mardi 10 juin 2014

Hillary Clinton vs Sarkozy ou comment les médias vous manipulent


Hillary Clinton vient de sortir (hier et seulement pour l’instant aux USA) un bouquin que sans doute pas grand monde ne lira en France et dont on aurait sans doute pas ou peu entendu parler si elle n’égratignait pas Sarkozy. Enfin, égratigner... faut voir... Seuls une dizaine de courts extraits du dit-bouquin ont été diffusés par l'éditeur et seule une partie du chapitre 10 évoque Sarkozy.

Le Monde, torche-cul propriété de deux amis de Président, titre: "Hillary Clinton égratigne Nicolas Sarkozy, amateur de potins" et reproduit un passage particulièrement bien arrangé: " La plupart des dirigeants étrangers sont plus calmes en privé qu'en public. Pas Sarkozy. Il adorait les potins, il décrivait tranquillement d'autres dirigeants étrangers en les traitant de fous ou d'infirmes, selon lui l'un d'eux était un fou drogué, un autre était à la tête d'une armée qui ne savait pas se battre et un autre descendait d'une longue lignée de brutes. Sarkozy se demandait en permanence pourquoi tous les diplomates qui venaient le voir était systématiquement vieux, gris et masculins."

Le Parisien titre: "Hillary Clinton se paie Nicolas Sarkozy dans ses mémoires." et reprend une partie de l'extrait ci-dessus mais reconnait que la totalité du passage concernant Sarkozy n'était pas encore disponible hier après midi. Tant, pis, Hillary se paie tout de même Sarkozy !

Europe 1 sur son site internet: "Hillary Clinton: Sarkozy, l'amateur de potins".

Le Point: " Quand Sarkozy parlait cash ! "

Sud-Ouest: Selon Hillary Clinton, Sarkozy serait théâtral et concierge".

Le Nouvel Obs: Pour Hillary Clinton:"Sarkozy aime les ragots". et sous-titre:"l'ex-chef de la diplomatie américaine décrit l'ancien chef de l'Etat français comme un homme jamais avare de commentaires déplacés envers ses homologues".

Entendu sur BFM: " Hillary Clinton émet un jugement sévère sur Nicolas Sarkozy"

Prenez tout ce qui est paru hier et aujourd'hui sur le sujet et vous retomberez à peu près sur le même sarkobashing. Et si la presse le dit, c'est que c'est vrai, n'est-ce pas ! Mais si on s'amuse à vérifier d'un peu plus près, qu'a donc écrit Hillary sur Sarkozy ? Facile, il suffit de chercher un peu et on trouve: 

(Le temps des décisions d'H. Clinton, chapitre 10)

Z'avez vu, z'avez lu ? Ce n'est pas tout à fait la même mayonnaise que celle qui nous est présentée par nos objectifs journaux français, tous ou presque acquis à la cause de l'antisarkozysme. Le monsieur qui "aime les ragots" ou "adore les potins"ne fait que "raconter des potins". "Théâtral et concierge" à la place de " il était encore plus théâtral - et amusant - en privé". "Hillary se paie Sarkozy", elle qui lui écrivit: "Je ne suis peut-être pas Cendrillon mais vous serez toujours mon prince charmant". Etc....

"On riait, on débattait, on se disputait mais on finissait toujours par se mettre d'accord (...) malgré son exubérance, il était toujours un gentleman"...

Avouez que pour quelqu’un qui "se paie" Sarkozy, la peut-être future Présidente des Etats-Unis est tout de même bien indulgente, non ? Il eut simplement suffit que les torchons censés nous informer se procurent une bonne traduction du texte original au lieu de se contenter de reprendre avec délice le communiqué d'un obscur correspondant français qui traite Sarko de "bavasseur" pour qu'il n'y ait pas sujet à polémique et que la "charmante Hillary" ne nous soit pas vendue comme l'une des leurs !

Maintenant, faites flash-back et repensez à la façon avec laquelle les médias français "se sont payés" Sarkozy lors de son quinquennat puis pendant la campagne présidentielle 2012 et vous réaliserez comment le quatrième pouvoir n'a rien perdu de ses capacités de nuisance... et comment vous, vous y avez peut-être laissé un peu (beaucoup?) de votre libre arbitre.

(à paraître en France, Le temps des décisions / Hard Choices d'Hillary Clinton)

nb: Photo ci-dessous, Hillary Clinton arrivant au palais de l'Elysée, accueillie par Nicolas Sarkozy le 19 mars 2011.

Folie passagère 2323.
Hillary Clinton U.S. Secretary of State Hillary Clinton arrives before a crisis summit on Libya at Elysee Palace on March 19, 2011 in Paris, France. Britain and France took the lead in plans to enforce a no-fly zone over Libya on Friday, sending British warplanes to the Mediterranean and announcing a crisis summit in Paris with the U.N. and Arab allies.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

48 commentaires:

  1. Hillary ?
    La plus mauvaise suceuse d'Amérique du nord !
    Alors ses infos, hein....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La plus mauvaise suceuse d'Amérique du nord !" Pourtant, là...

      Billet brillant, cher Corto.

      Supprimer
    2. Comment ça ?
      Bien sûr que c'est la pire suceuse d'Amérique !
      Sinon William ( Bill ) Clinton n'aurait jamais entrepris Monica !

      Supprimer
    3. @Kobus: ouais ben j en ai connu qui avaient beau avoir la meilleure cuisinière du monde à la maison et qui pourtant allaient au resto dès que possible !

      @Al West: Billet si brillant qu'aucun journaleux digne de ce nom aurait pu faire ? Je n ose y croire

      Supprimer
    4. ça vole haut dans le coin !

      Supprimer
  2. Hillary , Ségolène pour moi même combat ni l'une ni l'autre ne m'intéresse , mais nous parlons des journaleux et en ce moment il y a certainement un statuquo pour ne plus parler de ce qui va mal en France et dans ce cas là un petit coup sur Sarko fera patienter jusqu'au mondial ,où pour une fois ,me met mal à l'aise devant les sommes astronomiques dépensées et la pauvreté du pays .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: Hillary , pas ma tasse de thé non plus mais elle nous est bien utile ici pour montrer a quel point nos journaleux se moquent du monde en cassant du Sarko de cette façon.
      Le mondial va être bien utile: occulter la réforme pénale ou la reforme ferroviaire, les conseilles de hollande qui se cassent les uns après les autres, et celui qui est poursuivi par le fisc, le chomage, le pacte de responsabilité qui ne st toujours pas enquillé etc... Alors tu penses bien que les pauvres du Brésil, hein, on s'en tape !

      Supprimer
  3. Qu'écriront dans quelques années les dirigeants étrangers actuellement en contact avec Hollande ? Vu ses états de service, nos "grands journalistes" omettront sans doute d'en parler...ce goujat qui s'assoit avant la reine d'Angleterre ne méritera certainement pas le qualificatif de gentleman...
    Ce nouvel assaut contre Sarkozy a pour moi 2 raisons, d'abord, il leur fait toujours peur et tout le mal qu'ils peuvent en dire est bon a prendre, ensuite, il faut bien meubler en attendant le Brésil...pendant qu'on dit du mal (réel ou mensonger ) de Sarkozy, ça évite de parler des conneries et du vide intersidéral qui nous sert de président. ET après ça, les journalistes s"étonnent encore que 80% des Français ne leur fasse pas confiance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: nous n aurons pas attendre si longtemps pour savoir ce qu ils pensent les interlocuteurs d hollande. Tiens, y avait même un mini sommet européen aujourd'hui, en Suède je crois, il n a même pas été invité, c'est dire le peu de cas que l on fait de lui.

      Supprimer
    2. Et pourtant ! Quelle meilleure occasion qu'un sommet à sa taille pour briller à peu de frais ?

      ;-)

      Supprimer
  4. Quand je veux rigoler 5 mn, je vais sur Le Nouvel Obs lire les "chroniques politiques" de Roger-Petit et de son copain Carrabus. Un régal pour une sarkozyste comme moi !
    La dernière en date du Petit Roger : Le retour de la "boule de haine" Sarkozy, la France perd les pédales.

    "Enfin, il y a le mystère Sarkozy : comment une telle boule de haine et de rancœur, avide de vengeance et ivre de colère, peut-elle encore être en mesure de pouvoir postuler à la présidence de la République sans que cela ne paraisse inquiéter le "cercle de la raison" (pour causer comme Alain Minc) démocratique ? À croire que tout un pays perd les pédales de la République et de la démocratie."

    C'est-y pas beau cette diarrhée verbale ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: ah , Roger Petit, quel guignol celui-là. la chronique dont tu parles il en a repris l essentiel aussi sur itélé ce matin face à Philippe Tesson qui était mort de rire devant ce néant.

      Supprimer
    2. Ha, le cercle de la raison, c'est beau comme l'antique
      À ressortir Habsolument !
      Le mec prend pas la grosse tête....
      Comme dit Stag, sérieux comme des papes, grotesques comme des drag quouines

      Supprimer
    3. @Kobus: Voir le Petit employer cette expression a quelque chose de savoureux , non ?

      Supprimer
  5. Merci Corto d'avoir publié le "fameux" passage d'Hillary... Effectivement on peut mieux apprécier le décalage entre ce qu'elle a écrit et ce qu'on nous retranscrit ! ! !
    Je suis vraiment dégouté par cette presse française et m'interroge quand même qu'à la longue que cet antisarkosysme ne fasse pas plus réagir véritablement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alain: et ça marche depuis le temps, dix lignes d un bouquin transformées et hop, on te fait un coup d anti-sarko, les gens n y voient que du feu. ça dure depuis 7 ans ! pourquoi voudrais tu qu ils réagissent, la manipulation passe inaperçue puisqu elle provient de ceux qui sont censés nous informer: " c'est écrit dans le journal, c'est que c'est vrai ! "

      Supprimer
  6. ils ne sont pas à ça près, ils ont bien déformé les paroles de Poutine qui disait " il ne faut pas se disputer avec une femme " en " il ne faut pas discuter avec une femme " alors pou Sarko, on peut y aller ! c'est du tout cuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: pas a ça près et comme cela fonctionne globalement très bien ;;; pourquoi se gener en effet. mais les " gens" sont quad même un peu couillons, ne pas se rendre compte qu on les manipule quand c'est fait aussi grossièrement...

      Supprimer
  7. Sur F2, panagérique de Hillary Clinton, 4 ans secrétaire d'Etat d'Obama présenté comme une réusssite, oubliant de signaler son échec à faire accepter une réforme de l'assurance sociale.
    La Maryse Burgot c'est le degré zéro du journalisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Beret Vert: ça t'étonne ? Ont-ils seulement évoqué l histoire de l attenta de Benghazi qui a couté la vie à l ambassadeur des USA en Libye ? France 2 c'est télé d Etat, le France culture télévisée, jamais de surprise avec eux !

      Supprimer
  8. Vous venez de faire le vrai travail de journaliste. Chercher à la source. Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marco Polo: mais même un journaliste stagiaire aurait pu faire le même travail. Quoique, à la réflexion, même stagiaire, un journaliste est forcément anti-sarko ! :)

      Supprimer
    2. @ Corto
      Sage réflexion. Et qui explique tout...

      Je vois que votre verve, qui m'a bien manqué, n'a en rien souffert de vos agapes, probablement fort joyeuses... :-)
      Et votre œil acéré semble avoir bien nourri votre inspiration. ;-)

      Supprimer
    3. @Franzi: les agapes furent a la hauteur de l événement :) quant a cette histoire de Clinton vs Sarko, c'était tellement gros...

      Supprimer
  9. Bienvenus en Corée du Nord, c'est tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: pas tout a fait, je peux encore aller me faire couper les cheveux comme je le souhaite

      Supprimer
    2. Pas encore, pas encore, gniark,gnirak!

      Supprimer
  10. Je me suis fait une réflexion hier.
    Imaginons une seconde que MLP ait le pouvoir, on pourra dire que les journaux deviendront un vrai contre-pouvoir. Car pour le moment ils en sont les alliés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: certes mais perso , je n arrive pas une seule minute a imaginer le FN au pouvoir :) ou du moins pas avant très longtemps

      Supprimer
  11. Et pour en rajouter une couche sur ce "quatrième pouvoir qui n'a rien perdu de ses capacités de nuisance", mon cher Corto, je vous signale cette offensive de Slate.fr contre les commentateurs du site qui sont devenus invisibles, alors que chacun s'accorde à reconnaître que Slate leur doit une bonne part de sa notoriété.
    Non seulement ils affichent de ne pas supporter la contradiction mais ils osent affirmer que les commentaires "ruinent" leurs articles. C'est dire la confiance qu'ils accordent à leurs propres articles, puisqu' ils sont sûrs, dur comme fer, que le premier commentateur venu est capable de les "ruiner" en quelques lignes.
    Le problème des journalistes c'est qu'ils n'ont plus de journalistes que le nom. Pour la plupart, ils font partie d'un caste arrogante et autiste en qui plus personne n'a confiance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Vous voulez dire que Slate a osé, noir sur blanc, écrire que leurs commentateurs polluaient les articles qu ils font paraître sur leur site ?
      Je viens d aller y faire un tour : leur nouvelle présentation est comment dire... compliquée pour être gentil. Ils ont même une rubrique spéciale LGBT parfaitement racoleuse.
      Journalisme disiez-vous ?

      Supprimer
    2. Oui, mon cher Corto, c'est tout à fait ça !
      L'article de Eric Leser s'intitule : " Comment les commentaires "ruinent" les articles".
      Je l'ai cherché ce matin, pour vous en donner des extraits où le mépris le dispute à l'arrogance, mais je ne l'ai pas retrouvé.
      Sur un article de mai 2013, qu'ils republient aujourd'hui, intitulé "Le mémoires de Guantanamo" qui m'avait amené, en son temps, à écrire un billet intitulé : "Heureux comme un terroriste en France" publié par Jacques Benillouche à qui je l'avais envoyé parce que mon commentaire avait été refusé par Slate, ils n'ont gardé qu'un commentaire que je vous livre in extenso : "Merci !"

      Supprimer
    3. @marianne: tenez, j ai trouvé:

      http://www.slate.fr/story/88227/commentaires-articles-ruinent-medias

      j'aime assez le commentaire de zaaland !

      Supprimer
  12. Ben oui, la presse est à l'affût du sensationnel, de la petite phrase, du mot à double sens, de l'interprétation tendancieuse, quitte à torturer un peu la réalité. Ce n'est pas nouveau. Le FN en fait l'expérience tous les jours. Là, on s'attaque à Sarko par Hilary interposée. La presse est pourrie. Rien de nouveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: rien de nouveau en effet mais ce cas prècis est très révélateur: un obscur correspondant français aux USA a eu accès aux extraits du bouquin. Il en fait, pour les 10 lignes concernant Sarko, une traduction plus qu approximative mais comme cette traduction va dans le sens de l antisarkozysme des médias français, ceux-ci sans rien vérifier, la reprennent et la diffusent avec les titres et commentaires relevés ds mon billet.
      Du travail de fainéasse, de " bougnouls" comme on pouvait dire avant !

      Supprimer
    2. Avant, on aurait dit ou aurait pu dire (ouf, le conditionnel est important) : c'est du travail d'Arabe.
      Mais on aurait dit ça seulement si on est raciste ou incitateur à la haine raciale, ce qui n'est pas mon cas (précision hyper importante !)
      Même le téléphone arabe ne fonctionne plus.

      Supprimer
    3. @Gilly: que veux-tu , tout fout le camp ! :) C'est je crois Guerlain qui s'en mort encore les doigts pour avoir employé cette expression

      Supprimer
    4. Alors déjà, c'était pas de bougnoules mais de nègres que Guerlain parlait.

      Et de mémoire, il ne s'est pas fait emmerder pour avoir dit travailler comme un nègre mais pour avoir ajouté si les nègres travaillent.

      Supprimer
    5. @Al West: tu chipotes mon ami, tu chipote :)

      Supprimer
  13. N'oublions pas que F Hollande détient le record de l'impopularité et qu'il faut bien ( par souci d'égalité evidemment ,lol ) se retourner sur Sarkozy pour équilibrer la balance . Merci pour avoir trouvé ces quelques lignes de Hillary Clinton qui démontrent
    à quel point il est facile de prélever des extraits d'un ouvrage et d'en tirer une conclusion partiale .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Chan: faut-il que sarko leur fasse peur pour que les medias en soient arrivé à ça !

      Supprimer
    2. Eh oui Corto et pas qu'aux médias , aux partis politiques aussi !

      Supprimer
  14. Perso, tant qu'on entend parler de Sarko ça me va! Preuve qu'ils les dérangent et que c'est certainement pas la canicule qui les fait transpirer...
    Au fait, M.Corto, pire que les djeuns!! On est accro à son blog même en vacances ???!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups! j'ai fait une faute! il fallait lire " preuve qu'il (Sarko bien sûr) les dérange !

      Supprimer
    2. @Angele64: absolument pas accro, juste passionné :) et étant seul pour 2 jours, j en profite sinon je me ferai engueulé

      Supprimer
  15. C'est peut-être une mauvaise suceuse mais c'est la pire des putes. Elle et Albright sont de la même engeance, celle des salopes impérialistes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad: t as raison l ami, appelons un chat, un chat, une chatte, une chatte et une salope impérialiste, une salope impérialiste

      Supprimer
  16. It's truly very complicated in this busy life to listen news on TV,
    thus I only use web for that reason, and obtain the most recent
    information.

    my web page - Derma Active Skin Care

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP