samedi 21 avril 2012

La liberté d'expression a ses limites ! Etonnant, non ?

Voyez-vous aujourd'hui, je n'ai pas le droit de causer... publiquement !

Je dois la fermer, ne rien dire, ne rien émettre, me taire, la boucler, m'auto-censurer

Tenez, vous ne voulez pas me croire ? J'ai fauté ce matin sur Twittter. J'ai balancé un truc du genre " On ne lache rien, on vote NS2012 " et puis, j'ai republié mon billet d'hier. Et bien, ça n'a pas trainé. Aussitôt, non pas la Commission ad hoc, mais un degauche vigilant m'a menacé rappelé à l'ordre: " Corto, tu enfreins l'article 49 du code électoral. Tu es passible d'une amende de 3750 euros. " Et un autre, degauche, de surenchérir en demi-plaisantant: " Tu n'as pas le droit, où est la police."

Voilà, c'est comme cela par chez nous: A l'heure d'internet et de la mondialisation sans frontières de l'information, on n'a pas le droit à 24 h d'un scrutin important de défendre ses convictions et de dire, éventuellement, pour qui et pour quoi l 'on va voter ! Enfin presque. Les journaux, dont le bouclage est fait juste avant l'heure fatidique, ils la balancent leurs opinions, eux, dans tous les kiosques et même sur la toile ( Libé,  aujourd'hui, avec sa Une, ne frise-t-il pas la correctionnelle ?). Le Français expatrié à l'autre bout du monde, il peut dire ce qu'il veut sur la toile, il ne risque rien. Mais le clampin moyen, habitant en région parisienne, il doit se taire.

Tenez, c'est un peu comme le temps de parole des candidats. Plus le jour fatidique approche - et les enjeux sont cruciaux - et moins ils ont de temps pour nous dire de quelle manière ils vont nous emmener dans le nouveau monde ! Du coup, c'est qui qui fait le boulot: les médias dont l'objectivité ne saurait être remise en cause, Papy Aphatie et consorts veillent...

Tenez, c'est comme les petits candidats, sous couverts d'une démocratie triomphante, plus le scrutin approche et plus on leur donne les moyens de nous dire comment " industrialiser la planète Mars " ou bien encore " qu'il faut instaurer la semaine des 32 heures sans pertes de salaires ". Dans notre beau système démocratique, un Poutou ou un Cheminade valent un Hollande ou un Sarkozy ! Le temps de parole accordé aux fantaisistes comprimant de facto celles des candidats plus sérieux.

En résumé donc, et en gardant bien à l'esprit que les enjeux sont cruciaux pour notre avenir, plus on arrive près du jour J et moins on a le droit de s'informer, de parler, de diffuser les idées auxquelles on croit. Plus le jour J approche et plus, paradoxalement, on limite la liberté d'expression.

N'y aurait-il pas, en l'espèce, comme une atteinte... à la démocratie. Les temps ont changé, les règles doivent évoluer.

Bon sur ce les p'tits loups, n'oubliez pas demain d'aller voter, de bien voter et de voter Sarkozy !

Folie passagère 1131.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

11 commentaires:

  1. Effectivement, tu a raison... on est de plus en plus fliqué !...J'ai moi-même été sanctionné il y a 3 jours sur FB pour avoir publier quelque chose " qui dérange"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héy, ma Jaquouille, toi ici ? cool ! Quel est le diable d'animal qui a bien pu te sanctionner ? Qu'avais-tu encore fait ( ou pas fait ) sur facebook pour que l'on te cherche des noises ?

      bisouilles

      Supprimer
  2. Il y a un peu plus d'un mois, j'ai apporter mon soutien à NS sur son site "lafranceforte.fr" en cliquant sur le bouton "J'aime".
    A peine 2 jours après, je reçoit un mail à mon bureau par la messagerie interne d'un collègue d'habitude bavard et sympa, avec comme seul sujet "SHAME ON YOU", ni plus ni moins.
    Je ne vous cache pas que dans la minute qui suit, il y a eu une belle explication de texte, ... et jamais ce collègue n'a reconnu l'importance et la gravité de sa connerie !

    RépondreSupprimer
  3. @SEN: un collègue bien marqué à gauche je suppose ou du moins je l espère . L'intolérance et le sectarisme ne se cachent pas toujours où l on a l'habitude de les pointer du doigt !

    RépondreSupprimer
  4. uelle hypocrisie, aujourd'hui je peux te dire que plus d'une chaine était en infraction, on s'est amusés à le noter tout l'après midi ( vu le temps pourrave...) même LCP n'a pas fait dans la dentelle !!

    RépondreSupprimer
  5. @boutfil: pkoi se gêneraient-elles ? au pire l amende pour les personnes morales est de l ordre de 370 000 euros. une goutte d'eau pour ces boites là

    RépondreSupprimer
  6. "Les temps ont changé", d'acord, mais poourquoi le gouvernement...de NS n'a-t-il pas changé la loi?
    Jard.

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve aussi cette règle imbécile et inadaptée au monde moderne mais bon, force est à la loi...

    Bon ben votez ce que vous voulez et que le meilleur gagne ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Je trouve aussi cette règle imbécile et inadaptée au monde moderne mais bon, force est à la loi...

    Bon ben votez ce que vous voulez et que le meilleur gagne ! :)

    RépondreSupprimer
  9. Que celui dont la tête a été outrageusement gonflée par le système médiatique se dégonfle comme une baudruche afin de démontrer que le peuple n'est pas prêt à subir la dictature des media.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique