mercredi 4 juin 2014

BNP-Paribas: Hollande va mettre tout son poids dans la balance...


C'est assez rare mais parfois, Elise Lucet, la femme tronc du 13h de France2, peut être très très drôle. Ce fut le cas aujourd'hui lorsqu'elle annonça le plus sérieusement du monde que dans l'affaire opposant la BNP à la justice américaine, "François Hollande allait mettre tout son poids dans la balance et intervenir auprès d'Obama" !

François Hollande mettre tout son poids dans la balance, avouez que c'est drôle, non ? Il eut fallu qu'elle nous explique, la dame,  en quoi les kilos pris par Président depuis son accession au Château pourraient faire peur ou influencer le svelte et sportif Barack Obama; elle ne le put point. L'anecdote est cependant, encore une fois s'il était besoin, révélatrice de l'amateurisme de Président et de la haute opinion qu'il a de lui-même et de ce qu'il reste de la France.

La BNP a visiblement déconné et enfreint une multitude de lois US en faisant du business avec des pays que l'Oncle Sam a mis sous embargo. Elle encourt une amende de 7 milliards d'euros. 7 milliards, après tout et puisque tous les journaleux nous l'ont dit depuis la révélation de cette affaire, ce n'est que l'équivalent d'une année de bénéfice pour la banque, cela fera perdre quelques milliers d'euros de dividendes aux actionnaires mais en aucun cas la survie de la plus grande banque (et des comptes courants de ses clients) française n'est menacée. Et puis 7 milliards, c'est l'effet d'annonce, ceux qui suivent un peu l'affaire savent très bien que si la justice US avance ce montant, c'est pour amener la banque française à plaider coupable ce qui lui permettrait de négocier le montant réel de l'amende à laquelle elle serait soumise; sans doute entre 1 et 2 milliards maximum. Ainsi les deux parties éviteraient un procès long et coûteux. L'affaire est donc relativement simple. A condition de ne pas l'envenimer.

On se demande bien alors pourquoi Président est monté au créneau pour prendre la défense d'un des plus beaux fleurons de la finance mondiale. Vous savez, la finance, son unique adversaire...

Ainsi, Président a écrit une lettre (que l'on espère sans faute d'orthographe) à Obama pour l'implorer, pardon, pour lui demander que la sanction - si sanction il y avait - ne soit pas trop sévère,"pas injuste et disproportionnée". Fabius s'offusque: "La sanction envisagée n'est pas raisonnable" et son compère Sapin de mettre en doute la qualité de la justice américaine: " Si la justice américaine ne se montre pas équitable dans le dossier BNP" et de se faire menaçant: "la France est prête à réagir fermement pour protéger ses intérêts fondamentaux." Lol

Non mais de quoi je me mêle ! doit penser goguenard Obama.

Voilà une banque qui enfreint les lois d'un pays et il faudrait s'étonner que la justice du dit-pays envisage de prendre des sanctions ! On croit rêver. Et les petits frenchies, au plus bas dans les sondages, au plus mauvais dans leurs prévisions de croissance et dans leurs tentatives de sortir leur propre pays de la mouise de menacer  la justice américaine ! Quelle prétention, quelle arrogance ! Si seulement Président et sa bande avaient de quoi influer sur le cours des choses, on pourrait prendre au sérieux leur coup de sang mais ils n'ont rien si ce n'est un pays au fond du trou et une crédibilité quasi-nulle. Ils n'ont aucune carte maîtresse pour négocier quoique ce soit avec une justice dont l'inflexibilité et l'indépendance dans les affaires financières n'est plus à démontrer. Obama lui même ne prendrait pas le risque d'intervenir.

Alors à quoi bon cette colère ? A rien si ce n'est faire diversion et révéler à qui veut le voir que les dirigeants français sont prêts à intervenir dans une procédure judiciaire, comme si chez eux, cela était une habitude... Ils ont juste oublié que ce qui se fait couramment chez nous - battre en brèche l'indépendance de la justice - ne se fait peut-être pas ailleurs. Les cons !

Demain, Président dînera à 19 heures avec Obama dans un restaurant parisien puis re-dînera, deux heures plus tard, avec Vladimir Poutine à l'Elysée. Mettre tout son poids dans la balance... Il n'y a qu'elle pour craindre quelque chose...

Folie passagère 2318.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

50 commentaires:

  1. + 1000 avec vous Corto
    Si l'on enfreint les lois d'un pays, il ne faut pas ensuite être étonné et jouer les pleureuses ( quoi ? je ne savais pas ! c'est trop injuste à la fin )
    L'arrogance du gouv en général est proprement incroyable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: sans compter que ces interventions intempestives et inappropriées pourraient bien énerver la justice américaine.
      Fillon pour qui je n ai guère de sympathie mais dont on peut estimer le jugement (avant l affaite Bygmalion) disait qu en 40 ans de carrière politique, il n avait jamais vu autant d arrogance de la part de la nouvelle équipe socialiste ( gouvernement, président et députés).

      Supprimer
  2. Intervenir auprès de la justice d'un autre pays ne lui pose aucun problème, la justice mexicaine en sait quelque chose...en France, l'indépendance de la justice n'étant plus qu'un vague souvenir....
    Ce type, "bouffi" d'incompétence, président ( ? ) d'un pays qui coule, pense "peser" sur le président d'un pays dont la justice est indépendante ? Rien ne nous sera épargné et nous boirons notre honte jusqu'à la lie...y'en a vraiment mare de cette équipe de bras cassés, incapable de faire quelque chose de positif chez nous et qui se croit en mesure de gérer les affaires des autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: qu elle commence effectivement cette équipe de bras cassé à s occuper des affaires de la France, enfin pas trop tout de même parce que pour l instant ce qu ils ont fait n a rien amélioré.
      ce qui est marrant c'est que j 'écrive "commence " ! au bout de deux ans, on a l impression qu ils n ont rien fait :)

      Supprimer
    2. @ Corto
      Ah si ! Ils en ont fait tout plein.
      Des conneries. Et des grosses...

      Supprimer
  3. Non non cher Corto -- c'est le gouvernement américain qui est coupable de pur brigandage, et se conduit en maître du monde imposant à autrui son prétendu "droit".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michel Desgranges: ça c'est un autre sujet . Les USA maîtres du monde etc... je suis d accord avec vous. Mais dans le cas présent, les USA ont des lois comme nous; la BNP en demandant et obtenant sa licence pour travailler aux USA a accepté les contraintes, avantages et inconvénients de la loi américaine. Point barre. Notez aussi que la BNP sait et reconnait avoir enfreint les règles puisqu'elle a même provisionné dans ses comptes 1,5 milliards pour couvrir l 'éventuelle amende.
      Le GVT Français n a pas à intervenir dans cette affaire. Qui plus est quand on a aucun biscuit.

      Supprimer
    2. La BNP aurait truqué ses pièces comptables.
      De toute façon, le pouvoir américain a décidé de se payer les banques, secteur arrogant qui a failli couler le pays. Après avoir dézingué les banques américaines et suisses de New York, il tire sur ce qui passe à sa portée, et bingo, c'est la BNP française, avant une banque allemande ou italienne...
      De plus, un des responsables BNP mouillé dans les transactions a une réputation d'enfer sur la place. C'est du gâteau !
      Pauvre Hollande, trop fat pour laisser la banque se démerder avec son staff !

      Supprimer
    3. @Catoneo: dans le business, ce qui importe bien souvent, c'est le " pas vu, pas pris". La BNP s'est fait poisser ce dont elle convient, elle paye. Les 7 milliards, c'est de l intox, elle paiera mais nettement moins. Et Hollande aura beau monter sur ses grands chevaux, il n y pourra rien.

      Supprimer
    4. hey, les USA ne se gêne pas pour faire du buisness avec les pays sous leur propre embargo !!!
      C'est la même histoire qu avec les voitures! ils ont fait degagés les marques automobiles francaises d'Iran sous pretexte d embrago... pour y installer les leurs!!

      Et les USA ont décrétés que leur loi peuvent s appliquer n'importe ou, il y a même une division speciale pour ca, et si le fameux traité atlantique est conclu, ce sera encore pire,

      Supprimer
  4. Vous avez tout dit, et bien dit dans ce billet, mon cher Corto !
    La BNP savait très bien ce qu'elle faisait en faisant son business en dollars avec des pays sous embargo américain. Qu'elle se débrouille avec la justice américaine, je ne vois pas au nom de quoi Président irait s'immiscer dans des affaires qui ne concernent que la justice américaine.
    Après la Société Générale, voilà donc la BNP qui à son tour a maille à partir avec la justice américaine !
    Décidément ces banques ont vraiment beaucoup de mal à admettre, qu'en tous cas aux USA, elles ne sont pas au-dessus des lois, et que si elles se font épingler il leur faudra payer tôt ou tard.
    Hollande aurait pu se dispenser d'humilier la France une fois de plus par son intervention intempestive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Hollande aurait pu se dispenser d humilier la France... Comme vous dites, une fois de plus et je crains pour ce week end de festivités D-Day. Et quelle contradiction avec son " Bourget" . il avait là une excellent occasion de fustiger la finance qui n en fait qu a sa tête, ben non, il vole a son secours !

      Supprimer
    2. @ Marianne
      Votre conclusion résume à elle seule le drame de la France, saccagée par ce malade qui se croit tout-puissant.

      @ Corto
      Ce n'est la qu'un énième paradoxe de Nullard 1er.

      Supprimer
  5. 7 milliards d'amende, ce sont 7 milliards qui n'iront pas financer le national-socialisme clientéliste franchouille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Theodetoulouse: je serais bine surpris que l amende , en bout de procès, soit de 7 milliards, allez, au pifomètre maxi: 2 milliards !

      Supprimer
  6. fallait faire les affaires en euros
    histoire que ça serve à quelque chose
    et continuer à bosser aux states , en euros aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kobus: faut croire que malgré la toute puissance de l euro, certains préfèrent encore travailler en dollars.
      Si tu savais le mal que j ai eu à convaincre il y a encore 6 ans aux chinois que l euro n était pas une monnaie de singe ...

      Supprimer
    2. D'ailleurs ils le pensent toujours, majoritairement... en raison de l'instabilité de cette monnaie.

      Supprimer
  7. Si, comme vous l'expliquez, une négociation ramène l’amende à un montant plus raisonnable, notre président pourra de cette façon s' en approprier le bénéfice. Il est bien capable d'avoir fait ce calcul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Michelle: même pas parce que les régles du jeu et de ce "calcul" ne lui appartiennent pas

      Supprimer
  8. "BNP-Paribas: Hollande va mettre tout son poids dans la balance"

    3%. On va aller loin avec ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Koltchack: nous je ne sais pas, mais lui a au moins une certitude, personne ne l empêchera d'aller jusqu'au buffet ! Président, tout de m^me !

      Supprimer
    2. @ Koltchack
      Vu sous cet angle, c'est sûr qu'on n'avbancera même pas d'un pied.
      Mais si on parle en kg, comme le craint Corto, la balance risque de déguster !... ;o)

      Supprimer
  9. Ah! Les p'tits poids, les p'tits poids, les p'tits poids ...
    Pépère va mériter un nouveau surnom: Pèse pas lourd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: ou bien encore : pèse-personne

      Supprimer
    2. Bravo à tous les 2 !
      Vous faites un concours ? :o)))

      Supprimer
    3. @Franzi: que veux tu, M3% nous inspire :)

      Supprimer
  10. La menace sera comme pour le Mali l'envoi des troupes en cas de refus d'arrangement à l'amiable , pépère chef de guerre montrera ce qu'il aurait fait sur les plages du débarquement si il se serait appelé Patton.
    (J'arrive au point où je préfère employer de l'ironie)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri:imaginer que Hollande puisse débarquer , en voila une drôle d idée. par contre qu il soit enfin débarqué, je prends!

      Supprimer
  11. La balance va encore trinquer demain.
    Le Bouffi dînera avec Obama à 19h puis soupera à 21h avec Poutine ! Une petite soupe à l'oignon au milieu de la nuit pour finir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: s'il mettait autant d énergie à gérer les affaires de l Etat qu'a se goinfrer...

      Supprimer
  12. Permettez-moi de faire un peu de politique-fiction. Pour diverses raisons ( G7, commémorations...) Poutine et Obama vont se rapprocher ces jours-ci. Parmi leurs litiges actuels se trouve la livraison de 2 navires militaires à la Russie construits chez nous, ce qui irrite à tel point les U.S qu'ils ont même été jusqu'à proposer de les racheter. La France ne peut qu'honorer son contrat.L'affaire BNP qui n'est pas nouvelle ne serait-elle pas un moyen de pression des américains pour "en avoir sous le pied" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aux USA, tout n'est pas entralisé comme en France. Le Pentagone n'a aucun levier sur la Justice financière, et la Maison Blanche non plus. La FED est complètement indépendante, etc...
      Hollande va tomber sur un bec, à la grande surprise d'Obama.

      Supprimer
    2. @IFuku: je plussoie au commentaire de Catonéo, Obama ne peut de toute façon rien faire pour intervenir sur la justice US.
      Là où on va rire c'est quand 200 ou 300 marins russes vont débarquer fin juin en France pour prendre livraison du premier Mistral

      Supprimer
    3. Je voulais attirer l'attention sur les " opportuns hasards " du calendrier.
      Quant a l'indépendance de la justice américaine,si elle est de bonne réputation, elle n'en reste pas moins rendue par des humains qui ont leurs petits et grands travers.

      Supprimer
  13. Bravo,j'espère qu'Elise Lucet vous a lu. Je pense que tout moyen de pression serait bon à prendre par Obama pour tenter de maîtriser nos affiliés marxistes, à commencer par calmer nos écolos sur le traité transatlantique.

    RépondreSupprimer
  14. Ah ben alors ! Si présiFlan met tout son poids dans la balance, ils sont sauvés... Mouarfff ! MDR !!!

    @ Corto
    J'adore votre conclusions, et plus encore la photo en bas du billet. :o)))
    Trop réaliste !...
    "On tient les hommes par le ventre ou le bas-ventre"... Pour lui, c'est simple : par les deux mon capitaine ! Mais qui peut bien le tenir ??? On ne le voit plus en pseudo-motard => son ex-ex s'étant bien rapprochée aurait-elle repris le flambeau ?

    Oups, ça, c'est du super-privé. toujours payé avec NOS sous !

    Quant à la BNP, qu'elle assume les conséquences de ses actes. Au moins à l'étranger. Parce qu'en France... Mais "chut" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: je précise que la photo du bas n'est pas un montage !
      Quant à la BNP, comme les autres banques françaises, vaut mieux pas aller voir de trop près ce qui s y passe .

      Supprimer
    2. A l'instar de Franzi, et nonobstant la pertinence du billet et de ses commentaires, la photo de pèse-personne (©Corto ;-)) se goinfrant de pâté est... comment dire... savoureuse !

      Supprimer
    3. @Al West: mais le pire c'est que quand on cherche une photo de Hollande entrain de s'empiffer, on ne sait plus où donner de la tête !

      Supprimer
    4. "Hollande entrain de s'empiffer", faut quand même être un peu tordu pour penser à une chose pareille, mais le résultat est au delà des espérance : fou-rire assuré !

      -)

      Supprimer
  15. Deux repas l'un derrière l'autre, il va être déchiré grave l’alambic !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gerber aux gogues, comme Chirac au Salon de l'Agriculture !

      Supprimer
    2. @Grandpas et laozeu: Vous faites dans la dentelle a ce que je vois

      Supprimer
  16. Très bon choix de la photo d'Obanania, on y voit ce fameux "sourire inversé" très révélateur de l'ouverture d'esprit...

    RépondreSupprimer
  17. Corto,
    S'il te plaît,pourrais tu cesser de faire référence à la pire connasse du paf:Élise Lucet qui,en plus d'être socialo,finirait par me faire gerber avec sa voix de couventine si j'écoutais le 13 heures sur la 2 quand elle le présente.Merci

    RépondreSupprimer
  18. Il est aussi possible que ce qui inquiète Hollande et son gouvernement, c'est que la BNP passe le montant de l'amende en pertes, et diminue ainsi son impôt en France ... autant de budget en moins pour l'État ...

    RépondreSupprimer
  19. Et Pèse-personne de se taper deux dîners pour ne pas froisser les susceptibilités des Présidents Obama et Poutine, a-ton déjà vu cela ? Mais qu'il est veule, mais quelle poilade !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen