lundi 19 septembre 2011

DSK still alive, DSK 'll be back !


On se gausse pas mal de TF1 qui, selon beaucoup, n'aurait pas du recevoir l'homme qui commet une-faute-morale-dont-il-n'est-pas-fier. Oui, possible, sauf que DSK sur TF1, c'est plus de 13,5 millions de téléspectateurs, du jamais vu depuis 2005 ! Une paille ! Z'auraient été cons de s'en priver; miam-miam les spots de pubs précédents la présentation au pays de l'homme du Sofitel ! C'est dire si nous voulions savoir, le voir, l'entendre.

Ceci dit que penser de la prestation de DSK ? Qu'elle fut bien préparée, sans aucun doute. Que toutes les questions ont été posées; après les réponses, c'est autre chose. Que DSK est très fort et que son épouse est une sainte. Convaincant ? Pas convaincant ? Chacun aura son opinion. Il apparut comme assez humble et plein de regrets quant à cette affaire de quéquette vagabonde, reconnaissant le crime mutuellement consenti sans donner de détails. Tout à tour contrit et menaçant, soyez en sûr, là, il va aller se reposer. C'en est fini pour lui des relations "inappropriées", vade retro satanas et légèreté. Mais il reviendra et il va en bouffer du traître à sa cause: "nous verrons", l'heure de la revanche sonnera bientôt. Tremblez tabloïds et autres planteurs de couteaux. Ca fait froid dans le dos quand il se fait menaçant...

Mais qu'avons nous appris que nous ne sachions déjà ? Rien. Il ne se présentera pas, ni aux primaires, ni à la présidentielle, encore heureux. Il n'est pas coupable juste un brin responsable de la désillusion socialiste: il a manqué son rendez-vous avec les Français, mille excuses ! Cela tombe bien, je n'avais pas pris rencart avec lui.

Et puis, abordant l'argent, la Grèce, le FMI, lui-même et ses compétences, nous avons bien compris, pour ceux qui n'ont pas de merde dans les yeux, qu'il espère bien très bientôt revenir. Où ? Comment ? On ne sait pas. Ce qui est sûr c'est qu'un tel homme n'a pas dit son dernier mot et qu'il a bien l'intention de ne pas laisser la France (?), l'Europe (?), le monde (?) se passer de son auguste personne.

DSK still alive, DSK 'll be back !

Les Français, qui à une large majorité ne veulent plus de DSK aujourd'hui, auront comme d'habitude la mémoire courte. Gageons que dans un an ou 2, il repointera le bout de son nez et pas pour occuper un emploi de seconde main. 

Folie passagère 834.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

6 commentaires:

  1. L'emploi de seconde main (sic), c'est rapport à la Veuve Poignet (et ses cinq filles) ? C'est d'un goût, franchement !!! (Je crois que c'est le muscadet qui me rend espiègle).

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
  2. @al west: du muscadet ? comme cela, le midi, etrange !

    RépondreSupprimer
  3. Diable de Sexe Kamarad est une pleureuse comme un gamin de maternelle.

    RépondreSupprimer
  4. Ce soir il y avait T Banon dans le grand journal !
    Même canal recherche de l'audimat :)

    RépondreSupprimer
  5. @grandpas: DSK une pleureuse, certainement pas, juste un acteur qui a parfaitement appris son texte. teste concocté par des communicants bien mauvais selon moi.

    @virginie: oui, j'ai vu et bougre de dieu, elle m a pas convaincu non plus. Quant à Canal+, a vrai dire, hier soir je disai a mon vieux, tu verras a 10/1 que Canal invite Banon ou Keneth Thompson ! Gagné !

    RépondreSupprimer
  6. En i.v. matin, midi et soir. "Chaque jour une bouteille éloigne son médecin (surtout si on vise bien)" aurait pu dire le daron, mais cela ne sonnait probablement pas assez bien (je vais chercher l'aphorisme, tiens)

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique