vendredi 13 juin 2014

Drogues, Sexe et... PIB


Il m'arrive parfois de lire un truc dans un journal et que l'information me paraisse tellement saugrenue ou surréaliste (à priori) que je n'y prenne pas plus attention que cela. Et puis, allant lire un collègue - en l’occurrence l'Iconoclaste - le truc refait surface et m'interpelle pour de bon; ne restait plus qu'à en faire un billet sur ce blog. Et le pire, c'est que vous découvrez que tout cela n'a rien de nouveau, fallait juste un peu plus de temps pour que cela déboule chez nous. 

Sur ordre de Bruxelles !

Et c'est ainsi que, en me renseignant, je découvre que la Commission Européenne a décidé il y a quelques mois d'imposer à tous les pays de l'UE d'intégrer dans le calcul de leur PIB, les chiffres d'affaires de certaines activités dites - pour combien de temps encore - illégales  ou pas très "catholiques" comme les trafics de drogues douces ou dures et la prostitution. Parfaitement, vous avez bien lu: intégrer dans le PIB l'argent que génèrent la production, le trafic et la consommation de drogues ainsi que le "sex-business" !

Il faut dire que certains pays le faisaient déjà. Les Pays-bas où tout cela est légal depuis longtemps, coffee-shops et putes déclarent au fisc leurs revenus ce qui a permis au gouvernement batave de gonfler son PIB de 2,6 milliards en 2010 (0,4%). En Grèce, pendant un temps, ils le firent aussi mais pour de mauvaises raisons: masquer à tout prix la déliquescence de leur économie. La Belgique, l'Italie et le Royaume-Uni viennent d'annoncer que dès 2014, ils intégreraient ces activités dans le calcul de leurs PIB. Au bas mot 12 milliards d'euros rien que pour le Royaume Uni. L'Espagne estime que grâce à cela son PIB augmentera de 2,7 à 4,5%. La France rechigne, refuse mais s'expose à de très fortes amendes si elle persistait dans son refus et ne s'était pas mis en conformité avec cette règle au plus tard le 30 septembre. 

Le comment du pourquoi ? Bruxelles dit que cette décision a été motivée par le désir de mieux saisir la valeur réelle des économies des États membres, et de pouvoir établir des comparaisons plus justes entre eux. Un souci d'équité donc ! Ben voyons, t'as qu'à croire mais pas seulement... Car la quote-part versée par chaque pays au budget de l'UE est calculée selon... son PIB. Z'avez compris ? Plus le PIB est élevé, plus l'UE et Bruxelles encaissent. Et comme la croissance des différents pays de l'Union n'est pas brillante, l'augmentation du PIB par l'adjonction de ces activités permet d'augmenter le budget global ! Astucieux, non ? Pour l'ensemble des pays cela pourrait donc coûter bonbon; pour d'autres, comme la Grèce, d'un côté, ils verseraient plus à l'UE mais la progression ainsi obtenue de leur PIB (2%pour la Grèce) permettrait que l'on ait un autre "regard" sur leur économie qui ainsi serait jugée moins "régressive". 

Tout le problème reste donc de savoir si les pays auront à l'avenir intérêt à lutter contre des pratiques jusque là considérées comme illégales: faire le choix d'un plus de croissance et augmenter au moins comptablement la richesse du pays ou continuer à lutter contre ce que l'on appelle communément des fléaux. 

Mon petit doigt me dit que si tous les pays vont se plier de bonne grâce à cette ordonnance européenne "enrichissante" (elle a été votée et adoptée après tout par la Commission), certains auront à cœur dans les années qui viennent à regarder différemment shit, ganja, beu, chichons, coke, putes et... pourquoi pas les proxénètes.

Il fallait bien l'Europe pour nous faire passer du Drug, Sex and Rock'n Roll cher à nos 70's au Drogues, Sexe et PIB du XXIème siècle !

(vidéo ci-dessous: Final du film The Rose avec Bette Midler inspiré de la vie de Janis Joplin)

Folie passagère 2326.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. Vous allez voir, mon cher Corto, que la France ne va pas rechigner longtemps.
    Toutes ces putes qui travaillent au black, ces bobos qui se droguent sans rien déclarer, c'est immoral !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: non seulement elle ne va pas rechigner longtemps mais elle va y aller de bon cœur dès que possible si cela permet à Président de faire progresser mécaniquement et sans rien faire son PIB et donc la croissance, il ne va pas se priver, peut-etre qu ainsi et pour la première fpis depuis 2 ans, il arrivera peut etre à réaliser une prévision !

      Supprimer
  2. Et ces réseaux pédophiles et ces tueurs à gages et ces vendeurs de kalachnikov etc etc etc.
    On va pouvoir arrêter de réprimer ces bienfaiteurs du PIB. On va même les encourager, subventionner leur installation, les villes vont les exonérer de taxe professionnelle, les communes rurales vont lutter contre la désertification en leur offrant des locaux refusés par les médecins ou les boulangers.
    Le bonheur par la prospérité! Vive l'Europe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: ah non alors, la Commission a bien spécifié que cela ne concernait que la drogue et la prostitution quand bien même les acteurs de ces marchés pourraient avoir d'autres activités" parallèles". Ceci dit, pourla France nous verrons mais on imagine bien que dans certains pays plus petits des arrangements ne vont pas manquer de se faire entre les autorités qui verront dans ces activités un moyen d augmenter leur pays et donc leur croissance et certaines mafias qui n en demandaient pas tant.

      Le plus incroyable - et je me pensais plutôt au fait de l infos - c'est que je n ai jamais entendu le moindre membre de notre gouvernement nous parler de ça! alors que l'échéance à fin septembre fait qu ils ne peuvent pas ne pas etre au courant. Ont-ils intégré ses surplus dans leurs prévisions ?

      Supprimer
    2. On commence par la drogue et la prostitution et on en arrivera vite à tout ce qui donne lieu à échange d'argent.
      On a bien commencé par le mariage rigolo et on arrive vite à la GPA.

      Supprimer
  3. et puis au moins, l'état sera officiellement un proxo, voilà un titre de gloire , il suffira d'expliquer que les putes mineures venant de l'est où d’Afrique travaillent le cœur léger en pensant au PIB de ce beau pays des droits de l'homme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Boutfil: c'est dingue ce truc tout de même, voilà que les putes de l est ou d Afrique vont venir au secours de notre PIB !!
      Et tout ça sans qu on en soit informé , sans qu aucun membre du GVt nous en parle alors qu obligatoirement ils étaient au courant.

      Supprimer
    2. @Corto @Boutfil celles qui viennent de l'est ou d'afrique travaillent pour leur pays et paient leurs impôts dans leur pays d'origine donc ne devraient pas être calculé dans le PIB de la France , encore une casse-tête pour le gvt

      Supprimer
  4. C'est pas faute d'en lire des kms, je m'égare bien souvent dans de faux sujets, mais c'est la première fois que quelqu'un prend la peine de préciser que c'est évidemment pour encaisser plus de fric pour son pti budget. Associé à l'idée que les fléaux n'en sont pas tout ceci tend à montrer que non la chute n'est pas pour demain, il reste le grand banquet final à financer. Excellent. Reste plus aux policiers qu'à surveiller les radars et aligner les piétons qui traversent en dehors des clous, je suppose que les recelleurs aussi vont devoir déclarer le fruit des rapines...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Djefbernier: j aime bien cette idée de " grand banquet final à financer" !
      Toi non plus tu n avais pas entendu parler de ce truc là ?

      Supprimer
    2. Non mais à la lumière de cette info il semble évident que l'inflation des budgets va de pair avec l'élargissement, c'est qu'il faut bien arroser tout ce beau monde ; et faut se taire au risque de passer pour des jaloux, voire pire!

      Supprimer
  5. Qui va l'estimer cette augmentation du PIB que Pépère attend depuis 2 ans ? Sapin ?
    Je me demande quelquefois si j'ai vraiment envie de vivre assez vieille pour voir la déliquescence programmée de notre beau pays et le grand remplacement de sa population.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Gilly: ne t inquiètes pas, ils vont nous la jouer à la grosse louche en se basant sur le modèle hollandais ou anglais et ça va le faire !
      Et tu verras que la tentation de légaliser au moins le cannabis sera remis rapidement au gout du jour !
      folie douce !

      Supprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jard: je vire tes commentaires non parce que ce que tu écris est débile mais parce que:
      et d'une, je n'ai strictement rien d un européiste convaincu, loin de là
      et de deux, ta vulgarité est insupportable.

      Supprimer
  8. Je suis peut-être idiote mais je ne vois pas comment on va pouvoir estimer la valeur de ces économies illégales, sauf à rendre la prostitution et le trafic de drogue légaux et donc redevables de l'impôt.
    Je ne crois pas les tenants de ces activités enclins à déclarer leurs revenus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Isabelle: dans un premier temps on va "estimer" comme les anglais et dans un deuxième temps, pourquoi pas légaliser comme les Hollandais

      Supprimer
  9. En tous les cas, mon cher Corto, la Gay pride de Lyon n'a pas perdu son temps pour se mettre au goût du jour :

    « NOS CORPS, NOS CHOIX, Droits des TRANS, PMA, IVG, GPA, PROSTITUTION »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: oui, j ai vu leur affiche. du grand ridicule. Tiens, " prostitution" apparait, c'est presque raccord avec ce billet !

      Supprimer
  10. Jeune homme j'ai vendu du France-Soir à la criée rue Palestro ,le matin de bonne heure et l'hiver , ces braves demoiselles m'ont souvent offert le café et dans les conversations certaines m'ont affirmé que les impôts les taxait aux forfaits , sans compter les amendes et pour certaines les macs ( qui m'offrait le repas à midi ) ce qui résume que le pib inta-muro est connu .
    La drug 9-3 + nord de marseille X par 10 et ils ont leur PIB ou bien ils demandent aux écolos .
    Tout le monde sait que le plus grand gigolo chez nous c'est la France c'est pour cela que le gvt rechigne un peu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude Henri: ah mais comme toi je suis persuadés que cette mesure n est pas bien compliqué à mettre en place et comme cela pourra apporter quelques pouièmes de croissance en plus, Président va se faire un plaisir de l appliquer

      Supprimer
  11. Il ne faut plus de peines de prison.
    Donc plus de prisonniers.
    Pour atteindre ce but, il faut supprimer les délits, donc les transformer en activités licites.
    Le recel est déjà légal sur le net avec tous les sites de revente.
    Le racket est aussi légal avec celui des automobilistes.
    Donc normal qu'ils veuillent aller plus loin dans la dépénalisation de tous les méfaits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @lamouette: c'est déjà le cas aux USA ou pour vider les prisons surpeuplées plusieurs états ont dépénalisé tout trafic de hashich ! l Europe va suivre. comme d'habitude.

      Supprimer
  12. Il semble que le PIB est un agrégat économique critiqué, et dont l'absence totale de vertu a déjà été remarqué. Donc, normal d'appeler un chat, un chat ... Pourtant, il est révélateur d'une réalité, ni bonne ni mauvaise.

    En parallèle, les dernières décisions de nos gouvernants (la loi de pénalisation des clients, votés par gauche et droite ...) sont absolument moralistes et contraignantes pour les citoyens, à l'égale des religions non sécularisées.

    Au final, je crois que tout ça est la simple constatation des doubles, triples, ou quadruples jeux des politiques ou leurs électeurs. Les pires sont ceux qui y croient...

    Amike

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Amike: critiqué certes mais incontournable pour l instant puisque c'est a partir de celui-ci que l on "estime" qu une nation est riche, pauvre , en développement ou en crise. et comme tous les dirigeants luttent pour n etre que " en développement, en croissance" tous les moyens sont bons pour le gonfler. Si en plus, l'Union peut en profiter... c'est tout benef que d inclure drogue et prostitution. Comme tu dis révélateur d une réalité qui n est pas reluisante pour qu on en arrive là

      Supprimer
  13. Comment, tu n' a pas sniffer des vingt lignes de coke et tu n'es pas allé voir les putes mais tu veux que la France sombre dans les tréfonds de l'économie européenne.

    Possible discussion entre collègue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpass: mais je vais m'y remettre, pardon m y mettre :) pas question de laisser sombre le pays, j apporte mon nez à l édifice

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP