vendredi 9 décembre 2011

Sarko est toujours président. Point barre.


Ça aussi, ça commence à me gonfler grave. C'est le nouveau truc à la mode chez les socialistes pour essayer de nuire à Sarkozy: celui-ci utiliserait outrageusement les moyens de l'Etat pour "financer" sa campagne électorale. Et tout y passe: les transports, internet, le budget communication de l'Elysée et patati et patata. Alors, sgreugneugneu, il est président ou il est candidat ?
 
Faut-il qu'ils aient si peu à dire pour l'attaquer sous cet angle ?

C'est vrai quoi, il devrait rester enfermé à l'Elysée, ne plus bouger, ne plus rien faire, ne plus rien dire. Mais bordel, il est encore président de plein exercice, n'en déplaise, jusqu'à son éventuelle réélection. Ce n'est qu'à partir du moment où il se déclarera officiellement candidat que rentreront en vigueur les lois et règlements relatifs aux comptes de campagne.

Et privilège de la fonction, il se déclarera quand il le voudra. peut-être bien en mars, comme le fit naguère Tonton.

Et puis, vous en connaissez beaucoup de président, quelque soit le pays, qui dès élu, ne mette pas tout en oeuvre pour être réélu ? Non. Alors, cessez de nous gaver avec ce genre de polémiques à 2 balles.

Merci.

Folie passagère 954.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

10 commentaires:

  1. tu tapes à côté corto le problème n'est pas là. Pour beaucoup, même à droite, le positionnement d'un président doit être au dessus de la mêlée, et garant de l'unité nationale. S'il ne faisait que son boulot, personne n'aurait rien à redire... Mais dans de nombreux cas, Sarkozy ne respecte pas cet usage auquel s'était astreint ses prédecesseurs. Il utilise sa fonction pour taper sur la gauche, notamment le ps, en permanence. Et ça, c'est critiquable car dans ce cas, il n'est plus dans son rôle mais dans celui d'un candidat. D'où le sarkobingo.On peut être de droite et ne pas défendre l'indéfendable. Ce type manque de rigueur et de hauteur

    RépondreSupprimer
  2. Ne voyez-vous pas, mon cher Corto, que pendant que les socialistes s'attaquent à Sarko pour un oui, pour un non, cela leur évite de se pencher sur cette vilaine affaire de détournements de fonds et autres emplois fictifs concernant le PS du Nord-Pas-de-Calais.
    Des méchantes langues disent même que Hollande ayant été premier secrétaire du PS pendant plus de dix ans ne devait rien ignorer des "particularismes" de cette fédération, pas moins que celles des Bouches-du-Rhône.
    Avouez qu'il y a bien de quoi chercher à créer des écrans de fumée, non ?

    RépondreSupprimer
  3. Corto, tout cela signifie que les socialistes n'ont pas grand chose à exprimer, à part une haine viscérale, quasi obsessionnelle, à l'égard du président de la République.

    Alors on a droit au gadget bidon du sarkobingo ou à des polémiques malsaines autour de la mort d'un policier.

    Or ce n'est pas en tapant comme des sourds sur Sarko que les socialos gagneront l'élection présidentielle. Cela fait longtemps que les Français se sont fait une opinion, bonne ou mauvaise, sur Sarkozy. Et les Français, ils attendent des propositions concrètes de la part de l'opposition. Le PS n'aurait-il donc à nous proposer que la sortie du nucléaire et le vote des immigrés? Et la crise de l'euro, ça ne les inspire que pour comparer Sarko à Daladier?

    Les socialistes ne pourront pas gagner en misant uniquement sur le rejet de Sarko. Aussi, comme en 2002 et 2007, ils vont perdre une élection qui était pourtant gagnée d'avance. Un signe qui ne trompe pas: la meute de la gauchosphère a commencé à taper sur Bayrou comme s'ils craignaient sa candidature!

    RépondreSupprimer
  4. @Gdc: "s'étaient astreints ses prédécesseurs" Je rigole, faut remonter a Pompidou et de gaulle.
    Quant au sarkobingo, dans la série anti-sarko primaire c'est le truc le plus grotesque qui m'ait été donné de voir.

    @marianne: après marseille, voici le Pas de calais ! On ne compte plus les affaires où des gens du PS sont mouillés, on les découvre au fur et à mesure. Hollande de son temps ne pouvait pas ne pas être au courant, mais comme il ne veut froisser personne. Quant à Martine, depuis Reims ou l'affaire du rapport Montebourg enterrée par tout le bureau national du PS... aucune leçon a donner !

    RépondreSupprimer
  5. @frédéric: oui pour tout, sont un brin flaiblard. Mais tu as bien remarqué le truc avec Bayrou. Morin les dérangeait un chouïa, mais alors là, Bayrou c'est le pompon. Dès sa candidature, ils ont commencé a se déchaîner. Normal, il va prendre un bon paquet de voix qu'ils gourmandaient. Car le PS n'a rien d un zinzin socialiste, juste un parti de gauche, de centre gauche...qui aurait bien aimé ratissé un peu plus loin au centre. Et paf! Bayrou. Et Hollande de lui faire du gringue aussitôt. Ridicule.
    Quant a la polémique sur le flic malheureusement abattu,odieuse. Je serai bien surpris que cela monte en mayonnaise.

    RépondreSupprimer
  6. Cher Corto :

    1/ la polémique n'est pas "à 2 balles", mais, si j'ai bien compris, à plusieurs milliers (millions !?) d'euros.

    2/ en effet, il a intérêt à se déclarer le plus tard possible : pour des raisons de financement, mais aussi de sécurité, de transport, etc.

    3 / au fond, ce qui me parait important dans ton billet, c'est quand tu dis :" comme le fit naguère Tonton". Car en effet, il'ont tous fait et le feront tous ! Il est donc de bonne guère que l'opposition fasse un focus, tout comme la droite l'avait fait avec Tonton...

    Si la gauche en fait beaucoup sur le sujet(je te l'accorde !), c'est peut-être qu'elle a assez peu souvent l'occasion de présenter un "président-candidat" (tu me l'accorderas !).

    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  7. @philippe:
    sur ton 2/ et comme tout président sortant, se déclarer le plus tard possible permet de connaitre le programme des autres, de bénéficier ( ou pas ) de la conjoncture ou d'un évènement particulier et de profiter , peut-être , des faux pas de ses concurrents.

    3/ ben oui ils l'ont tous fait et le feront tous, c'est évident presque naturel compte tenu du système, alors pkoi e rajouter bêtement. La différence aujourd'hui , c'est qu'avec internet et toussa, on a de moins en moins la mémoire courte. A bon entendeur :)

    Hollande candidat, je veux bien, c'est un de nos meilleurs atouts à nous gens de droite pour l emporter. président, faut pas pousser :)

    RépondreSupprimer
  8. Tu dis çà parce qu'il est mois de gauche qu'Aubry.
    Au fond, moi je me sens plutôt anarchiste, mais chuuuut !

    RépondreSupprimer
  9. Oui c'est facile pour la Gauche ce genre d'attaque !!!

    En attendant, ils doivent chercher des idées pour leur programme parce que pour l'instant, il est maigre !!!!

    RépondreSupprimer
  10. @philippe: toi anarchiste ? Pété de rire comme disent les djeuns

    @minijupe: un peu que c'est facile ! et question programme ,pourrons pas cette fois nous promettre n importe quoi ! tiens , les 60000 postes dans l'EN sont déjà passé à la trappe

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP