mercredi 14 décembre 2011

Les promenades bucoliques de monsieur Delanoë


Je devrais le savoir pourtant. Je-ne-dois-pas-boire-mon-café lorsque les infos parlent de Delanoë. Le risque est le même: en foutre partout. Et bien encore gagné lors de ma passive contemplation du 13h de France 2. Il les cumule le lascar: La tour Eiffel aux couleurs de la Turquie, l'inauguration de la place Bouazizi, la chape de plomb imposées aux nuits parisiennes, l'installation d'une aire pour les gens du voyage avenue Foch, le "104" etc...

J'apprends donc de la bouche perpétuellement ravie d'Elise Lucet que la décision a été prise, les quais de Seine vont être réaménagés en lieux de promenades bucoliques et de spectacles. La Hidalgo, elle était heureuse, pour un peu elle en mouillait sa culotte: C'est beau, redonner à la ville  l'esprit de promenade. On pourra même faire des pestacles sur la Seine, les spectateurs assis sur les gradins. Végétalisation, ce sera beau...a-t-elle dit dans un espèce de râle un peu curieux.
35 millions, les amis, 35 millions d'euros ! Une paille en période de crise pour un chantier aux motivations curieuses et l'assurance d' une congestion accrue de la circulation prévisible. Après les couloirs de bus, Autolib' etc... Un peu plus, vous me direz...

Oui, 35 millions: 8,6 millions pour un jardin flottant, 2,5 millions pour un escalier de 35 mètres de large, 12,4 millions pour l'aménagement de la voierie, 2 millions pour un gazon rustique fleuri (sic), etc... Le tout avec des frais de fonctionnement et d'entretien évalués à 5 millions d'euros par an ! Il y aura même l'implantation fluviale de plantes semi-aquatiques favorables à la bio-diversité de la Seine ! (re-sic). 

Pas de doute, Paris ne connaît pas la crise. Par contre pour ce qui est de la soumission de sa Mairie à la dictature de l'écolo-bobo-gaucho... Je n'ai pas de conseil à donner aux Parisiens, mais franchement, vous n'en avez pas marre de vous faire entuber de la sorte ?

Au mieux cet homme est mégalomane, au pire, manipulé !

Folie passagère 965.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

12 commentaires:

  1. Il fait dans le grandiose, le bougre! Un peu mégalo avec les sous des autres, non?
    Mais ceux qui croient qu'il fait de la politique sont contents. Alors?
    Faut dire que s'ils n'aiment pas ça, ils pourront toujours voter pour Fillon la prochaine fois.
    Entre un mec énervant et un éteignoir, ils ne vont pas être gâtés les parisiens.

    RépondreSupprimer
  2. @pangloss: Je crois fondamentalement que Delanoé a une case en moins à moins qu'il ne soit complètement sous la coupe des bobos-écolos. En tout cas il les accumule les conneries. mais ça n'a pas l air de gener trop les parisiens. Fillon, aucun doute, aura au moins pour lui la lucidité.

    RépondreSupprimer
  3. Non mais quel dingue ce Delanoë !!!
    On ne peut pas l'envoyer vivre dans une yourte loin, très loin de Paris ?
    Grrrr...

    RépondreSupprimer
  4. Si j'en juge d'après la photo, mon cher Corto, ce sera grandiose.
    Lyon ayant déjà depuis plusieurs années aménagé les berges du Rhône, Delanoë ne pouvait pas faire moins. De quoi aurait-il eu l'air ?

    RépondreSupprimer
  5. @vlad: la folie des grandeurs ! tout simplement. 35 millions au bas mot, en pleine crise économique, alors que tant de parisiens vivent en dessous du seuil de pauvreté, alors que tant d'assoc' qui ne rentrent pas ds le moule voient leurs subventions supprimées etc...etc... Ca fait pitié.

    @marianne: Ce que j ai vu de vos berges est effectivement sans commune mesure avec les délires mégalo-ecolo-cons de Delanoë et de sa clique

    RépondreSupprimer
  6. Il y a à Paris plusieurs sortes d'électeurs, les bobos -gôchos- verts sont en majorité, hélas, il faudra beaucoup pour que la ville se débarasse de ces cancrelats
    les impôts ont augmenté de 20% encore cette année !

    RépondreSupprimer
  7. @boutfil: comment ça les impots ont augmentés de 20% ? tu te tais et tu dis merci. merci qui, merci Bertrand ! et avec le sourire, stp

    RépondreSupprimer
  8. Ave

    Juste une petite information:


    Stabilité fiscale. L’AFP rapporte les propos de Bernard Gaudillère, adjoint chargé des finances : "la ville respecte la promesse faite aux Parisiens de ne pas toucher" aux impôts directs jusqu'à la fin de la mandature, en 2014".

    Vous avez bien lu : oubliés les +72% de taxe foncière récemment dénoncés par l’Union nationale de la propriété immobilière, aux oubliettes les +35% en moyenne de taxe d’habitation, omis les droits de mutation qui ruissellent toujours plus lors des ventes d’appartements à Paris. Certes, nous direz-vous, il s'agit de 2012. Le problème est que, même pour 2012, les impôts des Parisiens (siennes) vont augmenter. Et pas qu’un peu. Exemple : la taxe de balayage. Cet impôt, que Paris est quasiment la seule ville de France, avec Levallois-Perret, à avoir créé passe dans les charges des immeubles ! Ni vu ni connu… et on n’en parle jamais. Sauf que cette année le coup de bambou est sévère puisque la ville attend + 30% de recettes (soit la bagatelle de 100M€ tout de même).

    Pour ne pas lasser ou accabler le lecteur, ne parlons ni des multiples augmentations de taxes sur les entreprises décidées depuis deux mois par la ville de Paris, ni des effets des hausses de tarifs et redevances de toutes sortes (au hasard dans le budget 2012 : redevances dans les cimetières (+1M€), droits de voirie pour les petits commerçants (+5M€) ; droits dans les crèches (+4M€).

    A propos, la Hidalgo, elle ne mouille pas ses culottes, elle les trempe!

    RépondreSupprimer
  9. @grandpas: ben mazette, fais pas bon vivre à Paris à ce que je peux lire.
    Ce qui est étonnant c'est que ces hausses sont énormes et que personne n'en parle. Masos les parisiens ou résignés ?

    RépondreSupprimer
  10. Merdalors ! J'arrive un peu tard ! Je ne suis pas fort en calcul mais, à Nantes et sur les quais de Loire côté île Beaulieu (et non "de Nantes" comme on essaye de nous le vendre), on nous pond de charmants "jardins minéraux" : un parterre de caillasses de différentes sortes, savamment disposées (avec discernement aurait enchanté Demy) et quelques mauvaises herbes à bout duquel le round-up ne semble pas venir (eco-bio-diversité oblige, j'imagine). Et bientôt (en construction) le mémorial de l'esclavage. Ça fait rêver ^^

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
  11. Il se prend pour Nabuchdonosor ma parole.
    Jardins de Babylone et tout le toutim.
    Mais, dites-moi, les Parisiens, vous êtes sûrs que les écolos-bobos apprécient tant que ça ces fantaisies? Non parce que eux aussi, ils payent.

    RépondreSupprimer
  12. @al west: le mémorial de l'esclavage ! on rêve. Tiens pour l'anecdote, en 1988, j'arrivai aux Antilles, dans les livres scolaires des primaires, on ne parlait pas de nos ancêtres les gaulois, on y lisait : nos ancetres les esclaves ! Authentique.

    @lo: oui , ils payent mais c'est pour sauver la planète ! et accessoirement congestionner un peu plus tte la circulation, comme si celle-ci en avait besoin. En fait , tu as raison, je crois, les ecolos-bobos sont masos , grave maso !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen