samedi 8 décembre 2012

Bruno Boulefkhad n'est pas Stéphane Gatignon

Quand Stéphane Gatignon, maire EELV de Sevran, plante sa tente à Paris pour faire, pendant 4 petits jours, la grève de la faim afin d'alerter les pouvoirs publics sur la faillite imminente de la commune qu'il dirige depuis 11 ans, tous les médias s'emparent de l'affaire. Il obtient 6 millions, plie les gaules et rentre se mettre au chaud.


Quand Bruno Boulefkhad déambule depuis plus de 200 jours devant sa banque pour protester contre les curieuses pratiques de celles-ci, tous les médias... s'en foutent.

Bruno Boulefkhad était dirigeant de plusieurs garages de véhicules d'occasions. Il obtient de la banque publique OSEO, un encours ( quasi gratuit ) de 300 000 euros pour conforter sa trésorerie. Peu de temps après, le Crédit Agricole et La Société Générale, sa banque principale, l'obligent à transformer cet encours garanti par OSEO en crédit amortissable à taux d'intérêt élevé. Bruno Boulefkhad aura beau prévenir qu'il ne pourra jamais rembourser ce type de crédit, il est obligé de s'incliner. Etranglé par ces contraintes, sa société périclite, ferme et ses stocks seront saisis afin que les banques puissent se payer sur la bête.

Bruno, désemparé, menace de s'immoler par le feu, il sera donc interné quelques jours par les autorités en hôpital. Le pire sera ainsi évité. A sa sortie, Bruno change de tactique et décide de déambuler tous les jours, de 7h45 à 18h15, avec pancarte et tracts devant la Société Générale de Lons Le Saulnier afin d'avertir la population des abus bancaires pratiqués par cette banque. Et ça fait 204 jours que cela dure...

La Société Générale tentera une action en justice pour le déloger, réclamant une astreinte de 500 euros par jour de " manifestation " constaté. Elle sera déboutée.

Bruno Boulefkhad, entrepreneur jusque là sans histoire, ayant eu le malheur de céder aux exigences de sa banque, est aujourd'hui ruiné. Depuis plus de 200 jours, chaque jour, il " pointe " devant son ancienne banque afin que tout le monde sache, peut-être l'espoir que justice lui sera rendue et qu'il obtiendra réparation de ce qui apparaît bien comme une mise en faillite abusive.

Rassurez-vous la Société Générale, elle, se porte plutôt bien. Quant aux médias nationaux, le cas de Bruno n'est sans doute pas de la matière dont on fait le buzz. Aucun n'en a parlé.

Bruno Boulefkhad est sur Facebook. ICI.

Folie passagère 1485.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

13 commentaires:

  1. et " il plante sa tante" c'est autorisé ça de planter sa tata ?
    ceci dit, ce pauvre gars n'a aucune chance, c'est le pot de terre contre le pot de fer, ces banquiers sont tous des pourris, c'est pour ça qu'ils s'en sortent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @boutfil: les chances qu ils soit dédommagé sont faibles, tu as raison, pot de terre contre pot de fer. Mais son histoire m a ému et j aime bien les gens qui ne baissent pas les bras même face au banquiers

      Supprimer
  2. Hormis Facebook peux tu me dire où on trouve des informations sur cette affaire ?
    A ce niveau je vois au moins une erreur importante : Oseo ne prête pas d'argent mais garantit les banques pour les prêts (généralement à 50 %) effectués. Ceci explique que les taux entre les deux opérations (le prêt d'une part et la garantie d'autre part) sont très différents. Mais à creuser !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @francis: effectivement, OSEO n a pas prêté d argent, elle a garantit d après ce que j ai pu voir auprès des 2 banques une ligne de crédit. Ces deux banques ont fait pression sur Bruno pour qu il accepte de transformer en " emprunt " cette ligne de crédit, forcément à des taux plus élevés.

      Tu as plusieurs liens ds mon billet qui te donneront les infos dont un ds sur le nom dans ce passage " Bruno Boulefkhad était dirigeant "

      Supprimer
  3. Un entrepreneur ruiné c'est vachement moins vendeur qu'un politicard qui sait pas gérer son budget.... Le 1er travaille, le 2ème on sait pas trop ce qu'il fait à part dépenser le fric du contribuable....

    C'est bien triste tout ça...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: moins vendeur, moins glamour ...si en plus le gars n est pas encarté ou pas élu de la republique... hein... pkoi s'en soucier

      Supprimer
  4. Vous avez fort bien fait, mon cher Corto, d'attirer notre attention sur cet homme.
    Je sais par expérience que lorsqu'on commence à avoir des difficultés, les banquiers ne font rien, bien au contraire, pour aider leurs clients à essayer de s'en sortir. Ils leur tiennent la tête sous l'eau, à grands coups de frais financiers sur des chèques ou factures de montants dérisoires, qui finissent par plomber les comptes au point où il n'y a plus aucune issue pour le malheureux détenteur de compte.
    C'est triste à dire mais les banquiers gagnent plus d'argent sur les pauvres que sur les riches, qui eux n'ont ni dettes ni découverts bancaires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: a qui le dites vous ! banquier , quelle horreur ! ( pardon Francis ! ) Votre argent nous intéresse, comme ils disaient à la BNP. mais le jour où ils peuvent vs ponctionner un peu plus ou comme vous dites, vous mettre la tête sous l'eau...

      Le pauvre Bruno ne gagnera sans doute pas la partie mais son courage m impressionne

      Supprimer
  5. Avec une carte du Ps, il aura peut être une chance, mauvaise plaisanterie mais ce pauvre homme n' a aucune chance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    2. @grandpas: aucune chance si la pression médiatique ne s 'empare pas de l affaire. mais en quoi , hélas, peut-il intéreser les médias ?

      Supprimer
  6. Je n'avais pas eu vent de cette info. Maintenant je sais. Qui n'est pas affilié au sochialisme put aller crever en toute sérénité, ça ne dérangera personne. Mais si vous êtes de gauche, votre combat devient le combat de tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pierre: ola du calme ! :) en l espèce ce n est pas tant un pb politique qu un problème de médias. Bon c'est vrai que si Bruno B était en plus un élu socialiste ça pourrait le faire

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen