jeudi 30 janvier 2014

Le rose sied-il mieux aux garçons qu'aux filles ?


Comme si il n y avait rien de plus important, Peillon l'idéologue s'est lancé dans un nouveau combat: La théorie du genre, ça n'existe pas. Son enseignement à l'école n'est qu'une rumeur. Et que 100 écoles de la République (sur 40 000, il me semble) aient vu l'absentéisme se développer parce que des parents auraient peur qu'on enseigne la masturbation aux enfants, c'est un drame national orchestré, vous vous en doutez, par des méchants extrémistes de droite.

L'objet de ce billet n'est pas de prouver que la théorie du genre ou que les gender studies existent ou n'existent pas, on trouvera autant de gens pour dire foutaises que de gens, comme moi, pour dire qu'elles ont leur influence, influence promue par des progressistes à la recherche de "l'homme nouveau", sur l'enseignement que l'on cherche à inculquer aux enfants (cf les ABCD de l'égalité).

L'objet de ce billet est juste d'écrire, encore une fois, que la sexualité des individus n'appartient pas à l'Etat. La sexualité est du domaine de l'intime, de la sphère éminemment privée de chaque individu. L'enseignement n'a pas à promouvoir tel ou tel comportement. Le rôle de l'éducation nationale, en matière de sexualité, doit se contenter uniquement d'apprendre aux enfants, en âge de comprendre, comment fonctionne le corps humain, à quoi servent les organes reproducteurs, ce qu'est la contraception et ce que sont les maladies afférentes à la sexualité, bref, apporter aux élèves le minimum de connaissance en la matière. Toute tentative d'aller plus loin est une intrusion inadmissible de l'Etat. Le reste est du ressort exclusif de la famille et, pourquoi pas, des copains. 

Jamais dans le passé, l'Etat et l'éducation nationale ne se sont mêlés à ce point de la sexualité des enfants et pourtant nous devenions tous adultes... avec plus ou moins de réussite.

Et puis franchement, les gamins de la première école ou du primaire n'ont-ils pas autre chose à foutre en classe que de savoir si une petite fille devenue grande peut être maçonne ou si un garçon devenu couillu pourra devenir un parfait puériculteur. Et les instits, hein, tout aussi franchement, ne feraient-ils pas mieux de mettre toute leur énergie à faire en sorte que les petit(e)s sortent du primaire en sachant lire, écrire et compter plutôt que de leur bourrer le crâne en leur faisant croire illusoirement qu'une fille pourra devenir déménageuse et un garçon esthéticien ?

En fait, le truc qui serait chouette, et plutôt que de savoir si le rose sied mieux au garçon qu'aux filles, ce serait que l'éducation nationale donne à chaque gamin un maximum de chances de n'être pas chômeur plus tard. 

Dieu qu'ils m'emmerdent, il n'y a pas d'autre mot, avec leur volonté d'exploser les déterminismes et les stéréotypes...

Comme si il n'y avait rien de plus important...

Folie passagère 2114.

D'accord, pas d'accord: atoillhonneur@voila.fr

37 commentaires:

  1. bonsoir corto.. moi aussi ils m'emmerdent ... plus 1 000 avec vous... quand je vois Najad VB expliquer à des gamins de 6 ans, tout au plus, que rien n'empéche une fille de devenir maçon, en des termes que des enfants ne peuvent pas forcemment comprendre, j'hallucine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne: la Belkacem fait la paire avec Peillon, plus idéologues, ce n'est pas permis et avec une seule idée: inculquer aux enfants, faute de pouvoir le faire avec des personnes sensées, que femme ou homme c'est du pareil au même ! Le délire, c'est maintenant !

      Supprimer
    2. Pour illustrer le débat :

      http://pauvrefrance.centerblog.net/voir-photo?u=http://pauvrefrance.p.a.pic.centerblog.net/o/6de43edb.jpg

      http://pauvrefrance.centerblog.net/voir-photo?u=http://pauvrefrance.p.a.pic.centerblog.net/o/c7788367.jpg


      JPB

      Supprimer
  2. Alors finalement les filles vont pouvoir arrêter l'épilation de la moustache et les garçons oser porter la robe? Non franchement c'est ça le changement? ? Vite retournons aux urnes! Chaque jour qui passe m'est insupportable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Angeledu64, ah mais attention, les prochaines urnes en vue sont celles des municipales qui quelqu en soit le résultat ne changeront rien aux délires des noeuds-noeuds parisiens, hélas ! Quand je vois l énergie et les moyens dépensés pour ces ABCD de l'égalité et tous ces délires de parité alors que certains instits n ont que les yeux pour pleurer sur les moyens mis à leur disposition pour essayer de bien faire leur job , y a de quoi prendre Peillon pour taper sur Belkacem !

      Supprimer
    2. @ Corto
      Ou l'inverse ? :o)))

      Supprimer
  3. Mais, mon pauvre Corto, vous avez tout faux ! ;o) Vous allez vous faire censurer grave !...

    Puisqu'on vous le dit :
    1. La vie privée, financée par des fonds publics, c'est QUE pour Glandu.
    2. Pour les pékins comme vous et moi (et tous les autres), ce sont les bras cassés de service qui s'amusent à décider à notre place. Notre intimité, notre sexualité, nos idées, nos croyances, etc., tout ça c'est fini. F I N I. Il faut rentrer dans les petites cases concoctées avec âpreté par nos destructeurs patentés.
    3. Nos enfants ne sont plus nos enfants mais ceux de la Ripoux-blique. Qui se chargera de les détacher des nuisances de l'éducation familiale et de leur inventer un sexe. Le tout destiné à faciliter le formatage des esprits. Tant qu'ils sont encore bien malléables...

    Que vous avez la tête dure ! Puisqu'on vous le dit, vous ne pouvez pas le croire ? Pourtant, ils y mettent le paquet.
    Mais, rassurez-vous, vous êtes bien loin d'être le seul.
    Il paraitrait que même que les lapins malins (heu ! je voulais dire les naïfs bernés !) commencent à se réveiller...


    En vérité, encore d'accord avec vous. Et ras-le-bol de tous ces abrutis.
    Si seulement la connerie et/ou le ridicule pouvaient tuer, au moins aurions-nous un peu d'espoir !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Franzi: Un peu que j ai la tête dure ! Peillon et belkacem sont vraiment de grands tordus. Ils en sont a exiger et imposer la parité partout et pour tous, quelle ânerie sans nom. Les femmes et les hommes ne sont pas identiques, ils sont complémentaires, c'est une évidence! Et nous voyons ces idéologues qui prônaient la diversité comme ciment de vivre ensemble se battre pour que H et F ne fassent qu un , quelle incohérence !

      Supprimer
    2. @ Corto
      Même si, parfois, j'aime bien vous taquiner, je suis complètement d'accord avec vous. Et tout aussi révoltée.
      Ici, dans la tache blanche (= vide ; je précise car, par les temps qui courent, on ne sait jamais...) sur la carte de France, dans certains villages, les Instit's bricolaient avec des bouts de ficelle et de la récup' (via la générosité des parents et/ou des voisins) le matériel nécessaire pour faire leurs cours.
      Ma voisine, instit' mais aussi directrice d'école en banlieue NORD de la "grande métropole régionale" (dixit notre Eltsine Arverne) passait ses vacances à fabriquer son matériel. Sur ses deniers personnels, et avec l'aide de son mari ; nullement enseignant, lui !).

      A l'évidence, il faudrait mieux apprendre aux enfants le basique : savoir lire, écrire et compter.
      Quand mon fils était jeune, on pleurait déjà qu'ils ne savaient pas lire en entrant en 6e.
      Maintenant, même en Fac', rares sont ceux capables d'écrire convenablement. J'entends par là dans un Français compréhensible. Parce que, l’orthographe, il vaut mieux en faire son deuil...

      L'éducation nationale a pour mission, du moins en théorie, d'INSTRUIRE nos enfants.L’ÉDUCATION, comme le soulignez bien, incombe quasi-EXCLUSIVEMENT aux parents.
      HÉLAS ! Nombre de parents ont laissé l'éducation de leurs enfants en friche, faisant la part belle aux idéologues et nuisibles en tous genres. Beau terreau pour les formatages et lavages de cerveau. Et pour détruire en profondeur la société et les repères dont les enfants ont IMPÉRATIVEMENT besoin pour parvenir à se construire. Solidement ; ou pas...

      Alors, 1 000 fois OUI pour votre phrase : "Les femmes et les hommes ne sont pas identiques, ils sont complémentaires, c'est une évidence !"
      Même si je pense que les femmes avaient un avantage sur les hommes : jusqu'à présent, c'était elles qui avaient le fabuleux privilège de donner la vie. Je dis bien : "avaient"...
      Parce que, maintenant que les enfants ne sont plus qu'une banale marchandise, vendue sur catalogues... :o(((

      Supprimer
  4. Donner un maximum de chance de n'etre pas chomeur plus tard ...Rappelons nous que ce gouvernement qui cherche désespérément à inverser la courbe du chomage , s'est empressé à peine installé de revenir sur la mise en place de l'apprentissage à partir de 14 ans parce que initié sous l'ére Sarkozy . On ne lui a meme pas laissé le temps de l'expérimentation et tout le monde sait que la formation professionnelle se traite en amont . et que pour des jeunes qui ne trouvent plus leur place dans le système scolaire , cette piste méritait d'etre exploitée . On préfère emmerder le monde avec des idéologies oiseuses plutôt que d'investir dans des solutions qui valent d'etre développées . Les allemands me semble t'il ont developpé l'apprentissage avec efficacité . Nos idéologues du P-S sont déconnectés de la réalité ... Je propose un challenge au couple Belkacem - Peillon : aboutir à la parité homme-Femme dans l'éducation Nationale ...bon courage ! Parce que là , y'a du boulot ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Marguerite: Pis encore, il me semble avoir entendu que le nombre de jeunes en apprentissage avait baissé de 8% en 2013 à cause de la " concurrence " des emplois aidés en tous genre , un comble ! Le grand n importe quoi. Et les voila avec leur trucs fumeux de déconstruction des stéréotypes nous enfumer et par la même occasion complètement pervertir l'évolution propre a chaque gamin.
      Ce pays est foutu !

      Supprimer
  5. Non, faut croire qu'on baille aux corneilles dans les écoles et qu'on s'emmerde sévère, pour devoir meubler le temps comme ça.
    Au fait, autrefois, on disait l'instruction publique.
    L'éducation nationale l'a remplacée en 1932, sous Edouard Herriot (radical-socialiste).
    Instruction et éducation, ce n'est pas la même chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @IO: Bien sur que ce n est pas la même chose, m'étonne pas que ce soit un rad-soc qui en ai chnagé le nom !

      Supprimer
  6. Vincent Peillon a beau défendre le fait que tout ceci ne serait qu'une rumeur, voici la liste des ouvrages recommandés par un Syndicat d'Enseignant pour les élèves du premier degré. ("Jean a deux mamans", "Papa porte une robe"...) (cliquer) : Liste des livres recommandés pour les élèves du premier degré par le SNUipp-FSU (syndicat d'enseignants)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alain Bar: et une partie vient de là, Peillon, Belkacem, le SNUIpp FSU et cie ont tellement entretenu les ambiguïtés avec leurs connerie d ABCD ou de bouquins débiles que l inquiétude des parents est somme toute légitime; qui plus est dans les familles d'origine musulmane puisque c'est essentiellement, si j en crois ce que j ai vu aux infos, celles-ci qui se sont inquiétés. Seraient-elles les seules a s’intéresser à ce que l'Educ Nat enseigne aux enfants ?

      Supprimer
  7. Oui, ils nous emmerdent! On sent bien, en plus, mieux qu'une quenelle, cette volonté sous-jacente de laver les cerveaux et de formater l'homo-socialistus dès la petite école. La République Française n'a jamais été bien recommandable, désormais c'est carrément une vieille prostituée.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nouratin: et Peillon ne s'en cache pas, Terra Nova non plus, lobotomiser la petite enfance y a que ça de vrai pour faire de parfaits citoyens de demain

      Supprimer
  8. Merci à Farida Beghoul qui a mis les pieds dans le plat, avec des mots simples mais forts et avec des actes "efficaces"

    http://www.youtube.com/watch?v=-I1OhNvJ4vY&feature=player_detailpage

    La dernière maladresse de Peillon est de faire "convoquer" les parents récalcitrants.
    Je ne voudrais pas être à la place des directeurs d'école concernés.

    Un grand nettoyage serait en cours sur les sites officiels pour faire disparaitre des textes trop engagés. Tiens, tiens !

    JPB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ JPB
      Merci pour ce lien. Effectivement, les mots sont forts. L'engagement aussi.
      Oui, nous DEVONS nous battre contre ces nuisibles.

      Si le regain d'antisémitisme dont on nous rebat les oreilles est avéré, on trouve ici une (petite) partie de l'explication. Une autre partie serait dans la toute-puissance des lobbies juifs, de leur omniprésence dans tous les secteurs clés (finance, presse, politique [notamment socialoparde], etc.), de leur propension à toujours se croire les SEULES victimes, ainsi que dans leurs éternelles, et souvent déraisonnables, revendications.
      A trop exiger, on finit généralement par provoquer le rejet.
      Espérons qu'ils sauront rapidement raison retrouver. Sinon, il est à craindre que l'Histoire bégaye... Au grand dommage de tous ; juifs ou non.

      Supprimer
    2. @Franzi

      Le Grand Charles avait tout compris ! Rien n'a changé depuis 1967, hélas

      http://www.youtube.com/watch?v=toKG_MFh7IU (15 mn)

      JPB

      Supprimer
  9. C'est un peu court, mon cher Corto, d'affirmer comme le fait Peillon, que les parents seraient sous l'influence d'extrémistes de droite particulièrement rétrogrades.
    C'est oublier un peu vite ce colloque de l'Association française de promotion de la santé scolaire et universitaire (AFPSSU) de février 2013, intitulé "Ecole, sexe et vidéo" - tout un programme - qui avait déjà alarmé les associations familiales, mais dont on n'avait peu entendu parler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://corto74.blogspot.fr/2013/03/ecole-sexe-et-video.html

      Supprimer
  10. Ce commentaire de Mecenius à un article intitulé : "La guerre du genre à l'école, un épouvantail planté par la droite", paru sur Slate.fr, me paraît particulièrement éclairant, et ne peut qu'apporter de l'eau au moulin des parents qui s'alarment à juste titre.

    http://www.slate.fr/france/82881/guerre-du-genre-ecole-epouvantail-plante-ump#comment-147963

    RépondreSupprimer
  11. @marianne: elle est parfaite la conclusion du Mecenius:

    "Et comme l'enjeu de cette démarche politisée en soit condamnable n'est pas la connaissance mais de nature constructiviste, il ne faut pas s'étonner de voir ces pseudo-chercheurs intervenir agressivement et inlassablement dans le débat public, être relayés et défendus par les journalistes, pour l'essentiel en complète convergence idéologique, et traduits en mesures concrètes par des politiciens une fois qu'ils se sont emparés du pouvoir, à commencer par l'école, instrument de propagande idéal. Car l'intention tyrannique est au cœur du projet de la gauche, plus encore lorsqu'elle est extrême : il ne s'agit pas de laisser les hommes libres de vivre comme ils l'entendent mais de construire par la force et en détournant et abusant des pouvoirs de l'état un homme conforme à l'idéologie, afin de faire advenir le Bien. La gauche n'a au fond pas tellement changé depuis Lénine."

    RépondreSupprimer
  12. Et pourquoi les filles ne deviendraient pas maçon??? Les grands couturiers ne sont pas filles il me semble, mais ça ne vous gêne pas, ils font de l'argent et c'est là votre principal bréviaire!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens un troll... Qui n'a rien compris en plus. Bien sur que les filles peuvent être maçon ou même pilote ou je ne sais quoi d'autre, elles peuvent tout faire !!

      Mais ont elles envie ?

      Mais surtout là n'est pas la question. La question c'est : "est ce la priorité d'expliquer à des enfants de 6 ans que les filles aussi peuvent être maçon ?" c'est la seul et unique question.

      Supprimer
    2. @skandal: Nigloo n 'est pas un troll, c'est juste un garçon un peu simplet. merci de ne pas lui répondre, même si ta question est bien la seule qui vaille !

      Supprimer
    3. Nigloo j'en connais qui soudent aussi et du gros dans le batiment .... par contre enceintes elles doivent arreter trop risqué pour le petit ! la nature a créé des limites !!
      au fait quand porterez-vous un enfant mon cher ? au nom de l'égalité ...allez un petit effort

      De toute façon on s'en fout Nigloo .. pas besoin de Peillon et De Belkacem pour savoir que cela est possible. Franchement !!!

      éduquer est l'apanage de gens qui ont quelque chose derrière la tête !
      instruire au contraire est la meilleure ouverture pour libérer la femme et l'homme.. et les rendre égaux
      que Peillon s'occupe de créer un enseignement de qualité avec des enfants sachant lire et écrire .. qu'ils s'attaquent aux vrais problèmes plutôt que de nous bassiner avec des bétises inutiles et perverses !
      simple à comprendre non

      Supprimer
  13. #AVIS ! Tenez, si vous ne savez pas quoi offrir à vos petits enfants, neveux , nièces ou simplement enfants, ceci devrait plaire!:

    http://www.amazon.fr/Le-jour-slip-porte-culotte/dp/2812604964

    Misère ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi, mon cher Corto ? Vous seriez rétrograde au point de refuser de porter des culottes roses à petits noeuds ?
      Je ne peux pas y croire !

      Supprimer
    2. J'ai pas ce pb là, je ne mets que des caleçons...

      Supprimer
    3. @marianne: absolument et je ne demande qu a voir les enfants de Peillon ou Belkacem ainsi parrés

      Supprimer
  14. Je me souviens qu'il y a une trentaine d'années (je sais, je suis un vieux con), j'étais allé au cirque d'hiver voir Diane Dufresne dans on spectacle "Le rayon rose", elle avait demandé aux spectateurs de porter un habit rose, j'avais acheté une chemise western de cette couleur, les demoiselles me trouvèrent très mignon, comme quoi!

    Qu'on le veuille ou pas , il y a des métiers que les femmes ne pourront pratiquer comme p^écheur de crabe en mer de Beiring.

    Durant la seconde guerre mondiale, les soviétiques eurent des unités féminines qui combattirent avec autant de courage que leurs homologues masculins mais quand cette période fut terminé , les soldats qui pourtant avaient combattu avec ces femmes, se mirent à les fuir , ils leurs préféraient les dames restées à l'arrière. Ces femmes ayant combattu avec eux, leurs rappelaient leurs souffrances, les atrocités et les camarades perdus, celle de l'arrière étaient restées des femmes tout simplement.

    Les femmes peuvent faire tous les métiers mais dans ce cas pourquoi Najat ne montre pas l'exemple en allant travailler devant un haut fourneaux, c'est certains de jolie petite gueule en prendrait un coup, charité bien ordonnée commence par soi même.

    RépondreSupprimer
  15. @Grandpas: Non les femmes ne peuvent pas faire tous les métiers, c'est une évidence !

    RépondreSupprimer
  16. moi, j'ai signé ça, et je diffuse...

    RépondreSupprimer
  17. moi, j'ai signé ça et je diffuse ( euh, j'avais oublié de copier le lien!):
    http://pasunerumeur.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @bb84
      Trop peu d’infos pour que je signe : émetteur flou et surtout, pas d'accès au texte à approuver ; juste une idée. Or, chaque mot, de même que son emplacement, a de l'importance.
      Désolée : je n'achète pas un âne dans un sac.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les larmes du drapeau - FTP