tout le monde. C'est en ce sens que je dis qu il faut faire attention avec la liberté d expression: elle peut choquer et quand elle choque chez des gens allumés de la touffe on voit ce que cela donne: ils ventilent façon puzzle. et tant pis pour comme dit plus haut les dommages collatéraux.
      La liberté d expression ne doit pas permettre à ceux qui l utilisent a fond comme les Charlie de s'exempter de certaines responsabilités.

      Supprimer
    2. Pas du tout d'accord avec vous, une fois n'est pas coutume. Ne pas oublier que CH n'a commencé à caricaturer les muzz et Mahomet qu'après le début de la vague de terreur et d'attentats islamiques du début des années 2000. Ils avaient le droit, me semble-t-il, d'"interroger" cette religion sur la base des faits tangibles qui s'accumulaient. Si les muzz ne veulent pas être critiqués, qu'ils commencent par se remettre un peu en question. Ne pas oublier non plus que c'est l'extrémisme qui était condamné dans les célèbres Unes de CH (par ex Mahomet se cachant les yeux et disant c'est difficile d'être aimé par des cons).

      Supprimer
  20. Ok avec notre hôte ET avec tonton flingueur. La liberté d'expression est devenue tellement sélective ici qu'il faudrait d'urgence lui trouver une autre appellation un peu plus longue à énoncer: "liberté de casser du juif ou du chrétien ou du bourgeois ou de l'ancien combattant ou du réac ou de l'anti-progressiste ou tout, sauf de l'islamiste"
    L'idéologie anti-religieuse des défunts Charlies les avaient portés vers un sectarisme au moins aussi débile que tous les autres réunis. Le deuil les a menés vers de nouvelles provocs qui ont encore généré d'autres morts.
    Ils n'ont jamais su exprimer des arguments audibles et rationnels, leur mode d'expression n'avait aucune chance de faire entendre raison à des excités frapadingues et incultes, ils persistent en mettant en danger des millions de Français, en France et dans le monde, ils sont devenus des intégristes capables de générer autant de dégâts que les autres. CCLM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @CCLM: C'est ce que je leur reproche aux Charlie. Depuis des lustres ils se sont donnés l image de caricaturistes impitoyables, avec la bénédiction de tous les accros a la liberté d expression . Ils avaient eux le droit de dessiner que Mahomet ou le Pape sont des enculés, tant pis si ça choque: liberté ! Tant pis pour les dégats: 17 morts.

      Si maintenant pour me faire plaisir, moi qui ne sais pas dessiner, j 'écris que Mahomet est un enculé et décris la scène avec jubilation ; que m arrivera-t-il ?... je le sais pertinemment alors je ne le fais pas parce que je ne suis pas assez maso et que je sais qu en face, il y a des fous furieux: des islamistes radicaux qui chercheront à me descendre et des censeurs bien de chez nous qui voudront me conduire au tribunal.

      Supprimer
  21. Je doute que nos politiciens et journalistes auraient fait la même remarque" cepapareil" ou " padamalgam" si les assassins avaient des chrétiens. Nous aurions eu le droit à des diatribes violentes envers l'Eglise catholique. Rappelons nous les critiquesclors de l'exposition du "pisschrist"; je pense que les deux tueurs avaient une mission, ils l'ont effectuée, après leur action ils n'ont plus tué d'Innocent, ni l' homme au chien, ni le gérant de la papeterie. Si les victimes avaient été des personnes simples, il n'y aurait pas eu de manifestations, Merah avait assassiné 7 hommes et enfants où furent les cris et les gémissements, les français ne portèrent de pancarte "je suis Abel"; ou celui de la petite fille de 3 ans morte d'une en pleine tête à bout touchant.
    Les crayonneurs de journal ont été tues, triste pour les proches mais pour les autres journalistes et politiques, leurs vies avaient plus de valeurs que des gens comme vous et moi.
    Ces derniers ont fourni aux musulmans une raison de plus de massacrer les mécréants qui vivent parmi eux en Dar Le Islam, nous avons devant nos yeux un avant goût de ce que pourrait être notre futur si nous laissons nos élites continuaient à nous vendre aux plus offrants.

    "Au nom de Dieu le puissant, le miséricordieux"; c'était une phrase que les preneurs d'otages libanais pour annoncer la mort d'un de ces otages. Nous devrions l'apprendre par coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: je plusoies intégralement. Les indignations à géométrie variable, selon que tu sois caricaturiste-journaliste ou simple jeune fille juive assassinés, ça va 5 minutes !

      Supprimer
  22. Après vérification, la phrase exacte appelée "Basmala" serait : " Au nom de Dieu clément et miséricordieux" ; il s'agirait du premier verset du Coran selon certains docteurs en foi musulmane, pour d'autres doit être prononcé avant chaque sourate.

    RépondreSupprimer
  23. je ne crois pas que ma liberté s'arrête où commence l'hégémonie d'autrui...
    (pour ce qui est des caricaturistes - notez j'ai failli écrire carica-touristes - les yezidis, les chretiens d'orient, ceux d'afrique ne sont pas des caricaturistes... pourtant...)

    yan nemo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Yan Nemo: il ne s agit pas de limiter la liberté là ou commence l hégémonie d autrui, il s agit juste de faire attention, dans ce monde de fous, à ce que l on dit, fait ou dessine

      Supprimer
  24. A la base, le Dieu de Mahomet, le même que celui que Moïse rencontre sur la montagne au pays de Madian est une divinité vindicative et guerrière à l'usage de tribus nomades qui se querellaient sans arrêt pour le contrôle des points d'eau et des pâturages. Au niveau de compréhension des trépanés du bulbe qui ont commis les attentats de la semaine dernière, Le djihad est consubstantiel de l'Islam, Si Charlie hebdo n'avait pas existé, ils auraient trouvé une autre cible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Raymond Crespo: ces trépanés du bulbe s en prendront à tous ceux qui ne les respecterons pas, c'est aussi simple que cela.

      Supprimer
    2. Dans un contexte de surpopulation et de guerres pour les ressources (d'où mon allusion aux querelles pour les pâturages), les djihadistes conquérants s'en prendront à tous ceux, à terme, qui ne veulent pas subir leur domination. Les monstre nazis étaient moins hypocrites et ne se dissimulaient derrière la religion pour parler d'espace vital et d'éliminer ou de soumettre les untermenschens (ici les infidèles). J'imagine que les yazidis et les chrétiens d'Irak ou du Nigéria, très pieux, respectaient la religion musulmane

      Supprimer
  25. Je pense, mon cher Corto, qu'il n'y a pas lieu de discuter ou disputer, puisque Luc Ferry affirme : "Comme le communisme, qui fit du reste bien plus de morts, le fondamentalisme finira par se dissoudre dans la démocratie."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Curieux homme que ce Ferry: il dit autant de choses bien que des idioties.

      Supprimer
  26. "Shocking" : la semaine dernière on a failli voir en direct sur Skynews, une érection de la Une de Charlie manipulée par les mains expertes de Caroline Fourest !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @rlwdb: la pauvre caroline qui a été censurée par Skynews, voila de quoi la faire mousser, la conne.

      Supprimer
    2. "mousser" ou "mouiller" ?

      Supprimer
  27. Fredi M: "CH fait ce qu'il veut"
    Corto: "qu'ils prennent leurs responsabilités"

    CH avait 3 possibilités après les attaques de son propre camp :
    - se soumettre et mettre une limite à leurs caricatures (mais fini les dessins anti cathos juteux)
    - se rebeller et défendre une liberté d'expression absolue (mais défendre Minute)
    - continuer comme avant (voir la vidéo de Siné en 2010 sur l'atmosphère Charlie Hebdo)

    Au final, CH est un détail dans cette affaire. Le gouvernement va rendre la république plus compatible à l'islam que l'inverse pour le vivrensemble. Une loi du blasphème est tout à fait envisageable et elle sera plus favorable aux musulmans qu'aux chrétiens : quand on critiquera la charia, ils répondront blasphème religieux !

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: "Le gouvernement va rendre la république plus compatible à l'islam..." Si on est d accord avec le fait que France2 est une télé d'Etat, il fallait regarder ce midi pour s'en persuader !

      Supprimer
  28. bonjour corto
    d'accord avec vous : il est stupide d'importer des millions de musulmans ... pour leur dire qu'on a le droit de les insulter en suite.
    Un petit point sémantique cependant, vous dites :
    "Les catholiques, les protestants, les orthodoxes ont depuis bien longtemps rangé les armes et c'est tant mieux, ils se sont civilisés"
    Vous avez bien fait de mettre civilisé en italique ;car "ranger les armes" fait de vous un pacifié mais aussi éventuellement un futur conquis.
    En ce sens, la pacification rigoureuse que nous connaissons et plutôt synonyme de FIN de civilisation que de civilisation

    cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Si vis pacem, para bellum"

      I-téléphobe

      Supprimer
    2. @Jmespe: d où mes italiques que tu as judicieusement remarqué parce que si il y a bien un truc qui prouve nots racines chrétiennes c'est cette faculté que nous avons à tendre l autre joue! :)

      Supprimer
  29. Bravo, j'adhère totalement.
    Pour tout dire, l'attentat à la liberté d'expression c'est quand on vire Zemmour
    parce qu'il écrit des choses qui sont contraires à la pensée obligatoire.
    Ce que fait Charlie Hebdo relève juste de l'insulte grossière.
    Bon Dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin, le tout copieusement arrosé de provocation inutile

      Supprimer
  30. Bouffer du curé, c'est laïque
    Bouffer de l'imam, c'est islamophobe

    RépondreSupprimer
  31. « Les gens exigent la liberté d’expression pour compenser la liberté de pensée qu’ils préfèrent éviter. »
    de Sören Kierkegaard


    I-téléphobe

    RépondreSupprimer
  32. Tu es sûr que les gars de Charlie Hebdo s'estiment irresponsables?
    A mon sens, quiconque dans ce pays devrait avoir le droit d'écrire et de dire ce qui lui plaît. Si les politiques commencent à décréter que ceci est permis, mais cela interdit en fonction de leurs humeurs, leur sensibilité ou leurs choix électoraux, tout devient indéchiffrable. C'est exactement ce qui se passe depuis 20 ans.
    Que ceux qui n'apprécient pas tel ou tel journal ne le lisent donc pas. Que ceux qui n'approuvent pas tel ou tel propos ferment leurs oreilles ou expriment leur désaccord en toute liberté. Quant aux musulmans qui défendent "leur" prophète avec l'aplomb qu'on leur connaît, qu'ils n'oublient pas que leurs parents ou grands-parents sont venus ici pour travailler et être en paix. Pas pour exporter l'intolérance ou l'obscurantisme. L'éducation nationale porte une très lourde responsabilité dans la montée de cette dérive extrêmiste (lire à ce propos le terrible témoignage de cette enseignante de ZEP, publié dans Le Point: "chronique d'une radicalisation quotidienne". Le lien ne veut pas s'afficher. ) et les politiques avec elle.
    Je refuse de prendre en compte les sensibilités des uns ou des autres, sous peine de devoir bientôt me soumettre à l'arbitraire des sensibilités des uns ou des autres et à la censure pure et simple.

    Ceci étant dit: bisous et à une prochaine galette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LO: qu'ils ne le lisent pas... écris-tu. ça me fait penser au plug anal de la place Vendôme ! Beaucoup, énormément de gens ne savaient pas au départ de quoi il s 'agissait. fallait-il pour autant les laisser dans l ignorance et ne pas leur dire de quoi il retournait ? Il y aura toujours quelqu un pour dire aux muzz ce qui se dessine dans Charlie Hebdo.

      Pour ce qui est de l irresponsabilité, c'est Luz lui-même qui le répétait encore dernièrement, je cite de mémoire: "notre boulot n'est pas d etre responsable, mais de dessiner, nous revendiquons notre irresponsabilité"
      Enfin, je ne dis pas qu il faille restreindre la liberté d expression, pas le genre de la maison, mais qu il faut faire attention à ce que l on dit et fait.
      Bisous Lo ( a Vlad aussi )

      Supprimer
    2. Salut Corto, je m'immisce furtivement dans les commentaires. Charlie Hebdo en bon journal anar, est irresponsable, assurément. Sans me prosterner devant leurs provocations, je les préfère de loin à l'islamisme qui tue. Charlie ne tue pas, il dérange et provoque. Se taire c'est céder aux tarés enturbannés. Maus la soumission est en route, en ce moment même des voilés accompagnés des antifas manifestent avec l'aval des autorités contre... Le racisme ! Arborant drapeaux tunisiens, marocains, algérien... L'unité nationale selon Hollande. Même jour, même date, une manif contre l'islamisme en France est refusée. Tu as donc là une preuve flagrante que nos droits élémentaires sont sacrifiés sur l'autel de la république. Alors, quitte à en crever, ne lâchons rien , même nos anars provocateurs.

      Supprimer
    3. Anars, je ne pense pas mais provocateurs certainement mais pour l'instant ces irresponsables pour rester correct sont bien à l'abri et adulés d'une gauche bien pensante. Je ne me sens aucun atome crochu avec gens là.
      Quant aux politiciens et autres journzlistes , ils n'ont jamais pleurer les milliers de chrétiens ou yezedis massacrés par les musulmans qui lisent le même saint coran que nos musulmans vivant en cette terre chrétienne.

      Supprimer
  33. En ce qui concerne la liberté d'expression, si CH avait mis ses caricatures en pages intérieures, nous n'en serions pas là. Ceux qui vituperent contre des insultes ou contenus offensants ne seraient pas obligés de les lire. La censure ne devrait pas s' appliquer sur des supports qu'il faut aller chercher pour les parcourir (les personnes religieuses qui lisent CH sont ou maso, ou d'un niveau de recul hors de ma compréhension)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @GKC: Lis mon com ci dessus à Lo. Il y aura toujours quelqu un pour dire aux muzz ( ou aux chrétiens) ce qu il y a dans Charlie. Crois tu par exemple que les sauvages nigériens qui brulent tout à cause de Charlie ont lu Charlie ? Crois tu que les 4 millions de gens qui défilaient à paris avaient tous lu Charlie?

      Supprimer
    2. Tu pourras toujours être informé, mais tu ne l'auras pas sous les yeux. C'est différent d'entendre "un tel a dis que tu étais une andouille" que de voir "Gkc est une andouille" en devanture de tous les kiosques. Je ne demande pas le respect de tout le monde, mais que je sois libre d'ignorer les insultes. Évidemment il restera des fondamentalistes qui exigeront un autodafé, mais il y aura moins de gens d'offensés. Mais tu as raison, des ahuris peuvent toujours trouver au fond de publications moisissant dans un garage des textes ou dessins à agiter devant des foules pour les exciter.

      Supprimer
  34. houlà , mais j'ai pas joué avec la préfette , moi!
    tu la verrais , hein ,t'aurais pas envie de jouer avec , hein !
    d'abord son uniforme , là , avec le bicorne, et les feuilles de chêne , hein.....
    ensuite, à son âge ......
    quoique , elle est peut être pas mauvaise aux échecs....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le feuilles de chêne il y'a le gland au bout ! me trompes je ??
      bon je sors

      Supprimer
    2. @Kobus: et le prestige de l uniforme, alors t en fais quoi ?

      Supprimer
    3. le prestige de l'uniforme?
      ben rien , a priori
      non,non, les femmes , je les préfère sans ....

      Supprimer
  35. "Merci Charlie

    La nouvelle une de Charlie Hebdo a évidemment provoqué des manifestations dans le monde musulman.

    Au Pakistan, à l’issue d’une manifestation d’avocats en costume cravate, leur porte-parole a déclaré que la seule peine pour des caricatures de Mahomet est la décapitation.

    Au Yemen, les manifestants se sont massés devant l’ambassade de France pour proférer des menaces et demander le départ de l’ambassadeur.

    Au Niger les manifestations ont fait hier quatre morts à Zinder, où trois églises ont été saccagées. Aujourd’hui dans la capitale Niamey les locaux de diverses agences françaises ont été dévastés, trois églises ont été incendiées, la cathédrale est gardée par la police anti-émeute qui est la cible des manifestants. Alors que les manifestations anti-Charlie sont interdites.

    Mais on sait bien à Charlie-Hebdo que les provocations anti-musulmanes se retournent d'abord contre les chiens de chrétiens, et contre les sales colonisateurs français qui se trouvent dans les pays musulmans..."

    http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2015/01/17/merci-charlie-5536047.html

    RépondreSupprimer
  36. Toute cette histoire est profondemment raciste finalement...il y a 12 morts tues par des integristes musulmans et les politiques appelent a pas d'amalgames comme si des foules hurlantes allaient tabasser du muzz et bruler des mosquees en plein jour. Il y a eu quelques incidents de nuit comme en subissent regulierement les synagogues et meme les eglises. Par contre une caricature sert de pretexte a tuer du chretien et a bruler des eglises, et la les medias et politiques profondemment laches repetent "4 francais sur dix sont contre ces publications" donc par extension contee la liberte d'expression et de presenter une minorite comme une stats eloquente contre ces dessins (c'est pas pareil que de dire 6 francais sur 10 sont pour la liberte d'expression). Donc oui c'est raciste parce qu'on part du principe que les musulmans seraient finalement une race a part qu'il ne faudrait pas trop provoquer car ils sont incapables d'etre civilises, de se retenir de tuer et bruler alors que bon les autres faut juste rappeler a quelques excites qu'aucun acte ne peut servir de pretexte.

    RépondreSupprimer
  37. pour de mon coté finir cette discussion sur la liberté d'expression ou de blasphémer, je crois que nous n'aurons pas longtemps a attendre... en effet depuis les attentats qu'entends t'on sans arrêts dans tous les milieux " autorisés et éclairés" ? comme d'hab, que l'islam n'as rien a voir, pasdamalgam, que c'est la faute a l'islamophobie, mais surtout surtout, que les musulmans ont peur... très peur, qu'il y aurait eu une "vague" d'actes islamophobes ect..., et, que mamme taubira veut punir plus sévèrement les actes racistes et antisémites, pour "racistes" comprendre antiislam... valls dans son discours, avec des trémolos dans la voix nous a assuré que le délit de blasphème n'aurait jamais lieu, non, mais je prends les paris, nous allons nous taper très bientôt un "delit d'islamophobie" qui sera suffisamment vague pour ne pas passer pour une loi antiblasphème contre l'islam , les assocs muzz en revent depuis des années, tout comme les sos machins et autres , ils veulent avoir l'équivalent du délit d'antisémitisme et l'auront, on peut compter sur la gauche pour ça...trop de voix a perdre sans ça.

    RépondreSupprimer
  38. "Je pense, donc je suis"
    Descarte


    Je pense, je ne suis donc pas Charlie

    Désintoxiqué

    RépondreSupprimer
  39. Le titre de ton article s'accorde avec la déclaration de Barack Obama :
    "The Future Must Not Belong To Those Who Slander The Prophet Of Islam".
    Surprenant non ? Cela expliquerait son absence à la marche de soutien à Paris ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique