mercredi 5 septembre 2012

Sacré Edgar ( Morin ), sacré François ( hollande ), sacré Richard ( Millet ) !

J'aime bien Ce Soir Ou Jamais de Taddéï. 


Hier soir on y causait de Millet et de la Syrie avec tout plein de gens biens comme il faut. Même Edgar Morin avait fait le déplacement pour nous faire la leçon. Morin, quand je l'écoute, j'ai l'impression de voir un Bisounours cocaïné. Je rigole encore rien qu'en pensant à la lecture de son ouvrage co-écrit avec Hessel. Il nous a dit, hier, Edgar, qu'il avait demandé à hollande de faire inscrire dans la Constitution que notre République était " une et multiculturelle " au prétexte que la France était un amalgame de cultures différentes: les Bretons,les Béarnais, les Savoyards, les Ritaux, les Espingouins, les Algériens, les Berbères... Soit mais étonnamment, Morin ne prenait pas en compte la dimension religieuse des différentes cultures, genre les cultures latines plutôt catholiques ne pouvaient que s'entendre avec les cultures musulmanes. On est tous frères ! Tous le même Dieu ! Mon cul. Heureusement, dans un éclair de lucidité dont il est peu coutumier, hollande refusa. Dommage, il y aurait eu matière à s'étriper.

On a causé aussi de la Syrie. Il y avait Florence Aubenas qui nous donna une magnifique leçon de ce que peut être le journalisme parcellaire lorsqu'elle nous conta son mois vécu là-bas, prenant ce qu on a bien voulu montrer pour LA généralité, la vérité vraie. Il y avait Gérard de Villiers qui m'a surpris par sa connaissance du conflit, un gros barbu rigolo plutôt pro-Assad et un politologue propret dont je n'ai pas retenu le nom ( Moïsi ? ). Dans l'intervention posée qu'il fit, il releva un truc qui, alors, ne m'avait pas sauté aux yeux. L'hypocrisie ( et l'impuissance ) des occidentaux vis à vis de ce conflit, en particulier, celle d'hollande.

Ce dernier, sans doute pressé par ses troupes et piqué au vif par l'intervention surprise et conjointe de Sarkozy et du chef du CNS cet été, a  d'un air grave, quasi-martial, déclaré récemment que l'affreux Assad devait se méfier car la France n'hésiterait pas à intervenir militairement dans ce conflit dès que ( et si et seulement si ) le tyran utiliserait des armes chimiques. Il donnait implicitement ainsi un blanc seing au même Assad de continuer à bombarder allègrement son peuple avec des armes traditionnelles ! Et tous nos humanistes de crier presque victoire: hollande s'est fâché avec Assad ! Ben non, il lui a juste donné l'autorisation de continuer le massacre !

Bon, dans l'émission, il y  a eu aussi le débat sur le dernier bouquin de Millet, Eloge littéraire d'Anders Breivik, en présence de l'auteur. Je me suis dit que si ce bouquin était tellement vilipendé par la gauche et l'auteur aussi honni par Morin et la bien-pensance, c'est que, sans doute, le dit-bouquin devait être digne d'intérêt. Je m'en vais aller l'acheter cet après midi.

On n'est jamais déçu avec Ce Soir ou Jamais.

Folie passagère 1334.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

10 commentaires:

  1. Un Bisounours cocaïné. M'étonne pas de toi, tiens ! Tu fréquentes vraiment n'importe qui, mon cher Corto, je n'ai jamais vu de bisounours cocaïné, même au safari africain de Port Saint Père (alors hein :-/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @al west: ah oui , et au nom de quoi ou de quel principe un Bisounours n'aurait-il pas le droit d'être cocaîné ? Rep à ça si tu peux !

      Supprimer
    2. [corto74 : ON] Ou as-tu lu que (j'écris que) le Bisounours n'a pas le droit d'être cocaïné ? (hors-sujet mais je l'écris quand même : pour pruve, mon ordinateur ne connaît pas le participe passé "cocaïné". Je vais le lui apprendre, tiens ! cocaïné cocaïné cocaïné)[corto74 : OFF]

      À part cela, je ne connais pas ce monsieur Bisounours, qui doit ou a du faire le buzz si j'en juge par son occurrence sur le net. Je sais que nous sommes en Socialie, mais ce n'est à mon avis pas une raison pour legalize it. Nonmého !

      Supprimer
    3. Bisounours et coke, c'est un peu comme MD et CC en même temps.
      Attention aux palpitations..

      Supprimer
    4. @al west: quoi ???? tu ne connais pas Edgar Morin ? Les bras m'en tombent. le plus grand sociologue-philosophe de gauche de ces dernières années ! faut le voir causer c'est impressionnant et Bisounours parec qu avec lui le monde serait beau, bon, rose, mignon, festif et toussa

      @pierre: MD et CC ?

      Supprimer
  2. C'est drôle, mais on dirait que tu décris une pièce de théâtre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: mais tout n'est-il pas théâtre et posture ?

      Supprimer
    2. Ma question sous-entendait un peu cela.
      C'est d'autant plus une évidence avec la gauche qui se préoccupe beaucoup des apparences.
      Ajoutez à ça l'impossibilité de soutenir Hollande, je ne peux faire confiance à des gens de cette nature pour me diriger. J'ai l'impression qu'on va avoir 5 ans de sommets, de réunions toutes plus extraordinaires les unes que les autres.

      Supprimer
  3. J'ai pas tenu jusque là... j'ai été me coucher après avoir écouter toute la bien-pensance de gauche s'acharner sur Millet. C'était assez drôle de voir la "Régine" s'énerver toute seule et agresser Millet totalement à coté du sujet du bouquin...

    Mais il semble que je n'ai rien loupé ...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @titi: j ai cru comprendre que la " régine " était député PS ou tout au moins élue. Et effectivement complètement a coté de la plaque ds son argumentation.
      ça y est j ai acheté le livre. y a plus ka

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP