mercredi 22 janvier 2014

Les paradis fiscaux de Pierre Moscovici


Connaissez-vous Jersey et les Bermudes ? Moi, je connais Jersey, c'est joli; par contre, je n'ai jamais été aux Bermudes, on s'y perd facilement, dit-on.

Ces deux endroits ont la particularité d'être des paradis fiscaux, toutes les banques mondiales ou presque y ont une succursale ou une boîte aux lettres. Imaginez sur un caillou comme Jersey, pas moins de 48 banques, plus de 150 aux Bermudes. Des paradis où, se cachant derrières des pyramides de trustees, le commun des financiers internationaux peut mettre son pognon à l'abri du fisc de son pays d'origine. Ainsi va la vie à Jersey et aux Bermudes, deux places financières inscrites sur la liste de noire de Bercy depuis... août 2013. Avec l'arrivée des socialistes au pouvoir, pourfendeurs inlassables de la fraude et de l'évasion fiscales, nous pensions qu'elles y resteraient un bon moment.

Ben, non.

On ne sait pas trop pourquoi, mais par décret et à la surprise générale, Pierre Moscovici, notre ministre des finances a décidé, certainement pas tout seul, de retirer ces deux fiefs de la finance mondiale de la liste noire des paradis fiscaux ne coopérant pas avec l'Etat français, avec effet rétroactif au 1er janvier. C'est par un bref communiqué envoyé discrètement dimanche soir, à 21h38, aux salles de rédaction que la presse en a été informé. Etrange et suspect ...

Les réactions sont nombreuses, personne ne comprenant qu'en moins de 5 mois, Jersey et les Bermudes aient pu faire preuve d'un esprit de coopération durable avec l'Etat français; la durabilité de cette coopération étant une condition sine qua non pour être rayé de cette fameuse liste noire. Pierre Moscovici se défend en invoquant le fait que Jersey a répondu favorablement à 27 demandes d'informations et les Bermudes à 21 seulement, ce qui "aurait permis de faire progresser la lutte contre l'évasion fiscale". 27 et 21 demandes auront donc fait progresser l'Etat français dans sa lutte impitoyable contre cet adversaire invisible... On aurait tendance à se demander si Moscovici ne nous prendrait pas pour des cons.

Deux éminents socialistes, Elisabeth Guigou et Christian Eckert, respectivement présidente de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée et rapporteur général du budget à l'Assemblée, s'étonnent eux aussi de la légèreté de cette décision: "Au regard des derniers travaux du Forum mondial sur la transparence, organisés sous l'égide de l'OCDE, publiés à la suite de la réunion de Jakarta les 21 et 22 novembre derniers, un tel retrait n'est pas justifié. Ni Jersey, ni les Bermudes n'ont obtenu une notation d'ensemble justifiant ce retrait." 

Alors si personne ne comprend la bienveillance du gouvernement dans cette affaire, rien ne nous empêche de chercher le pourquoi du comment. Ce serait, selon Le Monde, les milieux d’affaires français, notamment les banques et les assureurs, particulièrement actifs dans ces deux juridictions ou en affaires avec celles-ci qui auraient demandé la levée de cette mise à l'index. Les lobbies financiers n’avaient pas manqué de faire savoir au gouvernement que l'inscription de Jersey et des Bermudes sur la liste noire de Bercy était préjudiciable à la bonne marche de leurs affaires... Voilà qui mériterait presque une commission d'enquête parlementaire.. 

Et c'est là, d'un seul coup, d'un seul, anniversaire oblige, que l'on repense à " Je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c'est le monde de la finance."

Il aura fallu moins de 5 mois à Jersey et aux Bermudes pour faire la preuve de leur bonne volonté mais rien au bout de 20 mois ne nous permet d'avoir l'assurance que hollande et sa clique aient fait le moindre effort pour combattre ce fameux adversaire...

Bien au contraire...

Folie passagère 2101.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

34 commentaires:

  1. Bonsoir Corto,

    Que Saint Hypocrite, le saint patron des hommes et des femmes politiques le protège. Le Canard de la semaine donne également une belle explication de la conversion soudaine de Wesley Mouch à la social-médiocratie, pardon, la social- démocratie et de son besoin irrépressible de pacte. Un obscur problème de notation du pays par une agence de notation étrangère d'après ce que j'ai pu comprendre.

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H. Tu as de la chance car moi, pour une fois, je n ai rien compris de ton com. Quel obscur problème ?

      Supprimer
    2. Je t'éclaire donc. En page 3 du Canard enchaîné, titre du premier article: "Hollande redoutait une fausse note. L'agence Moody's envisageait de dégrader la Franc (passage de AA1 à AA). Hollande a dégainé son pacte de responsabilité à temps."
      La conduite de notre cher président sent très bon l'opportunisme de façade. On saura le 24 janvier prochain ce qu'il va en advenir mais il semble que dans les milieux autorisés (comme disait Coluche), on croit de moins en moins aux promesses de notre Wesley Mouch à tenir les engagements pris avec Bruxelles (pour info 3,7% de déficit seulement en 2014). Comme le précise l'auteur de l'article en conclusion (à propos des acteurs du marché): "la finance...et ses agences de notation ne feront pas crédit éternellement!!!"

      Le mercredi, la lecture du Canard s'impose (c'est un des rares trucs encore lisible dans la presse française et encore!!!).

      Bonne soirée

      Supprimer
    3. @H: Donc le pacte de responsabilité ( dont on ne sait toujours pas si c'est avec maintien ou suppression du CICE) aurait été dégainé pour éviter une nouvelle dégradation de la France... Sacré Pépère ! mézavi qu il ne fera pas illusion bien longtemps. Surtout que pour qu il puisse entrer en application, son énième pacte, il faudra beaucoup de temps.

      Supprimer
  2. Hallucinante cette capacité qu'ont les socialistes à avaler tant de mensonges et d'incohérences de la part des gens en qui ils croient.
    "Mon ennemi c'est la finance", et que se passe-t-il? Canaries, Jersey et Bermudas. Sans oublier Cahu et les p'tits potes!

    Ceci dit, cette délicieuse dissonance trouve son équivalent à droite, avec le Karcher de Sarko.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: a avaler , je ne sais pas mais pour ce qui est d en proférer des mensonges , ils sont champions du monde.
      Il n empèche que cette histoire est on ne peut plus louche.

      Supprimer
    2. Le pire, est qu'on peut supposer qu'il y a eu un accord entre nos dirigeants, qui ont sans doute des comptes là-bas, et ces banques.
      C'est une véritable horreur, et ils font tout ça sans complexe, maintenant que la France est anesthésiée et progressiste.

      Supprimer
    3. @Pierre: je n ose meme pas imaginer ce quiaurait été dit si Sarkozy avait fait pareil !

      Supprimer
  3. Je rêve où c'est dans ce parti qu'il y a le plus de mentons de la colère?
    Les socalistes, c'est un peu comme le pot de miel qui en fait contient de la moutarde.
    Arnaque?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le parti socialiste est à lui seul une arnaque

      Supprimer
  4. Il vérifie sa cravate ou bien est-ce une amorce de quenelle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @koltchack: Toi aussi, tu as noté ce regard haineux et arrogant du gars qui prépare en lousdé sa quenelle

      Supprimer
  5. Dites-moi, vous êtes d'une persévérance admirable à chercher encore une quelconque cohérence dans les actions de ce gouvernement ! Les grands mots dont ils nous bassinent aboutissent toujours à de petites actions minables quant elles ne sont pas carrément nuisibles. Tant qu'il y a des gogos pour y croire...
    Les Bermudes et Jersey ne sont peut être plus des paradis fiscaux, mais, une chose est sure, la France est bien l'enfer socialiste dans toutes ses dimensions...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: ah que nenni, ce ne sont pas les cohérences que je cherche - cela est impossible - mais les incohérences que je ramasse à la pelle. pas un jour sans en trouver une.
      Quant à l enfer socialiste... nous y sommes pour de bon :)

      Supprimer
  6. marianne ARNAUD22 janv. 2014 20:50:00

    "Voilà qui mériterait presque une commission d'enquête parlementaire."
    Pourquoi "presque", mon cher Corto ? Ça sent la magouille à plein nez ! Décidément Bercy continue à fonctionner comme un état dans l'état où le ministre fait la pluie et le beau temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: un peu que cela sent la magouille a plein nez cette histoire. Cette histoire de communiqué tardif un dimanche soir, du jamais vu pour ce type d info selon le journaliste Schneiderman. Pour que même la Guigou et le Eckert s en émeuvent , c'est qu il y a un loup ! Mais bon, pas grave, nous ne saurons rien de ce qui a pu motivé cette soudaine mise en sainteté de Jersey et des Bermudes.

      Supprimer
  7. Cahuzac a été bien bête de planquer son argent en Suisse alors que Jersey lui tendait les bras avec la bénédiction de son ministre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pangloss: De la a supposer que... non, ne supposons pas. Moscovici a eu certainement de bonnes raisons de blanchir ces deux iles, raisons que le grand public n a pas le droit de connaitre.

      Supprimer
  8. L'argent planqué en Suisse va peut etre par de circuits que j'ignore etre rapatrié vers Jersey ou les Bermudes . Le PS a aussi qui sait quelques fonds pas secrets pour tout le monde à faire fructifier et à protéger . C'est un roman que je me raconte . Il parait que le papa de Julie Gayet est un proche de Cahuzac . c'est ce qui se dit dans la chaumière où je me trouvais ce soir . Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: il se dit a juste titre que le papa gayet était un proche de Cahuzac. Pour le reste, curieux tout de même cette histoire mais de là à imaginer que le PS (ou quelques uns de ses éminents membres), parti de la morale vertueux s'il en est, puisse avoir des fonds planqués ds quelques paradis, ah non, alors.

      Supprimer
  9. michel desgranges23 janv. 2014 08:08:00

    Cher Corto, au lieu de parler de prétendus "paradis fiscaux", mieux vaudrait attaquer les enfers fiscaux --comme la France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @michel Desgranges: La France, un enfer fiscal ? Pas encore, je pense que les socialistes peuvent mieux faire encore.

      Supprimer
    2. Mr Desgranges m'a volé mon commentaire !!!

      La France est un enfer fiscale et administratif. Alors oui, évidemment il faut combattre la fraude (qu'elle soit fiscale ou autre) mais il faudrait aussi se poser certaines questions comme : L'Etat ne gagnerait il pas plus à baisser charges/taxes/impots sur une longue période ?

      Supprimer
    3. @Skandal: bien sur qu il faudrait mais comment faire pour faire baisser la pression fiscale quand on a pareille dette ? Un moratoire sur la dette, le temps que la baisse des charges impots et taxes portent leur fruit ?

      Supprimer
    4. @Skandal: tiens et tant que j y suis ... Peux tu répondre à la question dont personne pour l instant n a été capable d apporter clairement une réponse: le pacte de responsabilité à 30 milliards, c'est avec ou sans le CICE ? Parce que si c'est avec, on ne parle plus de 30 milliards de baisse de charges mais de 50 (comment on les finance ) et si c'est avec suppression du CICE, ce n'est plus que 10 milliards d'abaissement de charges...

      Supprimer
    5. @atoilhonneur corto

      "Crédit d'impôt compétitivité et emploi

      Revenant sur les baisses de charges de 30 milliards promises le 14 janvier aux entreprises, le président de la République a implicitement confirmé que ces 30 milliards contiennent les 20 milliards du crédit d'impôt compétitivité et emploi (CICE), ajoutant que toutes les options sont sur la table.

      Le CICE pourra ainsi être soit maintenu avec, à côté, des baisses de charges supplémentaires, soit il pourra être transformé en une baisse de charges globale ou, enfin, être étendu pour représenter 30 milliards d'euros d'allègements.

      "Le CICE a déjà allégé le coût du travail. Il sera perçu sans aucune formalité dès le mois de mai, et toutes les entreprises en auront le bénéfice", a-t-il par ailleurs indiqué."

      ICI

      P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non, mais plutôt avec suppression du CICE, semble-t-il !


      PourquoiPas




      Supprimer
    6. ]PP: C'est bien ce qu il me semblait et donc son pacte de responsabilité ne serait donc plus de 30 milliards mais de 10 dans ce cas. Du hollande en somme: le flou !

      Supprimer
  10. "Affaire HSBC : La France a effectivement falsifié les listes de Falciani"

    "Les socialistes tentent de couvrir et de dissimuler le caviardage des listes, caviardage qui était évident. Singulière solidarité, pour un peu on invoquerait la raison d’Etat! Sur cette question des comptes à l’étranger, toute personne qui a été dans les affaires financières et bancaires sait qu’il n’y a pas de différence entre les comportements des gens de la fausse gauche et ceux de la droite sociale-démo, tous ont besoin d’argent."..........................

    La suite ici

    Un rapport avec le sujet débattu ci-dessus ? La concomitance est troublante !

    PourquoiPas

    RépondreSupprimer
  11. Décryptage du pacte vu par "un dragon" : le constat majoritaire veut que l'économie et donc les emplois du privé ne repartiront à la hausse que lorsque les entreprises auront les moyens de le faire c'est à dire, entre autres, diminution du cout du travail, charges des entreprises, .....
    Le "Guide François" dit chiche je baisse le coût, vos taxes, si vous créez des emplois. Pour lui c'est tout bénéf.
    Si l'emploi repart à la hausse donc la courbe du chômage (sa promesse) s'inverse se sera grâce à lui et à lui seul. Le socialisme triomphant pourra continuer et nous nous retaperons 5 ans de plus de cet ectoplasme ventripotent à la tête de l'état avec ou sans sa Julie...
    Si faute de relance réelle les entreprises ne recrutent pas et donc ne bénéficieront pas des baisses promises, le Guide François pointera son doigt vengeur vers ces salauds de patrons, ces salauds d'actionnaires qui auront tout fait pour que la situation reste en l'état. Il aura alors beau jeu de faire la lèche à sa gauche extrême et de lui reprocher son opposition systématique pendant la première partie de son "règne", socialiste en plein. Il pourra se faire reconduire également pour 5 nouvelles années avec l'aide des indécrottables marxistes qui auront entre temps obligé le "Guide" à éjecter AYRAULT et MONTEBOURG et quelques autres.
    A suivre donc ... Ce n'est qu'un avis.
    Sinon la photo de Moscovici qui entame un quenelle mollassonne est assez révélatrice du mépris de ceux qui nous dirigent (tiennent par le bout du nez) avec l'appui de deux assemblées et de la couardise d'une pseudo opposition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Un Dragon

      C'est pire que de la couardise, c'est de la complicité passive !

      PourquoiPas

      Supprimer
  12. au moins maintenant on sait où ils planquent leur pognon hors patrimoine publié...

    yan nemo

    RépondreSupprimer
  13. ça me fait penser que le Monde titrait hier sur sa grande enquête 3/4 pages sur la fortune cachée des "princes rouges" chinois... quand c'est à l'autre bout du monde c'est facile...n'est ce pas
    sinon Pierrot l'Moscovite cette quenelle c'est de la flanelle ?

    yan nemo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @yan nemo: plus facile donc pour Le Monde d enqueter sur les chinois que sur une curieuse décision de moscovici.

      Supprimer
  14. Merci Moscou Vichy car c'est où qu'on allait mettre notre argent blanchi.
    Signé : un groupe de jeunes en marketing stup

    RépondreSupprimer

Les TROLLS seront systématiquement catapultés. Dépollution oblige ! Les commentaires d'anonymes systématiquement rejetés

Valls