samedi 7 avril 2012

Race et Culture: ... Se maintenir différent


De Claude Lévi-Strauss, ces quelques lignes publiées en 1971 dans Race et Culture:
" La lutte contre toutes les formes de discrimination participe de ce même mouvement qui entraîne l'humanité vers une civilisation mondiale, destructrice de ces vieux particularismes auxquels revient l'honneur d'avoir créé les valeurs esthétiques et spirituelles qui donnent son prix à la vie (...) Sans doute nous berçons-nous du rêve que l'égalité et la fraternité régneront un jour entre les hommes sans que soit compromise leur diversité. Mais si l'humanité ne se résigne pas à devenir la consommatrice stérile des seules valeurs qu'elle a su créer dans le passé (...), elle devra réapprendre que toute création véritable implique une certaine surdité à l'appel d'autres valeurs, pouvant aller jusqu'à leur refus, sinon même leur négation. Car on ne peut, à la fois, se fondre dans la jouissance de l'autre, s'identifier à lui, et se maintenir différent. "


Lévi-Strauss à la découverte de l'homme pour le Figaro
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


13 commentaires:

  1. Il avait tout compris.

    Il avait compris que le relativisme tue et surtout que la volonté farouche d'imposer la diversité et le métissage culturel mène à une uniformité digne des pires scénarios d'anticipation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @skandal: et bien voila, grâce à Levi Straus, nous voici parfaitement d'accord (cf billet précédent).
      Mais pourquoi Lévi Strauss n'est-il plus écouté et compris par nos z'élites?

      Supprimer
  2. Mais je croyais, mon cher Corto, que la race avait disparu et la culture aussi d'ailleurs !

    RépondreSupprimer
  3. @marianne: La culture, c'est en bonne voie et depuis un moment. tenez même le regretté et encensé Descoing voulait éradiquer la culture générale à science po.
    Pour la race ou son vocable, merci de bien vouloir attendre éventuellement, peut-être, rien n'est encore fait, le 6 mai

    RépondreSupprimer
  4. Bof. La lutte contre toute forme de discrimination n'a pas pour but d'uniformiser l'humanité ou plus poétiquement gommer les différences mais de pouvoir faire se côtoyer des individualités aux fondements différents sans que tout le monde s'étripe. Deux choix s'offrent aux pouvoirs, tous ensemble avec ses différences ou chacun chez soi avec sa différence.

    Sans vouloir faire de pari osé, les pouvoirs qui s'aiment trop opteront systématiquement pour la division. Ou comment emmerder le monde pour son propre confort...

    RépondreSupprimer
  5. @didier: " sans que tout le monde s'étripe " Comme j aimerai pouvoir te croire et je signerai des deux mains si j étais sur que cette lutte contre les discriminations se fasse à bon escient et non avec, sous-jacents, des rêves d'égalitarisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Corto, c'est exatement cela. Sauf qu'il faut parfois prendre quelques risques pour espérer de bonnes surprises plutôt que de considérer être allé au bout d'une réflexion et agir en fonction. Je ne vois pas qui aurait intérêt à ériger une quelconque égalité en droit en forme d'égalité dans l'absolu.

      Je te l'accorde, beaucoup de droit-de-l'hommistes pourraient facilement passer pour des "égalitar istes" à tous crins et certains doivent sûrement y croire mais ces élans ne sont en grande partie que de l'esbrouffe propagée par des excités aux idées courtes.

      Pour ma part, je préfèrerais que l'on place ces considérations à leur vrai niveau plutôt que de philosopher sur la meilleure façon d'éluder les vraies questions qui restent quand-même au ras des pâquerettes. Il n'y a quand-même pas cinquante-mille raisons au "mélange" de l'humanité qui donnent tant de soucis à certains. Et elles se résument à trois bases, diverses formes de confort ou us ou, pure nécessité. Maintenant, à chacun de voir ce qu'il est capable de concéder.

      C'est curieux comment peu de tes lecteurs sont enclin à philosopher sur ces écrits de C. L.-S.. En clair, le débat sur l'identité nationale et autres exercices républicains à venir ben, euh, c'est pô gagné...

      Pour ma part, je n'adhère pas aux propos de L.-S.. Je trouve qu'ils sont encore une solution de facilité à un problème ancestral. Peut-être ancestral parce-que toujours traité par le moins osé politiquement.

      Supprimer
  6. @didier: tu n adhères pas ok mais que dit-il finalement ? Juste qu'au nom de la lutte contre les discriminations , on tente d'uniformiser la terre entière ou tout au moins une partie de celle-ci. Et il a raison a differens niveaux. regarde par ex. ce qui se passe avec 'Europe: on est en train, pour que tout le monde ait les mêmes chances, d'uniformiser les différents peuples qui la composent: par les normes, les règlements, une frontière unique, des produits identiques, etc...

    Maintenant, tu ramènes la même démarche au niveau d un pays comme la France: tous pareils devons nous être au nom du sacro-saint "merde à la discrimination , tous égaux " (que défendent les socialistes ainsi que les droitsdelhommistes). On supprime le mademoiselle, certains veulent supprimer la notion de sexe ds les documents etc..., je pourrai en écrire des pages sur le sujet: Nivellement et égalitarisme ! avec juste l omission d un détail chaque être est unique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " avec juste l'omission d un détail chaque être est unique. "

      Oui, mais pas que : au même titre que chaque être humain est unique, chaque peuple l'est également. Quant à l'égalité, quelle blague. Celui qui croit sincèrement qu'un africain part avec les mêmes avantages et inconvénients qu'un européen est au mieux un naïf. Alors la seule solution pour qu'ils partent avec des chances égales consiste à abaisser le niveau des européens. A ce jeu l'EdNat a fait des merveilles.

      Chacun chez soi, voilà la seule solution viable et honnête.

      Supprimer
    2. Corto,

      Je comprends bien l'idée de fond mais je ne suis pas sûr qu'elle émane toujours de politiciens ou de groupes de pression. Ce sont les gens qui réclament directement ou indirectement et parfois même à leur insu cette forme d'égalité. Ils veulent tous tout et surtout ce à quoi accèdent les autres. Le principe d'égalité ne fait que donner l'opportunité à chacun d'obtenir la même chose. Après, on ne fera jamais d'un vieux canasson un cheval de course et certains, aussi ambitieux qu'ils soient, seront obligatoirement déçus mais ils ne pourront s'en prendre qu'à eux-mêmes, c'est la règle du jeu. Et bien-sûr c'est coûteux aussi. Contrairement au principe d'équité qui laisse aller à la sélection soi-disant naturelle mais surtout dépend de la mise de départ. L'un coûte et l'autre rapporte, c'est toute la différence entre ces deux principes puisque au final à l'échelle d'un pays ou du monde le résultat est le même. Sauf que d'un côté on aura acheté de l'espoir et de l'autre vendu des différences. M'est d'avis que si l'on recherche la paix sans devoir utiliser des moyens totalitaristes, il est préférable de promouvoir l'espoir. Parce-que la frustration de masse est au final bien plus coûteuse en monnaies comme en vies.

      Mais bon, on est là devant une vraie divergence entre la pensée de droite et celle de gauche, je ne pense pas que sur ce genre de point un terrain d'entente soit possible. Sinon c'est vrai, les formes extérieures que peuvent prendre ce désir politique d'égalité comme la disparition du mademoiselle sur les documents administratifs est carrément ridicule.

      Supprimer
  7. @koltchak " chaque peuple l'est également " ça allait sous le sens ! :)

    RépondreSupprimer
  8. Everything is very open with a clear clarification of the challenges.

    It was definitely informative. Your site is extremely
    helpful. Thanks for sharing!

    my web-site; dynasty heroes the legend Hack android

    RépondreSupprimer
  9. You need to be a part of a contest for one of the highest quality sites on the internet.
    I most certainly will recommend this website!

    My homepage ... Madden nfl mobile hack no survey

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP