lundi 20 janvier 2014

Jouir paisiblement... en bon père de famille

Mais jusqu'où ira donc se nicher la bêtise des parlementaires écologistes. Enfin, quand je dis écologistes, vous m'aurez compris... Parce que franchement, proposer un amendement qui viserait à supprimer de tous les textes législatifs la notion de "bon père de famille", avouez qu'il ne faut pas avoir grand chose à faire ou bien aller chercher la petite bête là où elle n'est pas. 

Comment ça, quelle petite bête ? La notion de père de famille: trop réac comme concept, survivance intolérable d'une société patriarcale, femme supposée ne pas pouvoir être "bonne mère de famille" etc... Vous avez compris: la rhétorique habituelle de ces agitateurs progressistes; Alerte Discrimination ! Pourquoi "bon père de famille" et pas " bons parents de famille" ou bien "bon parent 1 de famille" ou " bonne mère 2 de famille", c'est vrai ça, c'est intolérable ! 

Exposé Sommaire: " Issu du latinisme « bonus pater familias », l’expression « en bon père de famille » est contenue 15 fois dans les parties législatives des codes en vigueur. C’est une expression désuète qui remonte au système patriarcal. Régulièrement incomprise par les citoyennes et les citoyens, elle pourrait pourtant être facilement remplacée.

Alors, nos écolos-cons veulent faire le ménage, on vire tout cela, et la notion de père voire, et surtout, la notion de famille, zou ! Et on remplace par du "raisonnable" à toutes les sauces: Raisonnablement, raison, raisonné, ... L'expression "en bon père de famille" serait remplacée par le mot non réducteur et non-discriminant de "raisonnablement". L'expression " aux soins d'un bon père de famille" remplacée par "paisiblement", celle de "jouir des locaux en bon père de famille" par "jouir paisiblement ".... 

Si j'étais sûr que cette volonté de modifier les textes soit animée uniquement par un souci de clarification afin que les citoyennes et les citoyens (que l'on prend bien souvent pour plus cons qu'ils ne le sont) comprennent mieux... Je ne dirais rien mais j'ai comme dans l'idée qu'il faille aller chercher ailleurs les motivations d'une telle révolution sémantique:  "père de famille" ce n'est pas tendance chez  Modernœud.

Folie passagère 2096.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

30 commentaires:

  1. Disons qu'en République Socialiste et Démocratique Française (pas très bien) présidée par Qui-tu-sais, à côté du bon père de famille, l'image de Qui-tu-sais manque un peu d'exemplarité. Je dis cela, je ne dis rien...

    RépondreSupprimer
  2. S'il vous plait, Al West, veuillez ne pas attenter à la vie privée des familles Normales !

    RépondreSupprimer
  3. Mais, il n' y aura bientôt plus de père de famille que des éprouvettes ou des ventres à louer , c'est le modernisme parfois je me dis que l'avortement a du bon, tous ces crétins que leurs mères ont portés dans leur sein durant 9 longs mois elle auraient mieux fait de pratiquer une autre forme de sexualité qui n'engendre pas de procréation..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: Comme disait l autre, louer son ventre, c'est pas plus con que de louer ses bras à l usine ( Pierre bergé)

      Supprimer
  4. Avocate : Ce sont les choses de la vie
    Plaignante : Il avait 5 ans pour tenir sa braguette fermée. Non, ce n'est pas la vie qui l'a ouverte mais sa liberté qu'il a cru illimitée.
    Je le tiens pour unique responsable de ses écarts qui font mal à tous ceux qui payent ses pots cassés, en termes d'images, et de valeurs à faire valoir.
    Avocate : Chacun est libre d'aimer qui bon lui semble.
    Plaignante : Je vais vous la faire plus courte : et si tout le monde en faisait autant ?
    Avocate : Mais c'est ce que tout le monde fait
    Plaignante : Vous voulez dire que tout le monde entube tout le monde et dans le dos ?
    Avocate : N'exagérons rien... disons que les amours sont toutes passagères.
    Plaignante : Et qu'est-ce qu'on fait de l'honneur, de la fidélité, de la parole donnée : "Moi Président ... je serais exemplaire"... pour quoi faire ? Pour plaire... foutaise! Je dis non à une politique privée d'éthique.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2014/01/la-france-tu-la-trompes/

    RépondreSupprimer
  5. Pas d'accord.
    "bon père de famille" est une survivance d'un consensus bourgeois qui n'a plus lieu d'être aujourd'hui. C'est comme "bonnes mœurs".
    En son temps,le roman "Madame Bovary", de Flaubert, fut interdit parce qu'il était contraire aux bonnes mœurs, et un libraire ou un bibliothécaire qui gérait son fonds en bon père de famille ne pouvait exposer ni même détenir un semblable ouvrage.
    Je trouve tout à fait normal et souhaitable d'enlever cette expression des codes civil et pénal, non par féminisme primaire (la remplacer par "bonne mère de famille" ou "bon parent", comme l'ont suggéré certains, serait du plus haut ridicule), mais par adaptation à l'évolution des mœurs qui, comme chacun sait, précède presque toujours l'évolution des lois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reconnais bien la stupidité "progressiste"... Supprimer une expression parce qu'elle ne plait plus à certaines c'est parfaitement inutile et hautement débile.

      ""bon père de famille" est une survivance d'un consensus bourgeois qui n'a plus lieu d'être aujourd'hui." Bourgeois ?? Ha bon ?? C'est marrant, pour les degôches, tout ce qui les chiffonne est systématiquement bourgeois, à tel point que cela ne veut plus rien dire contrairement à l'expression "bon père de famille" qui est parfaitement définit.

      Ces combats pour les mots (mademoiselle) ou pour des expression ("bon père de famille") qu'il faudrait faire disparaître pour des raison purement idéologiques, démontre la vacuité et le vide intellectuelle des gens qui proposent ou soutiennent de telles "réformes".

      Suzanne, expliquez moi en quoi "l'évolution des mœurs" invalide ou discrédite cette expression ?

      Supprimer
    2. Il n'empêche.... consensus bourgeois ou pas, l'expression "raisonnablement" est très réductrice et n'apporte vraiment pas la même image que l'expression "bon père de famille", qui, dans le monde juridique, signifie : "Normalement prudent et diligent, attentif, soucieux des biens et/ou des intérêts qui lui sont confiés comme s'il s'agissait des siens propres"...
      C'est bien plus parlant, non ?
      Maintenant, si l'évolution des moeurs consiste à supprimer les bons pères de famille...

      Supprimer
    3. @Suzanne; Que cette expression ait quelque chose de ( délicieusement ) désuet, nous sommes en fait d accord. Là où je coince c'est que je suis absolument convaincu que ce qui a enclenché ce nouveau combat des écolons-cons n'est pas la remise en cause de cette désuétude mais bien leur chasse permanente de tout ce qui va à l'encontre de la famille " moderne". Voyez-vous ce que je veux dire ?

      Tenez, a propos de féminisme et d'avortement, je vous conseille vivement la lecture de mon billet suivant

      Supprimer
    4. "ce qui a enclenché ce nouveau combat des écolons-cons n'est pas la remise en cause de cette désuétude mais bien leur chasse permanente de tout ce qui va à l'encontre de la famille " moderne".
      Peut-être , mais dans ce cas précis à quoi correspond cette appellation maintenant ?
      Je trouvais débile de remplacer "père " ou "mère" par "parent 1 et 2". Mais qu'est-ce que ça veut dire "en bon père de famille" maintenant ? Quel type de loi peut conserver cette expression de façon à ce que le sens du texte soit évident et lumineux pour tout le monde ?

      Supprimer
    5. Skandal: défini i, et non it, déjà.
      Ensuite, oh, et puis non, pas d'ensuite avec des types qui en trois lignes te renvoient "stupidité progressiste" "hautement débile" "raisons purement idéologiques" "vacuité et vide intellectuel " (au masculin, intellectuel, sans E)
      Va donc apprendre le français, pauvre indigent. Quand on a une culture à défendre, mieux vaut le chérir davantage.

      Supprimer
    6. défini ie, d'ailleurs. C'est l'expression qui est définie.

      Vouloir supprimer des textes de lois l'expression " en bon père de famille" ne signifie nullement qu'on crache sur les pères de famille. L'expression "en bon parent" ou "en bon éducateur" serait tout aussi imprécise.
      Ainsi, on pouvait , il y a peu, "en bon père de famille" donner des punitions que la loi interdit maintenant.
      "en bon père de famille" cousine avec "en bon chrétien", "en bon fils", "en femme honnête". Le sens est resté le même pour les uns, a changé pour les autres. Les termes législatifs doivent être précis, c'est juste ce que je veux dire, sans vouloir détruire la famille et ses bons pères.

      Supprimer
    7. @Suzanne (et Beatrice ): cette appellation de " bon père de famille" avait au moins le mérite de la clarté pour quelqu'un ayant eu l occasion de l utiliser. On la retrouvait par exemple dans les contrats de location entre un proprio et un locataire; je me souviens aussi l avoir eu dans quelques uns de mes contrats de travail. La définition juridique que nous redonne Beatrice a la clarté que n a pas le nouveau " raisonnable ", bien plus réducteur et flou.
      Nous avions donc une appellation qui se suffisait à elle-même qui est remplacé , au nom d'une idéologie fumeuse - car c'est bien de cela qu il s agit - par un vague adverbe. Bien vu les écolos !

      Supprimer
    8. @Suzanne

      Pouvez-vous m'indiquer un texte de loi qui soit, selon vos termes,"évident et lumineux" pour tout le monde ?
      Avez-vous déjà mis le nez dans un Code (Travail, Pénal, Civil .....) ?
      "Bon père de famille" est bien plus parlant pour le commun des mortels que moult expressions utilisées par les magistrats, juristes ou avocats !


      PourquoiPas

      Supprimer
    9. @Suzanne
      Je suis nul en orthographe (la science des imbécile) et alors ? Mes propos en sont ils moins légitimes ? Si oui, je connais un sacré paquet de français qui ne devraient pas avoir de droit de s'exprimer du coup...

      Ce "fascisme" orthographique est lamentable mais au moins il vous permet de ne pas parler du fond (et donc de justifier votre vacuité et vide intellectuel) puisque vous n'avez aucun argument autre que purement idéologique pour soutenir une aussi pathétique proposition qui ne visent qu'a justifier les scandaleux salaires et autres avantages de nobles républicains de nos "représentants" et "représentantes".

      Et puis, c'est vraiment la priorité, comme le disparition du mot "race" ou celui de "mademoiselle".

      Supprimer
    10. Skandal, en plus vous ne savez pas lire... Les arguments, je les donne dans mes brefs commentaires. Je ne vais pas les répéter.
      Lisez, plus bas, le commentaire de Claude-Henri, aussi.
      L'anonyme de 15 h 52, qui signe "Pourquoi pas", me défie de trouver un article de loi qui soit intelligible pour le commun des mortels, et prétend que je n'ai jamais eu un code entre les mains... ça, c'est de l'argumentation. Il faudrait être con, ou avoir trop de temps à jeter pour obtempérer et se lancer dans des discussions sans fin avec des insulteurs et des mitrailleurs d'anathèmes.
      Vacuité et vide intellectuel, voilà des expressions qui vous plaisent, hein... Tiens, je vais vous filer encore un petit coup de main: vacuité et vide... ben ça veut dire la même chose. Pléonasme, quoi. Vérifiez dans votre dictionnaire, si vous en avez un. Sinon, je vous conseille celui-là, le TLF. Vous voyez que je ne suis pas si méchante, du haut de mon grand vide qu'est deux fois si vide tellement vide que si on se penche trop on tombe dans le trou. Fascisme orthographique... Ha ha ha ! vous n'avez rien de mieux, de plus fort ? Allez, je vais monter jusqu'au nazisme. Mettez donc un S à intellectuels, ainsi ce seront ma vacuité et mon vide à la fois qui seront intellectuels tous les deux, et ce sera vachement plus vexant. Et puis quand on écrit "les Français" , il y a une majuscule à Français. Cela n'a l'air de rien, peut-être. Ah, oui, il ne faudrait voir que le fond. Voyez-vous, la forme, ce n'est pas la fioriture, le galon de marquis, la dentelle, le superflu. Non, en fait, vous ne pouvez pas voir, vous ne pouvez que péter des injures dysorthographiques, bastonner avec des mots boiteux, baffer en anonant comme un crétin qui a trop bu. En écrivant n'importe quoi, en utilisant des mots dont vous ne connaissez pas le sens, des expressions toutes faites et inoportunes que vous martelez à l'envi, vous montrez, là, pour le coup, une vacuité certaine. La forme, c'est le fond.

      Supprimer
    11. ânonnant, pardon. (La langue française est difficile).

      Supprimer
    12. Je comprends que vous vous entendiez bien avec Jegoun, même vulgarité, même propension à l'insulte, même façon de ne pas argumenter pour éviter une discussion qui mettrait à jour votre absence d’honnêteté intellectuelle et votre ignorance crasse (sauf en orthographe visiblement, qui est, à n'en pas douter, la science des imbéciles).

      Mais vous avez raison, changeons des trucs qui ne servent à rien, cela permet de cacher aux français (nom commun, donc pas de majuscule...) l'échec lamentable de l'Etat français socialiste (majuscule à Etat car je parle d'une personne morale, et minuscule à français car c'est un adjectif).

      Et oui, je suis mauvais en orthographe comme certains (certaines ?) sont nuls en économie ou en math. Chacun son truc.

      Supprimer
    13. .. et inopportune, pendant que j'y suis. Je sais, je sais...

      Ah, l'ignorance crasse, maintenant. La malhonnêteté intellectuelle ensuite. Et le reproche des fréquentations pour finir. Eh bien, vous gagnez à être fréquenté, vous, au moins. Ce ne serait pas plus intelligent de discuter sans essayer de se rabaisser et de se mettre KO dès la première réplique avec des termes qui ne laissent aucune suite possible? Relisez, cékikacommencé ?
      Je suis très souvent à moitié d'accord avec les billets de Corto (et encore, ça dépend sur quoi, parfois je le suis complètement et parfois pas du tout,) et je suppose que c'est son cas également. Ce qui ne nous empêche pas de discuter et de nous arrêter à temps. J'apprécie l'art de la discussion courtoise.
      Arrêtez donc de vous vanter de vos connaissances dans tel ou tel domaine, Skandal. Cela provoque l'effet inverse de celui qu'on veut obtenir, en général et suscite la moquerie.
      Ou, si vous préférez, bloguez en bon père de famille.

      Supprimer
    14. "Arrêtez donc de vous vanter de vos connaissances dans tel ou tel domaine"

      Ou est ce que je me vante en disant cela : "Et oui, je suis mauvais en orthographe comme certains (certaines ?) sont nuls en économie ou en math. Chacun son truc." ????

      "Cela provoque l'effet inverse de celui qu'on veut obtenir, en général et suscite la moquerie."
      Ho bah zut alors...

      Supprimer
    15. Et donc l'expression "Bon père de famille" a été remplacé dans la loi par "raisonnable"...

      Soit un terme juridique tout aussi flou. Quand Suzanne disait : "Les termes législatifs doivent être précis" elle se trompait donc lourdement.

      Le remplacement d'une expression populaire par un terme pas plus clair mais nettement plus "progressiste" est donc une escroquerie intellectuelle. Au final cela ne change absolument rien mais fait plaisir à certains.

      Ce changement est purement idéologique. Soit. J'avais donc raison.

      Ce qui me dérange ce n'est pas qu'on change un mot finalement (puisqu'au final cela ne change rien) mais c'est que des gens soient payés à prix d'or et que du temps et de l'argent soient perdus pour de telles conneries inutiles.

      Que cette volonté de modifié un mot provienne d'une députée EELV ne m'étonne pas, ces gens n'ayant absolument aucune idée ni aucun projet cohérent ils doivent bien justifier leurs émoluments.

      Supprimer
    16. Skandal, au risque de vous étonner, je suis plutôt d'accord avec votre dernier commentaire.
      "Bon père de famille" est, comme dit Corto, une expression désuète. J'ajouterais floue, imprécise. "j'ai filé une trempe à ma gamine de quinze ans qui n'était pas rentrée à minuit, ben quoi, j'ai agi en bon père de famille".

      "Le remplacement d'une expression populaire par un terme pas plus clair mais nettement plus "progressiste" est donc..."
      Non, "raisonnable" n'est pas progressiste "en soi".
      Ôter "bon père de famille" des textes de lois me parait logique. Il n'y a plus, légalement, de prédominance du père de famille, d'autorité paternelle, etc. Pleurez cela tant que vous voulez, c'est un fait. Bien sûr qu'il y a eu démolition, mais ce n'est pas la loi qui l'a décrétée. Bien sûr que la chasse au mot "père" est lancée dans les textes de loi. Si on estime que les femmes doivent être égales en droit, il n'y a plus de prédominance de l'autorité paternelle qui puisse tenir. Logique, non ?
      ...et en effet, "raisonnable" ne dit rien de précis non plus, ce qui est raisonnable pour untel ne le sera pas pour un autre, ou bien moins... C'est donc remplacer un archaïsme par un non-sens.

      Supprimer
    17. "C'est donc remplacer un archaïsme par un non-sens."
      Ce que vous appelez "archaïsme" je l'appelle "expression populaire et culturelle" mais bon...

      Le fait est que ce changement n'apporte absolument rien, n’améliore rien, ne sert à rien. Il est donc purement idéologique. Le travail des députés est normalement sensé être utile, sinon pourquoi payer ces gens ?

      Ce que je dénonce c'est la profonde stupidité de ce genre de réforme qui coûtent de l'argent aux contribuables pour rien (ne serais-ce que le salaire de cette députée EELV qui visiblement n'a rien d'autre à faire...).

      Maintenant c'est fait, il y a probablement des malades mentaux qui se félicitent de cela en y voyant un "progrès", je n'y vois qu'une perte de temps et d'argent.

      Supprimer
  6. Je n'aurais qu'un mot : masturbation intellectuelle quoique je me demande si elle est vraiment intellectuelle ! I il y des gens, au gouvernement et a l'Assemblee qui, pour justifier de leurs hauts salaires, se prennent la tete pour faire intelligents. Et tout ca pour nous enfumer davantage, pour gloser. Des choses graves se passent et on se disperse. Je suis sure que c'est le but non avoue de ces soi-disantes elites qui nous dirigent. ( excusez-moi pour la ponctuation ),

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IDEL: et bien quand masturbation intellectuelle et nécessité idéologique se rejoignent, nous avons ce genre d'amendement déposé ! Ne sont-ils pas mimis nos écolos ? Comme tu dis, "des choses graves se passent" et ils nous font un caca nerveux pour un " bon père de famille ".Quelle pitié !

      Supprimer
  7. Alors que les mouches vertes s'assemblent sur la gangrène qui ronge notre société, les écolos réagissent: ils enculent les mouches.

    RépondreSupprimer
  8. Ce qui me rassure c'est que ce genre d'amendement qui va faire progresser la France à travers l'europe , ceci dit j'aimerais connaitre un politico-écolo intelligent , je n'ai pas dit instruit mais intelligent . " en bon père de famille " je l'entends pratiquement toutes les semaines dans les ventes aux enchères , ce n'est qu'une image qui ne fait pas référence à un mec bourré qui rentre du boulot et qui tape sur ses gosses et sa femme mais de prendre ses lots avec bonhomie en faisant attention.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "ce n'est qu'une image qui ne fait pas référence à un mec bourré qui rentre du boulot et qui tape sur ses gosses et sa femme mais de prendre ses lots avec bonhomie en faisant attention."

      Tout à fait exact et jusqu'à maintenant tout le monde le comprenait. Mais il y a toujours une conne ou un con de député surpayé qui tente de justifier ses injustifiables émoluments en proposant une loi inutile plutôt que de travailler sur un truc qui ferait vraiment avancer les choses.

      Supprimer
  9. C'est évident que tout le monde comprend le sens de cette expression!
    Mais il faut détruire la famille traditionnelle et tous les repères doivent disparaître.
    Et bonus, ça continue, pendant que l'on parle de cela, on ne parle pas des choses importantes.

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP