vendredi 23 décembre 2011

L'Europe et la normalisation sémantique ! Ubuesque.

(Ubu Roi - Joan Miro)
 C'est  un tweet de Ménilmuche qui a attiré mon attention sur un truc rigolo (façon de parler) qui en dit cependant long, très long, sur l'impact dans notre quotidien des décisions prises par l'UE. Et, oui parce que si l'Europe harmonise, nivelle, arase et normalise de plus en plus de choses, elle s'attaque, notre Europe, à notre vocabulaire. Il y a donc aujourd'hui une Europe sémantique ou plus exactement une normalisation sémantique de notre langage. Exemple:

Il en va ainsi des mots à employer en matière de mise sur le marché de produits chimiques ! Oui, je sais le sujet n'est pas bandant, mais bon... Ainsi, est paru au JO de notre République un décret ( n° 0297 du 23 décembre 2011 ) ayant force de loi. Ce décret français est motivé par la nécessité impérieuse et obligatoire de mettre en conformité notre vocabulaire avec les normes européennes en matière... de vocabulaire ! Vous suivez ?

Ainsi, et je vous rappelle que nous sommes ici dans le domaine de la chimie, est dorénavant proscrit dans votre langage, dans le code de la santé et dans le code du Travail: le mot " préparation " qui doit être remplacé par le mot " mélange ". Une "préparation dangereuse" devient "un mélange dangereux", " le responsable de la mise sur le marché de préparations ou substances dangereuses " devient "l'importateur ou utilisateur en aval de mélanges dangereux " etc...  Ce glissement sémantique peut paraître ridicule et/ou stupide si ce n'est les conséquences engendrées ( et pas uniquement en France): modifications de toutes les notices d'utilisation, des modes d'emplois, des emballages, des textes réglementaires ( codes du Travail et de la Santé...), des communications scientifiques etc... Le tout à l'échelle européenne ! Et sanctions à l'appui si vous ne respectez pas le truc.

La lecture du décret en question, ici si vous n'avez rien d'autre à faire, est hallucinante quand on songe au temps passé et à l'énergie dépensée pour en arriver à ce décret (idem dans 27 pays), aux modifications et aux coûts qu'entraîne la décision prises par les technocrates bruxellois de remplacer le plus simplement du monde le mot "préparation" par le mot "mélange"... Au suivant !

L'Europe, un projet fabuleux à l'origine, une usine à gaz aujourd'hui. Ubuesque !

A propos, ubuesque, ça se dit comment en Européen ?

Folie passagère 981.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

10 commentaires:

  1. non mais, tu manques d'activité toi!! Où tu vas chercher tout ça!!Il te faudrait un champ de patates à piocher!!:)

    RépondreSupprimer
  2. @nigloo: absolument pas ! tout est question d'organisation et quand je vois un truc qui "m'épates", faut que je partage, c'est plus fort que moi !

    RépondreSupprimer
  3. et qu'en est-il de la préparation d'un mélange ?

    RépondreSupprimer
  4. @alex: bienvenue ici ! mais je vois que tu n'as rien compris a mon billet , tu dois dire: " qu'en est-il du mélange d'un mélange ? " pour être en conformité avec le décret sus-cité . Capice ? :)

    RépondreSupprimer
  5. Mais qu'est-ce que ça peut bien leur faire qu'on dise "préparation"? Et qu'est-ce qui se passe si on n'utilise pas le "bon"mot?
    C'est complètement dingue ce truc-là!
    Et ça annonce des lendemains intéressants, si même le choix de mots aussi insignifiants que ceux-là est réglementé par décret.
    Préparation, préparation, préparation!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  6. @lo: qu'est-ce que ca peut bien leur faire ? m'enfin, de quoi tu te mêles ? l'Europe décide. Point barre !
    Et si tu ne respectes pas, don't wory, le barême d'amende a aussi été prévu ds le décret

    RépondreSupprimer
  7. petit à petit cette usne à gaz se comporte en dictateur.....nous impose jusqu'a notre façon de parler, bientôt il n'y auras plus qu'une seule langue pour tous..mêmes fromages insipides, mêmes légumes formatés, mêmes viandes sans gout, même poissons carrés avec les yeux dans les coins sans odeur...et tout cela édicté par des mecs qui sont " des commissaires" non élus, dirigistes et qui ont la science infuse...DICTATURE ! il faut casser ce monstre avant qu'il nous bouffe tout cru

    RépondreSupprimer
  8. Cette interdiction de prononcer tel ou tel mot, d'exposer telle ou telle idée, ça évoque les heures sombres des périodes totalitaires. D'abord on interdit la négation des génocides (parlons un peu de celui de Vendée, ou des guerres de religion!), et puis on interdit l'usage de tel ou tel mot par pure fantaisie. Sont-ce des coups d'essai ou simplement l'effet d'une bêtise démagogique mal placée?
    En tout cas, désolée Nigloo car je ne suis pas d'accord avec toi, c'est bien plus important de pointer ces tendances sournoises que de se réfugier dans son champ de patates.
    Moi, je pense qu'il ne faut interdire l'expression d'aucune idée, même les pires. Si tout le monde se met à professer le même rengaine comme un seul homme, outre que ça sent bon la Corée du Nord, il n'y a plus de confrontation et la pensée s'engourdit. Ne pas être d'accord, être scandalisé, ça incite à réfléchir, à trouver les arguments qui vont clouer l'adversaire au sol, à affûter ses mots. Choisis librement, les mots.

    RépondreSupprimer
  9. Ah! J'oubliais. Superbe, le tableau de Miro :)!

    RépondreSupprimer
  10. @boutfil: cette question européenne me hérisse le poil au plus haut point partagé que je suis entre le sentiment que c'est indispensable, incontournable et le fait que peu à peu les choses nous échappe au profit d une normalisation et d'une uniformité imbéciles.

    @lo: "Sont-ce des coups d'essai ou simplement l'effet d'une bêtise démagogique mal placée?" ni l un ni l'autre juste ce qui aurait du nous sembler inévitable lorsque l'on a batit ce machin insensé d'europe à 27 puis 28 puis... curieusement cette diversité nous impose une normalisation . Et on n en est qu au début !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen