mardi 10 avril 2012

Sarkozy refuse une interview à Libération !


C’était drôle, une démarche assez amusante. Libération voulait interviewer Nicolas Sarkozy, mais ce dernier a décliné. Et l’explication fournie fut assez simple et directe, ce matin sur i-télé:
« Vous avez lu Libération depuis plusieurs mois ? Je donne des interviews à qui je veux, et les titres de Libération, ils les établissent comme ils l’entendent. Chacun fait comme il souhaite dans une campagne où Libération a pris position, ce n’est même pas une prise de position, c’est d’une certaine façon chaque jour un discrédit, une déconsidération de ce que je suis. »
Effectivement, les Unes de Libération contre la candidature Sarkozy et en faveur de l'élection de François Hollande sont devenues si outrancières qu’elles n'amusent plus la galerie et indisposent certains journalistes du quotidien lui-même. En mars dernier, les journalistes réunis en AG avaient réclamé plus d’honnêteté à la direction dans le traitement de l’actualité politique.

Fichtre!

Avec un tel refus, Nicolas Sarkozy a plus à perdre qu’à gagner. Libération est un journal encore très lu, y compris par un électorat centriste.

Mais il faut aussi rester droit: en agissant ainsi, le président-candidat pointe du doigt le systématisme outrancier de la direction du journal.

Bravo !

  Vous l'aurez compris, le texte ci-dessus est une pure fiction honteusement et sans aucun scrupule pompée sur le papier d'un degauche farouchement opposé à Nicolas Sarkozy. Je me suis juste contenté de remplacer Hollande par Sarkozy et Figaro par Libération. Les liens inclus ne sont que l'exact miroir de ceux de son billet.

Dans son billet, l'anti-sarkozyste pathologique Juan de Sarkofrance prenait la défense du candidat Hollande, celui-ci ayant, par sectarisme et au nom de la haute opinion qu'il se fait de sa propre personne, refusé l'invitation qui lui était faite par le Figaro de répondre à une interview. L'offre a été faite conjointement aux 4 " gros " candidats à la présidentielle. Seul, le candidat " normal " a refusé.

Les degauches saluent donc le refus d'Hollande de répondre aux questions ( gênantes ? ) du Figaro. Que n'auraient-ils pas dit si Sarko avait refusé, pour peu qu'on lui propose, de répondre aux questions de Libération. Sarkozy n'aurait certainement pas refusé. Se présentant avec intelligence comme le candidat de la France et du peuple Français, il n'aurait pas eu l'outrecuidance toute hollandaise de snober une partie de la presse française... Parions que si Libération proposait à Sarkozy de répondre à une interview, il n'aurait pas refusé.

Encore faut-il qu'on lui propose !

Folie passagère 1116
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

23 commentaires:

  1. Qu'un candidat qui prétend être président de la République, mon cher Corto, refuse de répondre aux questions du plus grand quotidien national, en dit long sur sa confiance en soi !
    Et si c'était Martine Aubry qui avait raison quand elle disait : "François est un couilles molles" ?
    Comment disait déjà le clip d'hier ?
    "Alors on flippe. Alors on plie."

    RépondreSupprimer
  2. @marianne: je trouve cela effectivement incroyable qu il ait refusé cette ITW au prétexte que le Fig ne serait pas de son camp. Ainsi donc ne serait-il disposé qu à parler à ceux de son camp ? ça promet !

    En admettant qu il soit élu, refusera-t-il pendant 5 ans de répondre au Fig ?

    Hypocrisie et pas de couilles, ni plus, ni moins

    RépondreSupprimer
  3. Ne dirait-on pas, mon cher Corto, que cette histoire en laisse plus d'un sans voix ?
    D'autant que je viens d'entendre Sarko sur Canal +, dire que non seulement il ne lui viendrait jamais à l'idée de refuser de répondre à aucun journaliste, mais encore qu'il considérait que ce serait antidémocratique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: et pourtant fort lu ce billet, 211 pour être précis à ce moment.
      Encore plus drôle c'est que sur Canal pas un des journaleux n a eu les coucougnettes pour faire reference à Hollande et son refus de répondre au Figaro lorsque Sarko a dit qu il ne refuserait aucune itw.

      Supprimer
  4. c'est le côté sectaire du degôche, tout ce qui pense pas comme lui, on n'y cause pas, na....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: le degauche n est pas préteur, il ne prete qu a ceux de son camp.. En tout cas, saluons la manière avec laquelle Sarko, sans le citer a mis Hollande plus bas que terre au Grand Journal de Canal

      Supprimer
  5. J'ai peur, mon cher Corto, qu'il ne leur faille un certain temps pour se reprendre !
    Quand je vois la facilité avec laquelle Sarko roule n'importe quel journaliste autour de son petit doigt, je me dis que décidément Fraise-des-Bois, ne joue pas dans la même catégorie et que Fabius avait peut-être bien raison quand il disait : "Hollande président ? On rêve !"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Oui, ça pour rêver, ils revent nos degauches : Hollande président ...
      Si tel devait être le cas, pauvre France certes, mais quelle impatience de les voir s'entredéchirer. Les inimitiés réapparaitraient dès le 7 mai au matin. Et en cas de défaite, ouverture des parapluies a tous es étages de la rue de Solferino

      Supprimer
  6. saviez-vous que Sarkozy avait refuse de repondre a la demande d'interview de mediapart? Que les 4 "grands" candidats du fig' sont purement arbitraires, puisque melelenchon, pourtant 4eme dans les sondages, n'en fait pas partie? Que la contestation des journalistes du figaro est bien reelle quand celle de liberation est tout imaginaire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: qd on laisse 1 commentaire, il faut s'assurer de ne pas écrire de bêtise, ça décrédibilise tout le reste. Par ex. la contestation de la rédaction de Libé n'a rien d'imaginaire. Bien au contraire, z'avez qu'à suivre le lien sur le mot " honnêteté " ds le billet ci-dessus.

      Supprimer
  7. Je dois reconnaitre que c'est un bon billet
    -L'idée, - L'angle d'attaque toussa...

    Sauf que: Libération tape sur Hollande aussi. et pour Sarko, c'est normal, c'est le Président en exercice qui traine des casseroles (Karachi, Woert-Bettencourt, Mon fils à L'Epad etc...)

    Par contre, sur toutes ces affaires, SILENCE RADIO DU FIGARO
    D'ailleurs, pour ta gouverne, lire mon billet et LA VIDEO des UNE du Fig' sur F Hollande

    De rien.

    RépondreSupprimer
  8. @bembelly: Demorand assume pleinement avoir fait de Libé un journal anti-sarko. Et après tout pourquoi pas si tout le monde chez Libé est d'accord. Le pb, c'est ( comme au Figaro ) qu'il pousse le bouchon un peu loin. A trop en faire, on en perd en crédibilité. idem pr le Figaro.
    Néanmoins, le Fig est le 1er quotidien national.
    2/ les autres ont accepté l'ITW,
    3/ Sarko a dit qu il accepterait une ITW si Libé lui demande.
    4/ et désolé de te le dire mais ce que tu met en début et fin de ta vidéo ne va pas. Tu ne peux pas gueuler contre le fig et mettre en même temps: " le Fig une erreur ds la liberté de la presse ". La liberté de la presse est inattaquable chez nous, ils ont donc le droit de dire ce qu'ils veulent.
    5/ admettons que Hollande soit élu, refusera-t-il tt au long de son mandat de répondre au Figaro, j'en doute.
    6/ des 3 affaires que tu cites ici, 2 sont en cours d instruction et n ont jamais a ce jour prouvé une quelconque faute de Sarko. Par ailleurs, Jean à l'Epad n'est pas une affaire, juste une grosse connerie
    7/ ta video est bien faite, je pourrai sans aucun doute si je savais faire réaliser la même avec les unes anti Sarko ou gouvernement de Libé
    8/enfin, j ai échangé avec Demorand, il reconnait volontiers son anti-sarkozysme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1/ Lorsqu'il y a une instruction, cela se base sur des faits. Il me semble y avoir un réel intérêt qu'un président et/ou un candidat à la présidentielle s'explique (le secret de l'instruction s'applique pour les juges non pas pour les suspects) sur ce qui peut lui être reproché. De plus, je suis certains que certains points avancés pourraient rapidement être écartés.

      2/ Bembelly rajoute "... et etc". Effectivement, on ne parle pas de 3 affaires mais d'au moins quinze instructions dans lequel des membres du gouvernements depuis 2007 sont suspects. Je peux te les citer si tu le souhaites. Cela représente d'avantage qu'un septennat avec Mitterrand. Je ne croyais franchement pas cela possible!

      3/Personnellement, j'ai boycotté le figaro (abonnement + newsletters) car j'ai retrouvé les mêmes dérives et même reproches que j'avais en tête pour Libération (ou plutôt mais parents car je n'ai jamais lu ce dernier). Je ne suis pas d'accord avec le projet d'Hollande, je comprends néanmoins qu'il refuse une ITW de ce journal. Il a très bien expliqué sa position (Liberté de la presse mais liberté d'expression)

      Supprimer
    2. @anonyme:
      1/ Sarko n a pas a s'expliquer, il laisse la justice faire son boulot et c'est bien normal. Tout aussi normal qu il s'elève contre ceux qui le jugent alors que cette ême justice n'est pas passé.

      2/ "sont suspects" et d'un comme tu le dis, ils ne sont que suspect et donc présumés innocents. Et de 2, tout de même étranges ces affaires pour lesquelles, pour l instant, personne n a pu apporter de preuves formelles.

      3/ Que Hollande boycotte le Fig. Pourquoi pas mais qu'il m'assure alors qu'il saura, si il est élu, s'en passer pendant les 5 ans de son mandat.

      Supprimer
  9. "“Si seulement ce cauchemar pouvait nous servir à quelque chose”" peut-on lire parmi les commentaires du billet sus-évoqué. C'est tout à fait révélateur de la pusillanimité des degauche : partir du postulat que le quinquennat qui s'achève a été un cauchemar pour embrayer, logiquement, sur la seule candidature... logique (œuf corse !), celle de l'ami Molette.

    Tiens donc ! Et si j'en juge par les situations de la Grèce, de l'Espagne, pourtant bien gérées à l'époque par les degauche (monsieur Degauchandréou et monsieur Degauchappatéro), la situation semble autrement plus cauchemardesque.

    Pff, c'te mauvaise foi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: dis moi, comment fait-on pour lutter contre la mauvaise foi ? Là est le réel cauchemar: la mauvaise foi.

      Supprimer
    2. @ Corto , "dis moi, comment fait-on etc..." : j'ai bien de l'encens -benjoin ou à la rose- ou des gousses d'ail en magasin, je t'en mets combien ?

      Et avec ça... ?

      Supprimer
  10. Et après cela, y a quelqu'un qu'en voudrait à ma poutre (enfin, à celle que mon nœil est d'dans, comme dit l'ami Molette) ? Tiens, il me semble que j'entends dans l'poste la mort de Ben Bella...

    B-à-t.
    Al.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: et avec ça , tu payes l apéro la semaine prochaine ! :)

      Supprimer
    2. J'espère que tu bois pas comme un nantais !

      Supprimer
    3. @al: tu as de la chance, je viendrai sans doute en voiture donc consommation modérée: 5 ou 6 skys feront l affaire :)

      Supprimer
    4. 'chié, l'aut'
      ;-)

      Supprimer
    5. @al : a paris dimanche à la Concorde ?

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP