jeudi 9 janvier 2014

Ce soir, on m'a confisqué ma liberté


Un petit juge, du côté de Nantes, a dit qu'il n'y avait pas de risque de troubles à l'ordre public et encore moins d'atteinte à la dignité de la personne. Un grand juge du Conseil d'Etat - rien que le nom, déjà...- a dit tout le contraire et a même affirmé que le petit juge avait été limite incompétent. Okay. Résultat des courses, le spectacle de Dieudonné est interdit à Nantes et il le sera partout ailleurs, la décision du CE fera, pour le plus grand bonheur de Herr Valls, jurisprudence.

J'avais parié 20 euros sur l'autorisation par le juge de Nantes, je les ai gagnés. Je n'aurai pas mis un kopeck sur la décision du juge parisien.

Je n'aime pas Dieudonné; même à l'époque de Elie & Dieudonné, il ne me faisait pas rire. Je n'aime pas les antisémites, je n'aime pas les racistes, je n'aime pas les cons - je le dis des fois qu'un censeur con passe par ici, mais en plus, je le pense, c'est fou, non ? - je n'aime pas les gauchiards, je n'aime pas les censeurs, je n'aime pas les antisionistes, je n'aime pas les fafs et les antifas, je n'aime pas... Mais j'aime pouvoir me dire: Tiens, si ce soir, j'allais voir un spectacle de Dieudonné, de Bedos ou de Guillon, ou Luchini lire Céline, ou voir un porno; oui, si ce soir, j'avais envie d'aller écouter Wagner, Soral, Camus, Mélenchon ou une conférence de Tariq Ramadan. J'aime pouvoir me dire que, en France, tout est possible, je peux aller là où je veux. Je peux aller écouter qui je veux parce que je suis grand, majeur, vacciné, que je paye mes impôts (trop d'ailleurs), que j'ai mon libre arbitre, parce que je sais faire la part des chose et que j'habite un pays libre où tout le monde peut exprimer ses idées même si ces idées ne sont pas du goût de tous, même si ces idées ne sont pas mainstream, mieux encore si elles ne sont pas politiquement correct.

Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, je ne sais plus quel est mon espace de liberté.

Il y a quelques mois, un comble, la gauche m'a traité d'homophobe parce que j'étais contre le mariage zinzin (en vérité, j'étais surtout opposé à l'adoption par des couples homosexuels, à la PMA, à la GPA et à la destruction de la famille traditionnelle). Il y a peu, on m'a traité de facho parce que j'avais osé écrire qu'il y avait beaucoup d'allogènes gare du nord à Paris. Et pourtant, il suffit d'y aller pour  constater que je ne mentais pas. En clair, tais-toi, si tu veux être peinard.

Oui,ce soir, le gouvernement a fait interdire Dieudonné et je ne sais plus ce que j'ai le droit de faire, de lire, de penser, de dire ou d'écouter. Je n'ai plus la liberté de m'exprimer librement et ma liberté de penser puisque parler c'est penser. Sauf chez les cons. Elle s'est envolée cette liberté puisque depuis ce soir, c'est l'Etat, l'Etat socialiste, qui décide ce qu'il est bon d'écouter ou d'aller voir en spectacle. C'est parce qu'un ministre ambitieux a décidé d'attaquer un polémiste ou un humoriste (c'est selon) que je n'ai plus le droit - comme les 5 600 de Nantes - d'aller écouter Dieudonné si d'aventure l'idée... Depuis aujourd'hui, c'est un ministricule et un petit juge qui décideront de ce que j'ai le droit d'entendre ou de ne pas entendre.

Le petit Manu, il a dit que la République avait gagné, que les valeurs de cette même république étaient sauves. Mais qu'est-ce qu'un pays où c'est l'Etat qui décide de ce qui est bon ou mauvais ? Un Etat qui décide et définit ce que sont ces mêmes valeurs. Il y a aura toujours des méchants, des cons, des odieux et des factieux; est-ce en les interdisant de parole qu'on les fera disparaître ou bien est-ce en discutant et débattant ? Est-ce en rayant le mot racisme de la Constitution qu'on éradiquera le racisme ?

En 1968, je me souviens vaguement qu'à tour de rôle mon père nous amenait près des barricades "prendre le pouls du peuple" qui alors criait qu'il est interdit d'interdire... C'est loin 1968, ils sont oubliés les beaux principes. Aujourd'hui, tu es prié d'écouter ce que l'Etat n'aura pas interdit.

Dieudonné est un monstre, un antisémite, un factieux, parait-il, sans doute puisqu'on nous le dit et qu'on nous le rabâche; est-ce en l'interdisant qu'il aura moins d'audience ? Non. Bien au contraire. En l'interdisant, Valls aura concouru  à ruiner la société de Dieudonné M'bala tout en assurant SA victoire, peu importe, Dieudonné renaîtra sur internet ou ailleurs. Tant mieux pour lui et à vrai dire, je m'en fous. Mais je suis colère ce soir car moi, j'ai perdu bien plus précieux: Je crains de ne plus vivre dans un pays de liberté. En décidant à ma place, Manuel Valls m'a confisqué ma liberté de jugement.

Petit, je devenais méchant quand on me piquait mes affaires. J'espère avoir grandi.

Folie passagère 2079.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

73 commentaires:

  1. J'ai dans l'idée que cette histoire n'est pas finie. On va voir ce que la cour européenne de justice pense des manières de la république de Valls et Hollande.
    N'empêche que comme toi, je suis catastrophée de ce qui s'est passé ce soir. Qui sera le prochain visé par la censure?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @IO: Sauf que le temps que la Cour Européenne se prononce, Dieudonné sera - au choix - ruiné, embastillé, reduit au silence, exilé, en fuite, stigmatisé, banni...

      Et ce n est pas le premier cas de censure depuis que la gauche est aux affaires

      Supprimer
  2. Je partage votre colère et votre inquiétude.

    En plus du commentaire laissé dans votre billet précédent, voilà ce que m'ont inspiré les évènements d'aujourd'hui :

    9 janvier 2014, une date à retenir. Depuis aujourd'hui, la France a officiellement cessé d'être un état de droit.
    Nous avons assisté aujourd'hui à un épisode politique très grave. Une certaine magistrature est ouvertement aux ordres d'un Ministre qui a fait d'un différent personnel une affaire d'Etat.

    Je suis curieuse de voir ce que l'Europe et le reste du monde vont penser de cette affaire..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cyrielle: J ai bien évidemment lu ton com précédent. Il y a déjà quelques articles ds la presse étrangère mais ils marquent plus de l'étonnement que de l offuscation. Pour l instant.
      Ce qui est sur, c'est que ce n est qu un début, à qui le tour ?

      Supprimer
  3. bonsoir Corto : plus 1000 avec ce que vous dites... c'est stricto sensu ce que je pense.
    j'apprends ailleurs que :
    . La France est déjà classée 3e pour les atteintes à la liberté d'expression, avec 25 condamnations, devant la Russie. Elle n'est pas près de nous rattraper…" http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140109.OBS1905/dieudonne-c-est-une-boite-de-pandore-qui-est-ouverte.html?xtor=RSS-17
    pays des droits de l'homme qu'ils disaient...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @annne: Meme la ligue des droits de l homme, pas réputée pour être de droite, s'émeut de cette interdiction !

      Supprimer
  4. Comme Cyrielle et sans débattre à savoir si Dieudo est fréquentable ou non, je suis également effaré du déroulement surréaliste de cette journée.
    Ensuite va venir le tour de Soral, puis comme l'indique la couverture du Nouvel Obs, Zémmour..
    Les élites veulent le chaos, l'orchestrent et cherchent à provoquer une guerre civile. La France se scinde en deux nouveaux camps. Celui de la liberté et celui de la censure.
    Même pour ceux que cela gêne, tout est en train d'apparaître au grand jour. Dieudo à permis de rendre voyant ce qui pour certains étaient encore de l'ordre du fantasme.
    Aujourd'hui, il suffit de se renseigner sur le juge au conseil d'Etat qui a pris la décision pour comprendre qui tire les ficelles.
    Ensuite il suffisait de regarder les invités et les animateurs de BFM et i télé, pour comprendre qui dirige la France.
    Une avalanche de propagande, de mensonges pour culpabiliser (l'arme éternelle) les mauvais penseurs.
    Nous entrons dans une dictature. La dictature du soupçon, raciste? antisémite?
    La nouvelle Inquisition prend de l'assurance. Parfait, au moins maintenant on va
    pouvoir résister face à un ennemi identifié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut noter que le conseil d'état n'est pas constitué de juges mais d'énarques, dont certains dont directenent parachutés par le prEsident. cette noble institution n'a pas grand chose à voir avec la justice, mais comne son nom l'indique, avec l'érat.

      Supprimer
    2. @io: certes ce ne sont pas des juges a proprement parler mais en tout cas, ils ont la main sur les tribunaux administratifs et donc sur le petit juge de Nantes. Et l on découvre que le petit Klarsfeld, qui est sorti de l oubli dernièrement pour s opposer a Dieudonné, est membre du Conseil d Etat.

      Il fait lire la bio du petit sur wikipedia, ça vaut le coup. avec par exemple, soutien de Busch en faveur de la guerre en Irak.

      Supprimer
  5. Mais , voyons Corto , bien sur que vous étes libre dans cette belle France avec ce sympathique gouvernement de gauche expert en éducation et rééducation des masses ... Il suffit de consentir à bien penser suivant la ligne du Parti .... C'est pas compliqué quand même ! Pour ma part , je n'ai aucune sympathie pour les idées de Dieudonné , je n'ai nulle envie de l'écouter mais ce qui m'inquiète c'est ce braquage des projecteurs sur lui, ce qui fait que toute la France assiste au spectacle même ceux qui ne veulent pas y aller ...Dans cette affaire ce ne sont pas les paradoxes qui manquent ... La question que je me pose c'est de savoir quel bénéfice le gouvernement espère tirer de cet épisode tragico-comique et je ne pense pas que la communauté juive soit bien défendue de la sorte ...J'ai le sentiment que tout est affaire de coup médiatique et qu'il n'y a pas beaucoup de discernement et de vraies réflexions dans ces stratégies qui amènent à l'affrontement de communautés sur des dossiers sensibles et périlleux ... C'est mon point de vue de citoyenne.... Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marguerite: bien sur que c 'est un coup médiatique à l approche des municipales et d un remaniement ministériel, cp médiatique orchestrée par Valls. Sinon pourquoi maintenant alors que Dieudonné fait son spectacle depuis juin dernier et qu il en est à sa 7 ou 8eme condamnation. Ceci dit coup médiatique ou pas, il n empêche que je ne vois pas ce qui autorise l Etat à décider pour les Français de quels spectacles ils peuvent assister ou pas. Surtout avec les motifs évoqués: troubles a l ordre public ( il n y en a jamais eu avec Dieudonné ) et atteinte à la dignité de la personne humaine.

      Alors oui coup médiatique de Valls et lobby gay a la manoeuvre, point barre. Le problème c'est que les cas d atteinte a la liberté d expression ou a la liberté tout court se multiplient avec ce gouvernement.

      Supprimer
  6. Réponses
    1. @Alain Bar: excellent article de Eolas que je n'apprécie pourtant pas trop.

      Supprimer
  7. Je suis d'accord avec toi à une différence près : les quelques sketchs de Dieudo que j'ai vu m'ont fait rire.
    Sinon, j'ai eu une nuit agitée, ce qui s'est passé hier est inquiétant mais j'ai arrêté de m'étonner, je m'attends au pire avec ce gouvernement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vlad: certains de ses sketches sont drôles c'est vrai, mais globalement, bof.
      Nuit agitée toi aussi, normal . Et a mon avis on est pas au bout de nos surprises avec ce GVT et ce président qui entre nous se fout royalement de ce que l on peut penser.

      Supprimer
  8. Bravo pour ce billet plein de bon sens, qui reflète certainement la pensée de beaucoup de Français
    Le juge unique du Conseil d'État qui a infirmé la décision du valeureux magistrat de Nantes est Bernard Stirn, énarque et arrière-petit-neveu de Dreyfus. Il serait membre de la GLNF.
    Il est sûr que le Conseil d'état ne sort pas grandi de cet épisode judiciaire.On est en droit de se poser la question de son indépendance.
    Qui, après Dieudonné ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Stirn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anonyme: Le conseil d Etat n est pas là pour etre indépendant puisqu il est au service de l Etat pour le conseiller.

      Supprimer
  9. Le site internet du Conseil d'Etat piraté ?

    "Le site du Conseil d'Etat est inaccessible. Trop de connexions ou piratage ?
    Selon Bernard Stirn, auteur de l'arrêt contre Dieudonné, il s'agit d'une attaque malveillante.
    Bernard Strin vient d'ouvrir un compte twitter pour justifier sa décision."

    http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2014/01/le-site-internet-du-conseil-detat-pirat%C3%A9-.html

    RépondreSupprimer
  10. Bernard Stirn, voilà, pas la peine d'en dire plus. Le totalitarisme français a trouvé sa mascotte.
    Amicales condoléances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: Bernard Stirn à la manoeuvre, Klarsfeld sur les plateaux TV, et roule: annulation du spectacle.

      Supprimer
  11. Votre image me rappelle celle de la manifestante anti-mariage zinzin "muselée" le 14 juillet par une policière :

    http://pbs.twimg.com/media/BcaeQT7IMAAJPSY.jpg:large

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Corto,

    Tu résumes parfaitement ce que je ressens face à cette" décision". Je suis comme toi, je n'aime pas les antisémites, je n'aime pas les racistes, je n'aime pas les censeurs et ... Dieudonné mais hier soir, j'avais vraiment honte de ce qu'est devenu ce pays. "Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France" a écrit le grand Charles. Hier soir, cette idée a pris un coup dont j'espère qu'il ne sera pas mortel.
    En 1789, Mirabeau disait de la France qu'elle était "un agrégat inconstitué de peuples désunis" (livre d'Histoire de seconde à l'époque où l'Histoire de France était encore correctement enseignée). Ce gouvernement a réussi à faire pire. Chapeau bas à Wesley Mouch et consort. Après avoir détruit l'économie, les voilà qui détruisent la société. Mais la victoire de Valls (dont je persiste à penser qu'il vient de commettre une erreur politique majeure) s'apparente fort à une victoire à la Pyrrhus (la CEDH va se régaler une fois de plus). Gilles Devers ou Philippe Bilger sont plus que sévères face à cette "décision" (http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2014/01/10/dieudonne-le-conseil-d-etat-retablit-la-censure-au-nom-de-l-889697.html et http://www.philippebilger.com/blog/2014/01/sous-dieudonné-la-liberté-.html) sans parler de la Ligue des droits de l'homme qui s'émeut (heureusement) de cette dérive inquiétante.

    A propos des tribunaux administratifs et du conseil d'Etat, attention de ne pas confondre ses acteurs avec ceux de l'ordre judiciaire. Ils ont très proches mais les modalités de recrutement et de fonctionnement sont nettement différents.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @H: au moins avons nous a satisfaction de croire que tous ceux qui n ont pu assister au spectacle hier ne voteront pas à gauche :)

      Pour moi aussi, Valls s'est fourvoyé dans cette histoire, il a embringué avec lui le GVT qu i se serait bien passé de cette polémique. ça aussi ça va laissser des traces dans l esprit des français: un spectacle interdit " a priori" ou comment porter atteinte et a la liberté d expression et à la liberté individuelle.

      Supprimer
  13. et si l affaire dieudonne n etait qu une banale histoire de cul
    depuis 2 mois la rumeur circule sur une relation entre notre bon president et une nouvelle concubine julie gayet, il faut faire diversion, sur qui taper, la droite est aux abonnes absents, le FN ils sont sages comme des images, a tiens dieudonne il parle des juifs allez hop il fera un bon antisemite, et la machine se met en marche, dieudonne trop content, il a une tournee a promouvoir, valls est aux ordres bien sur.et la pression monte doucement mais surement, chacun son tour en rajoute une couche. et l apotheose jeudi 9 janvier 2013, dieudonne gagne puis perd en justice. le president est content, et patatras un vulgaire torchon sort les photos de lui avec cette actrice de seconde zone. tout ca pour ca. termine l affaire dieudonne, commence le feuilleton gayet trierweiller hollande, le menage a trois. devant la justice europeenne dieudonne gagnera, la france sera condamne et devra lui verser des dommages et interets, pas grave les journaux n en parleront pas bien sur.
    "moi president normal, je serais pour une presidence exemplaire" francois hollande

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kelevra: non, ne poussons pas, cette histoire na rien a voir avec Gayer . par contre, oui, c 'est encore une diversion pendant cela on ne parle pas du reste. Alors diversion mais aussi coup politique de manuel Valls pour son compte personnel.

      République exemplaire, qu il avait dit le flan, il n y a plus que lui pour y croire.

      Supprimer
  14. Corto,
    je suis d'accord avec vous à 100%
    hier soir, j'ai eu l'impression que Voltaire était mort une seconde fois.

    Et pour tout dire, je m’interroge :
    Un pays où c'est l'état qui décide de combien d'argent vous devez disposer (en plus ou en moins), un pays où l'état peut vous spolier de 75% des fruits de votre travail, un pays où l'état vous indique par la force quels spectacles vous ne pouvez pas aller voir et quelle culture vous devez subventionner par vos impôts, un pays où l'on embastille pour une manifestation non déclarée, un pays où l'on peut séquestrer des personnes si l'on est assez proche du pouvoir ...
    comment dire ... j'ai comme l'impression que ça ressemble furieusement à une dictature.

    Oh, c'est une dictature soft, sans les camps de redressement et/ou d'extermination ... pour l'instant
    mais à partir du moment où c'est l'état qui dicte les choses, et jusqu'au mépris des lois, je ne vois pas d'autre dénomination que dictature.

    Il parait que notre très cher président veut utiliser les décrets et les ordonnances plutôt que passer par la loi et le parlement ... je serais amateur de théorie du complot que je n'y verrais pas autre chose qu'une confirmation que la dictature est en marche

    j'espère me tromper, mais j'ai l'impression que les bruits de bottes ne sont plus très loin maintenant.
    sam

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sam,
      "une dictature soft, sans les camps de redressement et/ou d'extermination" dîtes-vous... Il est quand-même actuellement sérieusement envisagé par le parlement de proposer une loi pour envoyer les personnes soupçonnées d'anti-sémitisme suivre un stage de redressement au mémorial de la Shoah.

      Supprimer
    2. @Sam: bienvenue ici. moi je ne parle pas de dictature. La Birmanie est une dictature. Par contre, je parle volontiers d une équipe dirigeante sectaire comme on ne l a rarement vu sous la 5eme république, bref d un Etat socialiste. On sait par contre de quoi sont capables les socialistes, ils nous l ont montré dans un passé pas très ancien. Alors dictature, non, pas encore... mais ça va viendre si nous ne nous manifestons pas.

      Supprimer
    3. @ Sam
      Je plussoie.
      Et suis moi aussi affligée pas l'assassinat de ce cher Voltaire que j'admire tant...
      Circonstance aggravante : le criminel se réclame justement de la promotion de sa victime. :-(((
      D'accord aussi avec tout le reste.

      @ Corto
      Je connais vos réticences à parler de la dictature en France.
      Il n'empêche : un pays où la liberté d'expression n'existe plus est une dictature. Il n'y a pas d'autre mot. Même si on peut toujours trouver pire, cela ne change rien à la triste réalité.

      "En décidant à ma place, Manuel Valls m'a confisqué ma liberté de jugement".
      Belle formule que j'approuve, tout en déplorant qu'elle soit aussi vraie.

      "Petit, je devenais méchant quand on me piquait mes affaires. J'espère avoir grandi."
      Ah non Corto ! Non, 1 000 fois non. Il ne s'agit pas d'un jouet mais de les destruction programmée de notre civilisation. On ne doit pas laisser faire. Et il faut montrer les dents... et s'en servir.
      Moi, quand j'étais petite, je donnais tout ; et je m’oubliais toujours dans le compte !... Vieillie, j'ai gardé la même tendance. Mais là, c'est trop. C'est beaucoup trop. Et la révolte fait plus que gronder.

      Je ne connais (toujours) pas Dieudonné. Je n'ai vraiment aucune envie de le connaître et, malgré ce qui se passe, je ne prendrais pas la peine de chercher à en voir quelque chose.
      Néanmoins, je suis scandalisée et furieuse par tout ce qui se passe à son encontre. Car ce n'est ni plus ni moins que le viol suivi de l'assassinat de notre liberté d'expression et donc, comme vous l'avez fort bien dit, de penser.
      Cela fait fait longtemps qu'on était sur le chemin ; le Nullard vient de nous plonger véritablement dans la dictature accomplie.

      Bien que hors sujet, la seule chose qui me fasse plaisir ce soir, c'est d'imaginer le coup de Valoche qu'il va se prendre derrière les oreilles... :o)
      Malgré le fait que les cocus qui vont payer, ce sera encore nous !!!

      Supprimer
  15. Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
    Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne ?
    etc etc...

    Hors sujet, enfin presque puisque c'est un vrai problème :
    J'ai reçu hier ma première convocation de popole emploi pour le 17/01 avec ordre de venir sinon on me coupe les vivres,
    (je suis inscrit depuis 15 mois et c'est mon ancien employeur/auto assuré/ qui me verse mon alloc chômage).
    Heureusement que je ne les attends pas pour chercher du travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Vonflern: ah mais vas-y , cours-y, ça vaut le détour, c'est une expérience intéressante à ne pas louper.

      Supprimer
  16. Le problème c'est que pour tous les médias ce matin c'est" victoire pour Valls"Et une grosse partie des Français va le croire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @zen aztec: victoire, victoire, perso, je les trouve plutot tempéré pour une fois car tous ceux que j ai entendu disent oui victoire de Valls mais reconnaissent en même temps que cela pourrait bien se retourner contre lui et contre le GVT.

      Supprimer
  17. Il y a quelques temps j'avais parlé que la France glissait vers un régime qui me faisait penser à Pol-Pot , l'arrêt total de penser , hier nous avons atteint la première marche vers la descente d'un régime totalitaire qui ne veut pas dire son nom .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @claude Henri: Pol Pot, il y a donc pour notre GVT des marges de progression importante. Mais hier ce qui s est passé est grave: une double atteinte à la liberté: d'expression et individuelle et tout ça au motif de risques de troubles à l'ordre public, ordre qui n a jamais été troublé par Dieudonné depuis qu il a monté ce spectacle. Quant a l'atteinte a la dignité de la personne, faut quand même pas charier.

      Première marche... pourquoi pas a près tout.

      Supprimer
  18. Hier, l'ignoble Dieudonné, aujourd'hui qui et je n'évoque même pas demain.

    Notre cher Président n'est pas content, un vilain hebdomadaire people lui prêterait une aventure avec une soit disant actrice , un nouveau contre-feu, les chiffres du chômage ne seraient pas bon, on envoie déjà des nuages de fumée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @grandpas: les chiffres du chômage de décembre sont déjà plus ou moins connus pour un cercle restreint de personnes. En effet, Comment imaginer qu un pays ne soit pas capable de connaitre avant le 26 du mois suivant les chiffres de son chômage quand ds ce meme pays, un fonctionnaire est capable de rendre un jugement sur un spectacle qu il n a pas vu en a peine deux heures ?

      Supprimer
    2. @ Corto
      Ben ça, c'est sûr ! Comment imaginer une tel paradoxe ?
      La prestidigitation Fhollandienne ?????

      Supprimer
  19. Et dire que nos impôts financent golgota picnic.
    Le socialisme progressiste me fait gerber.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pierre: ah oui mais attention Golgota picnic, cépapareil, c'est de la culture !

      Supprimer
    2. Valls soutient Jean-Michel Ribes

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=a4Crus9gbwc

      Supprimer
    3. Mais ce n'est pas un secret. Le but de ces gens est de défaire plus de 2000 ans d'Histoire.
      Pour ça, il faut taper sur Jésus.
      Ils sont tous épouvantables ceux qui soutiennent ce théâtre macabre.
      Ils évoquent les lumières à tout bout de champ mais ne sont que de vils obscurantistes.

      Supprimer
  20. Voilà Corto à la défense d'un raciste qui ne paie pas ses impôts et qui a organisé son insolvabilité. Corto pourtant devrait être content c'est son Vichy qui revient, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Corto défend la liberté d'expression, bougre de tocard d'anonyme ! Pour les impôts, il a une ardoise -je ne pense pas que ce soit le seul. Je fais confiance au fisc pour arriver à ses fins. En revanche, s'il ne paye pas tout ce qu'il doit -je n'en sais rien- il doit quand même rapporter pas mal de fric à l'état. Et puis... planquer son pognon, après tout, n'est-ce pas cette vérole de Cahuzac qui a donné l'exemple ?

      Et quel est celui des conseillers / financiers d'hollande qui a quelques comptes offshore, déjà ?

      Supprimer
    2. @Al West: On dirait du nigloo, non ? Non seulement il écrit n importe quoi mais en plus il ne comprend rie à ce qu il lit.

      Supprimer
    3. Sur un article consacré à la liberté d'expression tu n'as pas osé supprimer mon commentaire, mais franchement tu n'aurais pas dû te retenir.. Lâche toi comme d'habitude....

      Supprimer
    4. @Anonyme : en fait vous n'apportez rien au dialogue. Vos seuls arguments c'est l'attaque de Corto?..
      Alors, je pense qu'on n'a pas besoins de commentaire comme le votre, sans intérêt.

      Supprimer
    5. @Michelle: question attaques, ne te biles pas, j ai l habitude. elles viennent quasiment toutes des 2 ou 3 mêmes personnes. parfois je laisse passer quand c'est encore plus drôle ou débile que d habitude.

      Supprimer
    6. @ Al West
      Bien envoyé. Bravo.
      Et pourquoi on demande rien à Noah ? Parmi tant d'autres... Ah ! j'avais oublié : les gauchiasses et amis du présiFlan sont dispensés de peine. Normal a dit Normal le fourbe.

      @ Corto
      Pour un commentaire débile, c'est vraiment le top du débile.
      Moi aussi, je crois aussi que ça pourrais être un Nigloo caché derrière son petit doigt.

      Supprimer
  21. Quand BHL commence à vouloir museler Youtube et Dailymotion (cf interview sur Itele)... Ça commence à sentir la censure des réseaux sociaux, tout ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @mary: Les propos venant de socialistes appelant à "réguler " internet sont de plus en plus nombreux. Le dernier en date, christophe Barbier: " ça se fait de réguler internet, les Chinois y arrivent bien " !

      Supprimer
    2. Barbier, futur "muselière d' or" ?

      Supprimer
    3. Dieudonné : Manuel Valls veut supprimer les vidéos postées sur Youtube

      http://www.rtl.fr/actualites/info/article/dieudonne-manuel-valls-veut-supprimer-les-videos-postees-sur-youtube-7768700865?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

      Supprimer
  22. Christophe Barbier, ce nabot prétentieux, omniprésent sur toutes les chaînes de télé qui répète en boucle le discours des crétins diplômés de sciences po. A les écouter, je finirai bien par me dire qu'il y a un système
    car c'est toujousr les mêmes qu'on entend.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très présent sur la 5 (C dans l'air), il serait le témoin de mariage de Calvi !

      Supprimer
  23. https://www.youtube.com/watch?v=AJm7Edmm2VY&feature=share

    c est coppe qui a demande a valls d intervenir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kelevra: cela ne m étonnerait pas dans la mesure ou Copé est juif.

      Supprimer
    2. Valls, Karlsfeld, Copé, Stirn ....ça fait beaucoup, non ?

      Supprimer
    3. suivez le lien que j ai mis et regardez la video c etait sur LCP

      Supprimer
  24. Les vidéo de Dieudonné que j'ai vues sur Youtube m'ont fait rire. Certains de ses propos m'ont très fortement choqué. Mais il ne me serait pas venu à l'idée de réclamer à la Justice qu'on lui interdise de les prononcer. On entend bien pire dans d'autres domaines dans la bouche d'autres personnes. Ce qui m'a beaucoup plus choqué, c'est qu'on ait voulu lui interdire de parler. Et ce qui me fait très peur c'est qu'on y ait réussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: nous sommes donc en phase, je complète en disanst que non seulement on a réussi a l interdire mais qu en plus, c'est l'Etat, maintenant, qui juge de ce que l on peut entendre ou pas entendre. Scandaleux, liberticide, en un mot: socialiste

      Supprimer
  25. J'ai très peur également.
    J'hésitais pour la manif du 26 janvier.
    Plus maintenant.

    RépondreSupprimer
  26. @corto
    Depuis hier j'ai vraiment peur.
    Nous sommes officiellement dans une dictature.
    Rip la liberté ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nofate: non, non, juste dans un pays où c'est l'Etat et un lobby qui décide qui peut parler et qui tu peux aller écouter. ça fait effectivement frémir, surtout que maintenant, c'est à Internet que Valls a décider de s attaquer.

      Supprimer
  27. Le Zemmour du vendredi !

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HaOwRyhcLaM

    RépondreSupprimer
  28. Ce n'est pas Dieudonné qui crée le racisme mais toutes ces lois sociales et le laxisme de gauche ambiant qui existe depuis des années.. toutes ce corporatisme influant fait de grands bourgeois aux mains bien peu abimées..
    amalgame encore une fois et enfumage malsain d'un pouvoir incompétent et lâche à bout de souffle

    Quand on voit ce que perçoivent bien des étrangers grâce à la générosité de notre pays sans faire grand chose et en tirant toutes les ficelles du système .. en plus en jouant à fond la provoc sur les différences culturelles... pas étonnant que le petit blanc né en France qui trime et qui n'en a presque pas plus devienne intolérant car il s'agit en France d'un phénomène d'intolérance devenu insupportable car nous sommes envahis de gens qui n'ont ni nos origines ni notre culture

    Que la gauche qui a créé cette situation grâce à tous ces lois assume un peu !!! Au contraire elle exploite ce système pour diviser et créer des troubles ... En 15 jours le taux de racisme a du monter comme une flèche
    L'anti sémitisme se développant en parallèle ( Les juifs sont très brillants mais très organisés pour tout diriger ..grâce à des réseaux très influants )

    Trop facile de condamner un humoriste comme cela... Si il abuse du système on le punit pour cela mais pas pour racisme ! et la en l'occurrence on a fait un lynchage médiatico-politique très inquiétant ..
    je n'oublies la façon dont le mariage zinzin est passé en force de manière fort peu démocratique;
    je n'oublies la tendance de Peillon a vouloir formater le tête de nos bambins
    je n'oublies pas les manipulations médiatiques autour de Sarko pendant des années dont on s'est servi pour accéder au pouvoir
    je n'oublies pas le manque de condamnation de ces femens ( ou de bien d'autres rappeurs) dont une a même servi pour un timbre poste ( en étant même pas nationalisée!)
    Je n'oublies pas que ces hommes qui nous dirigent ont tous les pouvoirs entre leurs mains ...

    Bien des signes inquiétant de dérive se manifestent depuis que Hollande est arrivé

    Il faut être aveugle et sourd pour ne pas se poser de questions

    Moi je veux pouvoir regarder en face l'avenir de mes enfants et le moins que l'on puisse dire c'est que la gauche fait tout le contraire et personne ne bouge car Justine information et enseignement sont proches du pouvoir et muselés

    Cela fait froid dans le dos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Valls ouvre les vannes de l’antisémitisme

      On condamne un acte, on réprouve des idées et on ne spécule pas sur des intentions. Si le droit sert de maître étalon à la liberté d’expression, alors le droit qui n’est plus « empêché » devient un instrument d’oppression dans les mains du législateur"...........................................

      http://24heuresactu.com/2014/01/10/valls-ouvre-les-vannes-de-lantisemitisme/

      Supprimer
  29. la république dès sa naissance a toujours aimé designer des factieux

    RépondreSupprimer
  30. Serge Sur : Jour de deuil pour la liberté

    http://libertescheries.blogspot.fr/2014/01/les-invites-de-llc-serge-sur-jour-de.html?m=1

    RépondreSupprimer
  31. Dieudonné : le tandem Valls/Stirn nous rapproche de Minority Report

    « Il y a un vainqueur et un perdant ce soir. Le vainqueur, c’est Dieudonné [du fait de la publicité qui lui est faite], le perdant, ce sont les grandes lois françaises. ».......................................................;

    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/12-01-2014/dieudonne-le-tandem-valls-birn-nous-rapproche-de-minority-report?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29

    RépondreSupprimer
  32. 23mn avec Jean Bricmont

    http://www.youtube.com/ ?feature=player_detailpage&v=2lbpqdiTq3s

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP