mardi 10 juin 2014

Qui sera responsable ? Qui paiera ? Qui est coupable ?



Passée l'heure où les enfants sont normalement et sagement à la maison, deux gamins de moins de treize ans ont joué avec le feu. Ce faisant, ils incendièrent une poussette et la poussette incendia l'immeuble. Au final, deux personnes sont décédées, l'une d'elle était enceinte, et 4 autres ont été grièvement blessées. Pour un jeu de con, cela en fut un.

On nous dit que l'immeuble était vieux, insalubre mais en cours de rénovation; c'est même un échafaudage prévu à cet effet qui a permis à de nombreux habitants de s'échapper. On nous dit aussi que les deux gamins vont être placés dans des foyers mais que compte tenu de leurs âges respectifs, pénalement, ils ne risquent strictement rien.

Mais il y a bien un truc que l'on ne nous dit pas - j'ai beau avoir cherché - c'est de nous éclairer sur les responsabilités. Qui est responsable ? Qui va payer ? 

Vous et moi sommes tenus de nous assurer pour que les dégâts que nous pourrions causer à autrui soient pris en charge. Vous et moi n'aurions pas les moyens d'indemniser toutes les familles qui ont perdu tous leurs biens dans un tel incendie qu'aurait provoqué l'un de nos enfants, nous n'aurions pas les moyens d’indemniser les familles des victimes qui ont perdu une maman, pas les moyens de prendre en charge les dommages matériels, etc... Pour cela, nous nous assurons. Charge à l'assurance de couvrir les frais occasionnés, les dommages... Pour faire simple, c'est ce que l on appelle la responsabilité civile ou plus exactement, dans le cas présent, la responsabilité parentale; responsabilité civile qui n’exonère en rien de sanctions pénales pouvant être infligées par la suite. "Le père et la mère, en tant qu'ils exercent l'autorité parentale, sont solidairement responsables du dommage causé par leurs enfants mineurs habitant avec eux." 

Dans le cas présent, on nous a parlé des enfants pyromanes qui n'habitaient pas l'immeuble, du salaud de propriétaire, des familles déshéritées qui vivaient là mais pas un mot dans les medias sur les parents: Sont-ce des gens en situation "régulières", les lieux et l'environnement du drame nous autorisent à poser ce genre de questions ? Étaient-ils assurés, paieront-ils, assumeront-ils, qu'ont-ils fait ou pas fait pour que leurs gamins déconnent ainsi, aurons-ils une part de responsabilité reconnue par la justice ? 

Qui paiera ? Financièrement et pénalement ? Financièrement, on connaît la réponse si d'aventure les différents intervenants n'étaient pas, ou pas correctement, assurés, ce sera vous et moi, in fine, la collectivité, nous. Pénalement ? On ira bien chercher quelques noises au proprio. Et aux parents si comme je le suppose ils sont de conditions "modestes" ? Sans doute rien. 

C'est ainsi, deux femmes sont mortes dont l'une était enceinte, 4 personnes grièvement blessées, des dizaines de personnes sans doute traumatisées à vie et personne ne sera déclaré coupable.

Folie passagère 2322.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

21 commentaires:

  1. Le coupable, facile: l' ex colonisateur blanc qui n' pas donné un toit décent à ces malheureux descendants d'esclaves ou autres venus nous enrichir de leur travail et leur nombreuse famille, tss,tss, il faut tout vous expliquer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: que veux tu, j ai la comprenette difficile, ce monde est tellement étrange

      Supprimer
  2. Bienvenue en socialie, cher Corto : Loi et sa cousine Justice sauront très bien remplacer les responsabilités qui devraient prévaloir dans une société (plus ou moins) responsable, et constituée de gens (plus ou moins) responsables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al Wesr: et comme d habitude donc, la collectivité prendra tout en charge et les parents se verront exonérés de toutes responsabilités sans même avoir à passer par la case tribunal !

      Supprimer
    2. @ Corto
      Ben, pourquoi se gêner ? Puisque nous sommes assez idiots pour que cela marche !...

      Supprimer
    3. @Franzi: et suffisamment idiots pour ne même pas se rendre compte que ça marche :)

      Supprimer
  3. Corto tu sais bien qu'en Socialie il n'y a de coupable qu'à droite , à la limite les pauvres gosses auraient eu un Dupont à la main mais une boite d'allouf . Le fameux fond de solidarité dont on ne connait rien paiera la douloureuse , ce qui est fort triste ce sont les mortes et blessés , le reste ...................

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henri: le reste... dont tout le monde se fout et bien pour une fois il eut été interessant d en savoir plus, c'eut été une belle manière de ne pas ignorer les deux femmes tuées que curieusement même les assoc' et autres humanistes patentés n ont même pas pris le temps de pleurer.

      Supprimer
  4. j'attends que François Morel s'adresse directement à ces enfants pour leur faire la leçon, ainsi qu'à leurs familles, comme il s'était permis de le faire dans un passage à l'acte aberrant :
    http://divanfauteuilgargoulettepsychanalyse.blogspot.fr/2013/11/lepoque-serait-la-mediatisation-de-tout.html
    je crois que ce fut le pic de mon niveau de colère envers les hollanderies, qui n'avait fait que monter depuis l'affaire de pigeons. Depuis ce ne sont que des répétitions.
    Cette affaire là, aussi grave par ses implications que les assassinats au musée juif de Bruxelles,
    fera pschitt au baromètre de l'indignation des médias soumis : ces deux faits, de gravité extrême, valant moins pour eux qu'une lepéninade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Geneviève Boyer: je ne suis pas sur d avoir tout compris de ton texte; visiblement j ai loupé l épisode Morel.
      Maintenant pour l indignation des médias, ça devient de pire en pire, ils se sont fourvoyés ds l affaire merah ou le musée juif de Bruxelles en désignant, les cadavres pas encore froids, à la vindicte l extrême droite alors qu on vit rapidement de quoi il retournait. L affaire Le Pen vient à point pour raviver la flamme de l antisémitisme supposée de la droite extrême d aujourd'hui. Alors, nos deux femmes mortes et ces gamins pyromanes, tu penses qu ils s en foutent !

      Supprimer
    2. Corto, Morel c'était l'affaire de la guenon.

      Supprimer
    3. @Geneviève Morel: et ben voila, là j ai tout compris ! et ton texte m apparaît bien plus clair :)

      Supprimer
  5. Coupable, désormais, cela ne signifie plus grand chose. La représentation nationale s'apprête à
    voter une loi aux termes de laquelle tous les délinquants quelle que soit leur dangerosité seront
    laissés en liberté, à l'exception, peut être, des propriétaires bailleurs et des chefs d'entreprises.
    Alors, bon, attendons nous à d'autres mésaventures du même genre, Taubira et ses sbires y
    veilleront avec la plus grande fermeté.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: tu exagères un brin la réforme de la mère taubira concernera ceusses condamnés à 5 ans de prison max. :).

      Supprimer
    2. @ Corto
      Je pense assez (et même toute à fait) comme Nouratin.
      Alors, si brin il y a, il doit être beaucoup plus fin qu'un cheveu... ;-)

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  6. A mon avis, mon cher Corto - mais je peux me tromper - le responsable sera, in fine, le propriétaire dont j'ai entendu dire que l'immeuble était dans un état de délabrement qu'il avait entrepris des travaux de ravalement pour que cela ne se voie pas trop de l'extérieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: le propriétaire va trinquer, c'est sur, il a du pognon puisqu il est propriétaire mais les parents du môme ? Rien, même pas une fessée pour n avoir pas su garder à une heure tardive les enfants à la maison ?
      Et la mairie qui était parfaitement informé de l état du bâtiment, Rien ? Pourquoi ne l a -telle pas fait évacuer plus tot ?

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Il doit bien exister une caisse alimentée par ceux qui paient leurs assurances pour ceux qui ne paie pas c'est la nature même du système
    Je pense que le directeur de caisse est FM*** et que c'est un poste grassement payé à la hauteur de sa pénibilité ........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @balerofr: Bien sur que cela existe et cela s appelle, je crois, le fonds d'indemnisation aux victimes ou un truc ds le genre

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique