mercredi 28 décembre 2011

Y aura-t-il des fleurs blanches pour Kim Jong Il ?


Aujourd'hui, c'est jour de deuil national en Corée du Nord. Le Soleil de l'Humanité est mort,  ne reste qu'à le célébrer, l'embaumer pour un coût estimé de 750 000 dollars, le pleurer encore une bonne fois... et nous passerons au suivant: son fils Kim-machin-3ème. Il n'empêche que les images autorisées qui nous parviennent sont impressionnantes. Tant de détresse, tant de pleurs de la part de ce peuple orphelin et  dressé à la docilité, pour un peu, elles nous émotionneraient. Comme son père Kim-machin-1er, Kim-machin-2ème sera élevé au rang de mythe et rejoindra sans doute son papa dans ce monstrueux mausolée.

 

Ces images me rappellent l'étrange visite qu'il m'a été donné de faire il y a quelques années à Pékin à l'occasion d'un voyage d'affaires ( j'allais acheter plein de trucs fabriqués à bas coûts pour les revendre horriblement chers en Occident ). En ayant exprimé le souhait, mon fournisseur accepta de m'amener me " recueillir " sur la tombe du Grand Timonier. Le Grand Homme repose, embaumé, dans un grand cercueil de verre, au sein d'un énorme mausolée. Il me fut conseillé aux abords du bâtiment d'acheter un pot de fleurs blanches, comme tout le monde. Riche ou pauvre, la visite passait obligatoirement par l'emplette de quelques fleurs.


Nous entrâmes dans le bâtiment, comme le pékin moyen, à la queue leu leu. Ambiance feutrée, recueillie, sombre, propice à l'hommage et aux pleurs, au recueillement. De magnifiques soldats aux costumes impeccablement coupés, tels qu'on n'en voit jamais en ville, montaient la garde. Le respect et la voix basse s'imposent. Nous y étions et n'avions plus qu'à nous incliner, obligatoirement, me fit comprendre mon accompagnateur, devant la dépouille de Mao Tse Toung. Pas plus de 3 secondes, les suivants attendaient. Juste avant l'inclinaison de rigueur, un homme me prit mon pot de fleurs et le posa devant la cloche de verre. Il n' y avait plus qu'à sortir. C'est là que je vis les pots de fleurs précédemment posés être récupérés pour être immédiatement... remis en vente à l'entrée du mausolée. J'imaginai sans peine les miennes, chèrement payées et n'ayant qu'un instant honoré l'Homme, retourner d'autorité, à l'étalage. Combien de fois, seraient-elles vendues ? 10, 20 fois ? avant de mourir à leur tour... Nul ne le saura. Osant demander à mon accompagnateur le pourquoi du comment, celui-ci me déclara, sans rires mais dans un français curieux, que la peine n'avait pas de prix et que plus de fleurs seraient achetés pour honorer l'Homme et mieux serait sa reconnaissance...

Je me suis dit, aujourd'hui, en voyant les images des funérailles de Kim-Machin-2ème qu'il en serait sans doute ainsi en Corée du Nord.

La manipulation et l'embrigadement des masses, sous couvert d'un communisme supposé vivant et au profit généralement d'une élite très réduite, ne cessent de m'impressionner autant qu'elles me révoltent.

Folie passagère 988.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

22 commentaires:

  1. Tu as eu de la chance : tu as assisté au début du capitalisme en Chine...Revendre les pots de fleurs déposés au pied du grand homme, me semble en effet une caractéristique de la loi du marché qui n'a n'aucun état d'âme...
    Pour être communiste dans l'âme, je partage entièrement la fin de ton billet...

    RépondreSupprimer
  2. @kalondour: cette première visite à Pékin remonte a 1996, et effectivement l'économie de marché etroitement pilotée par le Parti prenait son plein essor.

    A l'occasion, tu m'expliquera comment peut on etre communiste, même dans l'âme :)

    RépondreSupprimer
  3. J'avoue que le coup des fleurs blanches remises en vente aussi sec au vu et au su de tout le monde me débecte un peu. Ça leur gâche pourtant pas le cérémonial, dirait-on.
    L'athéisme d'état a accouché d'une étrange religion...

    RépondreSupprimer
  4. Qu'on revende 10 ou 20 fois le même objet sur place n'a rien à envier au fait de le revendre 10 à 20 fois "ailleurs", c'est tout de même plus écologique!!
    Au moins, on revendait des fleurs présentables!
    Il parait que "chez nous", on passe de la viande avariée à l'acide pour la rénover avant de la remettre en vente (tout ça pour faire plus de profit, moins de pertes pour être plus précis!!)
    "au profit généralement d'une élite très réduite"
    Tu trouves que ce n'est pas la même chose chez nous???
    Pour résumer et pour moi les deux régimes sont cousins, sauf que l'un des deux s'est payé un bel emballage cadeau pour faire "plus présentable" (j'exagère un tout p'tit peu c'est vrai!):)

    RépondreSupprimer
  5. Là-bas, depuis les temps les plus anciens, le blanc est la couleur du deuil.
    De mon temps, le capitalisme était la propriété PRIVEE des moyens de production et d'échange.
    La décharge publique est proche du capitole.

    RépondreSupprimer
  6. @lo: religion à laquelle 99% de la population adhère pleinement ! Encore aujourd'hui.

    @nigloo: le jour où l'on ira piquer chez nous, sur ordre, les fleurs à peine posées sur une tombe pour les revendre aussitot au profit de l'Etat, alors oui, ce sera pareil.
    Toi exgarer ? que nenni :)

    @pirée: pas compris l'histoire de la décharge et du capitole

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour au Maître des clés,
    Bonjour à toutes et à tous,

    Il est assez facilement compréhensible que l’attitude générale au regard de l’honneur rendu aux ascendants décédés soit délicate à appréhender pour le monde occidental qui ne connait guère que des religions exclusivistes.
    En Chine, la plupart des personnes se déclarent en réalité irreligieuses. L’hommage qui peut être rendu aux défunts relèvent davantage de la tradition qui est bien antérieure à toute forme de religion.

    Plus généralement, les philosophies et cultes qui prédominent dans les pays d’Asie ne sont pas exclusives. Aucune n’exige de ses adeptes qu’ils se consacrent uniquement à elles et il leur est loisible de prendre des préceptes dans chacune ou de suivre des enseignements différents sans que cela ne gêne.

    C’est sans doute difficile à comprendre, mais face à l’adversité, la fatalité, les catastrophes ou le deuil la réaction sera la plupart du temps identique : se résigner sans amertume. L’acceptation et l’hommage passés, la réalité reprend ses droits.

    Il est possible que cette philosophie soit l’un des moteurs essentiels qui donnent l’impression d’un pragmatisme simplement efficace, parfois brutal.

    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  8. Tu sais qu'il existe des églises où l'on peut mettre un cierge près du Saint que l'on préfère sans l'allumer, cause pollution :)
    Et hop, le soir, rangé, ni vu ni connu !!!
    J'ai deux prêtres dans ma famille !

    RépondreSupprimer
  9. Les fleurs blanches sont elles des roses, car on oublie souvent que les roses ont des épines notamment celle du PS.

    RépondreSupprimer
  10. @loc: n'est-ce pas ce que l'onappelle le syncrétisme asiatique ou un truc ds le genre?

    C'est effectivement quelque chose qui m'a surpris en Asie, cette résignation devant l'adversité, et hop, dès le lendemain ou peu s'en faut, la réalité les embarque a nouveau

    @virginie: je le sais bien, sauf que rien n oblige le chrétien de passage à acheter un cierge. Là, j avais bien compris qu il était de "bon ton " d'acheter le pot de fleurs

    RépondreSupprimer
  11. @grandpas: Mes fleurs dans ce billet n'étaient pas des roses, je m en serais souvenu.
    Par contre force est de constater que les epines des Roses ne piquent plus beaucoup, elles ont tendance à se faner trop vite

    RépondreSupprimer
  12. "l'embaumer pour un coût estimé de 750 000 dollars"

    Je languis d'assister aux funérailles de notre petit timonier à talonnettes au four à pizza à 75000 € dans son airbus privé a 180 millions d'€uros.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis aussi impressionné. Mais c'est un mot bien faible. Révolté? Non. Seulement plein de pitié pour ces gens décérébrés qui applaudissent leur bourreau.
    Ma révolte va à ceux qui "comprennent", qui "excusent", qui "comparent" nos régimes occidentaux à la dictature nord-coréenne: indulgence coupable envers des assassins pourvu qu'ils se parent du mot "communisme". Et s'ils s'avouaient "nationaux-socialistes", où serait la différence?

    RépondreSupprimer
  14. @zero total: on va mettre ton com ds la rubrique humour à 2 balles.okay ?

    @pangloss: Tu as raison a en lire certains, pas aussi rares qu'on ne le croit , nous serions nous aussi sous la coupe d'un affreux dictateur.

    RépondreSupprimer
  15. Au Maître des Clés,
    Il s'agit bien d'un Synchrétisme, au sens donné en histoire des religions.
    Je ne le crois pas propre aux peuples d'Asie mais force est de constater que c'est l'une des composantes majeure de ces sociétés.

    Je vous prie d'excuser mon commentaire finalement plein de suffisance, j'avais oublié que vous connaissez bien la Chine.

    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  16. Syncrétisme et non synchrétisme, la "hache" aura frappé de nouveau, mille pardons.

    RépondreSupprimer
  17. On ne voit aucune mention de la veuve de Kim Jong-Il. Curieux? Que devient donc Kim Jong-Elle?
    Pardon! J'ai dix ans.

    RépondreSupprimer
  18. Excusez moa d' être terre a terre mais ma passion immodérée pour l' automobile vient me chatouiller les doigts .

    La belle automobile d' Oncle Kim, ne peut être une voiture américaine, je pencherais pour une voiture russe copie des Cadillac des années 70. Une ZIL ici en version corbillard.

    Il existait un modèle landaulet (cabriolet 4 portes) ou cabriolet simple, le moteur est quand même un gros V8,pollueur ces rouges!

    Tiens les mecs qui compare le régime coréen à la Sarkozye, devraient aller vivre chez l'oncle Kim, mais dans la campagne pas en ville avec les apparatchiks du régime.

    Le goulag sarkosiste leurs semblerait bien doux, même Guantanamo.

    RépondreSupprimer
  19. @loc: le jour où je jugerai tes commentaires pleins de suffisance, il ne me restera plus qu'à fermer boutique !
    bien à toi!

    @pangloss: je ne crois pas que ds ce regime tès très masculin, le sort de madame Kim-machin soit de quelque importance.

    @grandpas: parce qu'en plus tu t y connais en bagnole, tu devrais prendre langue avec El Camino :)

    RépondreSupprimer
  20. La Roche Tarpeïenne est proche du Capitole. Qu'advient-il chez les communistes des cadavres démonétisés ?

    RépondreSupprimer
  21. Bon, je rattrape mon retard lié à mon passage en France. Figure toi que j'ai vécu (aussi!) en Corée du Sud, où on a très peur de la Corée du Nord (j'avais sur les conseils de mon consulat 3 jours de reserve d'eau et de conserves chez moi plus une valisette prête pour l'évacuation d'urgence, le plan c'était d'ailleurs qu'on en avait pas et qu'on comptait sur les américains), et j'ai rencontré 2 français qui avait vécu et travailé en Corée du Nord. L'un avec sa fille de 3 ans qu'il a retiré de l'école au bout de 3 mois, après qu'elle soit rentré en annonçant, Kim Jong Il c'est mon vrai papa, il a inventé l'électricité et le cinéma. Il parait qu'à l'école ils devaient bruler des photos de leurs propres parents. Un truc de dingue....
    Voilà la contribution de celle qui n'a pas dépassé sa barre d'immeuble (arf, en rire ou en pleurer)

    RépondreSupprimer
  22. @bombay: la "chance " de la Corée du nord, c'est d'avoir la bombe, du coup plus grand monde ne l'emmerde et tant pis pour les coréens. Triste et affligeant.
    On a dit lors des funérailles de Kim machin le2ème, que la détresse était surjouée, le pire c'est que je n en suis même pas sûr. Lorsque dès le plus jeune age, on lave le cerveau d'un peuple... logique que celui la soit ds la plus grande détresse lorsque le Soleil de l'Humanité se couche

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique