mercredi 15 janvier 2014

Conférence présidentielle: Que de temps perdu !


J'ai donc suivi une partie de cette conférence de presse du président - conférence bien polluée au demeurant par ses histoires de fesses - et pour le reste je me suis contenté de lire les journaux.

Qu'avons-nous appris ? Qu'il avait bien trompé son monde, nous le savions, lors de la campagne présidentielle en se présentant alors comme un homme de gauche-gauche alors qu'en fait il n'attendait que le bon moment pour se confesser et avouer enfin qu'il n'était qu'un social-démocrate. Quelle surprise ! La finance en rigole encore ! 

Ensuite, il nous a proposé beaucoup de choses: 

- La fin des cotisations familiales dans les charges des entreprises soit un allègement annoncé de 30 milliards d'ici à la fin de 2017. Bonne nouvelle si ce n'est de savoir pourquoi avoir attendu si longtemps pour l'annoncer et le faire; et quel enterrement de première classe pour le fameux CICE qui n'avait toujours pas convaincu la grande majorité des entreprises. Comment cet allègement sera-t-il financé ? c'est un peu mystère et boule de gomme... par la réduction des dépenses publiques... Tiens donc, quand, comment, où, dans quels secteurs ? On verra plus tard. Les allègements de charge seront encadrées par un pacte de responsabilité dont les modalités seront ... à définir... quand ? par qui ? comment ? ...

- La réduction des dépenses publiques sera suivie de très près par Pépère qui chaque mois réunira un Conseil Stratégique de la Dépense publique. Bien, le temps que tout cela se mette en place... on aura encore le temps de dépenser à tort et à travers.

- Accentuer la décentralisation. L'expression est aussi belle que les contours sont flous. Et d'une l'idée n'est pas nouvelle et de deux, rien ne nous a été dit de la façon dont cela pourra être mis en place si ce n'est en réduisant éventuellement le nombre de régions et en réduisant, un peu, le mille-feuille administratif. Mais quid des moyens qui seront employés pour y parvenir, y compris sur la façon de lutter contre les inévitables résistances locales. Par la concertation ? Autant dire que nous ne sommes pas rendus.

- Renforcer la coopération franco-allemande. Non ? Sans déconner... "On va se concentrer sur de grands projets économiques et créer une super entreprise européenne  sur l'énergie", un truc genre Airbus de l'écologie ! Gag ? Quand, ou, comment, qui ? Pour qui ? Avec qui ? Au détriment de quoi ?

- L'euthanasie: Bougez pas les amis, c'est en route, nous y sommes. Concertation ? Oui mais pas trop avec ceux qui y sont opposés.

Voila en gros, les points importants de cette grande conférence. Les uns disent que c'est courageux, les autres disent " chiche ", d'autres encore disent " enfin, nous y sommes ", les mélenchonnistes sont furieux, la droite demande à voir,

Et moi je dis que de temps perdu... Et cette certitude, en supposant que toutes ces mesures économiques soient efficaces et entreprises, qu'il faudra bien du temps avant que tout cela porte les fruits attendus. Et le temps, c'est ce qui nous fait cruellement défaut si l'on regarde à quelle vitesse avancent nos "concurrents".

Folie passagère 2087.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

28 commentaires:

  1. vous vous attendiez a quoi?

    il se passera rien pour la simple raison que des que l on parle de commission de comite de conseil cela veut dire enterrement de 1ere classe.

    pour le CICE il faut quand meme savoir que les entreprises le percoivent en deduction de l impot sur les societes, la plupart ne faisant quasiment pas de benefice voir des pertes en ce moment, le montant leur sera verser en 2017 !!!. par contre les salaries ont eu la surprise d apprendre que les cotisations patronales aux mutuelles seront a declarer dans leur revenus imposables, voter en catimini le 30 decembre et bien sur retroactif au 1er janvier. pour un smicard c est quasiment 1 mois de salaire a ajouter a ces revenus.

    et pour finir en beaute, gayet serait enceinte d apres la presse anglaise

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2539431/Is-Hollandes-mistress-four-months-pregnant-Twitter-speculation-rife-French-blog-post-actress-41-spreads.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kelevra: mais à vrai dire, je ne m attendais pas à grand chose, ayant perdu l habitude d'être surpris par hollande. Qu a-t-il apporté de plus qu' a son discours de voeux ? A part la somme afifchée de "30 milliards " . Rien à vrai dire.
      Cela fait bientot deux ans que la France perd son temps et du temps sur son redressement et sur ses concurrents. Affligeant. Quand à l épisode Gayet, quelle honte.

      Supprimer
  2. Oui que de temps perdu.. car si la recette est bonne pourquoi ne pas l'avoir appliquée plus tôt ?

    Les gens qui en 18 mois ont perdu leur travail apprécieront ! Toutes les forces vives et les riches étant partis aux vues de déclarations catastrophiques bravo !!!! (mais les français étant des moutons sans mémoire)

    le temps d'y voir les effets ... la moitié du quinquennat sera passé !!!!

    Je trouve cet homme cynique et mesquin car finalement il fera ce que la droite voulait faire ( mais avec une opposition et une presse qui bloquait tout mouvement!!)

    Il n'y a pas d'autres voies que celles de libérer l'entreprise et de l'aider tout en faisant confiance au chef d'entreprise. C'est une évidence... La richesse ne peut que venir d'elles

    Il va falloir voir maintenant car au delà des paroles il faut des actes !!! assez de blablas mais plus de coucheries non plus !

    je crois le personnage bien plus pervers .. il est dans une très mauvaise passe, les élections approchent .. il balance cela pour mettre des batons dans l'opposition qui est totalement nulle et inexistante .. on le voit.. elle se divise déjà ..qui en profitera ...allons donc

    les journalistes inféodés ne disant rien...... roule ma poule ...

    J'ai noté aussi le truc du truc pour la sécurité sociale ( excusez je connais un peu le problème) ... augmenter la prescription des génériques !! franchement une grosse rigolade tant le tonneau de la secu fuit de partout pour bien d'autres raisons !!! mais faut taper sur le médecin et le pharmacien voire les labos pharmaceutiques (qui sont en perte de vitesse en France) plutôt que sur l'AME la CMU et toutes les dérives du système qui sont les vrais problèmes sous-jacents

    Le projet énergétique européen .. OK ,les allemands diminuent leur part de nucléaire mais pompent chez nous en cas de surcharges ...belle coopération !!


    Quant à ses histoires de scooter ou personne n'a oser on se rend vraiment compte que la presse n'a aucune couilles !!! ou ... est muselée....
    d'ailleurs la presse étrangère s'en amuse et .. s'en inquiète tant cela ne parait pas normal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Philz: Et bien il aura fallu deux ans à Pépère pour se rendre compte que ce que proposait le camp adverse était finalement pas si débile ! alors bien evidemment, on ne le dit pas comme ça, on parle de réduire le nombre de régions mais on augmente le nombre de conseillers généraux (parité oblige) et tout le reste relève du même tonneau. mais on a perdu deux ans !
      Et je met ma main a couper que ces réformes sur les régions n auront pas lieu ou que si elle se font elles donneront résulta que dans 3 ou 4 ans minimum.
      Quant au financement du retrait des cotisations familiales imputées aux entreprises, ça reste du plus grand flou. Drôle de voir comment tout le monde se réjouit d un truc aussi flou, d'ailleurs;

      Je n ai pas relevé par ailleurs dans ce billet son commentaire sur sa prochaine visite ua Pape mais quel foutage de gueule !

      Supprimer
    2. Pétition signée et retransmise.

      Supprimer
    3. Comme indiqué les commentaires anonymes sont supprimés d office quelque soit leur intérêt ou leur auteur.

      Supprimer
    4. @atoilhonneur corto

      Parmi les items proposés, je n'ai pas trouvé d'autre possibilité qu' "anonyme" pour poster !
      Dommage pour moi et, peut-être, pour vos lecteurs

      Supprimer
    5. @ Anonyme
      Pendant longtemps, moi non plus je n'avais pas trouvé comment faire.
      A défaut, je signais à la fin de mon message. :-)

      Supprimer
  3. La conférence de fesse n'a donc pas eu lieu ! Et je lisais chez Didier Goux (clic sur le gras) la création d'un Observatoire des contreparties ? Si c'est sérieux -on peut en douter chez le taulier-, avec le Conseil Stratégique de la Dépense publique, les grands projets économiques et [la] super entreprise européenne sur l'énergie, je ne vois guère que de la dépense à l'horizon. Les économies, comme depuis 40 ans, hormis le président Sarkozy qui s'y est collé pendant son mandat,c'est la belle arlésienne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Al West: pas besoin de me signaler les billets de didier, je les lis tous :) Comme toi, je ne vois pas vraiment ou sont les économies, au moins a court et moyen terme, pas grave Pépère et ses potes les voient pour nous

      Supprimer
  4. " La fin des cotisations sociales dans les charges des entreprises ..."
    Non, seulement la fin des cotisation familiales soit les 30 milliards en question. Mais aucun mot sur leur financement !
    Or la branche "famille" de la sécu était la seule bénéficiaire avant qu'on lui transfère des charges supplémentaires il y a quelques années mais cela n'a pas empêché de rajouter aussi des conditions de ressources au versement des prestations.
    La prochaine réforme sera sans doute la fiscalisation des prestations en question... [Cela dit, je n'aurais rien contre à condition qu'on relève les seuils pour éviter au smicard chargé de famille de rendre le tiers ou plus de ses prestations...]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claribelle: mais de tout son verbiage d hier, il n a jamais rien dit de convaincant sur la façon dont telle ou telle réforme serait financée ni dans quel délai. Donc oui en gros des paroles, on y est habitué, mais rien qui puisse nous rassurer sur les mises en oeuvre.

      Supprimer
  5. Sans compter que pour le moment ce ne sont que paroles verbales...autant en emportera le vent de la course en scooter...
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Bah ma foi, si le net du scooter pouvait en même temps emporter le passager, je suis preneur d une bonne rafale

      Supprimer
  6. Bonjour Corto,

    Seul un vieux militant socialiste peut apprécier à sa juste valeur une telle prestation: http://koltchak91120.wordpress.com/2014/01/14/la-conference-de-presse-a-son-pepere-avis-dun-militant-socialiste/

    Plus sérieusement, deux heures et demi pour ne rien dire.Je trouve qu'il a été petit joueur: 50 milliards d'économie, c'est léger. Je me demande où il va bien pouvoir les prendre. L'armée n'est plus qu'un citron trop pressé, la Justice n"a plus un rond, l'Intérieur et les Finance sont intouchables, le premier car il garantit encore la pérennité du système, le second parce que c'est lui qui ramasse les brouzoufs. Tournons-nous alors vers le deuxième cercle: l'EN et la Culture sont difficiles à toucher car là est le fond électoral et l'amour du pouvoir est encore trop fort chez les caciques du PS. Après, c'est l'inconnu.Le futur de ce pays s'annonce sportif et difficile.

    Bon après-midi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: Oh , les économies peuvent être réalisées à mon sens le tout c'est de le vouloir vraiment quitte a se prednre le front d un éventuel refus. Mézavi, quand je vois comment est organisé mon département, que le mille feuille administratif Etat/région/ département ne demande qu a s'amincir. Suffit de le vouloir.

      Supprimer
    2. Je suis assez d'accord avec toi mais j'imagine mal tous nos présidents de régions, départements ou communauté de communes se laisser plumer pour faire plaisir au Vizir. Le nombre de missions et d'activités inutiles mis en œuvre par ces différentes collectivités est innombrable mais la réduction du périmètre passera nécessairement par un ajustement des effectifs. Comme la majeure partie d'entre eux fait partie de l'électorat de gauche (on ne coupe pas la main qui fait vivre) , les promesses de Normal 1er vont être très difficiles à tenir. A titre personnel, je ne suis pas du tout convaincu par son discours qui dit tout et ... rien. Pour mener à bien une telle politique, il faudrait un homme d'état à la tête du pays, pas un politicien qui n'a toujours pas compris qu'il n'est plus à la tête d'un département. Ça va être sportif.

      Supprimer
    3. @H: tiens histoire de rigoler, au Conseil général de mon département, il n'y a pas moins de 27 directeurs généraux bénéficiant chacun d'une ou deux secrétaires et d'une voiture de fonction ( pas de service) type Laguna toutes options ainsi qu'essence gratuite pour tous leurs déplacements professionnels ou personnels ( du moment que le carburant est acheté dans le département). A noter que par usage, non écrit, les conjoints peuvent aussi utiliser le dit véhicule à titre personnel.

      Supprimer
    4. Cet article de Contrepoints illustre parfaitement mon propos: http://www.contrepoints.org/2014/01/15/153381-hollande-apres-le-virage-le-plus-dur-reste-a-faire
      Ce bémol montre que la partie est (très) loin d'être gagnée: "Si l’objectif de baisse de la dépense publique doit être salué, il ne faudrait pas passer sous silence l’effet récessif à court terme de cette baisse. Avant d’engranger les fruits de cette réduction de la dépense publique sur la croissance, il est possible qu’elle ait un impact négatif sur la croissance à court terme : une difficulté de plus."

      Bonne soirée

      Supprimer
  7. Une fois de plus nous avons assisté à un triste show à la Hollande avec : Voeux pieux, autosatisfaction, enfumage, illusions, annonces de projets parfaitement irréalisables dans le contexte,......

    J'entendais ce matin un représentant du Medef dire qu'il faudrait une baisse de charges d'environ 100 milliards pour espérer devenir plus compétitifs, alors révolutionner l'économie française avec 30 milliards (même si ça paraît énorme) semble un peu utopique, d'autant qu'ils sont promis à l'horizon 2017... avec toutes les incertitudes attachées à cette échéance.

    Cette conférence de presse va calmer les esprits pendants quelques jours, le temps d'en assimiler le contenu et de voir les 1ers signes contredisant les annonces grandiloquentes de MoiJe.

    En soi, l'idée de ce pacte n'est pas mauvaise, mais sa mise en place nécessiterait une concertation positive et constructive entre personnes de bonnes volonté à tous les étages, ce qui me parait très utopique, ne serait-ce déjà que par la capacité de nuisance des syndicats, interlocuteurs à privilégier.

    Et puis franchement, la question des 30 milliards à compenser me turlupine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: comme toi, je suis on ne peut plus septique sur d une part les capacités des syndicats a faire évoleur le bouzin et 2017... c'est si loin, entre temps, hein...
      Quant à la compensation financière, je demande a voir et je ne suis même pas sur que notre président sache ou aller les chercher.

      Supprimer
  8. AVIS !

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/01/15/hollande-fait-il-du-sarkozy-en-matiere-economique_4348197_823448.html

    RépondreSupprimer
  9. Cette conférence de presse est un non-événement. Inutile d'en parler.

    RépondreSupprimer
  10. Je suis surpris qu'il y avait quelques fidèles accrochés devant l'écran , j'ai préféré lire les comms des pays environnants , je ne citerais que nos amis de la presse anglaise :* Les Britanniques se demandent si les journalistes français ne sont pas "fous" * , ce qui résume assez bien nos journaloppes .
    Pour ma part je zappe ce guignol qui ne fait que du vent avec sa bouche .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude Herni: je ne sais pas s'ils sont fous mais comme signalé plus haut, il y en a quand même eu un pour " s'excuser " sur twitter avec un magnifique mais auto-accusateur " Que Albert Londres me pardonne ! "

      Supprimer
  11. Si je comprends bien, ces 30 milliards de baisse de charges aux entreprises s'ajoutent au 20 milliard de baisse d'impots du CICE. Ou trouvet-on ces sommes ?
    J'ai comme l'impression que c 'est un petit coup d'accélérateur à une politique d'austérité qui ne dit pas son nom.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nina: "une politique d'austérité qui ne dit pas son nom." ça me convient mais en damettant qu austérité il y ait bien lieu coté finances publiques

      Supprimer
    2. @Nina : Si j'ai bien compris E. Cohen, il semble que les 30 annulent et remplacent les 20 milliards...

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen