samedi 24 décembre 2011

Pour une paire de baskets... A en perdre la raison !

2000 personnes ont commencé à se rassembler devant les 4 établissements de la ville, raconte le chef de la police. La foule est devenue turbulente après 3h, avec un pic à 4h du matin. Exceptionnellement, ils avaient décidé d'ouvrir à 4h du matin. Avant l'ouverture, la foule avait déjà enfoncé deux portes. Des bagarres ont commencé à éclater, des bousculades, certaines personnes essayaient de couper la file d'attente. Les officiers ont utilisé du gaz incapacitant pour interrompre certaines bagarres. Ailleurs, dans le pays, nous avons pu assister aux mêmes scènes de folie, des dizaines de personnes ont été arrêtées.


Et pourquoi tout ce bordel ? Pour le lancement d'une paire de baskets Nike, typée Michael Jordan, réédition d'un modèle de 1996. La paire, tant qu'à faire et pour le prix, est vendue 180 dollars ( +/- 150 euros ).

Brian Fachini, le porte-parole de Nike ( prononcez Naïki ), ému, a déclaré: " Nous sommes extrêmement inquiets d'apprendre que des incidents ont accompagné le lancement des Air Jordan 11 dans certains points de vente. La sécurité des consommateurs est d'une importance primordiale. Nous demandons à toutes les personnes désireuses d'acheter notre produit de le faire de façon respectueuse et sûre. "

Bien, bien, bien, me voici rassuré.  S'il y a bien une chose sur laquelle les marchés ne doivent pas spéculer, c'est bien la bêtise humaine: une valeur sûre, certes, mais universelle et trop répandue. Et comme disait l'Albert: " Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue. "

En attendant l'arrivée en France de ces fabuleuses baskets: Joyeux Noël à tous !

Folie passagère 983.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

6 commentaires:

  1. Il est "extrêmement inquiet", l'hypocrite! Alors qu'il exploite le filon et qu'au fond de lui, il doit se réjouir de son succès.

    RépondreSupprimer
  2. @pangloss: je vois que tu as saisi il est aussi inquiet qu'un chien face à un bon nonoss! quand aux "clients"... ça ne me rassure pas sur le genre humain !
    bon Noel a toi

    RépondreSupprimer
  3. m'en fout de ces cons !! moi j'achète les miennes en soldes chez le soldeur du coin, sont tout autant fabriquées en chine que les Nique-ta-mère et elle me coutent 10 euros..chacun ses priorités.....

    RépondreSupprimer
  4. Ah ces "Blacks" avec leurs Baskets et Rap'Us..
    ✨Joyeux!✨

    RépondreSupprimer
  5. Ca me fait penser aux racailles qui tapaient dans mon magasin il y a presque 20 ans en banlieue. Elles se prenaient pour des rebelles alors qu'elles sont à fond dans le consumérisme et crêchent pour la plupart chez papa maman. Moi le sale bourge céfran était un des seuls réellement affranchi et autonome. Quelle bande de blaireaux. Savent-ils ce que veut dire le mot liberté ? Quand tu en viens à être esclave des marques c'est que t'es une sous-merde.

    RépondreSupprimer
  6. @boutfil: t as raison ma grande, rien que des cons ! Remarques qu on a quasiment les memes en France lorsque sort la dernière console, le dernier Harry Potter ou le dernier Iphone

    @bembelly: Gloire à moi, j ai vu que je t'inspirai, non ? :)

    @vlad: c'est assez joliment résumé, je ne sais pas pourquoi mais j aime ton commentaire

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique