dimanche 15 avril 2012

J'étais à la Concorde ! Bleu-Blanc-Rouge !

Ouaip ! , j'étais à La Concorde cet après-midi. La dernière fois que j'étais sorti manifester, c'était en 2002: No Le Pen ! Les fois d'avant ? Dans les années 80: L'école libre et Solidarnosc !

Et cette année donc ! Parce que franchement, foutre Dieu, Hollande, je n'en veux pas, mais alors vraiment pas !

Je ne veux pas de ce guignol inexpérimenté, sans stature ni charisme, candidat par défaut dont même " les amis " se gaussent à longueur de journée.

Je ne veux pas de son projet de société progressiste et festive qui me forcerait à dire amen et béni-oui-oui à un multiculturalisme imposé.

Je ne veux pas de sa myopie économique ! Je ne veux pas pour président d'une guimauve toute molle incapable de dire oui ou non. La politique serait l'art du compromis ? Possible, Hollande n'a rien d'un artiste !

Il aurait un projet économique pour la France ? Okay, le croyez-vous, j'm'en tape, c'est tout ce qui est autour dont je ne veux pas ! Quoi, me direz-vous ?  Le droit de vote pour les étrangers aux élections locales, par exemple...

Ouais, j'étais à la Concorde cet après-midi, il y avait du monde, beaucoup, beaucoup de monde. Et une ambiance ... Quelle ambiance  ! Je les ai tous écouté: Genest, Copé, Fillon, Bertrand, Juppé, Lelouch, NKM. Et puis Sarko est arrivé. La musique, l'espèce de frissonnement qui s'est emparé de la foule, les applaudissements, les hourras !, les Nicolas, Nicolas !

Ouais, le premier couillon qui viendrait me dire qu'il n'y avait pas de ferveur cet après-midi à la Concorde serait soit un menteur, catégorie arracheur de dents, soit un mec qui en fait était à Vincennes !

Pour des photos nettement meilleures que les miennes, c'est ici qu'il faut aller !

Ce soir, en rentrant, j'ai regardé les images à la télé. Vous savez ce qui m'a sauté aux yeux ? Le nombre incroyables de drapeaux bleu-blanc-rouge à la Concorde; leur si petit nombre à Vincennes.

Allez encore 8 jours !

Folie passagère 1124.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. Ouah, quelle ferveur, j'aimerais en avoir autant, mais j'avoue que je ne sais pas en écrivant ses lignes. Si une chose, que quoique qu'il arrive, de toute façon on va morfler, il n'y pas d'autre solution . Le tout est de savoir avec qui?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @traileur fou: si d'une manière ou dune autre je peux t'aider à faire ton choix ...n 'hésites pas !

      Supprimer
  2. C'était très bien à la Concorde, j'y étais et je ne regrette pas mon choix de soutenir Sarkozy.
    Dans son discours il donne sa vision et son programme pour nous et la France dans le monde et dans le futur.
    Etant français mais pas d'origine française et ayant parcouru un peu le monde dans ma jeunesse, j'adhère à son discours quand il dit que la France vit dans une scène internationale et surtout dans un monde nouveau et dynamique ; qu'elle ne doit pas ignorer ce monde qui peut apporter autant que la France peut lui apporter.
    C'est un super message (parmi d'autres) auquel j'adhère pleinement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En 2007 il a dit exactement la même chose et au final : tromperie sur la marchandise...

      Entre voter Sarkozy et aller faire le militant, il y a un gap que je ne franchirai jamais...

      Surtout que je ne voterai pas Sarko au premier tour...

      Supprimer
    2. Ce qui est déroutant chez Sarkozy c'est qu'il peut avoir une saine analyse réactionnaire et qu'en parallèle lorsqu'il s'agit de passer à l'action on le trouve plus proche de la pensée mainstream. Il a suscité beaucoup d'espoirs et en définitive ce sont les déceptions à répétition qui se sont accumulées.

      Supprimer
    3. @skandal: tu sais, je n ai pas l âme d'un militant et ne suis plus encarté depuis au moins 25 ans ( les jeunes giscardiens à l époque , je sais, j étais jeune :) ) mais Hollande non certainement pas. Alors je f des billets, je v a La Concorde, je tweete,je tracte ds ma ville, c'est petit, certainement sans grande portée, mais au moins si Hollande passe aurais-je l impression de ne pas lui avoir facilité la tache.

      Supprimer
    4. @koltchak: des déceptions, il en a suscité beaucoup c'est certain . Il a été aussi bien aidé en cela par les médias qui n'ont pas franchement fait ds la dentelle et bien souvent avec très peu d objectivité. Je te conseille de lire L'Impétueux de Nay, ça remet parfaitement bien les choses en perspectives.

      Supprimer
    5. J'ai un souvenir très net du déroulement du quinquennat. Ça a commencé avec les émeutes de la Bastille conduites par des neuneus de l'extrême gauche à peine le résultat du 2ème tour connu. Et puis ça a été le ballet des pleureuses médiatiques qui se plaignaient de la main-mise du pouvoir sur la presse. Étrange main-mise, en vérité, que celle qui permet aux détracteurs du pouvoir d'épancher leur fiel à longueur d'éditoriaux, d'émissions télévisées ou radiophoniques. Ces petits connards n'ont pas connu la Grèce des colonels et je me demande si cela ne leur manque pas. Il y a comme une sorte de masochisme chez ces gens. A croire qu'ils aimeraient bien se faire latter et qu'ils sont déçus que cela n'arrive pas malgré leurs multiples provocations.

      Fait moi mal, Nico, j'aime l'amour qui fait boum !

      Supprimer
    6. Le comble de la mauvaise foi revient aujourd hui à Merdapart qui estime , malgré les évidences, qu il n y avait que 25 000 personnes a La Concorde !

      Supprimer
    7. @koltchak: libre demain soir sur Paris pour diner avec quelques blogueurs ?
      19h30/20h sur les Champs ? réponse par email atoilhonneur@voila.fr

      Supprimer
  3. Ayant vécu à l'étranger en tant que français, je ne me rappelle pas avoir voté pour des élections locales ... c'était même interdit !
    Alors pourquoi le PS veut le droit de vote aux étrangers en France aux élections locales ?
    A par pour de sombres, égoîstes et sournoises intentions électoralistes ... Je ne vois toujours pas ... Mais certainement pas dans l'intérêt des étrangers en France !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: "pourquoi le PS veut le droit de vote aux étrangers en France aux élections locales" Pour 2 raisons toutes simples. La 1ere, les étrangers sont un potentiel de voix non négligeable. Ils furent d'ailleurs "autorisés" à participer aux primaires socialistes ( y compris les étrangers en situation irrégulières )

      la 2ème, c'est dans les gênes de la gauche d'ériger le multiculturalisme en valeur républicaine...

      Supprimer
    2. Corto, le multiculturalisme n'est-il pas le meilleur rempart contre la xénophobie?..

      Supprimer
    3. Allez, passons au crible les expériences multiculturalistes de par le monde :
      Liban : échec
      Rwanda : échec
      Yougoslavie : échec
      Irak : échec
      Et on pourrait continuer ainsi ad nauseam. Tous les gogos béats devant le multiculturalisme ne sont jamais que des crétins incapables de considérer la réalité pour ce qu'elle est et de tirer le moindre enseignement de l'histoire.
      La vérité, c'est qu'une société ne fonctionne correctement, sur le mode apaisé, que lorsqu'elle est ethniquement homogène, lorsque les minorités restent très minoritaires et qu'elles font tout pour s'assimiler. Le reste, c'est de la blague, du pipeau pour militant embrigadé.
      Le visage du multiculturalisme français, c'est des milliers de jeunes connards persuadés de faire partie de l'armée du Bien, qui défilent dans les rues de Paris et qui se font latter la troche par 200 ou 300 jeunes issus de la diversité et qui se barrent en faisant sous eux, en laissant leurs potes et copines aux mains de la racaille.
      Le multiculturalisme ça n'existe pas à l'état naturel. Soit il y a un grand timonier aux commandes qui distribue des coups de talons dans la tronche de ceux qui mouftent, soit à un moment donné l'ethnie majoritaire va en avoir marre de partager, de se retrouver cocue et là ça va charcler. Vous n'y pouvez rien, c'est un processus naturel.
      Chacun chez soi, c'est la seule voie de salut si nous ne voulons pas avoir à régler un conflit ethnique.

      Supprimer
    4. @didier: Notre naïveté et notre côté "humaniste "devraient nous faire adhérer au multiculturalisme mais comme le dit Koltchak, avec toute le mesure qui lui sied, là où il est élevé en vertu de progrès c'est un échec ( je rajoute à sa liste l'Angleterre, la Norvège et la Belgique ) car curieusement le résultat est inverse aux espérances: le multiculturalisme génère le communautarisme.

      Prenons le cas de la Belgique, région administrative de Bruxelles. on a tt fait pour développer le multiculturalisme, en donnant par exemple le droit de vote aux étrangers pour les élections. Résultats, le parlement est à 25% musulman ( se réclamant musulman et pratiquant )

      En mélengeant les cultures, celle qui historiquement dominait ds un pays se retrouve " attaquée " d'où une perte d identité qui ne peut susciter que la montée des extrémismes.

      Supprimer
    5. Ah, le progrès !

      " Le progrès, c’est le paganisme des imbéciles."
      Charles Baudelaire

      Sacrée lucidité que celle du père Baudelaire. Il n'a jamais sur à quel point sa saillie pouvait être vraie, terriblement vraie. Plus de 200.000 avortements par an depuis 1975. Sparte aux heures de sa gloire n'a jamais autant écrémé, toutes proportions gardées, ses jeunes générations. Et comme si cela ne suffisait pas voilà qu'on voudrait nous vendre l'euthanasie. Oui, décidément le paganisme est de retour. Bien sûr, on n'expose plus les nourrissons aux intempéries comme on ne secoue plus le cocotier pour se débarrasser des vieux. Non, on est technos : scalpels, bistouris, pompes, médocs. C'est plus clean.

      " Les progrès du progrès vont de progrès en progrès. " raillait Alexandre Vialatte, montrant par là-même que l'idolâtrie progressiste n'est rien d'autre qu'une fuite en avant sans aucune réflexion, sans aucune considération sur les effets. Pas étonnant que ce soit l'étendard de tous les gens de gauche.

      Supprimer
  4. Il suffisait d' écouter les commentaires des divers journalistes sur les chaines d'information, on ne vas se mettre à compter les participants, eux qui furent si joyeux d’annoncer les 120.000 personnes présentes à Marseille pour Mélenchon.

    On finit par comprendre que du côté du PS, il y avait du peuple mais pas autant que souhaité et surtout le méchant Sarkozy avait plus de supporter que journalistes partisans le pensaient.

    Pas de photographies du rassemblement des gars du PS, pourtant le Camarade Hollande avait loué les services d'un drone pour faire de belles images de la grande fête, ne seraient pas si convaincantes que cela pour que les chaines d'information nous les imposent?

    Bravo à toi pour ton courageux déplacement par ce temps hivernal, il faut avoir la foi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: quoiqu'en disent les cons, il y avait beaucoup de monde sans doute ds les 100 000 personnes que ce soit à Vincennes ou à La Concorde. Point barre. Mais qd je lis Manuel Valls, sur twitter, dire que c'était "bien vide à La Concorde", j'ai envie de distribuer des baffes: nier les évidences et mauvaise foi, vertus socialistes ?

      Aucun courage ds mon déplacement, au sein de la foule il faisait chaud :)

      Supprimer
    2. Faisons un peu de maths comme à l'école : la place de Concorde fait 80000 m2. Comme il y avait des zones fermées au public dans cette place, ramenons cette surface à 40000 m2 (j'y vais un peu fort, je sais !).
      Mettons qu'au m2, (j'y étais hier !) il y ait AU MOINS entre 2,5 et 3 personnes (et je ne crois pas exagérer) , alors : 40000 * 2,5 = 100000 personnes et 40000 * 3 = 120000 !
      Si on compte le fait que que devant la scène ils étaient tous serrés comme des sardines et qu'il avait du monde même sur le pont de la Concorde, alors 120000 n'est un chiffre absurde !

      Supprimer
    3. Quant aux chiffres de Valls ... à force de tricher avec les bulletins pendant les primaires PS par ex., il ne sait plus compter.
      Quant à Médiapart, je ne réponds plus tellement ils sont irrécupérables !

      Supprimer
  5. Oui, il y a avait du monde. Des jeunes, des vieux, des blancs, des blacks. Une foule attentive, joyeuse. Pas besoin d'un vieux groupe de zouk ou de quelques pipoles, d'un troupeau d'éléphants socialistes ou de manifestants professionnels pour montrer que la droite est là et qu'elle ne lâchera pas.

    Nicodème

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nicodeme: Bienvenue ici ! qd je pense qu une journaleuse de Itélé disait ce midi qu elle avait trouvé les gens "coincés et stressés " à la Concorde !

      Supprimer
    2. Ben quoi ? C'est normal, ils sont de droite, certains même sont d'ignobles réactionnaires nostalgiques de la vieille droite française, celle qui foutu une sainte trouille à leurs grand parents un certain 6 février 1934 sur cette même place.

      Une telle coïncidence ça ne s'invente pas. Moi j'vous l'dit m'dame, tous ces gars c'est rien que des fachos. R'gardez les donc un peu, ils sont tous stressés à l'idée de voir revenir les forces de progrès au pouvoir.

      Supprimer
  6. On t'attend à la Comète!
    Sale réac' de droite!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bembelly: Pkoi sale ? La propreté serait-elle donc l’apanage de la gauche ?

      ceci dit pour que j aille un jour à la Comète , encore faudra-t-il que j ai l'assurance que vous puissiez, bande de gauchistes, faire preuve d ouverture d'esprit ! Je sais, y a du boulot !

      Supprimer
    2. Pourquoi "sale" ?

      Parce que c'est certainement la seule chose qui vient à l'esprit d'un gauchiste. La gauche c'est la pureté, la générosité, l'armée du Bien. Ça ne peut qu'être blanc. Enfin, moins maintenant si j'en crois ce qu'écrit Terra Nova. Le nouveau coeur de cible du PS c'est les minorités, plus l'ouvrier, lui il va soit au FN soit il flirte avec l'extrême gauche. Restent quand même les bobos qui s'encanaillent en allant s'enfiler quelques bibines dans un troquet banlieusard histoire de faire peuple. Faut bien conserver quelques illusions.

      Des rigolos dans ce genre j'en côtoie, malheureusement assez régulièrement. Entre autres un des petits chouchous de dame Tartine. Ça n'a jamais vraiment bossé de sa vie, quatre ans comme animateur socio-culturel puis instit', puis c'est rentré dans l'appareil du parti. Ça cumule les mandats, ça vit dans un joli pavillon d'architecte à plus de 500.000 euros et ensuite ça vient faire la leçon à ceux qui se cassent le tronc à bosser, à payer leurs impôts pour se retrouver sur le fil à la fin du mois. Trois voitures de fonction, une par mandat, bonjour les économies d'argent public. Mais ce sont toujours les français qui doivent faire de la place pour la racaille, mais loin des quartiers pavillonnaires où vit son électorat. Chose étonnante, les bureaux de vote situés dans les quartiers les plus populaires votent à droite. Dans les quartiers cossus où habitent les types qui bossent au CEA, à l'université d'Orsay, au CNRS et autres bobos fonctionnarisés, là où on trouve des pavillons hors de prix, là c'est PS.

      Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que j'y réfléchis, je n'arrive pas à me départir de cette idée que les militants socialos de base, les connards qui vont agiter leurs petits fanions à Vincennes, ceux-là sont les idiots utiles de ces raclures.

      Supprimer
  7. Allez, t'es tellement sympa , qu'on te garde ta place de "fou du Roi".
    Heureux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ce que je pense"

      Encore faut-il être équipé pour, mutin de panurge.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique