dimanche 23 septembre 2012

Hollande: les 12 raisons de sa descente aux enfers


Revenons un peu sur ces 5 chiffres magiques: 61 - 59 - 56 - 54 - 43 soit la chute vertigineuse de popularité ( % de Français satisfaits ) de l'hollande entre mai et septembre, résultats et révélations d'un sondage du JDD, journal curieusement absent des kiosques aujourd'hui. Et essayons de comprendre le pourquoi de cette chute sans se contenter des quelques commentaires de certains éditocrates qui résument cette dégringolade en 3 points: désaveu des écolos, désaveu des extrêmes gauches et le plan à 30 milliards. Cette descente aux enfers de l'hollande s'explique selon moi en 12 points.

- La déception liée à son slogan de campagne que d'aucuns, faut-il être idiot, ont pris au pied de la lettre: le changement n'est pas pour maintenant, peut-être bien dans 1 ou 2 ou 3 ans, mais certainement pas maintenant. La frénésie en matière de commisionnite qui si elle donne l'impression d'une envie du président de consulter largement révèle néanmoins que rien n'évoluera rapidement. hollande nous a dit qu'il lui fallait du temps sauf que le temps, c'est ce qui nous manque le plus face à cette crise " historique " qu'il semble n'avoir découvert que lors de son passage à Chalon, il y a 10 jours.

- L’immixtion de la vie privée du président ou de certains de ses collaborateurs ( Montebourg-Pulvar) dans les affaires publiques.

- L'anti-sarkozysme qui servit de " stimulateur " pendant la campagne se révèle comme n'ayant aucune vertu programmatique ni comme une solution  aux problèmes de la France. Bien au contraire, certaines vues sarkoziennes étant même reprises par la nouvelle équipe ( TSCG...)

- La normalitude pathologique de début de mandat a plutôt desservi Normal 1er. Tout le monde savait que sa passion pour les trains ne durerait qu'un temps. Reprendre une stature présidentielle, tel qu'il tente de le faire depuis la rentrée, paradoxalement, met en exergue la fumisterie de son comportement anormalement normal.

- Les promesses emblématiques de campagne non tenues ou dont on sait déjà qu'elles ne le seront pas: En vrac, un gouvernement resserré de...34 ministres,  non-renégociation du traité européen, droit de vote des étrangers, bloquage du prix de l'essence, les dictateurs qui défilent discrètement à l'Elysée,...

- Les mesures annoncées mais qui, une fois mises en application, déçoivent, preuve s'il en est que les gens votent en dépit du bon sens: défiscalisation des heures supplémentaires, hausses des impôts...

- L'amateurisme de la nouvelle équipe, les erreurs de castings ministériels ( le trop fade Ayrault, Taubira, Montebourg, Duflot, Bric...) et les couacs, bourdes et bévues à répétition au sein même du gouvernement.

- La mauvaise gestion du dossier PSA et plus largement le fait d'avoir fait croire qu'avec un gouvernement de gauche, question plans sociaux, on allait voir ce qu'on allait voir. On a vu; l'Intersyndicale d'Aulnay, Sud et la CGT n'ont jamais été aussi furieux et les ouvriers dépités, Gros-Jean comme devant qu'ils sont maintenant.

- La déception des " partenaires " du hollande: les écolos qui ont encore de travers le désormais fameux " le nucléaire, filière d'avenir " du donquichottesque Montebourg, révélateur du peu de cas que le gouvernement accorde aux préoccupations de ses alliés d'hier. Le FDG cocufié ( pour être poli ) avec ce traité européen qui sera adopté.

- La prise de conscience - tardive - d'une bonne partie des Français que cette nouvelle équipe n'est sans doute pas à la hauteur de leurs espérances et des enjeux économiques ou sociétaux.

- Les totales inefficacité et impuissance révélées du hollande et de Fabius dans la gestion de la crise syrienne.

- L'absence totale de charisme d'hollande et de son équipe ( sauf Valls semble-t-il ) ne permet pas d’insuffler le minimum de confiance qu'il demande aux Français de lui accorder pour mener à bien son extraordinaire programme.

Une fois examiné tout cela, et considérant que rien ne laisse supposer d'une quelconque embellie, reste à savoir jusqu'où cette dégringolade va mener notre petit président. A ce rythme là, viendra un jour, pas forcément éloigné, où il faudra se poser la question de savoir si l'on peut faire confiance plus longtemps à cet homme là.

Plus qu'une simple baisse de popularité, ne s'agit-il pas plus simplement d'une crise, bientôt totale, de confiance en sa personne qui se manifeste ? En ce cas, c'est une toute autre crise qui nous attend...

Folie passagère 1355.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

40 commentaires:

  1. Ton résumé n'est malheureusement qu'une vérité vrai , j'ai des amis qui ont voté Hollande avec l'espoir d'un changement pour leurs enfants , ils se mordent les doigts et reviennent un peu tardivement sur leurs opinions , je ne te parle pas des discussions animés lors de diner il y a encore deux mois .Maintenant la question que peut-on faire ? What is the question ? La révolution , la destitution , même les syndicats sont sourds-muets , un copain cgt (et oui j'ai des amis dans tous les bords cela donne de vrai diner où on ne s'ennuis pas )m'a même dit avoir regretté son vote , c'est vraiment une crise tsunamitique , personne ne sait sur quel pied danser et je crois que le principal intéressé ne le sais pas lui-même .La France un navire en dérive sans capitaine et sans matelot , c'est grave

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup le photo de la fin!
    D'accord, les Français déchantent. La quote de Hollande baisse. Mais qu'est-ce que ça va changer? Le sort du pays est désormais entre ses mains et à moins d'un coup de théâtre, on n'y changera rien.
    Ce qui est plus inquiétant, c'est de faire perdre espoir aux gens qui y croyaient encore. Vers quoi vont-ils se tourner après ça?
    Marine doit se frotter les mains...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lo: vers qui vont ils se tourner ? Une grosse inquiéude sur ce point ( le FN, les extrèmes, un retour de Sarko, que sais-je ) ce qui est sur c est que l on saura à qui incombera la responsabilité de cette gabegie a venir.

      Supprimer
  3. Très bon article mon ami, tu fais ressortir les points essentiels de la déconfiture de Menteur 1er, mais il y en a bien d'autres.
    Puis-je m'inspirer de cet article pour le compléter en te citant bien sur ?
    Dans l'espoir d'une réponse favorable, bien cordialement à toi ...
    Henri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @falempin: merci et si bon que tu l'as RT je suppose :) !
      Bien sur que tu peux t'en servir, avec plaisir !

      D'autres raisons, bien sur qu il y en a d'autres, je pourrais en citer au moins encore une vingtaine, je te passe le relai !
      fais moi signe qd tu publiera le tien
      cordialement

      Supprimer
  4. @claude Henri: Qu un article du Point, datant de juillet 2011 sur les procédures de destitution du Psdt de la republique ressorte massivement sur twitter et sur les réseaux sociaux n est-il pas le signe que certains se posent des questions sur la durée de vie du hollande en tant que président...

    http://www.lepoint.fr/politique/election-presidentielle-2012/mode-d-emploi/en-quoi-consiste-la-procedure-de-destitution-du-president-de-la-republique-21-04-2011-1321936_342.php

    RépondreSupprimer
  5. Et voilà que, cerise sur le gâteau, mon cher Corto, on nous annonce la Trire sur Canal + !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: oui, j ai entendu parler de cela, je demande à voir mais si tel était le cas, on n a pas fini de se ficher d 'elle. N importe quoi, la Pompadour !

      Supprimer
  6. J'ai veauté pour lui et je ne le regrette pas. Ne heurte-t-il pas le tempérament latin qui a besoin d'un chef charismatique et c'est cela qui vous mettrait si mal à l'aise? Je le trouve moins pire que Sarkozoï.
    Jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jard: Tel un veau, comme disait de Gaulle, tu as voté pour hollande. Quoiqu on pense de Sarkozy, ne me dis pas que tu le trouve brillant ou a la hauteur de la situation

      Supprimer
  7. Moi, je veux bien tout ce qu'on veut, mais les français n'ont que ce qu'ils méritent. Sarkozy avait menti à la droite en se montrant bien trop conciliant sur des points comme la sécurité et l'immigration. Je n'ai pas voté pour lui au premier tour, mais au deuxième si. Parce que pour ne pas voir la médiocrité de Hollande il fallait avoir l'aveuglement enamouré du militant ou une imbécilité profonde. Vu qu'il n'y a pas tant que ça de militants...

    Si nos concitoyens sont suffisamment stupides pour suivre un joueur de flute ayant, pour cette profession, le défaut rédhibitoire de n'avoir pas de flute, tant pis pour eux. Ce qui est ennuyeux c'est que nous somme sur le même bateau alors que nous avions dénoncé avant le départ l'incompétence du capitaine.

    Maintenant, du côté de la droite, ce n'est certainement pas M. Fillon et son charisme d'Ayrault qui va enthousiasmer la France. A part M. Sarkozy, je ne vois personne capable de rallier l'ENSEMBLE de la droite. Je crains que même si M. Hollande descendait très bas (et il y descendra, en bon spéléologue qu'il est) nous ne risquions d'avoir un 2e tour entre lui et Mme Le Pen en 2017. Il faut que la droite se trouve un chef charismatique. Je n'en vois qu'un. Les autres sont tout juste bons à faire de pâles ministres et sont aussi à droite que je suis à gauche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jacques etienne: tu preches a un convaincu sur toute la ligne ! Actuellement je n en vois qu un aussi !

      Quant à hollande, une pareille erreur de casting en dit long sur la bêtise des Français. Pour le coup, j aurai presque préféré une Aubry :)
      Tel qu il est barré et sauf la stabilité de nos institutions, je me demande vraiment comment il pourrait aller au bout de son mandat le hollande.

      Supprimer
    2. Moi aussi, je n'en vois qu'un... :o)

      Franzi.

      Supprimer
  8. Pas étonnée que seul Valls trouve grâce à tes yeux....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sophia ammad: Ou as tu vu que valls trouvait grace à mes yeux ? A lire les commentaires de la presse sur ce dernier sondage c'est le seul qui ait a peu près la côte. Perso, je ne peux ni piffer les singes encore moins les piètres copy-cats

      Supprimer
  9. Je dois bien avouer que je fais parti e cette frange de l'électorat de "gauche" dèçu par la politique menée... Surtout par la mesure de refiscalisation des heures up.. Car malgré le discourt mené pour justifier cette mesure, je le remarque sur ma fiche de paie #Ouille et niveau emploi cela n'aura aucun effet bénéfique donc on aura juste appauvri un certains nombre de personne en martelant des chiffres qui sont des moyennes pour mieux faire passer la pilule...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @seb_Stbg: ah ben sauf ton respect fallait y penser avant tant tout cela était prévisible !

      Mézavi que de pilule , tu ne devrais pas tarder à passer aux couleuvres, bien plus difficiles a avaler !

      Supprimer
  10. @jacob: com viré pour cause de vulgarité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oula çà rigole pas sur ce blog! zetes à cran ou quoi?

      Supprimer
    2. jamais a cran, toujours zen, ou presque, mais je ne supporte pas la vulgarité

      Supprimer
    3. Sauf quand elle vient de moi, j'ai un permis spécial : Bite ! Couille ! Foufoune !

      (Ah, ça fait du bien, dès le matin !)

      Supprimer
  11. Ne te réjouis pas trop tôt, c'est à la fin du bal qu'on paye les musiciens et on est loin de la fin, très loin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @melclalex: ce serait une erreur de croire que je me réjouis de la déconfiture d hollande parce que vu ds quel état il va laisser le pays le jour ou il partira, economiquement, socialement et politiquement, il y a plutot de quoi pleurer

      Supprimer
  12. Pas très présente ces jours je reprend ma lecture et tombe sur ce billet comme je les aime!!! Oui, tout cela était à prévoir... oui, tout le monde savait que Hollande "Fraise des Bois" ne serait pas à la hauteur, ses "amis" en tête ....
    Et maintenant, ce mauvais scénario est en train de devenir réalité... La France est plus que jamais dans la M....

    Alors, oui, il était de bon ton de critiquer Sarkozy, de le détester, de l'insulter.... Mais, il faut se rendre à l'évidence, avec lui, la France avait une petite chance de s'en sortir et ce mec se mettait en 4 pour redresser le pays, parce qu'il aimait ça et aussi parce qu'il avait envie de nourrir ses ambitions... Ca fait partie du personnage... (généralement, on prend le bon et le mauvais et on fait avec, même si on n'est pas d'accord avec tout). Et maintenant, cela serait presque drole de voir que tout le monde se met à dire "finalement Sarko n'était pas si mauvais que ça..."

    Perso, je n'ai plus trop envie de rire, car tout ce qui se passe, tout le monde savait que ça allait arriver mais il est de bon ton de donner des leçons en France et de jouer les indignés pour tout et n'importe quoi, alors il fallait "virer Sarko" coute que coute... Et à peine 4 mois après.... ça coute déjà très cher....

    Je vois vraiment pas comment on va pouvoir tenir encore 4 ans et demi... Le pays sera en ruine...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: oui, tout cela était prévisible. mais au nom de l'antisarkozysme les Français ( a peine 51% des votants et seulement 36% des personnes en age de voter ) bien manipulés par les medias et la doxa socialiste ont préféré le hollande. tant pis pour eux et pour nous. Certains commencent a s'en rendre compte, un peu tard.
      Le pire reste à venir. hélas !

      Supprimer
  13. Apparemment ce n'est plus 30 milliards mais 37 !
    Ce sera au programme de la réunion à Matignon mercredi (info I-Télé - je sais, je ne devrais même plus allumer la TV ;-) ).

    Ce qui ne va pas l'aider dans les sondages, car il faudra qu'il sacrifie encore financements dans les ministères et/ou qu'il augmente les prélèvements.

    Je me rappelle encore de la phrase de Sarko à Fabius : "Vous êtes drogués à la dépense publique". C'est tellement facile de prendre à d'autres que de demander à ses amis de faire des efforts.
    A ce propose, je t'invites à visionner l'émission "C dans l'air" de vendredi dernier : ils disent tellement de bien de Fabius entre autres.

    Sinon, ça fait plaisir de te relire après ta semaine de vacances !
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: Sarko avait peut etre vu juste avec ce " vous etes drogués à la dépense publique " sauf que l 'hollande pendant toute sa campagne a tout de même été bien discret sur les remèdes de cheval qu il comptait administrer aux Français. Il a tout misé sur la démagogie et quelques promesses symboliques comme le vote gay, le vote des étrangers ou la taxe 75%. Et depuis qu il est là il desespére même dans son camp !
      La degringolade n est pas finie.

      J essaierai de visionner
      merci a toi

      Supprimer
  14. Valls = charisme ? Pourquoi pas.
    Par contre, je le comparerai aussi à une girouette.
    Vu comment il retourne sa veste :
    - il succombe aux exigences des syndicats de police sur le récépissé alors qu'il avait affirmé que toutes les promesses de campagne de Hollande seraient tenues ...
    - concernant le droit de vote des étrangers, il dit non un matin puis oui le soir après un appel de Matignon ou de l'Elysée.

    Non ... Valls c'est pas Sarko ! Juste de la poudre au yeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @sen: Valls a certes un discours sécuritaire qui semble plaire mais rien qui ne le démarque ds ses actes de ce qu a pu faire l équipe précédente si ce n'est l édulcoration avec laquelle les medias rendent compte de son action. Une copie de Sarko, rien d autres et effectivement une girouette sur pas mal de coses

      Supprimer
    2. Je suis bien d'accord.
      Il lui arrive pas à la cheville, et s'il avait été cohérent avec lui-même, il ne serait pas à gauche.
      Je ferais son boulot, je péterai un plomb! Il a la charge d'arrêter les délinquants, et derrière, mme Thaubira dit qu'elle les fera sortir de prison.
      C'est du délire complet. A quoi sert son action si derrière, la justice suit encore moins qu'avant?
      Ils ne nous offrent pas une vision cohérente..

      Supprimer
    3. Il peut toujours virer Taubira.
      Quelle idée d'avoir nommé une pareille courge à ce poste.... C'est très mal de penser ça, je sais, mais on ne m'ôtera pas de l'esprit qu'elle le doit à sa qualité de femme et noire par-dessus le marché. Parité oblige...

      Supprimer
    4. @lo froufrou: mais qu elle soit noire, bien sur que cela lui a servi. Moi qui en guyane ait eu l occasion de la rencontrer, je peux te garantir que cette femme est tout ce que l on veut sauf " républicaine "!

      Supprimer
  15. Et si vous aviez tous tout faux ?
    En effet, mon cher Corto, ce matin sur Europe 1, Axel de Tarlé nous assurait que ces mauvais sondages étaient une bonne nouvelle pour François Hollande.
    Si, si ! C'est vrai que ses explications étaient plutôt nébuleuses et tenaient surtout du voeu pieux.
    Pour résumer : puisque la méthode douce le fait dégringoler dans les sondages, il ne lui reste qu'à appliquer la méthode forte !
    Et voilà, le tout est joué !
    C'est pas beau, ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "...le tour est joué !"

      Supprimer
    2. Le tout est joué n'est pas mal non plus, chère Marianne :)

      Supprimer
    3. @marianne: " puisque la méthode douce le fait dégringoler dans les sondages, il ne lui reste qu'à appliquer la méthode forte ! " Il est mignon votre Axel !
      je l ai écrit ds plusieurs billets il me semble: j eus préféré un hollande qui tienne une discours de vérité dès le début ( Français, nous allons morfler ) plutot que d'assister a sa normalitude et a sa démagogie. hollande n'a jamais été confronté à la réalité, il se la prend en pleine face. Tant pis pour lui.

      Supprimer
  16. " Bien d'autres sujets sont là qui dénoncent la pusillanimité, les contradictions, les maladresses, les reculades, les reniements même du nouveau président. Si la prétention, la morgue affichées pendant la campagne n'avaient été, on serait peut-être plus indulgent. Mais quoi ! On met des mois à aller à l'essentiel. On ajourne. On revient sur ses promesses. On ne relève pas les défis de sa majorité. On se plie à ses caprices. On s'occupe de tout, après avoir annoncé qu'on ne ferait pas comme l'autre. On valide la fermeture d'Aulnay, après avoir joué les fier-à-bras. On fait risette au patronat, après l'avoir traîné dans la boue. On évacue les Roms comme naguère, mais, suprême hypocrisie, on le fait "avec dignité". On remet en selle le FN. On prend l'avion, quand on a promis qu'on ne prendrait que le train. Etc., etc. Bref, qui parle d'indulgence ? "

    A lire le billet de Tesson ici:

    http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/philippe-tesson/tesson-hollande-le-fiasco-total-24-09-2012-1509388_543.php

    RépondreSupprimer
  17. AVIS! absent pour toute la journée ! a ce soir !

    RépondreSupprimer
  18. Hollande, c'est la même chose que la pilule 3è génération.
    La moitié des électeurs en a consommé, et maintenant ils se rendent compte que c'est ineficace, voire nocif pour la santé.
    On leur a vendu un président comme on vend un régime minceur foireux.
    Bonne journée à tous, et bon courage pour la reprise Corto.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP