vendredi 20 juin 2014

Montebourg, le pitre qui se paye Alstom avec nos sous


Comme promis, l'Etat à 17 heures a rendu son avis sur le projet de rachat de la branche énergie d'Alstom par Général Electric. J'ai écouté Montebourg nous expliquer tout cela et j'ai été une nouvelle fois sidéré et par Montebourg et par l'option retenue par le gouvernement. 

Après nous avoir bassiné pendant des semaines en nous disant que Alstom devait rester Français ou à défaut européen, " Le gouvernement, dans sa diversité, a tranché " qu'il a dit Montebourg ! Dans sa diversité ... L'Etat a décidé de s'allier avec Général Electric en se payant Alstom ! Confondant euros et dollars, Montebourg nous a donc annoncé que l'Etat prendrait 20% d'Alstom en rachetant les 2/3 de la participation de Bouygues, une paille à environ 1,8 milliards d'euros. Comment ces près de 2 milliards seront-ils financés ? Pour l'instant: mystère. Incapables de nous dire comment ils vont trouver les 50 milliards de réduction de dépenses publiques prévues dans le pacte de responsabilité, ces charlots s'engagent pourtant à dépenser au bas mot 2 milliards dans cette opération.

Et tant qu'à faire, le gouvernement impose ses conditions: "La répartition du capital de la nouvelle entreprise sera de 50/50. Le gouvernement fera valoir son droit de veto si besoin. 50% des administrateurs seront approuvés par l'Etat, dont le directeur général. La propriété intellectuelle des brevets dans le nucléaire sera assurée par une société française qui en disposera. GE sera financièrement pénalisé s'il ne respecte pas ses engagements de créer 1 000 emplois." La confiance règne...

L'américain (comme le conseil d'administration d'Alstom) a encore quelques jours pour se décider mais pour avoir eu l'occasion de négocier, dans le passé, avec quelques huiles de chez GE, je serais bien surpris qu'il accepte tel quel ce plan.

Si le projet du gouvernement est adopté, ce dont je doute, Montebourg connaîtra son jour de gloire: Après deux ans d’effort, il aura enfin trouvé quelque chose à nationaliser... Et nous, nous paierons.

Pitoyable pitre !

L'entreprise et l'économie sont des choses trop sérieuses pour être confiées à des politocards mais ils ne l'ont toujours pas compris.

Folie passagère 2339.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

15 commentaires:

  1. Le monde entier nous envie ce gvt CHOC , Pèpère, Sego, Montebourg ,Sapin , les uns et une dépensent sans compter et un autre assure qu'il fera je ne sais combien de milliards d'économie . Molière n'aurait pas eu l'imagination d'écrire une pièce aussi grotesque , manquerait plus que la France perde ce soir , enfin j'espère, je suis pour la Suisse .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: au moins Molière était-il fin et drôle alors que nos clampins ne le sont même pas. Voir Montebourg parler d un tel sujet et ne plus savoir s il fait compter en euros ou en dollars..; ça me laisse songeur.

      Supprimer
  2. Mais enfin, mon cher Corto, vous n'avez rien compris
    Voilà ce que dit Montebourg, notre héros, quand on l'interroge sur le retour éventuel de Sarkozy :
    "On gère la facture Sarkozy, la dette Sarkozy, le passif Sarkozy."
    Et s'adressant directement à Sarkozy : "Dites-nous comment vous feriez puisque vous avez l'air si astucieux ? Ce que vous avez laissé derrière vous est une catastrophe pour le pays. Et vous voyez, on assume la responsabilité de redresser le pays après votre passage."
    Ne nous dites pas que tout cela vous aurait échappé ?
    Alors, respect, mon cher Corto !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: scandaleuse cette émission de C dans l air que j ai vu en redif hier soir, émission dans laquelle effectivement ils ont repassé cette diatribe anti-sarko de cet âne de Montebourg. Mais ça marche , à force de dire que tout est de la faute de Sarko, combien gobent ? Et pas un journaliste suffisamment honnête, certainement pas Calvi, pour dire oui la dette mais une putain de crise comme on n en a pas eu depuis 100 ans !

      Supprimer
  3. Evidemment, le scénario de Montebourg n'est pas encore accepté par les Américains.
    Mais qu'est-ce qu'il croit ce polichinelle de la politique ? Ils sont incroyablement mauvais !
    On pourrait ne pas être d'accord avec eux sur tel ou tel point, mais, là, c'est nul sur toute la ligne !
    Pas un pour rattraper l'autre. Mais où va-t'on ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Crisfi: je serai très surpris que GE accepte ces conditions ou si il le fait ce sera provisoire. GE est un conglomérat qui depuis sa création n a qu une stratégie: etre le premier au monde dans les secteurs qu il occupe et être maître de son capital, unique décisionnaire. Alors ça m étonnerait qu il se laisse emmerder longtemps par Montebourg et l Etat français.

      Supprimer
  4. Je suppose que demain Montebourg aura troqué sa casquette Alstom pour une petite coupe de cheveux inspirée des coupes innovantes de nos joueurs de l'équipe de France ....la large victoire de l'équipe de France sur nos voisins Suisses méritera cette petite contribution capillaire de notre fringant ministre à l'honneur retrouvé de la France . Attendons la suite.... Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: Il n est pas à ça près Montebourg. Il tient là sa "victoire politique" comme il dit: avoir enfin nationaliser quelque chose

      Supprimer
  5. d'accord avec vous Corto : tout ca pour ca ? c'est désespérant

    RépondreSupprimer
  6. Hier soir, j'ai tenté, en vain d'introduire une compteur de la dette publique française, je regrette de ne pas avoir réussi. Lorsqu'on voit le compteur affolé, on comprend mieux la vraie situation de la France.
    La France avait durant la crise accentué son déficit, en ce moment les autres pays européens sortent de la crise et assainissent leurs finances, pas nous. Nous? Quand c'est la crise on s'endette et quand ça va mieux on dépense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lady Watterloo: surtout que cette dette qui ne cesse de croître à une vitesse vertigineuse est largement sous estimée puisqu'elle ne prend pas en compte, et non, les retraites des fonctionnaires sur les années à venir

      Supprimer
  7. Lui au moins, il a gagné quelque chose: une casquette.
    Espérons qu'il se ramassera une veste très bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: pour une fois qu il gagne quelque chose depuis qu il est au GVT, saluons. mais ça m étonnerai que GE se laisse emmerder.

      Supprimer
  8. Depuis qu'il ne monte plus Audrey, il monte et bourg ce qu'il peut et tant pis pour le prix de la saillie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas; un brin gaulois mais excellent commentaire :)

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen