jeudi 5 juin 2014

Comme la vérole sur le bas clergé


Moi, j'adore ! J'adore lire et entendre les gauchistes et autres blogueurs de gouvernement dès que Sarkozy pointe d'un peu trop près le bout de son nez. Ou quand on veut nous faire croire qu'il pointe le bout de son nez. Ils sont drôles, ils frétillent, rongent leurs freins; les médias lâchent une info ou relaient la parole de l'homme ou de la femme qui aurait l'oreille de l'ex-président et hop !, les voilà se lâcher comme la vérole sur le bas clergé ou le chien-chien à sa mémère sur le su-sucre. 

Tenez, prenons quelques titres des billets ou articles de ces chiens de meute, ces dernières vingt quatre heures: c'est choupinou, le doigt sur la couture, ils ont tous répondu présents à l'anti-sarkozysme primaire. Pavlov n'est pas mort:

- Nicolas Sarkozy et son ridicule retour,
- Le "Débarquement de Sarkozy", le D-Day selon le Figaro,
- Quand Sarkopipo nous disait vouloir arrêter la politique .... un mensonge de plus,
- Sarkozy, un retour facile, prématuré et débile.
- Les 4 obstacles au retour de Sarkozy
- Bygmalion: le retour de Sarkozy se complique,
- Sarkozy, les secrets d'un retour catastrophe,
- Retour avorté de Sarkozy,
- Le retour barré de Sarkozy,
- Le coupable,
- etc...  comme s'il en pleuvait

Bref, vous le voyez, le Sarko-bashing se porte bien ce qui ne manque pas de sel quand on songe aux déclarations de Captain Cambadélis qui en appelait récemment à la cessation du Hollande-bashing ou si on pense à tous ces noeud-noeuds de blogueurs de gouvernement qui ont portes ouvertes sur le site internet qu'ils ont eux-mêmes créé pour défendre leur champion et baptisé du nom rigolo de Stop Bashing ! C'est-y pas mignon ?

Vous me direz, les voir chercher à rogner l'os les dispensent de toute auto-critique et de se morfondre en voyant à quel point le guignol qu''ils ont contribué à faire élire se ridiculise chaque jour un peu plus.

Heureusement que le ridicule ne tue plus, la gauchosphère ou ce qu'il en reste serait désertée.Faut-il que Sarkozy leur fasse peur...

Folie passagère 2319.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

19 commentaires:

  1. AVIS !: j en profite au passage pour déposer le lien ci-dessous, un tweet de Valls d'il y a à peine deux ans:

    https://pbs.twimg.com/media/BpUMkuxIIAAs22W.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2 ans ça représentent 14 ans en vie de chien! (ça aurai fait un bon tweet ;) )

      Supprimer
  2. Je suis comme vous, mon cher Corto, l'opération "Overlord" concernant Sarkozy, j'adore !
    Mais vous avez terminé votre billet trop tôt. Il fallait aussi nous parler de la panique qui s'est emparée de l'UMP à la nouvelle du retour de Sarko.
    Fillon : "On peut mentir, tricher, détourner l'argent des adhérents et des sympathisants et représenter la France et les Français ? Non, non, non, trois fois non !"
    Accoyer : "Que viendrait faire un homme d'Etat à la tête d'un parti ?"
    Bertrand : "Je ne laisserai personne remettre en cause le choix des primaires." Et aussi : "Tous ceux qui ont joué un rôle de près ou de loin dans la campagne 2012 doivent se tenir à l'écart."
    Dommage qu'on ne connaisse pas le nom de ce sarkozyste qui dit : "Il faut qu'il revienne à l'UMP et qu'il passe la tondeuse à gazon avec le cran le plus bas."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: ah mais c'est parfaitement voulu pour 3 raisons:
      - la première, il ne s agissait de ne montrer ici que la manière avec lesquels ces gauchistes ne se sont toujours pas sortis de l antisarkozysme alors qu au bout de 2 ans de hollandie, ils feraient mieux de prendre leur courage à deux mains pour essayer de sauver le soldat Hollande
      - la deuxième, c'est par ce que ce sera sans doute l objet d un prochain billet même si je pense que le linge sale doit se laver en famille et qu il na pas à être ainsi donné en pâture à l adversaire qui n attend que cela
      -la troisième pour montrer leur incohérence: ils en appellent à cesser le hollande bashing tout en se vautrant dans le sarkobashing

      Supprimer
    2. Vous m'excuserez, mon cher Corto, de ne pas être d'accord avec vous.
      Je pense que faire du sarkobashing quand on est socialiste, quoi de plus "normal" ?
      Par contre se lancer dans ce genre d'exercice quand on est à l'UMP et qu'on doit une grande partie de sa carrière à Sarko, voilà qui ne manque pas de sel.
      Personnellement, ça fait un bout de temps que j'ai mis le PS et l'UMP dans le même sac. Mais si Sarkozy arrive encore à en trouver quelques uns de bons avec lesquels il puisse rebâtir un parti de droite, je n'en serai pas fâchée.
      C'est tout le mal que je lui souhaite et bien que je sache que le pari est extrêmement risqué, je pense qu'il vaut la peine d'être tenté.

      Supprimer
    3. Ah, j'oubliais ! Les socialistes ont une autre surprise pour les Français : le retour de DSK !
      C'est du moins ce qui nous a été annoncé ce matin sur les ondes.

      Supprimer
    4. @marianne: mais je ne visais ds ce billet que les gauchistes bas du front . Et faire du sarkobashing quand on est socialiste, certes mais encore faut-il avoir du biscuit et les fesses propres. Et puis avec le champion qu ils ont, c'est comme si le cageot se moquait de la corbeille en cristal.
      Pour le bazar àl UMP, c'est une autre histoire, peu reluisante mais pas l objet de ce billet

      Supprimer
    5. @ Marianne
      Comme vous, je pense que le pari vaut le coup d'être tenté.
      A mon avis, c'est la seule chance. Notre seule chance...
      Je ne vois pas l'intérêt qu'aurait Nicolas Sarkozy à s'encombrer des égos surdimensionnés de l'UMP ; d'autant plus qu'ils ont largement prouvé leur peu d'intérêt pour la France et les Français, et démontré de même tout le mal qu'ils sont capables de faire tant à leur propre parti qu'à leur pays. Qui est aussi le nôtre...

      Et puis, des chiens capables de mordre à ce point la main qui les a nourris, mieux vaut les éviter...

      Supprimer
  3. Quoi, Sarkozy nous refait une opération "Overdose"? Hollande, Sarkozy, Le Pen (pour laquelle je devrai voter), éligibles au second tour des présidentielles, cela nous fait une belle brochette de nuls qui reflète bien la médiocrité des vrais Français.
    jard

    RépondreSupprimer
  4. Qu'on en soit à regretter Sarko montre bien à quel niveau de décrépitude en est arrivé la droite française.
    Au secours! Sarko revient!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: la droite en pleine décrépitude, non, les chefaillons de droite ridicules, là je veux bien.
      Quant à ton Au secours Sarko revient, on dirait du gauchiard ou du jegoun dans le texte ( ce qui revient a peu près au même)

      Supprimer
    2. C'est une blague en référence à la seconde campagne Mitterrand. Mais sérieux quand même. On peut ne pas souhaiter le retour de Sarko sans être de gauche ou gauchiard (un mot qui manque de classe et qui fait tache dans ce blog de haute tenue ;-)).

      Supprimer
    3. @Pangloss: un mot qui convient prafaitement à une certaine catégorie de gauchistes dont je citerai pour les plus connus : Olivier Faure, Galut, Rihan Cypel, Melki etc...

      Supprimer
    4. Si Villepin lui-même reconnaît que "Nicolas Sarkozy fait partie des très rares qui ont les capacités de rassembler la droite", on peut se donner la peine d'y réfléchir. D'autant plus que les socialistes, eux, souhaitent carrément le retour de DSK, ce qui avouez-le n'est pas plus reluisant.

      Supprimer
    5. Ce n'est peut-être pas reluisant, chère Marianne, mais c'est foutrement réjouissant !

      Supprimer
  5. Effectivement, c'est le déchaînement à gauche et à l'UMP. A grand renfort de sondages, on nous explique que Sarkozy est passé derrière Juppé, préféré des Français (comme Noah !).
    Je souhaite son retour mais s'il se jette dans la bataille, il lui faudra encore affronter la haine de tous ces gauchistes (de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant par l'UMP molle) et des merdias.
    Les Français en valent-ils le coup ? Je n'en suis plus aussi certaine qu'il y a 2 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: Juppé, les medias (donc la gauche essentiellement) ont commencé à le faire monter et le mettre en avant parallèlement à la chute de Copé. Tiens par exemple, aux municipales, Copé a été réélu avec un score plus élevé que Juppé, dès le 1er tour et on n a parlé que de la réélection triomphale de Juppé.
      Perso, je suis assez pour le retour de Sarko même si a sa place je viserai autre chose de plus important à la tête de l Europe, Onu, Otan ou Dieu sait quoi et je laisserai tous ces grands couillons de l UMP se demerder tout seuls.

      Supprimer
  6. Ces cacas d'œil savent très bien que davantage de français haïssent hollande qu'il n'y en a qui détestent Sarko.
    La gauche ou l'art de se rassurer comme on peut.

    RépondreSupprimer
  7. "Stop bashing".
    Le site des cireurs de pompe en chef. Même Aquilino ne les a pas cirées autant. Ces gens sont mignons, choupinous, comme tu dirais.

    "Mais euh.... Vous arrêtez d'embêter le professeur mou!!"

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP