lundi 26 décembre 2011

L'euro a 10 ans et j'ai l'impression de m'être fait arnaquer


Dans quelques jours, l'euro fêtera son  dixième anniversaire. Je parle des z'euros qui sont sur nos comptes en banque, dans nos larfeuilles et le fond de nos fouilles. Oui, 10 ans déjà que nous vivons pleinement Euro à défaut de le vivre totalement heureux !

Partant à Toulouse cette fin de semaine, j'ai fait mon budget prévisionnel. Je gère, moi madame, je gère mes euros. Donc, j'ai pensé que pour 4 jours, du 31 décembre au 3 janvier, 500 euros devraient suffire. Déduction faite du billet TGV acheté sur internet 126 euros, c'est moins cher, il me reste 374 euros pour faire la java à Toulouse, réveillon compris. Cela sera-t-il suffisant ? Ben logiquement oui ! 3/4 jours pour griller 2453, 27 de nos anciens francs, soit approximativement 800 balles par jour, ça devrait être Bysance et grande défonce , non ?

Et puis, j'ai réfléchi. 374 euros, ça ne va pas le faire: la bouffe pendant 4 jours, le réveillon, un petit cadeau ou deux, très raisonnables les cadeaux. Un verre ou deux au Dauphin, 2 ou 3 tickets de bus ou de métro, un vin chaud au Capitole, les clopes ( on fume beaucoup, les soirs de bringue ), peut-être bien un cinoche et pourquoi pas une virée au Shanghai ( lieu de pélerinage pour moi )... Pfffff, ça fait beaucoup, j'ai donc porté le budget de mon séjour à 500 euros.

Vous en conviendrez, 500 euros, c'est à la fois énorme et pas grand chose, j'ai beaucoup de chance, je sais. Rendez-vous compte, j'ai prévu de griller 626 euros en 4 jours, train inclus. Ce n'est pas si choquant pour un grand bol d'air frais.

Mais si, il y a 10 ans, je t'avais dit cher lecteur que je m'apprêtai à dépenser 4 106, 29 francs pour 4 jours de java... Avoues que tu m'aurai traité de tous les noms d'oiseaux. Et t'aurai eu raison.

L'euro a dix ans, et j'ai comme l'impression que nous nous sommes fait arnaquer.

Folie passagère 986
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

12 commentaires:

  1. Quel rapport avec l'euro ?

    Avec une inflation annuelle de 2 % depuis 10 ans, cela fait des prix 22 % plus chers au bout de 10 ans.

    Ce n'est pas l'euro qui fait augmenter les prix, ce sont ceux qui les fixent. Et en l'occurrence, le tabac a beaucoup augmenté cette décennie, il y a un là un gisement notable de pouvoir d'achat... d'autres choses.

    RépondreSupprimer
  2. @xerbias: "Ce n'est pas l'euro qui fait augmenter les prix, ce sont ceux qui les fixent" bien sur que tu as raison, en partie. Le passage à l'euro c'est néanmoins, une parité de 1 contre 6,55 et dans le meme temps , les salaires n ont pas suivi dans les memes proportions. Le passage à l'euro nous a aussi été vendu comme un progrès social, ce qui ne fut pas le cas.

    RépondreSupprimer
  3. @xerbias: je constate aussi les "ravages " du "c'est pas cher". Le nombre de fois où j 'entends ça: 1 baguette 1euro, c'est pas cher, un éclair au café à 1,50e c'est pas cher sauf qu une baguette à 6,55957 francs , c'est ultra cher, un éclair à 10 balles c'est une horreur, un abonnement à canal+ à 200 francs/mois , c'est honteux.
    Les gens ( les plus agés mais pas uniquement ) se font piéger par ce changement d'échelle

    RépondreSupprimer
  4. Impression partagée.
    L'euro avait comme avantage promis la stabilité financière, la croissance et la solidarité.
    C'est râpé.
    En fait, il a permis aux gouvernements nationaux, pour acheter la paix sociale et pour donner un faux sentiment de prospérité, d'emprunter en euros en comptant sur la solidarité des autres.
    Il devait aussi nous permettre d'aller à l'étranger sans changer notre monnaie. On a perdu un peu d'exotisme.
    Mais je m'aperçois que je n'ai franchi aucune frontière depuis que l'euro est arrivé.
    Bof!

    RépondreSupprimer
  5. @corto : le problème n'est pas l'euro.
    CE n'est pas l'euro qui est la cause du + 1000% sur le prix du kilo de pommes de terre, ou les +200 ou +500% sur la farine de blé, ou le riz etc.. et d'autres produits (café aussi). Ces produits sont désormais eux aussi la cible de la spéculation à nu (sans stockage) via des produits financiers.
    Ca dure depuis 10 ans, juste après la bulle spéculative internet , avec ou sans euro.
    Voilà pour la hausse des produits alimentaires que tu cites.

    Pour le reste , la bulle immobilière qui fait que les loyers à la relocation ont explosé , et le fait que les profits partent en produits financiers et non en recherche et développement....

    C'est tout le modèle de développement qui s'emballe.

    RépondreSupprimer
  6. @pangloss: au quotidien, le tien, le mien, le seul avantage que je vois, avec le recul pour l'euro, c'est la facilité pour circuler et comparer les prix. Moi qui voyageai beaucoup: ca a été un vrai bonheur. Pour le reste, un changement d'échelle qui a été très mal intégré par les populations.

    @dagrouik: c'est tout le modele de développement qui s'emballe, nous sommes d'accord. mais l'euro nous était présenté comme la recette miracle de la stabilité.
    Pour le reste, c'est surtout, je me répète , le changement d'échelle qui nous "assassine" vois mon commentaire précédent à Xerbias

    RépondreSupprimer
  7. Vive l'euro!
    Et, bon séjour à toi @corto74,
    Bonne année 2012 ✨

    RépondreSupprimer
  8. @bembelly: a toi aussi, bonne année 2012.
    9a va être saignant et ce, probablement , dès demain... a suivre

    RépondreSupprimer
  9. La stabilité des prix promise est tout de même au rendez-vous, la BCE étant particulièrement à cheval sur ce point.

    Par contre, je n'ai jamais entendu qui que ce soit dire qu'une baguette à 1 € ce n'est pas cher. A ce prix là, je préconise de changer de boulangerie !

    RépondreSupprimer
  10. L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) sur les dix dernières années est en moyenne supérieur à 2% l'an:
    http://fr.global-rates.com/statistiques-economiques/inflation/indice-des-prix-a-la-consommation/ipch/france.aspx
    …donc comme le dit xerbias et comme le détaille un peu mieux avec quelques exemples intox2007, l'euro n'a rien à voir là-dedans. Des Francs ou des Kopecks n'y auraient rien changé.

    RépondreSupprimer
  11. @fabien: donc grosso merdo 22 % en 10 ans. Possible. mais méfions nous tt de même de ces statistiques globalisantes.
    Pour l'anecdote, lorsque l'euro est arrivé, je bossai ds la grande distribution, en interne, le débat était de savoir où nous placerions le "référent" que nous avions jusque lors a savoir 5 FRF, par exemple pour les foires aux petits prix. Après moultes discussions, nous l'avons porté à 1 euro dès le 1er janvier. TTe la grande distrib a suivi. Du jour au lendemain, nous passions le référent de 5 FRF à 6,55957 ( soit 1 euro ) sans que personne ne s'en aperçoive.
    De même le seuil prix-psychologique promo des 99cts de francs passait 0,99 cts d'euro.

    L'euro en tant que tel n'est pas responsable des hausses de prix c'est plutot le changement d'échelle. aujourd'hui, le référent est 1 euro lorsqu il était de 1FRF en 2000.

    Suis-je clair ds ce que j 'essaie de montrer?

    RépondreSupprimer
  12. Alors le Shanghai ??? Parce que je l'ai connu dans les années 70 du siècle dernier (mais j'ai quitté Toulouse et n'y retourne que pour des déplacements pro...:(

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP