jeudi 29 décembre 2011

Un gouvernement rapiat ou économe?...

... et autres considérations jeudiennes:


 J'ai vu et entendu, vous aussi peut-être, cette mini-fronde qui a animé quelques blogs de gauche et quelques twitteurs de la même chapelle, même Hamon-le-Pitbull s'y est mis: le gouvernement est odieux, mesquin et rapiat , il n'a pas fait la grande campagne rituelle pour inciter les gens oublieux ou négligents à s'inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre. C'est vrai quoi, il s'est contenté, fichu gouvernement, de faire imprimer quelques dizaines de milliers d'affiches destinées aux mairies; tout juste s'est-il fendu d'une mini-campagne sur internet pour un montant de 180 000 euros. 30% de plus que la dernière fois, tout de même. Il n'est pas con notre gouvernement, économe, il savait pouvoir compter sur ce type d'indignation politicienne à 2 balles. La preuve, tout le monde en parle, même aux JT et dans la presse. Aucune excuse donc pour ne pas être inscrit !

Un sondage dans le journal La Croix nous indique que globalement les candidats à la présidentielle, les vrais, comme les pseudos, sont bien éloignés des préoccupations des Français. C'est vrai. Que dire de nos députés ou de certains ministres... Des projets de lois stupides ou sans urgence comme s'il en pleuvait: le truc sur la négation des génocides ( enfin de certains génocides, pas tous ), sur la pénalisation des clients de prostituées,  sur la facilitation à accorder aux transexuels pour changer d'état civil... Au suivant !

Je me souviens parfaitement qu'il y a deux ans, Carrefour, associé à Danone et à la blogosphère, avait lancé une campagne d'aide aux Restos du Cœur. J'avais été dans les premiers à répondre. Mais que n'avais-je lu de commentaires dénonçant cette opération comme n'étant qu'une vaste campagne de pub et d'image pour ces 2 groupes... Il ne fallait pas cautionner. Hier, les Restos ont  annoncé urbi et orbi qu'ils étaient dans la dèche avec un manque de 5 millions d'euros. En une journée, la grande distribution, Carrefour en tête, a volé à leurs secours. Problème résolu et tout le monde d'applaudir...

Au 1er janvier, toutes les universités françaises, hors Dom-Tom, seront autonomes. Désormais, elles se démerdent toutes seules pour vivre et assurer/assumer leurs missions. On se souvient  des résistances à gauche et de l'opposition quasi tout azimut contre cette réforme menée de main de maître par l’inénarrable Dame Pécresse. Et bien aujourd'hui, plus personne n'en parle et tout le monde est satisfait.

Une mission d'observation de la ligue arabe est en train de faire une  tournée d'inspection en Syrie. Il semblerait que quelques mouvements de population aient été recensés. Ne soyons pas inquiets, les observateurs ont estimé, hier à Homs, que la situation était plutôt rassurantes, rien d'effrayant !... Nous aussi, nous voici rassurés quant à l'objectivité de cette délégation.

Et pour finir, je suis prêt à parier que 6,55957 est un chiffre que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Je le sais, ça fait une petite dizaine de jours que je pose la question dès que j'en croise un.

Et notez le, ceci est la Folie passagère 989.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

8 commentaires:

  1. Bonsoir au Maître des Clés,
    Bonsoir à toutes et à tous,

    Le lien est amusant avec la théorie qui voudrait que la France devient une dictature et l’autonomie des universités.

    Dans bien des pays, croyez-moi, il n’est certainement pas envisageable de rendre les universités autonomes et, moins encore, les facultés de droit, économie ou philosophie.
    Bien au contraire, il est indispensable à tout dictateur qui se respecte de garder une direction totale sur ces écoles de la pensée contestataire potentielle afin de pouvoir les fermer immédiatement en cas de dérive idéologique identifiée.

    C’est étrange de constater qu’un gouvernement définitivement réactionnaire et liberticide selon beaucoup soit celui qui ouvre la porte à de tels foyers de contestation. Peut-être que la France, pour répondre très en retard, se souvient justement très bien qu’elle est la patrie des droits de l’homme.

    Pardonnez-moi, sur ce territoire je ne parviens pas à sentir le joug, mon ignorance en est certainement la cause.

    Très cordialement

    RépondreSupprimer
  2. @loc: Tu as donc vu le lien ! fin observateur. Je n ai jamais compris en son temps que les degauches s'opposent à l'autonomie des universités. C'est pourtant leur laisser le champs libre... Peut -etre s'en rendent-ils compte peu à peu.

    Moi aussi,en France, et mon passé m a permis d'aller ds quelques pays pas vraiment sympas question libertés, je n arrive pas à sentir la dictature dont Sarkozy serait à en croire certains le chef d'orchestre.

    RépondreSupprimer
  3. @corto : ce qui me psoe question, ce n'est pas tant la non-campagne du gouvernement quant à l'inscription sur les listes électorales que le fait d'avoir injecté tant de pognon pour si peu de visbilité...t'as vu des affiches toi ? Des campagnes à la télé ? moi pas.... CQFD.

    RépondreSupprimer
  4. @ gauche decombat (sans particule ;-)) d'accord pour le manque de visibilité. Ceci dit, on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif -je comptais sur la TSF pour me rappeler de remplir ma déclaration de revenus cette année et... je l'ai eu bien profond !

    Amicalement.
    Al.

    RépondreSupprimer
  5. @GdC: ah oui alors, les affiches , j'en ai vu à la mairie. Télé, il a été décidé de ne pas en faire.
    Enfin je rappelle que pour la primaire socialiste, un vache de battage avait été fait par les socialistes pour que tt le monde s'inscrive pour voter aux dites primaires. Je crois avoir lu que seuls 8% de la population n'est pas inscrite... C'est un peu comme le chomage, il y a un seuil "naturel " sur lequel on ne peut plus agir.

    @al west: assez d accord aussi, les non inscrits sont tt de même négligents. On est cioyen ou on ne l'est pas ! Ca implique certains devoirs , dixit !

    RépondreSupprimer
  6. Et pendant ce temps, mon cher Corto, 6,55957 se casse la gueule doucement, et tout le monde s'en fout !

    RépondreSupprimer
  7. @marianne: une petite chute de tension pour notre euro ne peut pas faire de mal à nos exportations. Tant qu il ne s'ecroule pas.

    Moi c'est plutot la poussée d fièvre du Yuan qui me préoccupe !

    RépondreSupprimer
  8. Vous avez peut-être raison, mon cher Corto, cependant on apprend, ici ou là, que les grandes entreprises et "Certaines banques centrales ont commencé à établir des plans d'urgence pour préparer l'éventualité de la sortie de l'euro d'un ou plusieurs pays ainsi qu'un possible effondrement de l'union monétaire dans son ensemble" ainsi que le relate le Wall Street Journal.
    Mais bien sûr que tout ceci ne nous gâche pas notre réveillon du Nouvel An !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP