mardi 11 décembre 2012

Jean Marc Ayrault ne fait pas dans le détail


En fouinant sur twitter, je tombe sur ce message de Michèle Delaunay, ministre des vieux et de l'autonomie:

" ‏@micheledelaunay  Conférence pauvreté : Des engagements précis, concrets, chiffrés : 2,5 MRDS € sur les 5 ans du plan. "
 
Précis, concrets, chiffrés... et le financement ? Mais revenons d'abord sur ce que j’appellerai des engagements d'accompagnement de la pauvreté décidé par Ayrault.
 
1) Un assouplissement des règles d'obtention du RSA qui permettra à au moins 100 000 jeunes de moins de 25 ans de toucher ( la contrepartie reste à préciser ) 450 euros par mois.
2) Une augmentation de 10% du RSA sur 5 ans, en complément de l'indexation de celui-ci sur l'inflation.
3) 4 000 places d'hébergement d'urgence pour les sans-abri et 4 000 places en centre d'accueil pour les demandeurs d'asile (Cada) seront créées, ainsi que la mise en œuvre d'une "garantie des risques locatifs" pour les plus modestes.
4) Une revalorisation du plafond de ressources pour bénéficier de la couverture maladie universelle complémentaire. Cette revalorisation devrait permettre à environ 500 000 nouvelles personnes de bénéficier de la CMU.
5) Lutter contre le surendettement par " la création d'un registre national des crédits aux particuliers, à l'occasion de la prochaine loi sur la consommation. La responsabilisation des banques sera désormais renforcée par la loi bancaire, qui intégrera des éléments relatifs au plafonnement des frais pour les publics fragiles. "
 
Ces mesures sont à première vue sympathiques et bienvenues, typiques d'un gouvernement socialiste. Elles ne sont rien d'autre que des mesures d'accompagnement de la pauvreté plus que des mesures de lutte contre la pauvreté. Assister plutôt que d'inciter à travailler. Payer " une assistance " plutôt que de créer des emplois.

La seule façon de lutter contre la pauvreté, c'est de faire en sorte que chacun puisse trouver du travail, un emploi durable et correctement payé. Tout le reste n'est qu'illusion.

Le coût global de ces mesures s'élèvera à 2,5 milliards d'euros. La seule revalorisation du RSA coûtera 1 milliard. Pour un pays qui est en pleine déconfiture budgétaire et étranglé de dettes, la note sera tout de même salée.

Et j'en reviens au financement...

Le premier ministre à qui on posait la question a été on ne peut plus " précis et concret ": " Je n’entre pas davantage dans les détails d’un plan qui reste à finaliser avant son adoption par le comité interministériel de lutte contre l’exclusion que je réunirai à cette effet le 22 janvier 2013. " Ne pas entrer dans les détails... Autrement dit, et alors que le budget 2013 et la PLF ont été quasiment bouclés, le financement de ces dernières mesures sociales n'a pas été pris en compte.

Comment seront-elles financées ? Mystère ! Quelques petites taxes ou hausses d'impôts supplémentaires ? Mystère, on ne va pas faire dans le détail...

Folie passagère 1490.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


18 commentaires:

  1. "NOUS ALLONS FAIRE LA GUERRE À LA PAUVRETÉ".

    D'accord, mais avec quelles armes? Ce qui reste dans nos poches?
    C'est beau l'idéal et la politique. Sous prétexte que vous avez un joli verbe,
    on ne vous reprochera jamais vos actes. Si je dis à quelqu'un :" t'es sympa, t'es chouette", j'aurai le droit de venir l'emmerder par la suite, car j'aurai eu les plus jolies paroles à son égard.

    Corto, je soutiens ton billet encore une fois. A 80%. Quand on pose LA question, ils se défilent. Avec ces gens, on trouve LA question qui les fâche en 3 secondes, tellement leur idéalogie est grillée à vingt kilomètres.

    Pour bien voler, vole ceux que tu dis aimer. Et alors tu feras la guerre à la pauvreté... Mais ne révèle jamais tes secrets jeune guerrier socialiste, prêt à foutre par terre les petites gens.

    "Eh toi-là bas" "Donne tes sous, tu ne vois pas qu'il y a un pauvre à côté de toi? Donne les tes sous".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: tout cela ne m explique pas pkoi tu soutiens ce billet seulement à 80%...

      Supprimer
    2. Bah! Corto, c'est simple pourtant. Par Solidarité camarade.
      J'offre 20% au gouvernement, pour qu'il en fasse bon usage ;)
      Ils ont réussi à me convaincre qu'il était important d'accepter
      de faire la guerre à la misère, par solidarité. Je trouve que
      Ayrault a eu des mots justes, des arguments en béton,
      et finalement j'adhère totalement à leur politique.
      Il faut combattre la misère "coûte que coûte".

      Bien sur, ces lignes sont de la pure fiction. Je ne suis pas assez
      idiot pour être attiré par ce chant des sirènes.

      C'est drôle car la question que tu as posée hier soir, à savoir
      comment ils allaient financer cette solidarité, c'est le propos
      de l'édito du Figaro du jour. J'en déduis que tu as un esprit
      assez vif, et que tu te poses direct la bonne question.

      Bwavo Cowto.

      Supprimer
    3. @Pierre: pas vu le Fiagro ce matin. par contre j ai écouté Bertinotti, ministre de la famille ou d je ne sais quoi à qui on demandait comment tout cela serait financé: elle a répond que tout était encore à l étude, en débat, que nous verrions...

      Clairs, nets, précis !

      Supprimer
    4. Ah. Alors, si c'est à l'étude. Au pire on fera un observatoire si jamais on ne trouve pas les mots justes.
      Car j'ai remarqué que les socialistes cherchaient davantage le mot juste que l'acte efficace. C'est comme ça quand on gouverne et qu'on a des idéaux ancrés au plus profond. Ca fait malheureusement oublier la réalité.

      Comme avec l'école. Une des solutions, qui est l'autorité, ainsi que le Conseil des Droits et Familles, qui est l'outil révolutionnaire, personne n'en parle au gouvernement. ALors que nous avons un merveilleux outil, qui sert aux profs, aux parents et aux élèves, Peillon s'amuse à jouer les démagos au lieu de proposer des solutions en adéquation avec la réalité. N'est-ce pas ce qu'on appelle un "déni de réalité"?
      Vraiment, le Conseil des Droits et Devoirs des familles est un excellent outil. Ca me fout en l'air qu'ils cherchent à refaire toute l'Ecole plutôt que d'agir uniquement sur les problèmes.

      Supprimer
  2. De mon point de vue, mon cher Corto, quelle que soit la bonne volonté de n'importe quel gouvernement, aucune lutte contre la pauvreté ne marchera, tant que 200 000 étrangers entreront régulièrement en France chaque année, sans compter les illégaux !
    Et quant au financement , je crois avoir entendu cet après-midi à l'Assemblée que ce serait financé par la Nation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils s'enrichissent en solidarisant les gens.
      Si c'est pas un paradoxe ça...

      Supprimer
    2. @marianne: si seulement il n y avait que le problème de ces 200 000 incorporés. mais même sans cela, la pauvreté est un fléau, une honte mais je ne crois pas que les solutions proposées soient les bonnes pour résoudre le zinzin. Encore une fois on parle d un plan d aide, d assistanat, sur une longue durée 5 ans mais rien de constructif, rien d encourageant.
      La seule priorité c'est l emploi ! l emploi !

      Supprimer
  3. Mais vue autrement, mon cher Corto, (allez voir sur Slate), l'augmentation de la précarité constitue un manque à gagner pour les entreprises dont certaines visent désormais cette frange de clientèle.
    Donc finalement tout baigne, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: mais c'est bien sur , tout baigne !

      Supprimer
  4. "Donne du poisson à un homme, tu le nourris un jour. Apprends -lui à pêcher il se nourrira lui-même toute sa vie"...Il semblerait que le gouvernement opte pour la première solution...
    Plus on traite la pauvreté, plus les pauvres se multiplient et quand, en plus on en importe à la pelle...
    La France continuera à s'enfoncer et de plus en plus vite , on fera de plus en plus de socialisme qui nous enfoncera encore d'avantage et il sera impossible de sortir de ce cercle vicieux...
    Comme on n'a pas le premier sou, on financera cette belle générosité avec de la dette que même les enfants des pauvres auront en cadeau de naissance...Alors, à part un grand coup de balai et un changement radical de méthode, on est foutus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: comme dis marianne, c'est la nation qui régale ! et la nation elle offre en cadeau près de 30 000 euros de dette par tête de pipe ! Faute d avoir le courage de penser autrement. On finance la pauvreté au lieu de chercher à l éradiquer. Et comme on est généreux, on accueille en plus des gens dont une part des allocations iront illico " au pays " !

      Coup de balai? pas pour demain! cela impliquerait un putain de changement de mentalité et du courage. Autant dire, peine perdue

      Supprimer
  5. Je me suis fait une réflexion, au sujet de la schyzophrénie de gauche. Cocos et socialos confondus.
    Comment arrivent-ils à défendre de telles positions, tout en exerçant leur métier dans des endroits
    bourrés de dorures, de mobilier coûteux, alors même qu'ils prétendent défendre les plus pauvres.

    Les mecs stigmatisent les riches, tout en vivant dans l'opulence. Ca me reste en travers de la gorge
    cette hypocrisie.

    Je trouve ça abject d'avoir une politique de défense de la veuve et de l'orphelin, tout exerçant
    le pouvoir dans des lieux dont la richesse est apparente.
    Il y a quelque chose d'incohérent qui me fait m'interroger sur leur légitimité.

    Je crois que je vais faire des badges I LOVE DEPARDIOU.

    RépondreSupprimer
  6. il fallait bien vacciner ceux qui n'ont connu que Chirac Sarkozy contre la gauche.
    C'est chose faite !
    Maintenant il serait plus qu'urgent qu'un autre parti que le PS devienne la gauche.
    Solférino BURN !!!!

    RépondreSupprimer
  7. @cleamounette: solferino burn et l ump has burned ! c'est le grand naufrage des appareils !

    RépondreSupprimer
  8. Tout ceci me rappelle une petite anecdote datée du 7 mai... Après les élections, je discute avec des copines dont quelques unes ont la double nationalité franco-suisse et vivent en Suisse.... Et bien, deux d'entre elles, m'ont dit avoir voté Hollande parce que la gauche défend les pauvres et les plus faibles.... C'est beau,non????

    Je précise que celle qui m'a dit ça, vit dans un quartier super chic de la banlieue lausannoise dans une belle maison et a un mari qui gagne bien sa vie (et qui lui permet de poursuivre ses études et ne pas avoir à travailler...). La 2ème est d'origine étrangère, a vécu en France quelques années, est mariée et ne travaille pas.... Cherchez l'erreur...

    Cela rejoint le commentaire de Pierre.... je crois que la schizophrénie est une maladie très répandue...

    Le problème c'est qu'en France il y a bien plus de gens qui ne réfléchissent pas sur le fond des choses et se laissent bercer par les discours démago de la gauche... Alors c'est facile de les convaincre... et au final, ce sont ces mêmes personnes qui après descendent dans la rue....

    Je suis en train de regarder un reportage sur D8 sur les français qui vont faire fortune à l'étranger.... C'est injuste quand même, en France, on récupère des étrangers qui viennent pour se faire entretenir par l'état alors que les français, partent à l'étranger pour bosser et gagner de l'argent par leur travail.... Encore une fois... cherchez l'erreur....

    Et la France continue d'attirer les étrangers qui viennent chez nous pour ne rien foutre et se faire entretenir.... et nos français bosseurs s'en vont.... à l'image des riches qui en ont marre de financer le RSA....

    Combattre la pauvreté, en entretenant les pauvres, c'est un peu comme si on soignait une jambe cassée en tapant dessus....

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: et nos français bosseurs s'en vont ... faut dire qu on ne fait rien pour les inciter à rester avec tout ces discours lénifiants anti-riches . Comme avec ces mêmes discours , on ne fait pas grand chose pour attirer de nouveaux investisseurs étrangers !

      par contre oui, pour faire rentrer des gens sans le sou... on es doué schizophrénie a tous les étages !

      Supprimer
    2. Car ils refusent de voir que c'est l'argent qui fait tourner le monde; ALors ils font comme si ce n'était pas nécessaire, et se permettent d'insulter nos meilleurs exemples.
      Ca ils le font depuis qu'il y a des patrons et des élèves d'école de commerce à gauche. Ils savent qu'ils en ont qui accepteront l'insulte et accréditeront leur discours lénifiant. Ils sont très forts, et en ce moment, j'imagine le pire, qu'on en ait pour 10 ans. Ca c'est un vrai sujet de dissert: "si François Hollande rempile pour 5 ans, que ferez-vous?"

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique