vendredi 23 septembre 2011

Je m'en tape de Karachi


Il paraît que le moral des Français est au plus bas. Rendez-vous compte, l'Insee vient de faire tomber l'info, l'indice qui mesure notre moral a baissé de 5 points:  80 en Août ! Il y a donc un indice pour mesurer mon moral, rien que cette info me gonfle. Tout mesurer, quantifier, compter. Et puis, ma bonne Dame, comment voulez-vous que mon/notre moral soit bon avec tout ce qui se passe, hein, je vous le demande ! Le chômage, la dette, les grecs, la misère, les banques, le prix du pain et des clopes, Troy Davis (aussi rapidement entré que sorti de la médiacacophonie), les trains en retard, le trou de la sécu, le déficit de notre balance, etc...; j'en passe et des meilleures mais c'est vrai, il y a maintes et maintes raisons d'avoir le moral dans les chaussettes.

Mézavi que ça ne devrait pas trop s'arranger et pourtant, je vous le garantis, je suis d'un naturel optimiste.

Et je suis optimiste parce que j'ai trouvé ma solution: j'ai 2... moral. J'ai mon moral intime, mon moi à moi, ma vie, et mon moral public. Mon moral intime, mon moi, va bien, je vais bien, tout va bien "en moi", rien ne semble vouloir ni pouvoir le perturber. je dois être à 120 ou 130 sur l'échelle Insee.

Et puis, il y a mon moral public, c'est à dire, la partie de mon cerveau qui se fait polluer par tout ce qui vient de l'extérieur. Et bien là, c'est la décote maximale. Pour toutes les raisons évoquées plus haut, comme tout le monde (faut avoir la gnaque pour garder le cap) mais plus que tout, c'est la vacuité du débat politique qui me patafiole mon moral public.

Voyez par exemple, l'affaire Karachi, la majorité des gens ne savent pas trop de quoi il retourne mais z'y va, on tape sur Sarko et la Sarkozie. Franchement, tu crois que les 8 millions-de-sous-le-seuil-de-la-pauvreté, ils s'en préoccupent de Karachi, ils s'en tapent. Alors les coups de fil de Brice, hein, tu sais où tu peux te les mettre... Je me promène sur twitter, c'est plat, on tire à boulets rouges, aujourd'hui sur les potes à Sarko, hier sur les Guérini, les Navarro ou les Bourquin, demain, à qui le tour? J'ai regardé le 1er débat des Primaires, les 6 gusses se sont réveillés quand ils ont abordé l'extrème importance, fondamentale et vitale, du cannabis et du nucléaire. Tu sais où on peut se les mettre ton shit et tes radiations, hein ? Et depuis, ils se chamaillent à qui mieux mieux pour savoir qui sortira le plus de promesses débiles du chapeau. Creux, plat, vide. Bien sûr, à droite, ce n'est guère mieux. D'allégeance aux armes en coup de pied à la gauche, ce n'est guère mieux. Creux, plat, vide.

Ce matin, j'ai été au bistrot, au zinc, je n'avais pas fait cela depuis bien longtemps. Il y avait 2 piliers de comptoir, coupe-rosés à souhait. L'un dit à l'autre à propos des gens qui causent dans la télé: " Font chier ces cons, bientôt, on  pourra même plus se payer des coups à boire ". L'autre lui répondant: " c'est toi qu'y est con, eux, c'est pareil, c'est les comme toi qui les font chier, z'en ont rien à foutre de tes problèmes ".

Le con, il m'a mis un coup à mon moral à moi parce que je crois qu'il n'a pas tout à fait tort.

Folie passagère 840.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

19 commentaires:

  1. L'attentat de Karachi a fait 14 morts. Il n'y a toujours aucune explication.
    Alors je m'en tape aussi de ton moral.

    RépondreSupprimer
  2. @david burlot: allez, reste calme, pose toi et relis le billet.

    RépondreSupprimer
  3. Ha y s'en dit des choses intéressantes au zinc.

    RépondreSupprimer
  4. @elmone: des tas de choses interessantes, comme ds les blogs ou sur twitter

    RépondreSupprimer
  5. Pas trop compris le lien entre "l'affaire Karachi" et le financement de la campagne de Balladur. M'enfin bon, j'ai pas trop cherché non-plus. Et, pour-sûr, c'est pas ça qui va me saper le moral. :)

    RépondreSupprimer
  6. Nous en sommes tous là. Et le pire, c'est que je ne vois rien dans les prochains mois qui soient susceptibles dans un camp ou dans un autre de nous donner un peu d'espoir. Tiens, le prix du pétrole est au dessous des 80 dollars le baril. Le problème, c'est qu'on a trouvé du pétrole en Guyane. On nous dit que les sous-sols de Lorraine en regorgeraient. Ça tombe mal, non ? ;+)

    RépondreSupprimer
  7. @didier: effectivement, tu n a pas trop cherché. mais je te comprends, on mélange un peu tout ds cette affaire. Et t as bien raison de ne pas temettre la rate au court bouillon pour cette histoire. Comme dirait l autre que justice se fasse, c'est bien assez.

    @denis: Du pétrole en Guyane ! j ai appris cela. On devrait s'en réjouir pour une fois que l on a autre chose que des idées, même pas, il parait que l'exploitation du gisement pourrait nuire à l'écolo-système

    RépondreSupprimer
  8. Good morning Corto

    Les journaleux ne supportant que leurs petits camarades "socialisses" (comme disait le grand Georges Marchais)soient enlisés jusuq'à la gorge dans les affaires où la morale n'est plus de mise, vont chercher dans le tréfonds des affaires où la droite n'est pas nette non plus.

    Quand aux magistrats , je rappelle ici qu'un de leur principal syndicat est très à gauche; ils ne vont pas laisser les scribouillards se la jouer tout seul.

    Y a bon la curée.

    Mais une question me brûle la vulve non les lèvres quand tu vas dans un pays dont l' atmosphère générale n'est pas du plus calme, il faut bien t' attendre à quelques accrocs et si t'es croyant dire quelques "Je vous salue Marie".

    Il me semble que du temps d'un certains "Mythe- errant"; un des fistons courait à travers l' Afrique pour goûter à la galette,il fut surnommer "Papa m'a dit".

    Ah ces socialistes et leurs mémoires courtes, cela devient affligeant. De toute façon , la campagne présidentielle ne vas être de haute tenue mais plutôt sentir la chienlit.

    RépondreSupprimer
  9. Ami Corto,

    Tu les a engagé les deux rigolos, bien j'ai pas une tête de "winner" mais là t'as fait fort.Ils sont tous ainsi dans ton paradis.

    Cerbère est plus accueillant.

    RépondreSupprimer
  10. @grandpas: ni la gauche ni la droite sont exempts de reproches c'est certain en matière de financement de campagne. Le souci, c'est qu'effectivement, les medias et la magistrature sont de notoriété publiques à gauche. Alors, si on peut taper allègrement taper sur la droite...a moins d un an de la prsidentielle..

    Marrant par exemple comment les medias sont plutot atones sur Guérini, Navarro, Bourquin,, mais bon...

    @parisien libéral et grandpas: cette photo, je l ai trouvé tout simplement sur Google image. Loin de moi de me moquer, c'est juste une clientèle de bistrot comme on en trouve des centaines de milliers. Je pourrais même écrire des lignes et des lignes sur cette photo

    RépondreSupprimer
  11. Ti ma fait peur mon grand, je me suis le beau Corto vit aux pays des "freaks", la grandeur de ce filme en moins

    RépondreSupprimer
  12. L'idée des deux morals est très juste.

    L'affaire Karachi est LE plus gros scandale d'Etat sous la 5e République, si on se tape de celui-là ce n'est plus la peine d'exiger quoi que ce soit de nos Politiciens.
    Et les 8 millions de pauvres oficiels devraient s'en taper, descendre dans la rue et aller réquisitionner les voitures et les apparts de fonction qu'ils financent. C'est parce qu'on laisse faire n'importe quoi à nos dirigeants que le peuple devient le cadet de leurs soucis.L'idée des deux morals est très juste.

    L'affaire Karachi est LE plus gros scandale d'Etat sous la 5e République, si on se tape de celui-là ce n'est plus la peine d'exiger quoi que ce soit de nos Politiciens.
    Et les 8 millions de pauvres oficiels devraient s'en taper, descendre dans la rue et aller réquisitionner les voitures et les apparts de fonction qu'ils financent. C'est parce qu'on laisse faire n'importe quoi à nos dirigeants que le peuple devient le cadet de leurs soucis.

    RépondreSupprimer
  13. @aurélien: bonjour et bienvenue ici ! Pour l instant, l affaire Karachi "semble" etre un énorme scandale. je dis semble car actuellement rien de prouvé, encore moins la possibilité que l attentat soit lié à un supposé non paiement de supposées commissions. On est donc ds le domaine des hypothèses et des suppositions.
    Je ne dis pas qu il ne faille pas en parler, je dis juste qu il faut raison garder et laisser justcice se faire, on a d autres préoccupations en attendant.
    cordialement

    RépondreSupprimer
  14. @Corto:
    Il y a une affaire Karachi-terrorisme et une affaire Karachi-corruption. Le lien entre les deux n'est pour l'instant pas clairement établi, en effet.
    En revanche, sur le seul volet financier, on sait que le compte de campagne de Balladur en 1995 a été crédité de plus de 10 millions d'euros venant d'on ne sait où. Le Conseil Constitutionnel (=la plus haute instance du pays, rien que ça) a fermé les yeux là-dessus, validé le compte et autorisé le remboursement.
    Rien que pour ça il ne faut pas s'en taper. Notre devoir de citoyen est d'exiger que la justice fasse son travail jusqu'au bout. Et donc on ne peut tolérer les écoutes de Guéant, les interventions d'Hortefeux et... Si abandonne nos droits là-dessus, aussi exagéré que cela puisse paraître, c'est fini.
    Je comprends qu'on puisse avoir d'autres priorités, par choix ou par nécessité, mais je suis convaincu que des rouages politiques sains sont un préalable à des décisions politiques sensées et justes.@Corto:
    Il y a une affaire Karachi-terrorisme et une affaire Karachi-corruption. Le lien entre les deux n'est pour l'instant pas clairement établi, en effet.
    En revanche, sur le seul volet financier, on sait que le compte de campagne de Balladur en 1995 a été crédité de plus de 10 millions d'euros venant d'on ne sait où. Le Conseil Constitutionnel (=la plus haute instance du pays, rien que ça) a fermé les yeux là-dessus, validé le compte et autorisé le remboursement.
    Rien que pour ça il ne faut pas s'en taper. Notre devoir de citoyen est d'exiger que la justice fasse son travail jusqu'au bout. Et donc on ne peut tolérer les écoutes de Guéant, les interventions d'Hortefeux et... Si abandonne nos droits là-dessus, aussi exagéré que cela puisse paraître, c'est fini.
    Je comprends qu'on puisse avoir d'autres priorités, par choix ou par nécessité, mais je suis convaincu que des rouages politiques sains sont un préalable à des décisions politiques sensées et justes.

    RépondreSupprimer
  15. Désolé je n'ai aucune idée de la raison pour laquelle mes messages sont doublés...

    RépondreSupprimer
  16. @aurélien: "Le lien entre les deux n'est pour l'instant pas clairement établi, en effet." "venant d'on ne sait où."
    Et bien voila parfaitement résumer pourquoi, pour l'instant, Karachi, je m en tape. Nous sommes ds les supputations, les approximations, les suppositions, on flaire, on subodore mais que ce soit sur le volet financier ou terroriste, rien de tangible, rien de prouvé. le jour où l on nous apportera du fait, des preuves, crois moi, je ne m 'en ficherai plus. Pour l instant, laissons la justice bosser. J'ai ( nous?) avons d'autres préoccupation.

    RépondreSupprimer
  17. Hey excellent blog! Does running a blog such as this take a massive
    amount work? I have no understanding of coding but
    I had been hoping to start my own blog in the near future.
    Anyways, if you have any ideas or techniques for new blog owners please
    share. I understand this is off topic but I just wanted
    to ask. Many thanks!

    Here is my page: cellulite treatment

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP