jeudi 26 avril 2012

L'exaspération, un terreau fertile pour l'extrémisme

 Je suis un simple observateur de ce qui se passe dans et autour de cette campagne électorale. Forcément pas tout à fait impartial puisque depuis des semaines je prêche pour la réélection de Sarkozy, faute de mieux; pour que Hollande se prenne une déculottée, question de convictions. 

Mais à défaut d'être tout à fait impartial, j'ai tout de même essayé de ne pas tomber dans les mauvais travers du militantisme bas du front: la vindicte, l'aveuglement, l'absence d'objectivité, les dérapages, les mensonges, pis encore, les insultes. Je n'ai jamais insulté un quelconque candidat à la présidentielle ou un qui ne penserait pas comme moi ( à une exception près ), moqué, raillé, ironisé, oui, mais jamais insulté.

Peu à peu, je vois la tournure que prend cette campagne que ce soit sur les réseaux sociaux, les journaux du Camp du Bien et dans les médias. Et cette tournure  me plait de moins en moins. Mauvaise foi caractérisée, mensonges, manipulations, Unes de journaux scandaleuses... force est de constater que les degauches font de moins en moins dans la dentelle: insultes, assimilations et comparaisons aussi douteuses ( Sarko = Pétain ) que dégueulasses, j'en passe et des... pires. Agressivité, vindictes, amalgames pourris. Tout cela pue. Tout cela est bien loin de ma conception de la chose publique, de la démocratie, du débat ...

Oui tout cela m’écœure tant et tant qu'il m'arrive parfois d'avoir envie de donner dans les mêmes outrances, tiens, pourquoi ne pas voter Le Pen tant qu'à faire, faute d'un candidat encore plus anti-gauche, plus extrème. Oui, l'envie de me radicaliser, d'user des mêmes ficelles, des mêmes manipulations, des mêmes exagérations, des mêmes subterfuges dans lequel le pauvre bougre pas trop malin tombe aisément pour le plus grand bonheur du degauche un peu moins bougre, un peu plus érudit. L'envie de me faire du degauche, leur rentrer dedans, leur défoncer la tronche, les mettre plus bas que terre, les traîter d'ânes  ou de connards... ( toutes ces expressions que j'ai repéré ici ou là, à notre intention, nous gens mauvais, parce que de droite ).

L'envie, oui, mais uniquement l'envie, pour l'instant, même si l'exaspération est là bien présente, pesante.

C'est en pensant à cette exaspération que j'ai un peu mieux compris ce qui pouvait pousser certains à voter qui Le Pen, qui Mélenchon: L'exaspération !

L'exaspération est un terreau fertile pour l'extrémisme. Vous, les degauches, cultivez parfaitement cette exaspération; mon exaspération !  Résisterai-je ?

Folie passagère 1139.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

11 commentaires:

  1. Corto,
    Je partage vraiment ton sentiment.
    Je ne suis certes pas la personne la plus lucide au monde, mais j'essaie au moins d'être le plus objectif et le plus réaliste. Sans attacher d'importance aux apparences et aux paroles d'une personne, mais plutôt à ses actes et son tempérament.
    Malheureusement, surtout dans les médias, dans cette campagne on assiste avec la plus grande impunité à un défilé de mauvaise foi et de mensonges, à un défilé de prises de positions intéressées, partisanes et non objectives, ... le tout teinté d'une violence verbale dûe à une chose : c'est que les degauches, quand ils ne savent pas s'expliquer, ils recourent à l'invective, à la violence verbale, à l'intimidation, les grands sentiments ... et surtout à l'esquive.
    Ce soir encore, j'ai vu Hollande, (j'ai tenu jusqu'au bout), pour confirmer quoi : que quand il bute sur des points, il utilise toute l'intelligence politique qu'il a appris au PS : l'humour pour déséquilibrer celui en face de lui, l'esquive en détournant le sujet vers Sarkozy, et sans s'engager : la poudre la yeux, la distraction.
    Mais je pense qu'il y a une raison à ça : c'est parceque face à l'affirmation et la clarté des explications, des prises de positions nettes et le raisonnement de Sarko, ces gens ne peuvent opposer que la mauvaise foi, l'injure et le mépris.
    Désolé de la dire ainsi, mais chez Hollande ce soir sur F2 : je n'ai senti que du mépris en permanence !
    Alors ça me pousse à affirmer mon choix : Sarkozy.
    Tant pis pour les "autres" degauches, et j'ai même de la compassion pour eux, car si Hollande est élu, ils vont vite déchanter car c'est eux-même (et nous) qui paieront l'addition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @SEn: merci pour ton com. J'ai regardé hier aussi le Hollande. Il reste pour moi un mystère: comment la socialie a-t-elle pu miser sur un bonhomme aussi fuyant et creux ds ces réponses ? C'est peut-être effectivement le plus apte à battre Sarko mais si c'est le seul objectif des degauches, je crains le pire pour l'etat de la France en moins de 6 mois. Si les enjeux n 'etaient pas si graves, je dirais banco, on y va pour Hollande que les degauches et le reste du pas puissent constater sur pièces l'erreur de casting !

      Supprimer
  2. La politique est un univers extrêmement violent et les périodes de campagne électorale ne sont pas les plus paisibles.

    Autrefois il y avait le militantisme de terrain et les nuits de collage d'affiches. le jeux consistait pour les uns à placarder n'importe où pendant que d'autres suivaient discrètement pour arracher leurs affiches et mettre la leur à la place histoire d'économiser la colle dés qu'ils avaient le dos tourné. Si d'aventure ils se croisaient cela finissait au mieux à coups de balai-brosse imbibé de poix et au pire en combat de boxe sanglant.

    Aujourd'hui la violence s'exprime autrement, plus indirectement mais elle reste la même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @didier: oui la politique est violente ( et encore ne sommes nous pas aux USA ) mais ce n est pas une raison pour ne pas dénoncer cette violence voire la considérer comme inhérente au système.

      Supprimer
  3. Je comprends tout à fait votre exaspération, mon cher Corto, mais finalement cette fin de campagne ne l'avait-on pas vue venir de loin ?
    Si les Français, comme c'est très possible, se laissent aller dans le sens que la propagande éhontée des media leur dicte, et portent Hollande à la présidence, je vous prédis un raz-de-marée Lepéniste aux législatives.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: bien d accord avec vous: gros comme une maison ce raz de marée FN !
      Et si Hollande est élu, ce dont je ne suis pas sûr, je ne donne pas cher de l'Etat de la France dans 6 mois. L'homme est bon politique mais n'a aucune idée de ce qui l'attend par la suite lorsqu il sera confronté aux réalités nationales , pire, internationales.

      Supprimer
    2. Et ce matin dans Le Figaro, mon cher Corto, il paraît que Angela n'a pas apprécié la sortie de Hollande affirmant qu'il aurait "une discussion ferme et amicale" avec elle.
      Bref, s'il est élu, il va y avoir du sport et les Français s'amuseront à compter les points sans doute.

      Supprimer
    3. @ Marianne : certes ils compteront les points, mais leurs sous, ils risquent de les pleurer. Quant aux médias toujours prompts à se poser en donneurs de leçons, à qui le feront-ils, la morale, eu égard à leur part de responsabilité ?

      :-/
      Al.

      Supprimer
  4. Hi there all, here every person is sharing these familiarity, thus it's good to read this blog, and I used to visit this webpage daily.

    Review my webpage: Chaussure Air Jordan

    RépondreSupprimer
  5. Have you ever considered creating an ebook or guest authoring on
    other sites? I have a blog based on the same subjects you discuss and would really like to have you
    share some stories/information. I know my visitors would enjoy your
    work. If you're even remotely interested, feel free to shoot me an e-mail.

    My page ... Air Max One

    RépondreSupprimer
  6. I must thank you for the efforts you have put in writing this site.
    I really hope to check out the same high-grade content by you in the future as well.
    In fact, your creative writing abilities has motivated me to get my very own website now ;)

    My web page: Air Max Pas Cher

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP