vendredi 30 septembre 2011

Les Salopes sont entrées dans Paris !


Avez-vous remarqué comment en période pré-électorale ressortaient de vieilles lunes socialistes. A peu près toujours les mêmes, parfois aussi grâce à un coup de main donné par l'actualité. Le cannabis, par exemple, on sait très bien qu'on ne le dépénalisera pas, encore moins le légalisera-t-on. Mais, on en parle, on en parle pour en parler, se donner un air progressiste pimenté de subversivité, ça plaît aux jeunes et à Modernoeud. C'est liberté chérie à la sauce soixante huitarde sur le retour.

L'autre truc, c'est la cause féministe. Nous les femmes ! Aux armes citoyennes ! Le déclencheur aura été la quéquette à DSK, certes, mais déclencheur uniquement. Alors on a eu "Osez le féminisme! " les chéries. Sus à l'homme qui nous oublie jusque dans ses programmes électoraux. On va se rappeler à votre bon souvenir, bandes de vicelards. Alors on crée l'assoc' idoine, on y met à sa tête Caroline De Haas qui se trouve, comme par hasard,  être la plus proche collaboratrice de, je vous le donne en mille, Benoit Hamon. Et roule ma poule, la garantie que le PS pensera à nous,  et par ricochet, on soulignera la supposée carence du camp du mal en matière de parité. Excroissance, si j'ose dire, de cette première assoc', on va vous monter une campagne choc: " Osez le clito ! ", les mecs, on va vous apprendre à vous en servir, bandes d'incapables tout juste bon à ne penser qu'à votre propre plaisir. Mais ne nous leurrons pas, il s'agit bien d’aller à l’encontre des forces de dominations sociales. Les forces de dominations sociales, je vous laisse mettre des noms là-dessus, vous aurez compris: les hommes, la droite, le capital, les réacs, les Zemmour et cie, etc...

Et puis, pour faire bonne mesure, spectacles et festivités, on va vous sortir du minou, le truc qui tue: La marche des salopes ! C'est demain à Paris. Le principe: manifester «habillée comme une salope», pour défendre le droit des femmes à s'habiller comme elles le veulent, en opposition au cliché sexiste qui veut que les femmes doivent arrêter de se vêtir comme des «traînées» si elles ne veulent pas être violées. Dans une rhétorique bien connue et bien à gauche, Gaëlle Hym, organisatrice de cette Bitch Pride, vous explique que s'habiller comme une pute n'a qu'un but: montrer qu'on en est pas une... ( elle n'aurait pas un léger pet au casque la mademoiselle ? )

Et bien moi, je crains que tout ce ramdam, un peu à l'instar des gay pride, ne serve à autre chose que de ridiculiser la cause censée être défendue. La femme n'a pas être ridiculisée, encore moins instrumentalisée, juste à être respectée, comme tout un chacun. Ni plus, ni moins.

Folie passagère 849.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. marianne ARNAUD30 sept. 2011 19:13:00

    Inutile de vous dire, mon cher Corto, que je pense qu'une fois de plus les féministes vont se fourvoyer dans une action qui fera qu'on parlera d'elles dans les media, mais qui ne règlera rien pour lutter contre les violences faites aux femmes, et j'allais même écrire, bien au contraire.
    Pour lutter contre les violences faites aux femmes il faudrait s'interroger sur la façon dont les mères éduquent les garçons, qu'elles soient féministes ou pas.

    RépondreSupprimer
  2. Vive la Macho-pride, tout le monde a le droit de rêver.

    Je serais pour une Papa-pride sans aucune mère ou marâtre à l' horizon, juste des pères heureux de l' être avec leurs enfants.

    RépondreSupprimer
  3. @marianne: en effet logiquement les medias devraient en parler, les conditions sont réunies et puis des nanas qui s'habillent en putes, c'est vendeur.
    Sur le reste, nous sommes d'acocrd, je crois, education et respect normalement cela doit suffire.

    @grandpas: une macho-prise, mais tu n y pense pas tt de meme, c'est réac ça, pas progressiste, une papa-pride, par contre,très bon, ça devrait plaire

    RépondreSupprimer
  4. c'est quoi s'habiller comme une pute ? ce terme méprisant envers d'autres femmes me fait vomir..certaines putes au grand coeur pourraient en remontrer à ces petites bourges gôchistes méprisantes envers d'autres femmes.elles rêvent d'êtres des putes mais ont une crinoline dans la tête.....pauvres connes....

    RépondreSupprimer
  5. J'avoue que je suis perplexe à la lecture de ce billet! Je n'étais pas au courant de cette initiative, merci pour l'info...Mais bon, prendre une info, dont je pense qu'une majorité de citoyens s'en fout, pour développer la thèse éternelle du complot de la "gauche", me parait très limite...On pourrait faire exactement la même chose avec la "droite"...Je pourrais faire la même chose sur mon blog, mais ça n'aurait aucun intérêt...
    Et puis finalement, je préfère "l'entrée des salopes dans Paris" que "le lâcher de salopes" de celui qui est allé baiser l'anneau papal...

    RépondreSupprimer
  6. @boutfil: tout dans l'élégance ! mais tu le dis si bien, j adore ton style !
    j'attaque ce soir "la lucidité"

    @kalondour: que peu de gens s'interesse à cette "initiative", je m'en tape grave, elle m' a interpellé.
    Par ailleurs, je ne cherche pas à dénoncer un éventuel complot de la gauche, je tiens juste à montrer, en plus du ridicule de l'initiative, que ce genre de mouvements sont bien souvent des émanations de gauche, du PS en l'occurence. mais qu'ils se gardent bien de le proclamer. Curieux comme ces assoc' "progressistes " se complaisent dans le ridicule. Ne me dis pas que ça ne l'est pas.

    RépondreSupprimer
  7. Arf! Les féministes du XXIème siècle c'est quelque-chose... :D

    Je ne sais pas si elles sont dans le ridicule mais, dans la caricature, sûrement.

    N'importe-comment cette info m'a fait bien rire.

    RépondreSupprimer
  8. Réactionnaire ceci?

    http://www.youtube.com/watch?v=7ADyWcbvOns&feature=related

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  9. Si on veut s'en tenir à des mesures éducatives
    (selon moins bien insuffisantes pour éradiquer les discriminations et les violences à l'égard des femmes
    pour quoi n'évoquer que le rapport des mères
    aux garçons ? L'éducation des filles serait
    donc aussi problématique.

    Je cite Elena Giani Belotti, auteur d'un essai
    paru en 1974 :

    " Ce sont justement ces petites filles, si riches
    en vitalité et en curiosité, avides de vivre,
    tendant à conquérir le monde autour d'elles et leur propre autonomie,qui sont destinées à livrer
    bataille dés leur plus jeune âge avec leur mère,
    avec bien peu de possibilités d'en sortir victorieuses."

    RépondreSupprimer
  10. @ anomyme ? beaucoup de mères ne sortent pas du tout victorieuses de la confrontation, beaucoup en sortent laminées oui !! et ce sont des expériences vécues autour de moi, pas des " trucs" de psychos qui accusent toujours les méres de tous les défauts....
    l'éducation de petits garçons est primordiale dans la lutte contre les discriminations et la violence faite aux femmes, dans certaines familles, dont c'est la tradition, les garçons sont élevés comme des dieux vivants....

    RépondreSupprimer
  11. Oui, en gros respectées comme la droite et ses jupettes. Allez hop, dehors, à grands coups de pompes dans le cul, et fissa retour à la cuisine (syndrome Bernadette Chirac en gros, la France du futur, avec tablier de cuisine et gants Mapa, la femme et son rôle traditionnel, où blogueuse modasse neu-neu, en ce moment, en gros, ce qui revient à peu près au même).
    Je préférerais toujours une féministe à l'imbécile qui se croit moderne, parce qu'il n'a que l'atavisme de la tradition derrière laquelle planquer sa trouille d'une évolution des rapports humains n'allant pas dans son sens.

    RépondreSupprimer
  12. Boutfil,

    Mon intervention ne visait pas à culpabiliser
    les mères mais à rappeler bêtement qu'elles
    éduquent aussi les filles...C'est bizarre, je sais.
    Mais c'est une évidence, la réalité, et pas un truc de "psycho"

    RépondreSupprimer
  13. Boutfil,

    Mon intervention ne visait pas à culpabiliser
    les mères mais à rappeler bêtement qu'elles
    éduquent aussi les filles...C'est bizarre, je sais.
    Mais c'est une évidence, la réalité, et pas un truc de "psycho"

    RépondreSupprimer
  14. @didier: caricature en effet ! et ravi de t'avoir fait rire, apparemment, il y en a d autres qui trouve ça moins drole ou alors très très sérieux !

    @mike hammer: la droite et ses jupettes ?
    Il y a des féministes que je respecte, celle qui savent faire evoluer les choses et celles telles qu'ici racontée qui me font rire tant elle sont ridicules et desservent plus qu autre chose "la cause ".
    Je peux supposer que les imbéciles qui se croient modernes et blabla ne me concerne pas.

    RépondreSupprimer
  15. Corto,

    Je peux supposer que les imbéciles qui se croient
    modernes et bla bla ne me concerne pas.

    Propos totalement incompréhensible et grammaticalement bancal. Je crois qu'en réalité,
    vous méprisez les femmes, féministes ou non.

    RépondreSupprimer
  16. marianne ARNAUD1 oct. 2011 14:12:00

    Quant à moi, mon cher Corto, je me sens tout à fait concernée par "l'imbécile qui se croit moderne et bla-bla-bla" de Mike Hammer !
    Comme dit la chanson, je ne sais pas ce qui me retiendrait de mettre "une bonne paire de baffes dans la gueule" de la fille de la photo, si c'était ma fille, tellement je trouve ce genre de provocation sur la voie publique, honteuse.

    RépondreSupprimer
  17. @marianne: une bonne paire de baffes, vous n y pensez pas, une bonne fessée devant tout le monde oui.

    RépondreSupprimer
  18. @anonyme: mépriser les femmes, Dieu qu il faut être con et forcément mal me connaitre pour dire cela a propos de moi !

    RépondreSupprimer
  19. Corto,

    Le mépris n'est en général pas connu de celui qui
    le pratique. en effet,je ne vous connais pas,
    je ne dispose que des repères que vous voulez bien donner, tous les termes en asse", qui abondent dans vos textes : connasse, gourdasse. C'est
    pour faire branché peute^tre ? Et je serais curieuse
    de savoir le nom d'une de ces féministes que vous admirez parcE qu'elle fait évoluer les choses.
    A titre d'exemple pour que je puisse me défaire
    de cette " conne" opinion selon laquelle je
    vous tiens pour un misogyne parmi d'autres..

    RépondreSupprimer
  20. Anonyme

    Que cela vous plaise ou non, cette femme aux seins nus, est une pétasse voir une morue.

    Une féministe qui a fait avancer les choses, Louise Eugénie Alexandrine Marie David, plus connue sous son nom de plume Alexandra David-Néel1, née le 24 octobre 1868 à Saint-Mandé (Val-de-Marne); il me semble que cette grande dame ne se promenait nue dans les rues de Paris, en criant "Plus jamais,appelez nous Mademoiselle".

    Enfin vous êtes bien agressive.

    RépondreSupprimer
  21. @grandpas: Merci !
    mais des fois rien ne sert de se fatiguer, certains ne lisent que ce qu'ils veulent bien lire. C'est ainsi.

    RépondreSupprimer
  22. Grandpas,

    Merci, c'est une excellente référence. Et merci
    aussi pour la qualification d'agressive qui dans
    votre champ lexical est une douceur. Je m'attendais
    plutôt à "Thénardier".

    RépondreSupprimer
  23. je plussoie, pour connaitre mon ami Corto depuis...pas mal de temps maintenant, il aime et respecte les femmes....
    mais bon, il nous en fallait bien une nouvelle , qui , sous forme d'anonymat, peut dire et juger, de, sans aucun doute, son grand âge et sa grande expérience....
    laissez tomber les copains, c'est fatiguant....

    RépondreSupprimer
  24. Anne ô nyme

    Certainement pas "Thénardier" mais plutôt "Cruella d'enfer"; nous avons les références que nous pouvons. Enfin Dame Thénardier nue, horreur, malheur, courage fuyons mais si vous y tenez, alors !!

    RépondreSupprimer
  25. Toujours pour cette chère Anne ô nyme,

    Une grande dame a changé par son action l'histoire des Etats-Unis, Rosa Louise McCauley Parks.Elle ne sait jamais promenée les seins à l'air.

    RépondreSupprimer
  26. Grandpas,

    Ou aves vous lu que je faisais la promotion des seins
    à l'air ? Vous ne savez pas lire et je ne vais pas
    perdre mon temps à vous faire une explication de textes. Et pour votre deuxième référence je vous ferai remarquer que son action a surtout eu pour
    effet de mettre l'accent sur le racisme, ce qui
    n'enlève rien à son mérite. J'ajoute que selon
    moi, le sexisme est une catégorie de racisme qui
    a la vie dure. Et désolée, mais vous pouvez
    m'affubler de tous les surnoms qui vous plaisent
    je continuerai à ridiculiser les machos grossiers
    tels que vous qui se permettent de traiter de
    suce-bite une journaliste. Vous me faites penser
    à un " humoriste" bas du plafond, un certain Bigard, ami de vot' adoré Président.

    Qui s'assemble...

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  28. Chère Anne Ô nyme

    C'est vous demoiselle qui m'avait donné le bâton pour vous battre.Une fois j'ai utilisé le patronyme Thénardier pour une Dame aussi agressive que vous l' êtes.

    Cruella d' Enfer un est doux pseudonyme, j' aurais pu vous affubler de Dame Médusa.

    Je n' aime pas Bigeard, il est vulgaire quant à vouloir me présenter comme machiste, je vous le laisse, cadeau.

    Je devrais vous présenter mon épouse, ses opinions sur certaines femmes me font pour doux dingue.

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes systématiquement rejetés

Fillon in love pour Sarkozy