vendredi 20 juin 2014

Transition énergétique: Les délires de Ségolène !


J'ai vaguement lu les propositions de la Ségolène sur la transition énergétique: LA réforme du quinquennat, le truc dont les générations futures se souviendront longtemps et qui permettra peut-être à Ségolène d'entrer dans les livres d'histoire... Parce que c'est en gros comme cela que l'on nous présente cette réforme...

Quand on vous présente un plan, on peut avoir trois types de réactions: l'emballement, ce plan est génial, le scepticisme, on émet des doutes mais pourquoi pas, et l'éclat de rire tant le dit-plan vous paraît irréalisable. C'est cet éclat de rire qui m'a saisi. Sans même être un spécialiste de la question. Il y a des trucs que l'on sent et d'autres pas, l'intuition...

D'abord, ce plan a été conçu par Ségolène autant dire qu'il y a de quoi émettre des doutes si l'on se réfère à son expérience au CR de Poitou Charentes: elle n'a pas son pareil pour investir des dizaines de millions d'euros qui ne lui appartiennent pas dans des projets voués à l'échec (MIA et Heuliez). De quoi douter de sa crédibilité... Deuxio, comment faire confiance à une personne qui, le jour où elle annonce SA transition énergétique, fait perdre en valorisation boursière,  à cause de ses déclarations, près de 4 milliards d'euros à EDF (dont chaque français est actionnaire via l'Etat, 85%). 

Mais revenons à son fameux plan de transition énergétique:

Qui peut croire un seul instant que d'ici 2025, soit en 11 ans, la part du nucléaire dans la production d'électricité passera de 75% (près de 80% selon certains) à 50% alors que la durée de vie des centrales nucléaires (40 ans) n'est pas remis en cause dans son projet et que la fermeture de Fessenheim n'est pas inclue au programme de cette transition.

Qui peut croire un seul instant que d'ici à 2030, 7 millions de bornes seront installées partout en France pour que les détenteurs de voitures électriques (moins de 1% du parc actuel) puissent se ravitailler en courant; soit 500 000 bornes pour chacune des futures 14 régions, borne dont le prix moyen est de 10 000 euros. Même ma calculette n'y croit pas. Et pourquoi en installer 7 millions quand les directives européennes nous en imposent seulement 97 000 d'ici 2020 ?  7 millions de bornes, soit 6 997 761 bornes supplémentaires de plus qu'aujourd'hui, qui peut y croire ? A part Ségolène ?

Qui peut croire qu'en 2030, dans 16 ans à peine, la part des énergies renouvelables sera de 40% dans la production totale d'électricité alors qu'en 2012 elles ne pèsent que 15% et que des pays qui ont enclenché cette transition depuis longtemps n'atteignent pas aujourd'hui les 20% (USA 12%, Allemagne 20%). L'objectif est certainement atteignable, d'autres pays l'ont fait, mais pas d'ici 2030.

Voyez, pas besoin d'aller dépiauter tout son projet et ses 80 propositions de révolution énergétique, 3 points spécifiques et pas des moindres permettent de douter sérieusement de celui-ci.

Alors, à part se pignoler en se donnant une dimension écologiste pour faire plaisir aux écolocons, à quoi peut bien servir ce plan qui semble de manière évidente ne pas tenir la route ? A faire rêver ? A nous bercer d'illusions ? A ne pas faire passer la France pour une andouille lors du grand congrès mondial sur le climat qui se tiendra à Paris l'année prochaine ?

J'y vois surtout beaucoup d’esbroufe et d’effets d'annonces, dans la droite ligne de tous les pactes et chocs présidentiels: faire croire que l'on avance en attendant des jours meilleurs...

Folie passagère 2338.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

27 commentaires:

  1. Ce serait encore une réforme "effet d'annonces", histoire de conforter les électeurs écologistes, puisque tous les autres électeurs de gauche ont déjà déserté la gauche hollandiste, que ça ne m'étonnerait pas, mon cher Corto.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: c'est tout à fait ça mais encore une fois , je suis " surpris" que les médias ne démontent pas ne serait-ce que les 3 points évoqués ci'dessus. Rien que pour les bornes, pour tenir l objectif il faudrait en installer dès 2014/2015 plus de 400 000 !

      Supprimer
  2. Mécréant qui ne croit en sainte Ségolène dont la bravitude n'est plus à démontrer car avoir fait des chiards à sa mollitude anchois deux, faut ou de l'inconscience ou de la crétinerie, je penche pour un mélange des deux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent! Et surtout quand on voit les rejetons!

      Supprimer
    2. @Grandpas: et l'amou'r alors qu est-ce que tu en fais ? hein, peut être bien qu ils se sont aimés ces deux là et que comme tout bon papa et toute bonne maman , ils ont aimé faire des enfants

      Supprimer
    3. Marie, c'est tout et quand à se taper sa mollitude dents longues n'aime qu'elle et c'est plus de l'amour, c'est un sacerdoce;

      Supprimer
    4. Mince, , petite erreur, elle n'aime qu'elle et c'est tout!

      Supprimer
  3. En effet, cette loi n'est qu'un tissu de couillonnades comme tout ce qu'a dit et fait la brave
    dame depuis qu'on la connaît. Entre Taubirat, Ségo et MST nous sommes richement pourvus
    en grandes réformatrices, il apparaît probable que nous ne nous en relèverons jamais.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: richement pourvus ? Ouais ben disons qu on accumule surtout les incapables. Son plan ne tient pas la route pour quiconque s amuse à y regarder d un peu près, medias mis à part.

      Supprimer
    2. Les 3 égos : un vrai récital de divas en l'espace de 15jours.
      Mais il ne faudrait pas oublier Duflot, Filipetti ou NVB.

      Amike

      Supprimer
    3. @Amike: au moins sommes-nous débarrassés de Duflot, c'est déjà ça de gagné

      Supprimer
  4. Bonjour Corto,

    Moi, il ne me fait pas rire du tout ce projet. Je suis effaré de savoir à quoi servent les cabinets ministériels dans ce pays. Basé sur des hypothèses débiles (absolument rien ne prouve que nous allons manquer d'énergie dans les années à venir) et des présupposés qui tiennent plus de l'idéologie la plus idiote qui soit (l'écologisme franchouillard, bac de rétention malsain et nauséabond où s'accumulent les nostalgiques du grand soir - 100 millions de mort au XXème siècle -), ce truc est à l'image de son initiatrice, du grand n'importe quoi empaqueté dans de la novlangue technocratique à destination des crétins. Les politiques français ont toute leur place pour compléter les 7 plaies d'Egypte. Sorte de Midas de fosse septique, tout ce qu'ils touchent se transforme en m... infâme. En l'état, ce projet, en plus d'être un tissu de connerie, est irréalisable avec les brillantes finances de ce pays: http://leblogalupus.com/2014/06/19/reduction-du-nucleaire-combien-ca-coute/. A moins qu'il ait été décidé que nous sombrions encore un peu plus: http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5N0OQ1I020140609

    Pauvre France. Bon après-midi,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H.: je voudrais bien savoir en quoi les finances pourries de notre pays pourraient empêcher nos politocards de faire, raconter et proposer n importe quoi.
      Un élève de BTS me proposerait un exposé sur la transition énergétique de cet acabit, je lui collerai un zéro pointé. On se demande même si l un des technocrates qui a proposé a pris ne serait-ce que 30 secondes une calculatrice pour chiffre les choses. Du Très Grand n'importe quoi. Tiens, je v m en aller voir les blogueurs de GVT voir si il y en a un qui dénonce ou encense ce plan.

      Supprimer
  5. La politique française devient de plus en plus pathétique...

    Non seulement les propositions de Marie-Ségolène sont totalement irréalistes mais en plus elles n'ont pas le moindre début de financement.

    Mais surtout, c'est vraiment le caractère totalement irréaliste, aussi bien financièrement que technologiquement , qui est le plus grave.

    Surtout qu'il est probable que les voitures électriques ne se rechargeront pas en se branchant mais qu'on changera la batterie dans une station service (un peu comme les bouteille de gaz)...

    RépondreSupprimer
  6. Il n'y a en plus absolument rien sur le projet ITER, rien sur le Thorium, rien sur les moteurs magnétiques... technologiquement le "projet" de Marie-Ségolène Royal a 10 ans de retard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Skandal, je ne sais pas ce qu est le Thorium mais ce qui est sur c'est que si son plan a 10 ans de retard il est surtout bati à la va-vite . le simple fait de diviser 7 millions de bornes par 16 années auraient du inciter ses promoteurs à ne pas le présenter.

      Supprimer
  7. Ceux qui doivent se marrer en douce ce sont ses conseillers , ils arrivent à la faire passer pour une grosse andouille .
    Dans le poitou-charente il y a bien longtemps qu'elle ne nous fait plus rire surtout lorsqu'on reçoit nos taxes divers .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: c'est peut -etre bien ça en fait: ses conseillers l'ont torpillé avec ce plan sans même qu elle ne s'en rende compte. Autrement, je ne vois pas :)

      Supprimer
  8. AVIS ! Ci aprèss commentaire d'un gauchiste très bas du front sur ce Royal plan:

    "Agréable surprise, pour moi, de la part de Ségolène Royal, présentant un projet étudié, structuré, réaliste et réalisable, tranchant avec l’inventaire à la Prévert que constituait son programme de la présidentielle de 2007 issu de la "démocratie participative" et qui l’avait conduite à une défaite logique."

    Le commentateur en question, Eli Arié se présente ainsi: "cheviènementiste, cardiologue, ancien enseignant d'économie de la santé au CNAM, ancien membre du PS puis du Secrétariat National du MRC jusqu'en 2002, membre du Conseil Scientifique de la Fondation Res-Publica, auteur de "Mondialisation, déclin de l' Occident" (préface de Jean-Pierre Chevènement),"

    RépondreSupprimer
  9. Je suis comme toi, je rigole. Il suffit de ne pas penser à ce vers quoi ça nous mène. On pourrait se demander ce qu'elle a appris à l'école mais peut-être pas grand chose; ou alors seulement comment copier sur son petit copain. Quand on sait de qui il s'agit, on ne s'étonne plus de rien.
    Quand j'étais enfant, j'ai beaucoup ri à la lecture d'une BD dans laquelle un savant fou proposait de récupérer (il ne disait pas où mais on avait le droit de supposer) le "gaz de haricot". Ségo nous a épargné cette idée géniale. C'est déjà ça. Il ne faut pas faire les difficiles et attendre d'elle plus que ce qu'elle peut donner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: nous on rigole mais un journaliste sur Europe 1 a dit que son plan n'était pas si mauvais: au moins s'attaquait-elle au problème qu il a dit le monsieur

      Supprimer
  10. Ségolène Royal. : "Il n'y a pas de chiffre magique, car ce qui compte, ce sont les moyens pour agir", "Ils sont là et je vais tout faire pour que les forces vives du pays s'en saisissent". Pistes explorées : les tiers-financement (un tiers finance les travaux et se rembourse sur les économies d'énergie), envisagé par la loi, ainsi que la mise à contribution de la Caisse des Dépôts.

    Les moyens ? A 20 milliards, 50% près ? Et cette histoire de tiers-financement étatique pour les travaux d'isolation qui sentent la grosse rigolade. Perso, je compte 20ans minimum avant que mes travaux deviennent rentables (sauf explosion des taxes sur les coûts de chauffage ou refroidissement climatique). Qui va être le dindon ? Le particulier qui paye plein pôt sur 20ans ou le prêteur qui s'engage aussi loin.

    Et tout ça pour un délire collectif du même ordre que la grippe aviaire...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: je crois qu en l occurrence, le plan de Ségo n'est que de la poudre aux yeux . Elle n y connait rien ou pas grand chose en écologie et en batiment mais il faut bien qu elle justifie et d une le poste qu elle occupe et de deux rassurer les écologistes. Sur ce deuxième point, visiblement elle s'est loupé. Quant aux gogos qui se feront nerber par ces plans d aides à la rénovation thermique et toussa, tant pis pour eux,hélas.

      Supprimer
  11. Je ne sais pas si ils ont eu un chapitre sur le paradoxe de Jevons à l'ENA. S'il faut déplorer quelque chose je crois c'est cette histoire de bagnole électrique. J'aurais préféré une qui marche à l'eau de mer radioactive moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rapport aux économies réalisées qui ne se réalisent jamais (Jevons). Bon courage Sego tu vas passer pour une buse, pire que ton ex...

      Supprimer
    2. Et pendant qu'on se moque d'elle, sujet sérieux : http://lesmoutonsenrages.fr/2014/06/21/des-dechets-radioactifs-viennent-polluer-la-loi-sur-la-transition-energetique/
      Pardon Corto de faire le Troll mais là c'est pour la bonne cause, enfin j'espère...

      Supprimer
    3. @Djefbernier: Ségolène est une super quiche qui pour moi reste aussi un mystère: elle sait se faire désirer, elle est relativement populaire alors qu elle n a jamais rien réussi de tangible et de remarquable .

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP