samedi 22 décembre 2012

Je suis vivant et bien vivant; Bernard Tapie aussi

Contrairement à ce qui était annoncé, la fin du monde, magnifique création médiatico-marketing, n'a pas eu lieu. Je suis donc vivant, bien vivant et heureux de l'être.


Il y en a un autre qui est tout aussi vivant et en pleine forme, c'est Bernard Tapie. Dans son cas, d'ailleurs, on parle plus souvent de résurrection. Et j'en suis fort aise. Ce mec, avec tous ses défauts et toutes ses qualités, me plaît bien. J'aime sa gouaille, ses coups de gueule, son aplomb et son " populisme ". Sans arrêt dézingué par la bien-pensance mais toujours bondissant et rebondissant, sans fin. Jamais découragé, toujours entreprenant.


J'ai rencontré deux fois Tapie. La première fois, en 1983 ou 84, c'était au Palais des Congrès Porte de Versailles où devant des milliers de jeunes, pour la plupart des jeunes loups d'école de commerce aux dents longues, il venait enseigner les vertus de l'entrepreneuriat. Une bête de scène ! Chaque participant, en sortant, était persuadé de devenir riche... au culot et en travaillant beaucoup.

La deuxième fois, il était alors patron de plusieurs entreprises dont Wonder et Teraillon. Il arriva dans la centrale d'achat où je travaillais... en hélicoptère. Du jamais vu ! Avec un naturel déconcertant, et parce que l'imposait le règlement intérieur, il laissa à l'accueil ses clés et sa carte d'identité. Sans doute le seul patron d'entreprise qui allait à la rencontre des acheteurs sans crainte ni inquiétude.

Alors qu'il aurait pu se la couler douce avec le gras dédommagement qu'il a obtenu de l'Etat dans l'affaire Adidas / Crédit Lyonnais / CDR, le voilà reparti vers de nouvelles aventures: patron de presse. Non seulement il s'offre le groupe de presse La Provence mais il adresse du même coup un splendide pied de nez à tout l'establishment politique et médiatique ! Et ce, quoique s'en défende Don Quichotte, malgré tous les bâtons dans les roues que lui a mis le gouvernement dans cette affaire.

Oui décidément, j'aime bien ce mec !

Folie passagère 1506.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

7 commentaires:

  1. Une journaliste d'RMC disait hier qu'il rentrait en terrain miné, du fait de la proximité avec la Corse. Je pense que ça va bouger dans le sud.
    Bon week-end mon cher!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: Bien sur que c'est un terrain miné mais ça ne lui fait pas peur. C'est tout tapie !
      Bon week end a toi et joyeux Noël

      Supprimer
  2. Puisque vous êtes dans cet état d'esprit, mon cher Corto, je crois que cette vidéo va vous plaire !
    A Saint-Etienne, je ne sais pas si on lui a pardonné l'affaire Manufrance ?

    http://www.journaldunet.com/economie/magazine/patron-et-media/bernard-tapie.shtml

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: très connue cette vidéo tapie bokassa.

      Supprimer
  3. je crois qu'on va bien rigoler ! il va pas leur faire de cadeaux et je pense qu'ils ont les jetons ! vas-y Nanar !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: c'est ça, vas y nanard qu on rigole un peu. Secoue nous marseille un petit peu!

      Supprimer
  4. Je te conseille la lecture du livre "le flambeur".
    Si 10% de ce bouquin est vrai, Tapie est le pire de tous.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP